Accueil / A C T U A L I T É / Les Infos qui dérangent – No. 71

Les Infos qui dérangent – No. 71

Vote en 2017 : quelque 500 000 électeurs sont inscrits deux fois sur les listes électorales

Depuis l’arrivée des nouvelles cartes dans les boîtes aux lettres à quelques semaines de l’élection présidentielle, les témoignages se multiplient.

Son histoire est loin d’être isolée. Depuis que les nouvelles cartes ont commencé à arriver dans les boîtes aux lettres à quelques semaines de l’élection présidentielle, des témoignages similaires se multiplient sur les réseaux sociaux.

La confusion règne pour expliquer une telle situation, les acteurs chargés de gérer les fichiers électoraux s’en renvoyant la responsabilité. En temps normal, lorsqu’un citoyen fait une demande d’inscription sur les listes électorales après un déménagement, le formulaire est adressé par la mairie, par courrier, à l’Insee. Ce dernier est chargé d’adresser une demande de radiation à l’ancienne commune. S’il y a loupé, c’est, selon plusieurs mairies, une erreur de transmission de la part de l’institut statistique.

Lire l’article:  Le Monde.fr

Les États-Unis larguent «la mère de toutes les bombes» en Afghanistan

Une bombe GBU-43, pesant environ 10 000 kilos.

Les États-Unis ont largué contre le groupe État islamique en Afghanistan la plus puissante bombe non-nucléaire qu’ils aient jamais employée, surnommée la «mère de toutes les bombes», pour la plus grande fierté du président américain.

«Je suis tellement fier de nos militaires. C’est un nouveau succès», a déclaré Donald Trump à la presse.

«Je leur ai donné carte blanche. (…) Franchement, c’est pour cela qu’ils ont autant de succès ces derniers temps. Si vous comparez ce qu’il s’est passé ces huit dernières semaines à ces huit dernières années, vous verrez qu’il y a une énorme différence», a-t-il ajouté.

La frappe avec la bombe GBU-43, représentant environ onze tonnes de TNT, a visé vers 10h30 une «série de grottes» dans la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan, où un soldat américain a été tué dans une opération contre les djihadistes le week-end dernier.

Cette énorme bombe guidée par GPS, longue de plusieurs mètres et larguée par la porte arrière d’un avion de transport C-130, n’avait jamais été utilisée au combat auparavant.

image-archives-diffusee-armee /AFP

 

Lire l’article:  La Presse.ca

Libye: Des migrants vendus entre 200 et 500 dollars sur des «marchés d’esclaves»

 

Ces chiffres émanent du dernier rapport de l’Organisation internationale pour les migrations qui tire cette semaine la sonnette d’alarme…

image d’archive / pour illustration

« Vous allez au marché, et vous pouvez payer entre 200 et 500 dollars pour avoir un migrant et l’utiliser pour « vos travaux ». Après l’avoir achetée, vous devenez responsable de cette personne. (…) Certaines d’entre elles s’échappent, d’autres sont maintenues en servitude. » C’est en ces termes qu’Othman Belbeisi, chef de la mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Libye de passage à Genève, a témoigné face aux médias, ce mardi, de l’existence de « marché d’esclaves » dans ce pays.

Vendus sur des places publiques ou dans des garages

L’OIM, une agence liée au système des Nations unies, a également publié un communiqué dans lequel elle explique que son personnel en Libye et au Niger a pu recueillir des récits « choquants » de migrants, qui ont décrit l’existence de « marchés d’esclaves » dans lesquels des centaines d’hommes et de femmes sont vendus.

Ces personnes sont notamment vendues sur des places publiques ou dans des garages. Il s’agit de « gens vendus en public, assis par terre », a expliqué un porte-parole de l’OIM, Leonard Doyle. Les femmes, elles, deviennent des esclaves sexuelles.

Lire l’article:  20 minutes.fr

 

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Mais où sont les faillites d’antan ?

Adam Smith l’avait noté: les Etats ne remboursent jamais leurs dettes. A la faveur de ...