Accueil / A C T U A L I T É / Les m?dias am?ricains, dix ans apr?s la guerre en Irak

Les m?dias am?ricains, dix ans apr?s la guerre en Irak

guerre-irak-295884

Par Alex Lantier
22 mars 2013
Au dixi?me anniversaire de l’invasion am?ricaine en Irak, plusieurs attentats ? la voiture pi?g?e ont atteint hier des cibles chiites partout en Irak, tuant 65 personnes et en blessant au moins 200 autres. C’est un rappel sanglant des effets de l’occupation n?ocoloniale am?ricaine de l’Irak, comprenant l’embrasement par Washington du conflit ethno-confessionnel et de l’escalade de la guerre en Syrie.

Les attentats d’hier ont eu lieu apr?s une s?rie d’attaques anti-chiites perp?tr?es par des partenaires d’al Qa?da en Irak, un groupe li? au Front al Nusra – actuellement la force motrice de l’opposition syrienne, soutenue par les Etats-Unis, et qui lutte pour le renversement du pr?sident Bachar al Assad.

Dans le contexte de ces atrocit?s continuelles, l’on ne peut qu’?tre ?coeur? par les r?trospectives superficielles et trompeuses des m?dias am?ricains sur la guerre en Irak. Ils pr?sentent la guerre comme faisant d?finitivement partie du pass? apr?s les ?lections d’un gouvernement irakien et le retrait officiel d’Irak, en d?cembre 2011, des troupes am?ricaines. Les mensonges et la criminalit? avec lesquels l’imp?rialisme am?ricain a poursuivi la guerre – qui a d?vast? l’Irak et entra?n? la mort d’environ 1,2 million d’Irakiens et de pr?s de 4.500 soldats am?ricains, tout en co?tant 2 milliers de milliards de dollars sont soit ignor?s soit balay?s d’un revers de la main comme ?tant des ??rat?s du renseignement.??

La population am?ricaine a ?t? pouss?e dans une guerre impopulaire, malgr? des protestations de masse, une guerre fond?e sur des mensonges et pour lesquels personne n’a eu de comptes ? rendre. Les preuves avanc?es pour montrer que l’Irak poss?dait des armes de destruction massive (ADM) ont ?t? fabriqu?es par des responsables am?ricains, dont par le discours prononc? en 2003 par le secr?taire d’Etat, Colin Powell devant l’ONU. Le pr?sident am?ricain George Bush et le vice-pr?sident, Dick Cheney, ont trompeusement affirm? que les Etats-Unis devaient attaquer l’Irak pour emp?cher qu’il s’allie ? al Qa?da – qui op?re actuellement en Syrie comme force interm?diaire des Etats-Unis.

Compte tenu de l’ampleur des crimes et de la d?vastation caus?e par la guerre en Irak, la r?action des m?dias am?ricains ont un caract?re orwellien. Dix ans apr?s une massive campagne m?diatique pour faire pression sur la population pour qu’elle soutienne la guerre d’agression, il n’existe aucun examen s?rieux des ?v?nements qui ont contribu? ? cette catastrophe. L’histoire se r?duit ? des bulletins d’information de deux minutes et ? de brefs articles.

Le?New York Times?a publi? une liste de brefs commentaires d’universitaires et d’agents de l’Etat intitul? ??Cela en valait-il la peine???? Le professeur de l’universit? de Harvard et ancienne conseill?re adjointe ? la s?curit? nationale, Meghan O’Sullivan, a avanc? l’argument immonde suivant, ??Croyez-le ou non, nous sommes plus en s?curit? maintenant?? apr?s la guerre. En reprenant les mensonges sur les ADM, elle a affirm? que sans l’invasion de l’Irak, ??Il est du moins concevable que Saddam [Hussein, l’ancien pr?sident de l’Irak] aurait aujourd’hui l’arme nucl?aire.??

Le?Washington Post?a ?crit que l’Irak ??titube entre progr?s et chaos,?? en reconnaissant qu’une guerre sectaire est en cours mais en citant le commentaire du gouverneur de Najaf, Adnan Al-Zurfi disant, ??La plupart des gens ont actuellement un bon boulot et de nombreuses opportunit?s.?? Mis ? part le fait que c’est un mensonge, et m?me si c’?tait vrai, cela ne justifierait pas une invasion am?ricaine et l’occupation de l’Irak.

Les experts des m?dias, qui ont tout particuli?rement promu la guerre – dont Thomas Friedman et Richard Cohen du?New York Times?et David Ignatius du?Washington Post?- n’ont pas abord? la question de l’anniversaire. Friedman n’a pas ressenti le besoin de fournir une quelconque explication pour sa tristement c?l?bre d?claration au sujet de l’Irak qu’??une guerre pour le p?trole ne lui posait aucun probl?me.?

Les chroniqueurs du?Post?ont ?t?, quant ? eux, trop occup?s ? r?clamer une guerre avec la Syrie pour faire un bilan de leurs articles sur l’Irak. Saluant l’envoi de missiles antia?riens aux combattants de l’opposition syrienne, Ignatius a pr?conis? une occupation de la Syrie, men?e par les Etats-Unis. Il ?crit, ??Soyons sinc?re?: Assad une fois parti et la Syrie enfin en train de reconstruire son Etat, elle aura besoin d’une massive aide ?conomique et militaire ?trang?re – incluant probablement des troupes de maintien de la paix de la Ligue arabe ou m?me d’un pays de l’OTAN comme la Turquie.??

En 2003, Cohen ?tait ravi du fait que les mensonges de Colin Powell sur les ADM ? l’ONU signifiaient ??un homme raisonnable exposant des motifs raisonnables?? – un jugement que, comme l’avait fait remarquer le WSWS, Cohen avait prononc? tandis qu’il ?crivait fr?n?tiquement sur son ordinateur ??avant m?me que Powell ait fini de parler?? afin de finir son article dans les d?lais impos?s par son journal. Cette fois encore il a h?te de dissiper les pr?occupations concernant un ??retour de flamme?? ou des cons?quences impr?vues r?sultant d’un armement d’al Qa?da en Syrie.

Les Etats-Unis devraient simplement aller attaquer Assad, ?crit Cohen. ??Le retour de flamme est maintenant une r?alit?. Il n’y a pas de moyen s?r de l’?viter, seulement de le contenir. Cela ne peut se faire qu’en armant rapidement les mod?r?s et en faisant pression pour une fin aussi rapide que possible de la guerre.??

Les remarques belliqueuses de Cohen refl?tent l’?mergence d’un groupe d’enthousiastes pro-guerre au sein de la presse anciennement politiquement lib?rale et favorable au Parti d?mocrate.

La promotion d’une guerre agressive par les m?dias et qui forme maintenant la base incontest?e de la politique am?ricaine au Moyen-Orient, s’expose ? la m?me condamnation que celle ?mise contre les cadres de haut niveau de la machine de propagande nazie. La r?solution 110 des Nations unies, vot?e apr?s les proc?s de Nuremberg, a censur? ??toute forme de propagande, dans tous les pays, qui tente de provoquer ou d’encourager toute menace contre la paix, toute violation de la paix ou tout acte d’agression.??

Malgr? les co?ts humains et financiers incalculables de la guerre, certains ont bien profit? de l’Op?ration Libert? en Irak.

La guerre a mis en faillite les Etats-Unis et d?vast? l’Irak dont les champs p?trolif?res sont actuellement pill?s par des firmes occidentales, parmi lesquelles on compte Exxon Mobil, PB, Chevron, Shell et l’entreprise de Cheney, Halliburton. L’Irak est m?me confront? ? une p?nurie d’?nergie et de nombreux civils irakiens manquent toujours d’?lectricit? et d’eau courante, ?tant donn? que 80 pour cent du p?trole irakien est export? par des firmes ?trang?res. Elles travaillent en ?troite collaboration avec l’?norme ambassade am?ricaine, qui est dissimul?e ? Bagdad dans la zone verte encore fortifi?e, pour surveiller le premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

Les projets de guerre am?ricains en Iran et en Syrie d?coulent in?vitablement du crime initial commis en Irak. Craignant que sa mise en place en Irak d’un r?gime chiite n’ait infl?chi l’?quilibre du pouvoir r?gional trop en faveur de l’Iran, les Etats-Unis ont laiss? les monarchies du golfe persique armer les forces droiti?res sunnites, dirig?es par Al-Nusra, contre la Syrie, un alli? cl? de l’Iran. Comme le bombardement d’hier l’a montr?, l’Irak se retrouve une fois de plus au milieu de ces projets de guerre.

Dix ans apr?s le d?but de la guerre en Irak, les guerres de l’imp?rialisme am?ricain se poursuivent au Moyen-Orient, de nouvelles guerres sont planifi?es et les criminels politiques qui en sont responsables, ainsi que leurs propagandistes des m?dias, restent impunis.

(Article original paru le 20 mars 2013)

wsws.org

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’ensauvagement du monde

Hier matin, mon père est allé faire ses courses à la supérette du coin. Depuis le ...