Accueil / A C T U A L I T É / Les mini-Miss, faut-il en rire ou pleurer? Les mini-Miss ont-elles une enfance?

Les mini-Miss, faut-il en rire ou pleurer? Les mini-Miss ont-elles une enfance?



 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Regardons attentivement les photos de ces mini-Miss fard?es comme des stars, faux-cils et perruques en surplus, habill?es pour s?duire. Elles sont adorablement mignonnes, mais jolies ? l?image de femmes, ? pour ressembler ? ce qu?elles pourraient ?tre plus tard ? pas comme des fillettes. Que leur reste-t-il de leur enfance, ? part leur ?ge? On leur a montr? ? plaire, elles veulent s?duire, elles veulent une couronne, se d?marquer des autres par leur beaut?. Qui le leur a montr?, sans doute leurs mamans parce que derri?re cette parade, bien des m?res projettent leurs r?ves sur leurs filles. Dans ce jeu, les m?res se r?alisent ? travers leurs filles. Peut-?tre pas toutes; disons la plupart.

Quelle est la valeur r?elle qui ressort de leur apprentissage ardu o? chaque jour apporte ses s?ances de maintien, de finesses, de mimiques ? pratiquer devant le miroir, d?exercices de parade, d?essayages de v?tements, de chor?graphies? Tout est centr? sur leur physique. Tout revient ? elles. C?est le monde de l?apparence dans son absurdit? la plus cruelle parce qu?elle joue sur la vanit? de l?enfant.

Les mini-Miss sont le produit des Am?ricains. Le Qu?bec n?en veut pas, une p?tition s?organise

Les mini-Miss sont un produit typiquement am?ricain. Les Am?ricains ne manquent pas de confiance en eux et ont cette immense pr?tention de croire qu?il est bon de tout am?ricaniser, en langage clair, de rendre l?univers uniforme ? leur image. ? eux seuls, ils se voudraient la mondialisation. Ils s?immiscent partout, dans les fusions de compagnies, les envahissements de pays sous pr?texte de protection contre le terrorisme, dans l?alimentation, la finance, et tant d?autres domaines, maintenant ils veulent ?tendre leur succ?s de mini-Miss ? l??tranger et, ici, au Qu?bec.

Ainsi, un premier concours mini-Miss pourrait se tenir dans deux mois chez nous, ? Laval plus pr?cis?ment, un ?v?nement qui provoque une lev?e de boucliers. Seulement en 24 heures, 15 000 personnes ont sign? le document contre la tenue de l??v?nement. La p?tition a ?t? lanc?e par le Dr Alain Vadeboncoeur et sign?e par plusieurs personnalit?s qu?b?coises telles que V?ronique Cloutier, Louis-Jean Cormier, Guy A. Lepage et Guylaine Tremblay. Mentionnons aussi au coeur de la p?tition la f?ministe L?a-Clermont Dion, et l??conomiste Ianik Marcil.

Ces 15 000, puis 25 000, puis 35 000 personnes qui ont sign?, et de plus en plus d?autres qui se joignent au mouvement, disent non. Non ? quoi? Non ? une enfance format?e ? la s?duction. Non, ce n?est pas ce qu?on veut comme soci?t? ici au Qu?bec. Chez nous, on veut encore des enfants qui jouent dans les parcs, qui se salissent les mains dans le sable, qui prennent plaisir ? jouer entre enfants et non pas ? se donner en spectacle aux adultes.

MusiMax retire?Honey BooBoo et Toddlers & Tiaras?de leur programmation

MusiMax a d?cid? de retirer?Honey BooBoo et Toddlers & Tiaras?de leur programmation. J?ai d?j? vu cette ?mission qui franchement pousse vers le bas. Une repr?sentation m?a suffi. Je vous pr?sente quelques photos de la m?re et de la fille, celle-ci dans son naturel (pas maquill?e) et apr?s, appr?t?e pour la sc?ne :

La France interdit de tels ?v?nements ? Au Qu?bec, Agn?s Maltais n?a pas interdit ?

Contrairement aux ?tats-Unis qui, Honey Boo Boo en t?te de fil, multiplient les ?missions et les concours qui am?nent des filles ? agir comme des poup?es performantes devant des salles remplies de parents hyperenthousiastes, la France a interdit la tenue de tels ?v?nements. En France, le S?nat vient d?adopter un texte interdisant les concours de beaut? aux moins de 16 ans.

Au Qu?bec, la ministre responsable de la Condition f?minine, Agn?s Maltais, a indiqu? en point de presse, mercredi de la semaine derni?re, qu?elle ne voulait pas dire aux gens que ces concours seront interdits, mais a ajout? qu?il fallait cesser d?hypersexualiser les jeunes filles.

?Le gouvernement et les parlementaires ont adopt? une?esp?ce de charte?contre l?hypersexualisation ? ?a fait partie des choses qui ont ?t? adopt?es collectivement. Une interdiction, au priv?, ? des parents, ce serait un peu compliqu?, mais un appel ? ?viter l?hypersexualisation a d?j? ?t? fait et je pense qu?il faut le r?entendre? a d?clar? la ministre.

Est-ce clair pour vous? Pas pour moi. Je trouve qu?elle se rince les mains ? l?eau ti?de. Elle s?en lave les mains finalement.

La f?ministe L?a-Clermont Dion tente de parler ? l?organisatrice de l??v?nement pr?vu ? Laval pour annuler l??v?nement. Cette derni?re se d?fend en affirmant qu?il s?agit surtout d?un concours de personnalit??et du fait que les filles ?g?es de trois ans et moins n?ont pas le droit de se maquiller!!! ?Mais, s?est exclam?e L?a-Clermont Dion, heureusement qu?elles n?ont pas le droit, ce sont des b?b?s!? O? se situe la ligne? ? quatre ans, donc, une fillette peut se maquiller comme une femme m?re?

R?sultat : en tout cas, apr?s une conversation assez br?ve qui a amen? un consensus rapide au sein du web qu?b?cois, il n?y aurait pas de concours de mini-Miss au Qu?bec. Mais c?est ? v?rifier!

Une machine ? faire de l?argent

Ne nous y trompons pas! Ces concours de mini-Miss sont des mines d?or pour tous les intervenants. Imaginez : les gens de marketing qui jouent sur l?image; les locations de salles fortement rentabilis?es par l?adh?sion de chaque parent ? participer ? l??v?nement; les v?tements, couturiers, tissus; les perruquiers, coiffeurs; les maquilleurs professionnels et les compagnies qui fabriquent le maquillage; les professeurs de danse, d?assouplissement du corps, les chor?graphes; les h?tels, les traiteurs pour les repas, les taxis et limousines, les diffuseurs, les vid?os, tout le personne n?cessaire pour r?aliser un projet; les ?missions de t?l? tourn?es par la suite, les pubs, les revues vendues, les livres, les disques, les figurines ?. la liste pourrait continuer ?

Conclusion

Ces enfants que nous voyons en haut de page sont tr?s jolies et chacune a sa personnalit?. Ce ne sont pas elles qui sont jug?es, ce sont les adultes qui les entra?nent dans cet ? ce ? cette fosse aux lions ? comment s?en sortiront-elles indemnes?

Je parle ici du coeur et de l?estime de soi. L?estime reli?e ? la valeur personnelle intrins?que non pas seulement ? l?image.

Carolle Anne Dessureault

 


Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le commerce préhistorique (3)

L’irrévérence des hommes envers les « Autorités ». Selon les textes sumériens, la destruction d’Akkad fait suite ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Bonjour, Carolle Anne.

    Je souhaite de tout cœur que les pétitionnaires québécois réussissent à empêcher ce concours stupide et pitoyable.

    J’irais même jusqu’à écrire « dégradant » car en déguisant ces gamines, en les fardant ainsi, et en leur faisant prendre des poses qui ne sont pas de leur âge et que la plupart des femmes n’oseraient pas prendre elles-mêmes, on attente à leur enfance, on dénature leur apprentissage de la vie, on formate leur psychisme en construction.

    Ces concours sont une aberration, tout doit être fait pour les combattre, non seulement en France et au Québec, mais en tous lieux.

    Cordialement.

  2. avatar

    Bonjour Carolle Anne,

    Totalement ridicule c’est concours, triste de constater la dégradation du tissu sociale à ce point.

    Est-ce que les mouvements féministes ont combattus les injustices faites aux femmes pour en arriver là?

    Le plus aberrant c’est sans doute que ce concours démontre très bien le peu de place que le système laisse aux femmes pour trouvé un équilibre dans leur épanouissement et toute la détresse de ses mères qui cherche désespérément un moyen pour se valoriser à travers leur fille.

    Passer une belle journée! 🙂