Accueil / A C T U A L I T É / Les meilleurs supporters de Poutine ? Les faucons du Pentagone !

Les meilleurs supporters de Poutine ? Les faucons du Pentagone !

En France, je suis tombé par hasard sur une une du gratuit distribué par le groupe Bolloré qui a plus que surpris. Une photo de roquette de type Grad, avec un titre qui n’avait rien à voir pour la surmonter : « Satan 2, le missile nucléaire russe capable de détruire un pays de la taille de la France ».  Suivait un commentaire tout aussi alarmant : « Le gouvernement de Vladimir Poutine s’apprête à tester un missile nucléaire si puissant qu’il pourrait à lui seul raser un pays de la taille de la France en quelques secondes ».  Bigre ! D’où provenait donc cette information si alarmante (et cette erreur d’illustration) ? Et qui donc pouvait en être le principal bénéficiaire en dehors même de le Russie de Poutine ?  Qui donc s’amuse partout en ce moment à raviver les vieilles peurs de la Guerre Froide ?  Qui nous parle régulièrement de troisième guerre mondiale toute proche ?  La réponse, vous allez le voir, a fort peu de choses à voir avec Poutine lui-même.  Ceux qui vantent ses mérites actuels se font berner par ceux qu’ils haïssent tant, en réalité… plongée chez les manipulés imbéciles qui crient au loup, alors qu’ils les nourrissent dans la main !

direct-matinLa nouvelle a de quoi surprendre un peu comme tout ce qui sort de chez Sputnik, vous allez me dire.  L’erreur manifeste du journal de Bolloré étant visible.  Ce qui est décrit est une roquette de type Grad de 22à mm lancée par un char TOS-1 et pas un missile intercontinental de taille conséquente : c’est le SR-28 Sarmat, (alias SS-X-30) appelé désormais « Satan 2 » dont il s’agit, car il y a bien eu avant un premier « Satan » : le missile « Voyevoda » (« chef des armées »), appelé par l’Otan « SS-18 Satan », ou R-36M, appelé aussi Dnepr, quand il a commencé à être reconverti en lanceur civil. « Un premier vol suborbital a lieu en avril 1998 de Baikonour. Un an plus tard, le 21 avril 1999, le premier Dniepr satellise Uosat 12 de nationalité Britannique (350 kg) sur une orbite à 650 km. Le Dnepr a réalisé deux autres tirs depuis 1999, le 26 septembre 2000 et le 20 décembre 2002 avec succès. En 2004 et 2005, il réalise un vol, puis 2 en 2006 dont le premier depuis le site de Yasniy en Russie, 3 en 2007, 2 en 2008, un en 2009, 3 en 2010, un en 2011, 2 en 2013, 2 en 2014, toujours avec succès » nous signale l’excellent capcomespace.net.  En résumé, l’annonce tonitruante d’un super-missile se retrouve vite affaiblie par l’historique de ses prédécesseurs, tant la gamme des Satan est ancienne et repose sur un principe désormais dépassé.

r-36m

ogivesL’engin fabriqué en Ukraine, et non en Russie, était pourtant monstrueux, avec ses 37 mètres de haut, son poids de 210 tonnes et son ogive contenant des têtes nucléaires multiples et indépendantes (ou MIRV, ici les huit en photo à droite).  Ou bien une tête unique, de taille gigantesque : entre 18 à 25 mégatonnes de puissance, soit celle de la Tsar Bomba qui avait tant effrayé (lire ici sur le monstre).  En fait, il n’est pas neuf, donc, puisqu’ il a été mis en service en 1967… le premier argument de « détruire un pays » comme étant une nouveauté s’effondre : cela fait plus de 50 ans que les russes (comme les américains) ont de quoi ratiboiser un pays avec un seul missile !

Le bouchon de champagne au démarrage

dniepr-launchIl y en avait 308 en service il y a 30 ans, il en restait aujourd’hui 52 encore en 2014, et le chiffre s’amenuise d’année en année, car ils nécessitent lancementun entretien constant.  Le missile conçu par l’ingénieur Mikhaïl Yangel, à partir d’une idée de Cholomeï présente une particularité étonnante : il est expulsé de son silo (étroit) par du gaz, avec un système de mortier : en sortant, le missile expulse au large le bouchon sur lequel il repose..., qui s’écarte ensuite pour permettre aux 4 tuyères d’exercer leur poussée, d’où le « pop » surprenant et caractéristique de bouchon de champagne au démarrage (audible ici – et avec là, visibles, les morceaux qui servent de joint au missile dans son silo -pour maintenir la pression du mortier- qui retombent).  Amusant (ou sinistre ?) de penser qu’une guerre nucléaire à coups de Voyevoda commencerait par une série d’explosions de bouchons de champagne : pop là ! Boum !  Et en route pour Apérocalypse  (1) !

dniepr-silo

 

Les fusées balistiques à carburant liquide, un risque

nedelinphnedelinwL’engin est bien classique : le premier étage est propulsé par une seule turbine à gaz alimentant 4 chambres de tuyères RD-263 de Glouchko, devenues ainsi assemblées le modèle RD-264. Le second étage classique lui aussi, D-0228 (N2O4/UDMH) a été développé par Konopatov dès 1967.  C’est un missile à propulsion liquide, donc, ce qui implique que la guerre nucléaire à coups de bruits de « pop » de champagne ne pourra avoir lieu que passé le délai de remplissage des réservoirs en peroxyde d’azote et diméthylhydrazine, deux produits extrêmement corrosifs, qui ne peuvent donc pas rester à l’intérieur du missile trop longtemps.yangel_missiles_250  C’est le gros défaut du système, et marque surtout le retard énorme qu’avaient pris les soviétiques en matière de fusées à poudre, qui elles, peuvent rester stocker pleines, durant un temps indifférent (ou presque).  C’est un système extrêmement dangereux.  Le lundi 24 octobre 1960, à Tyuratam (Baïkonour) la terrible catastrophe (restée longtemps cachée part les autorités) dite de Nedelin, avait eu pour origine une fusée R-16 conçue également par Yangel et fonctionnant au diméthylhydrazine et à peroxyde d’azote, elle aussi.  On pense qu’il y  eu plus de 120 morts sur place, dont le maréchal Nedelin venu assister au lancement : le pauvre, réduit en cendres sur place, avait laissé son nom à la catastrophe.  On avait pu voir les images terribles des pauvres techniciens tentant de s’échapper du brasier, le corps en flammes (ici à droite)  ! Comme on ne devait pas la connaître, on déclara Nedelin mort dans un accident d’avion !  Et comme la catastrophe de Challenger, c’est l’empressement à tenir la date de lancement qui était à l’origine du drame.  Les flammes des tuyères du 2eme étage, malencontreusement mis en route, avaient transpercé tout le premier, faisant tout sauter ! Or, à bien regarder, la R-16 préfigurait bien la R-36 (ici à gauche elle est au centre entre deux R-36) ! Six mois plus tard, les soviétiques vivaient l’euphorie du vol de Gagarine, qui n’a pas été non plus de tout repos

nedelin-r16

Des annonces anticipées pour minimiser les difficultés

test-tuyereL’engin présenté,  à l’heure actuelle n’existe donc même pas.  Le fameux SR-28 Sarmat en est toujours aux essais : même les voix pro-Poutine sur le net ne peuvent le cacher.  Les tests du moteur de son premier étage n’ont pris fin qu’à la mi-septembre dernier (ici à droite).  Il ne devrait pas entrer en service avant 2020… si tout va bien.  Tout se passe comme si la com’ de Poutine voulait mettre la charrue avant les bœufs, en présentant comme actifs des missiles qui n’ont même pas déjà été lancés au complet.  Car l‘engin a manifestement du retard (2)!  Il est plus petit que le Satan premier du nom, mais fonctionne toujours avec les mêmes propergols et devait pouvoir utiliser les mêmes silos de lancement (et hop, champagne !).  En ce sens, c’est tout sauf une nouveauté  ! Et en ce sens aussi, le missile mobile Topol, à propergol solide, monté sur son véhicule  MZKT-79221 « Universal » à 16 roues, montré en 1997 mais lancé pour la première fois en 1994, est une menace plus sérieuse. longe-range Sur les 78 recensés, 60 ont été en réalité déployés en silos fixes.  Les énormes engins à pneus sont souvent alignés dans la neige davantage pour paraître qu’autre chose.  En 2005, cependant, une amélioration portée sur un changement possible de trajectoire de rentrée le rend encore plus imprévisible. Le missile Yars (RT-24 Yars ou Topol’-M) apparu en juillet 2010 a été lancé pour la première fois de Plesetsk en 2007; sa version mobile à 20 roues testée en 2014 seulement.  Mais son déploiement a été très lent :  en 2010 il n’y avait que 6 engins de prêts et en 2013 le chiffre avait atteint 20 exemplaires.  L’année suivante trois régiments de 9 engins ont été annoncés sans qu’on puisse en vérifier la véracité.

yars

Or l’engin a été souvent présenté  comme le « remplaçant » du R-36… et là encore, les russes ont déjà promis un modèle plus récent, appelé RS-26 Roubéj (Rubezh) chez Sputnik, en..2016.  C’est aussi le SS-X-31, dont le premier tir remonte à 2012...(et les études de 2008) doté de têtes « hypersoniques », pouvant être variées en nombre (entre 100 et 900 kilotonnes de puissance à l’impact).  Il devrait dépasser 12 000 km de portée (mais l’essai de 2012 n’a atteint que 6000 km, ce qui semble plus proche de sa portée réelle).

Un missile neuf dissimulé

cw1nkj6wuaurmtePour l’instant, personne n’a en fait pu le voir de près.  Son camion porteur à 12 roues a toujours été bâché.  Kim les fabrique en carton pour ses parades,  Poutine les bâche.  On devine en effet sa forme exacte et le nombre construit.  Une façon de dissimuler qui pose plein de questions : est-il prêt, au moins ?  Il est en tout cas manifestement plus petit et moins lourd !  En conclusion, on est en droit de mettre en cause le flot d’annonces tonitruantes de Sputnik , l’agence de com’ de Poutine :  les missiles russes vieillissants (la poudre polymérisée des engins à propergols solides est donnée pour 20 ans d’existence, au delà elle se dégrade) tardent à voir leurs remplaçant surgir.  Faute de moyens financiers, ou faute de teignorspiralechnicité.rs26_rubezh  L’économie en récession de la Russie ne doit pas aider à favoriser les dépenses militaires, même si on sait que Poutine les privilégie.  Pour dissimuler ces erreurs ou errements industriels de délais non respectés, la communication du Kremlin les présente donc invariablement comme si ils étaient déjà efficaces et sur le point d’être déjà déployés, ce qui est loin d’être le cas !  C’est une véritable fuite en avant d’annonces fausses, ou prématurées, en quelque sorte.  Le renouvellement des forces nucléaires russes stagne partout : les sous-marins sont moins nombreux, les missiles de la Marine (le missile Sineva e R-29RMU est lui aussi encore à propergols liquides et sa gamme Belouva pose de gros problèmes de mise au point!) ont connu d’énormes déboires, et les forces terrestres recopient des modèles anciens (des fusées à carburant liquide !). Les explications officielles sur les échecs à répétition du Boulava à moteur à poudre- sont symptomatiques en effet : « selon des experts militaires sollicités par le site d’informations Gazeta.ru, l’hypothèse de l’échec du second missile ne serait pas lié à la conception du Boulava mais à des défauts de fabrication ou un manque de contrôle qualité. » Des échecs devenus chez certains sites des Ovnis… norvégiens(1)

Les fabricants de peur : des neocons prêcheurs d’Apocalypse !

nintSi la com’ de Poutine, telle celle de Sputnik (ex RIA Novosti), aux mains de son supporter inconditionnel (Dmitri Kisselev), qui est aussi antisémite et homophobe à ses heures (et obsédé par l’usage de l’arme nucléaire), nous présente donc tous les jours des forces militaires russes surdimensionnées, ce n’est pas le seul sur le net.  Il n’y a pas qu’en Russie qu’on trouve des supporters de cette gonflette perpétuelle des armées russes.  Aux Etats-Unis aussi, on en trouve, et pas des moindres : ceux qui ont tout intérêt à gonfler les forces de l’adversaire pour qu’augmentent les subsides de l’Etat américain pour l’armée.  Ceux qu’on appelle les Faucons, ceux qui gravitaient il n’y a pas si longtemps autour de Bush, de Cheney et de Rumsfeld.  Ce qui ne rate pas en effet.  Si ce ne sont des militaires US haut placés qui agitent les annonces de Sputnik comme des épouvantails, dans l’espoir de voir leurs budgets augmenter, d’autres se chargent de le faire aussi.  Et comme par hasard, ils appartiennent tous à la frange d’extrême droite des faucons US.  On tombe par exemple sur des présentations apocalyptiques du Sarmat : « conçus à l’époque de la guerre froide, les plus grands missiles balistiques du monde R-36M2 Voevoda feront prochainement place à une nouvelle génération de missiles intercontinentaux, les RS-28 Sarmat, rapporte Dave Majumdar dans les pages du magazine The National Interest« , suit une description à faire peur de l’engin.  satan-nuclearEt d’afficher en grand une explosion nucléaire.  Le spectre de la 3eme guerre mondiale annoncée par ses mêmes faucons n’est pas loin (et s’étend dans toutes les mentalités, hélas). Après avoir insisté sur la dangerosité de l’engin, il tire cette conclusion que l’on sent venir depuis le début : « en fin de compte, les États-Unis ont besoin d’un nouveau missile pour maintenir sa dissuasion contre la Russie et la Chine. Cependant, quel que soit nouveau missile émerge du GBSD (le Ground Based Strategic Deterrent, l’ICBM US de  Gruman) il ne risque pas d’être aussi grand ou d’avoir la même capacité de projection que l’arme russe ».bush-kristol Un gros appel du pied au Pentagone pour construire plus grand et plus gros; et donc demander de nouveaux crédits supplémentaires ! Or, qu’est ce donc que ce magazine « The National Interest » ? Tout simplement ceci, nous rappelle Wikipedia : « le National Interest est une revue bimensuelle fondée en 1985 par Irving Kristol. Son siège se situe à Washington. En 1989, elle a publié un article devenu célèbre de Francis Fukuyama intitulé The End of History? (La Fin de l’Histoire ?).  Irving Kristol, le faucon des faucons américains, celui que l’on considère comme le fondateur du néoconservatisme américain, tant admiré par G.W.Bush, décédé en 2008, anticommuniste primaire un neocon pro Israël, dont la revue fait aujourd’hui le jeu de Poutine en poussant à la confrontation, en réactivant tous les jours les vieilles peurs de la guerre froide : on croît rêver !

Une étoile pas si mystérieuse

daily-mail

Même chose le 4 septembre dernier avec un autre hoax (en fait il  y en a même eu deux, le premier en août avec le même contenu, – ci-dessus- avec la photo du vieux bunker de Tagansky datant de la Guerre Froide !).  Celui des « bunkers de Poutine » sorti par le Daily Mail, journal extra-conservateur anglais.  On pouvait y lire ce jour là en effet que « le dirigeant russe Vladimir Poutine a investi dans le top-secret bunkers renforcés à travers Moscou, selon les rapports. Il a été affirmé que l’homme fort de la Russie a investi massivement dans les structures autour de la capitale en cas de guerre avec l’Occident. wipingDans les rapports dont le premier émergé le mois dernier la Russie a commencé à construire «des dizaines» de bunkers souterrains à travers le pays il y a plusieurs années, selon des responsables américains ».  Bien entendu rien pour le prouver, pas de photos de « bunkers », sinon celles des vieux abris datant de la seconde guerre mondiale.  Mais la mise en évidence dans le même article de l’apparition « attendue » du missile RRS-28 Sarmat Satan II, capable d’emporter « 40 mégatonnes – soir 2000 fois la puissance des bombes d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945 ». En ajoutant aussi que selon l’agence Zvezda, le missile pourrait détruite une surface équivalente à la France ou au Texas : ah, on tenait là l’origine enzvezda_logo-svg fait du titre de Bolloré reprenant l’AFP !!! La voilà la référence originelle !!!  Avec à l’appui encore une fois un beau champignon (celui de Nagasaki) !  Pire patriotismeencore quand c’est Sputnik même qui est venu bêtement nous expliquer qui est Zevzda, le 5 octobre 2015 :  « Le ministère russe de la Défense a achevé la mise en place d’une agence d’information militaire baptisée Zvezda (Etoile) qui sera dirigée par Irina Rossious, ancienne porte-parole du ministre russe des Situations d’urgence, a annoncé un responsable de l’industrie de défense russe. »Plusieurs entreprises ont reçu la semaine dernière une lettre signée par le vice-ministre de la Défense Iouri Borissov et annonçant la création de l’agence », a indiqué le responsable. Le ministère de la Défense a invité les usines militaires à collaborer avec la nouvelle agence ». L’agence pro-Poutine, (aujourd’hui disposant d’un programme TV « patriotique ») tenue par une ex des fameux abris venue nous parler du super missile pas encore fini mais qui va marcher c’est sûr ! Encore de la propagande et de la manipulation pro-Poutine ! (Zevzda est cité page 113 comme référence d’information militaire et « publication de la Défense » dans l’ouvrage fondamental « Culture militaire et patriotisme dans la Russie d’aujourd’hui » publié par Anne Le Huérou et Elisabeth Sieca-Kozlowski).

Quand la presse grand public relaie sans état d’âme les think tank bellicistes 

lexington-thompsonEt encore une fois, la même source, et le même relais américain, cité benoîtement par le Daily Mail : « le Dr Loren Thompson, un expert de haut niveau de la défense des États-Unis du think-tank du Lexington Institute, a déclaré à National Interest : «La possibilité d’une guerre nucléaire entre l’Amérique et la Russie, non seulement existe toujours, mais elle grossit de  plus en plus ». Bingo : c’est le deuxième lien trouvé entre la dénonciation de la mise en place du super-missile pas si super que cela, agrémenté ou soupoudré ici de quelques bunkers de Poutine pour faire joli, avec les neocons proches des milieux militaires US !!!… Car le fameux Lexington Institute n’est en fait que le relais direct des marchands de canons américains !!! « L’Institut Lexington a été appelé « l’agence de publicité pay-to-play de l’ industrie de la défense US car elle reçoit des fonds des entrepreneurs militaires et émet un flux de rapports, généralement favorables, sur les performances et l’état des programmes d’armement clés ».  Son directeur a été on ne peut plus clair sur le sujet en  déclarant ceci sur ses activités : «je ne vais pas travailler sur un projet à moins que quelqu’un, quelque part, est prêt à payer. Ceci est une entreprise. Ma ligne de conduite est que si ce que j’écris et dis est vrai, il n’a pas vraiment d’importance sur mes motivations »… Visiblement, ça a échappé au Daily Mail comme à Direct Matin et à Bolloré !  Et même chose quand Poutine fait traverser le Channel à son escadre centrée sur son seul et unique porte-avions l’Amiral Kuznetsov (contre 11 aux USA !) : c’est de l’esbrouffe et rien d’autre, et ça occupe les médias candides et les écrans de télévision pour tisser la gloire de la Marine russe.  Comme à chaque fois que des vieux Tu-Bear s’approchent des côtes : on parle de lui, avant tout. Poutine est le Max la menace du monde entier !

Des manipulateurs d’opinion des deux côtés

sputnik-26Et il n’est pas le seul à le faire, il n’est pas le seul à manipuler l’opinion sur le sujet, en présentant une Russie bien plus dangereuse qu’elle ne l’est militairement, exactement ce que souhaite… Poutine !!! qui lui, dispose en plus d’autres alliés pour envahir le net de ses désinformations, on le sait.  Tel l’inévitable Sputnik, qui avait écrit le 7 septembre 2016 ceci : « lundi, un représentant de l’industrie de la défense a déclaré aux médias russes que la production de masse du missile balistique intercontinental RS-28 Sarmat, un nouveau missile multi-ogive, de la catégorie super-lourds conçus pour vaincre les systèmes anti-missiles, commencerait en 2018, deux ans avant de la date prévue. Le missile Sarmat, dont le développement a commencé en 2009, selon Vladimir Tuchkov, un analystecrash militaire et collaborateur du journal en ligne indépendant Svobodnaya Pressa, a souligné que le rythme accéléré du développement a été rendu possible grâce à la modernisation de l’usine de Krasnoyarsk, où la production du missile Sarmat est mis à avoir lieu ».  Inexact, car en opposition au texte récent l’annonçant comme presque terminé, et mettant l’accent sur une « amélioration de la production » pour dissimuler en fait près de 7 années de production erratique, sinon catastrophique, la mise au point étant l’équivalent des déboires du Bouvala. Les sources elles-mêmes de Sputnik étant douteuses. « Svobodnaya Pressa » est repris souvent par Russia Today, qui a un jour repris tel quelle l’info comme quoi les OVNIs vus en Russie sont des « objets surpassant technologiquement tout ce que l’humanité a jamais construit (cité par  OVNIS, Enquête sur un secret d’état Par Egon Kragel ,Yves Couprie).  La même agence affirmant en 2009 que les Aliens vivaient dans les océans, selon la marine russe.  En voilà une référence en effet !  L’agence allant jusqu’à écrire « qu’un autre endroit où les gens font souvent des rencontres d’OVNIs est le lac Baïkal en Russie, le plus profond ensemufologueble d’eau douce dans le monde (ici c’est autre chose.. !). Les pêcheurs disent y avoir vu des lumières puissantes provenant de la profondeur et des objets volants au dessus de l’eau. Dans un cas, en 1982, un groupe de plongeurs militaires en formation au lac Baïkal a repéré un groupe de créatures humanoïdes vêtus de costumes argentés. La rencontre est arrivé à une profondeur de 50 mètres, et les plongeurs ont essayé d’attraper les étrangers. Trois des sept hommes sont morts, tandis que quatre autres ont été gravement blessés. » Et c’est le même site qui est censé nous expliquer que l’usine qui construit le missile s’est nettement améliorée… et le missile aussi ! Aurait-il bénéficié de l’aide des petits gris ? (en photo une « Une » récente de Svobodnaya Press, à propos d’un accident d’hélicoptère MI-8 (AK Skol), en route de Krasnoïarsk à Urengoy. Un atterrissage d’urgence près du village d’Ourengoï qui s’est soldé pour les 22 passagers et les 2 membres d’équipage par trois survivants seulement blessés et hospitalisés… (nota : les infos sur le lac Baikal proviennent de l’ufologue russe Vladimir Azhazha, un ancien général, qui a aussi racontée celle-là d’histoire (ici à gauche)… on le retrouve sans surprise ici… et là. Chez les fêlés, quoi !).

sputnik-texas

D’autres encore…

huaminEt il y en a d’autres encore, à croire aux salades de la propagande de Poutine relayées par Sputnik. Il y a Oscar Fortin, par exemple.  Le théologien catholique (ici à droite sa profession de foi) qui se targue de pacifisme en répétant sur son site et ailleurs la phrase de Poutine « si la bagarre s’avère inévitable, il faut frapper le premier. » Tendre l’autre joue, il ne semble pas connaître, ce si bon chrétien admirateur du « Nazaréen » comme il le dit.  Lui a déjà choisi son candidat pour l’élection américaine, et ce n’est pas Jésus, en écrivant que « les perspectives de l’arrivée à la Maison-Blanche d’Hillary Clinton représentent une véritable menace pour la Russie et l’humanité.  cendresSon obsession pour une guerre contre la Russie doit être prise très au sérieux ». Conclusion : je vote Trump mais j’évite de le dire ! C’est tortueux et malsain (3). Car on sait à quel point Trump a vanté lui-même les vertus de Poutine, et on se dit que les faiseurs de guerre peuvent aussi se nicher chez les catholiques extrémistes de droite, tel Fortin, incapable de voir en ce cas qu’il ne fait que relayer le bellicisme du Lexington Institute, lui qui déteste tant les américains !!! Comment peut-il se targuer de vouloir « une société au service de l’humain » en admirant un gars qui promet de « transformer les USA sous des cendres radioactives ? »  Je veux bien que tous ses espoirs résident dans une vie après la mort mais de là à la précipiter… !!! Dans son texte apocalyptique (terme biblique), il met un lien sur un autre signé Dougine, l’intriguant du sérail de Moscou, qui écrit ce genre d’ineptie : « ainsi, nous sommes arrivés à un stade très, très grave. Les idéologues de l’OTAN et les globalistes américains, tombant dans l’abîme, ont besoin d’une guerre en ce moment, avant les élections américaines. Une Guerre contre nous (ndt: les russes) » !!! Pas tellement pour la victoire, mais pour le processus lui-même.  A peine s’il s’est rendu compte que ce même texte provient d’une traduction de Fawkes News…un site antisémite qui répand la désinformation en se référant au fondateur des Anonymous (ou qui cite du Buisson et se fait aussitôt applaudir par la meute des fans d’Asselineau !).  Guy Fawkes, faut-il le rappeler, le symbole des « Anonymous » et responsable de la  « Conspiration des poudres »,  était au départ lui-même… un terroriste – catholique- , et non un sauveur comme on l’a trop souvent présenté.  Sidérant qu’il ne s’en soit jamais rendu compte, aveuglé par sa… croyance, le Fortin (en Poutine, ou en son porte-parole extrémiste Dmitri Kisselev ici à gauche en train d’expliquer sur sa chaîne Sputnik ce qu’il imagine de pouvoir faire avec quelques fusées) !

Un si bon catho

poissin-assadEn France, on vient d’en découvrir un autre de bon chrétien (disciple de Christine Boutin celle qui annonce les décès avant la mort), l’homme des « lobbies sionistes« , ami de Bachar el Assad comme Fortin (ici applaudit par Algarath, alias Jean-Paul Karcz, évoqué ici aussi (4). Et tout autant antisémite que lui (5) Lui aussi voit des champignons atomiques partout. Au point d’écrire « qu’il faut croire que Vladimir Poutine a tiré ses conclusions. Du 4 au 7 octobre, la population de Moscou et celles des régions les plus vulnérables à des attaques ennemies se préparent à des évacuations rapides dans des abris souterrains où ils pourront se réfugier dans l’éventualité d’attaques nucléaires » avait t-il écrit en effet le 7 octobre dernier. Le coup des bunkers, bis, de retour…!!!  Un message emprunté au départ au Saker Francophone, de l’astronome Claude Roddier, épouse de François Roddier (également autonome). poissonLe Saker, un autre site rouge-brun grand fan de Poutine qui a puisé directement chez… RT !  Et là, encore une fois, c’était une belle manipulation : dans le communiqué d’origine (les traductions du « Saker  » d’origine (6) semblant plus qu’approximatives !), il n’était fait mention nulle part d’attaque atomique, mais uniquement de catastrophes naturelles :  selon le le directeur des situations d’urgence du ministère de la Protection civile Oleg Manuilov en effet  « les sauveteurs en collaboration avec d’autres services travailleront actions à la suite des différents types de situations d’urgence, des catastrophes naturelles et artificielles pour améliorer l’application des forces pour protéger la population et des territoires ». » Il a souligné que la mise en œuvre de ces mesures « permettra d’améliorer le niveau de formation, les gestionnaires et les forces de défense civile à prendre des mesures en cas de situations d’urgence à grande échelle en temps de paix. »

Des menteurs, de sombres manipulateurs d’opinion. Des désinformateurs, surtout (leur liste est ici). Poutine a des supporters à son image, il n’y a pas à dire !

(1) merci, Augustin pour l’expression…

(2) les missiles, ça rate parfois, en effet, comme ici ce petit S300 Favorit qui s’écrase dans l’hilarité générale de ses servants. On frise l’inconscience la plus totale, parmi les troupes russes !

(3) dans le même article, Oscar Fortin a écrit « Bon anniversaire à Vladimir Poutine qui célèbre en ce 7 octobre ses 64 ans. Que la médaille de l’ange de la paix que lui a remis le pape François lui soit d’un grand secours. » A en devenir surréaliste, non ? (Sputnik ayant rajouté une couche ici avec ce commentaire à se rouler par terre « en tout cas, le pape François a prouvé une fois encore que c’est un homme fort sage et qui comprend parfaitement les événements dans le monde actuel. Malgré les pressions exercées par Washington, Bruxelles et Kiev, le Vatican n’a pas fléchi »).

(4) OscarFortin le qualifie ainsi, alors qu’il a disséminé partout sur le net une opinion négationniste «  Vous, qui me semblez être une personne bien avisée, savez, tout autant que moi, l’importance des prises de conscience des peuples de ce qui se passe dans leur cour et dans le monde et des traits qui caractérisent les belligérants. En somme en arriver à briser le voile du mensonge et de l’hypocrisie tout en mettant en évidence jusqu’où peut conduire la cupidité du pouvoir et de la domination ». « Algarath » lui répondant ceci : « Merci Monsieur Fortin de votre réponse. J’ai bien suivi le discours de Poutine à Valdaï, et en russe directement puisque je parle parfaitement cette langue ayant vécu très longtemps en URSS. J’ai même rencontré Gorbatchev et discuté avec lui dans le cadre de mes attributions de représentant à Moscou de la grande commission de coopération aéronautique franco-soviétique. Je passe encore maintenant un temps fou à visionner des vidéos russes sur les évolutions. Français, j’habite maintenant Montréal. Depuis 2001 j’ai publié plus de 500 articles sur Oulala jusque 2015 et sur RI pendant quelques mois en début d’année. »

(5) ou qui tient le même discours que… l‘Action Française !

bausman-2

(6) Le Saker d’origine, c’est « The Saker Of The Vineyard« , le « faucon sacré du vignoble » (un vin français s’appelle le Faucon Doré), à savoir le site de celui qui se présente comme un analyste militaire américain censé vivre en Floride, à Edgewater, qui est très critique envers l’armée US (une adresse ancienne de contact le situait pourtant à Wilmington dans le Delaware, une boîte postale comme on le sait). baumanEn 2014, il avait 50 000 visiteurs par jour sur son site. Selon ce qui en est dit un peu partout, ce sont des « bénévoles » qui traduisent ces textes dans d’autres pays dont la France. Anti-US, mais très largement pro-Poutine et souvent plutôt rouges-bruns. Il est notamment régulièrement repris dans « Russia Insider » par exemple, basé à Moscou. Ce site présenté comme « indépendant », fondé par crowfunding, c’est en réalité un énième site pro-russe. Son responsable, Charles Bausman (ici à gauche), homophobe lui aussi, est en effet très lié à un oligarque pro-Poutine, Konstantin Malofev (cité ici et aussi ici), au travers de son associé Alexey Komov (le président du World Congress of Families in Russia, organisation, nettement homophobe). Malofev a un jour dit « « Je me considère absolument comme orthodoxe et essaye d’être un bon chrétien. Masalvini-pouitneis bien sûr, je crois aussi qu’une personne qui travaille dans l’entreprise ne peut pas dire qu’il ne pèche pas pour faire des affaires. À mon avis, c’est pratiquement impossible. » Komov est également lié au parti italien fascisant de la Ligue du Nord, que semble aussi apprécier Poutine (voir photo ci-contre à droite). Le rouge-brun en une seule photo ! Bref, ce sont des fascisants, tous fascinés par Poutine !

Nota : ce que l’on sait sur le Saker d’origine est qu’il est bien âgé (il évoque dans le texte qui suit les temps de la guerre froide qu’il a bien connu), qu’il préférait le temps de l’équilibre de la terreur et de la puissance russe équilibrant celle des states : en ce sens, ce qu’il craint c’est donc bien une Russie faible, militairement, ce qu’elle est actuellement… et ce qu’il reconnait donc, et qu’il parle aussi étrangement comme un Soral émigré en citant bizarrement « l’Empire » pour parler des Etats-Unis :  bref, on voit davantage en lui une créature complète du staff de com’ de Poutine qu’autre chose, qui préfère Trump à Clinton : « Mais si Hillary réussit à entrer à la Maison Blanche en novembre, alors les choses vont devenir vraiment effrayantes. Vous vous souvenez que j’ai dit qu’aucun président des États-Unis ne sacrifierait jamais une ville américaine pour défendre une ville européenne ? Eh bien, cela présuppose un président patriote, qui aime son pays. Je ne crois pas que les néocons aient quoi que ce soit à cirer de l’Amérique et des Américains, et ces fous pourraient bien penser que sacrifier une ville américaine (ou plusieurs) le vaut bien, si cela leur permet de larguer des bombes nucléaires sur MoscouToute théorie de la dissuasion présume un acteur rationnel, pas une cabale de psychopathes haineux comme les tarés congénitaux. Au cours des dernières années de la Guerre froide 1.0, j’avais beaucoup plus peur des gérontocrates du Kremlin, que des officiers anglo-saxons et des responsables à la Maison Blanche ou du Pentagone. Aujourd’hui, j’ai peur de la (relativement) nouvelle génération d’officiers genre petit merdeux, qui ne pensent qu’à se faire bien voir comme Petraeus, ou des maniaques comme le général Breedlove, qui ont remplacé les combattants ancien style de la Guerre froide (comme les amiraux Elmo Zumwalt, William Crowe ou Mike Mullen), qui au moins savaient qu’une guerre avec la Russie devait être évitée à tout prix. Il est carrément effrayant pour moi, de réaliser que l’Empire est actuellement dirigé par des hommes non professionnels et incompétents, non patriotes et malhonnêtes, qui sont guidés soit par des idéologies haineuses, soit par l’unique but de plaire à leurs patrons politiques. » Au final, en conclusion il se montre tel qu’il est aussi : à savoir quelqu’un qui souhaite aux Etats-Unis même le retour d’un nationalisme outrancier, pire que sous Reagan : « La meilleure chose qui pourrait arriver pour l’avenir de l’humanité serait que de véritables patriotes reviennent au pouvoir aux États-Unis. Ensuite l’humanité pourrait enfin pousser un grand soupir de soulagement ». C’est bien un neocon, qui avance masqué (puisqu’il les critique également, pour attirer d’autres sympathies) ! Un extrémiste de droite, pas loin du néo-nazisme, à l’évidence !!! L’un de ses derniers textes était la reprise de celui de Ron Unz, ancien prétendant au titre de gouverneur de Californie et celui qui publiait « The American Conservative« . Son titre résume tout : « Trump Should Follow Putin’s Example in the Coming Crisis ». L’article flagorneur décrit un Poutine qui aurait remis debout une armée russe, ce qui est faux, tant il reste d’insuffisances, et qui aurait contrôlé la presse (ce qui est vrai) en y mettant à la tête de « vrais patriotes », puis aurait détruit une « 5eme colonne » (terme évocateur d’une autre période bien française…décidément) composée d’affairistes comme Anatoliy Eduardovich Serdyukov l’ancien ministre de la défense, viré par ses soins (pour y placer les siens en fait, mais ça n’est pas dit ici !). Et ce sont ces méthodes de dictateur que préconisent ces nationalistes américains ???

 Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Coke en stock (CXCV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (30)

La Bolivie, on l’a un peu vite oublié, a aussi été une terre d’accueil de ...

One comment

  1. avatar

    et ils continuent à mentir…

    http://reseauinternational.net/rs-28-le-commencement-de-la-sagesse/

    ils donnent leur source pour une fois :

    référence :
    https://jeanfouche.wordpress.com/2016/09/07/nouvel-article-sur-rusreinfo-ru-2/

    « site de l’Agence Russe de Réinformation. »
    ah ah ah les cons !

    qui est jean fouche ?

    ça :
    https://eurocalifat.wordpress.com/category/jean-fouche/

    https://jeanfouche.wordpress.com/2016/07/08/hyper-activite-americaine-en-russie/

    https://jeanfouche.wordpress.com/about-2/

    Citoyen Russe ayant vécu près de 30 ans en Europe, Ivan Mikhailovitch Frakov vit actuellement en Russie. Les informations ne sont publiées sur ses blogs qu’après vérification des sources. La mise à jour est en général quotidienne sur le blog en langue française, moins fréquente sur le blog en langue Russe, puisque les francophones sont la cible principale de l’auteur.

    ah ouais ? même sur le RS-28 ??
    ah ah ah !!!