Accueil / A C T U A L I T É / Les Infos qui dérangent – No. 64

Les Infos qui dérangent – No. 64

Au moins 29 blessés dans une explosion à New York

Une explosion dans le quartier de Chelsea à New York, d’origine encore inconnue, a fait samedi soir 29 blessés, dont un grave, ont indiqué les pompiers.

Aucune preuve de lien terroriste n’existe à ce stade, a déclaré samedi soir le maire de la ville, Bill de Blasio, même si l’explosion était bien «intentionnelle».

AFP, BRYAN R. SMITH

L’explosion a eu lieu vers 20h30 sur la 23e rue, entre les 6e et 7e Avenues, un quartier huppé avec de nombreux bars et restaurants, très fréquenté le samedi soir.

La cause immédiate de l’explosion n’a pas été précisée, mais les médias locaux évoquaient une poubelle d’où l’explosion serait partie.

Plusieurs témoins cités par les télévisions locales ont rapporté une violente déflagration, qui a retenti dans tout le quartier.

Celui-ci a été bouclé et la station de métro la plus proche fermée, selon un photographe de l’AFP présent sur place.

Plus tard dans la soirée, un deuxième engin explosif a été découvert dans une autre rue de Chelsea avant qu’il n’explose.

explosion New-York

Explosion «intentionnelle»

Aucune preuve de lien terroriste n’existe à ce stade dans l’explosion, a déclaré samedi soir le maire de la ville, Bill de Blasio, même si l’explosion était bien «intentionnelle».

«Il n’y a aucune preuve à ce stade de lien terroriste pour cet incident», a souligné le maire, tout en soulignant que l’information restait «préliminaire».

Il a également indiqué que, «sur la base des informations disponibles à ce stade», il n’y avait «pas de lien avec l’incident dans le New Jersey».

Un autre engin

Plus tôt dans la journée de samedi, une bombe artisanale placée dans une poubelle à Seaside Park, dans l’État voisin du New Jersey, avait explosé sans faire de blessé près du parcours d’une course à pied organisée par les Marines.

L’engin était programmé pour exploser au moment où des centaines de coureurs de cette course de 5 kilomètres devaient passer près de la poubelle. Mais le départ de l’épreuve ayant été retardé, l’explosion n’a fait aucun blessé, avait précisé Al Della Fave, porte-parole du procureur local.

Source:  LaPresse.ca

ligne grise

Belgique: Premier cas d’euthanasie d’un mineur depuis la loi controversée de 2014

Un cas d’euthanasie inédit en Belgique. Un mineur a été euthanasié à sa demande, rapporte ce samedi le journal néerlandophone Het Nieuwsblad.

Une information confirmée au journal par le président de la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie, le professeur Wim Distelmans, qui a souligné que ce cas de figure demeurait exceptionnel et réservé aux cas désespérés.

L’âge du mineur n’est pas précisé, simplement qu’il souffrait d’une maladie en phase terminale. Selon la télévision publique VRT, il s’agissait d’un adolescent allant sur ses 18 ans.

Une législation unique au monde

Le royaume belge est le seul pays au monde à autoriser, sans limite d’âge, des mineurs « en capacité de discernement » et atteint d’une maladie incurable à choisir d’abréger leurs souffrances, et ce depuis une modification de la loi sur l’euthanasie en février 2014.

« Il n’y a heureusement que très peu d’enfants qui entrent en considération, mais cela ne signifie pas que nous devrions leur refuser le droit à une mort digne », a-t-il déclaré au journal.

La loi belge n’impose pas de limite d’âge, contrairement aux Pays-Bas, qui a fixé le seuil de 12 ans.

Lire la suite:  http://www.20minutes.fr/monde/1926303-20160917-belgique-premier-cas-euthanasie-mineur-depuis-loi-controversee-2014

NDLR CentPapiers:  On se croirait dans un film d’horreur.

ligne grise

San Bernardino: Le FBI sommé de révéler comment il a débloqué un iPhone

Plusieurs organes de presse américains ont assigné vendredi en justice le FBI (police fédérale), en exigeant qu’il révèle comment il est parvenu, au terme d’un intense bras de fer avec Apple, à débloquer l’iPhone de l’auteur d’un attentat.

L’agence Associated Press, le propriétaire du journal USA Today et Vice Media espèrent ainsi en savoir davantage sur la mystérieuse transaction qui a permis aux enquêteurs fédéraux d’acheter le moyen extrêmement sophistiqué d’accéder au smartphone de Syed Farook, qui avec sa femme a tué 14 personnes en décembre dernier à San Bernardino (Californie).

Lire la suite:  http://www.20minutes.fr/monde/1926167-20160917-san-bernardino-fbi-somme-reveler-comment-debloque-iphone

 

NDLR CentPapiers:  On croit rêver… Si rien n’avait été fait, les médias auraient été les premiers à blâmer les autorités de ne pas avoir poussé l’enquête.

ligne grise

kim-obama

 

 

La Corée du Nord menace de «contre-attaquer» après les survols américains

Les Etats-Unis sont prévenus.  Pyongyang est prêt à « contre-attaquer » face à la « provocation » de Washington, a affirmé jeudi son ministre des Affaires étrangères, Ri Yong-ho, lors du sommet du Mouvement des non-alignés au Venezuela.

« Le peuple de Corée a indiqué que nous sommes prêts pour faire une contre-attaque, contre la provocation des ennemis », a déclaré le chef de la diplomatie nord-coréenne, qui intervenait dans une réunion de ministres des Affaires étrangères préalable au sommet prévu ce week-end sur l’île de Margarita (nord), selon la traduction d’une interprète.

Cette mise en garde survient après le survol mardi de bombardiers américains dans le ciel sud-coréen, en réaction à un cinquième essai nucléaire par Pyongyang.

Lire la suite:  http://www.20minutes.fr/monde/1925771-20160916-coree-nord-menace-contre-attaquer-apres-survols-americains

NDLR CentPapiers:  Etranges similitudes entre l’attitude de la Corée du Nord et celle de la Russie.  La propagande est si évidente qu’il faut se faire violence pour ne pas la voir.

ligne grise

 

treve-syrie

Syrie: La coalition internationale pourrait avoir bombardé involontairement l’armée syrienne

Une bavure fatale pour la trêve ? Alors que Damas et Moscou accusent la coalition internationale menée par Washington d’avoir tué des dizaines de soldats syriens, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) a reconnu ce samedi soir qu’elle pourrait avoir bombardé involontairement l’armée syrienne.

L’armée russe avertie ?

« La Syrie est un théâtre d’opérations complexe avec différentes forces militaires et milices agissant dans un périmètre proche, mais la coalition ne ciblerait jamais intentionnellement une unité militaire syrienne »,a indiqué le Centcom dans un communiqué, expliquant avoir bombardé ce qu’elle pensait être une position de combat djihadiste en Syrie, mais avoir mis fin à cette opération dès que Moscou l’a prévenue qu’il s’agissait peut-être de militaires syriens.

Le communiqué précise que la frappe aérienne s’est produite dans une zone (au sud de Deir Ezzor), où la coalition avait déjà bombardé par le passé. Les Russes avaient été informés au préalable de cette frappe, une démarche « de courtoisie professionnelle » pour ne pas risquer d’incident entre appareils de la coalition et avions russes au-dessus de la Syrie, mais qui n’est pas obligatoire. « La coalition va se pencher sur les circonstances de cette frappe et voir si des leçons peuvent en être tirées », conclut le document.

Moscou accuse Washington

La Russie a jugé que Washington serait « responsable » en cas d’échec de la trêve, même si le président Vladimir Poutine s’est dit « plutôt positif que négatif » sur les chances de l’accord de trêve.

Mais la Maison Blanche a fait état de la « profonde préoccupation » du président américain Barack Obama sur le fait que « le régime syrien continue de bloquer » l’acheminement de l’aide humanitaire.

Les 250.000 habitants des quartiers rebelles de la métropole d’Alep dans le nord de la Syrie n’ont ainsi toujours pas reçu l’aide promise alors qu’ils manquent de tout depuis qu’ils sont assiégés par les forces du régime syrien.

L’ONU comptait faire entrer vendredi dans ces quartiers des camions chargés de vivres et de médicaments mais faute de garanties de sécurité suffisantes, les véhicules sont toujours bloqués dans une zone tampon entre les frontières turque et syrienne.

 

Lire l’article

 

NDLR CentPapiers:   Cette trêve ressemble à un piège à rats, soit un de plus dans tous ces jeux politiques funestes.

ligne grise

ours10

La nouvelle (?) n’en finit plus d’être diffusée.  Nous voilà dans le ton de la série télévisée:  Zoo…  Rien de surprenant à ce que la Russie ait pensé l’adapter en mettant en cause des ours affamés qui menaceraient cinq scientifiques.  Suivent ici ces quelques précisions non moins hallucinantes:

…  « Mais face à l’urgence de la situation, les responsables du réseau russe de stations météorologiques ont réussi à acheminer par bateau trois chiens et des fusées éclairantes pour renflouer le stock des chercheurs, qui était épuisé. »

 

On ne peut pas faire scénario plus pourri.  Apparemment il y a pénurie de kalachnikovs.

CentPapiers

 

Russie: Cinq scientifiques prisonniers d’un groupe d’ours polaires affamés

Depuis la fin du mois d’août, cinq scientifiques russes en mission dans une station météorologique de l’Arctique sont bloqués par des ours polaires affamés.

Le groupe d’ursidés s’est d’abord rapproché progressivement de leur résidence de l’île de Troynoy, située tout au nord de la Sibérie (Russie), avant d’encercler le site de façon menaçante. Un chien de l’équipe a même été tué par l’un des ours le 31 août, indique The Guardian.

Le changement climatique en cause

Terrifiés, les spécialistes russes du climat ont demandé l’envoi d’une mission de sauvetage, qui ne pouvait cependant pas arriver avant un mois. Mais face à l’urgence de la situation, les responsables du réseau russe de stations météorologiques ont réussi à acheminer par bateau trois chiens et des fusées éclairantes pour renflouer le stock des chercheurs, qui était épuisé.

Lire la suite:  http://www.20minutes.fr/monde/1925055-20160915-russie-cinq-scientifiques-prisonniers-groupe-ours-polaires-affames

ligne grise

 

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Ça sert à quoi un énarque ?

L’ENA, cette vieille institution dont certains n’hésitent pas à rappeler l’anagramme, produit d’étranges résultats, qui ...