Accueil / T H E M E S / ECONOMIE / Argent / Les infos qui dérangent – No. 48

Les infos qui dérangent – No. 48

 

Bouches-du-Rhône : trois questions pour comprendre l’autorisation des rejets de boues rouges dans le parc national des Calanques

Le préfet de la région Paca a autorisé la société Alteo à poursuivre son activité sur le site de production d’alumines de Gardanne. Elle pourra, pendant six ans, rejeter en mer des effluents au-delà des limites règlementaires.

Par Francetv info avec AFP

Les boues rouges continueront de finir dans le parc national des Calanques. L’industriel Alteo pourra bien poursuivre son activité à Gardanne (Bouches-du-Rhône) et rejeter en mer, pour six ans, des effluents résultant de la production d’alumines –destinées notamment à produire des verres spéciaux et de la céramique industrielle– au-delà des limites réglementaires, annonce la préfecture de la région Paca, mardi 29 décembre.
Que contiennent les boues rouges ?
Ce sont des résidus de bauxite. De quoi sont-ils composés ? Même si Alteo affirme avoir amélioré son procédé de production pour limiter la pollution, il part en mer chaque jour 6 tonnes d’aluminium, 83 kilos de fer, 11 kilos d’arsenic et 20 mg de mercure, selon Le Monde (article payant), des produits très nocifs pour la faune et la flore sous-marine.

« Il s’agit de rejet d’effluents liquides, chimiques toxiques et radioactifs, c’est toujours le dossier des boues rouges même si les rejets n’en n’ont plus la couleur », en raison de l’amélioration du procédé de production, a indiqué Alain Matési, président de l’association CoLLecT-IF environnement. Alteo affirme ne plus avoir besoin de déverser des rejets solides, les boues rouges, mais uniquement des effluents liquides. « Ce n’est pas du tout un traitement mais un prétraitement. C’est transparent mais une eau claire n’est pas une eau propre », répond de son côté Alain Matési.

Où sont-elles déversées ?

Depuis près de cinquante ans, ce site de production d’alumines situé à Gardanne, près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), bénéficie d’un droit d’expédier en mer des résidus, via de longs tuyaux qui débouchent, en mer, à 7 km au large de Marseille et Cassis. Plus de 20 millions de tonnes de boues rouges ont été ainsi déversées sur les fonds marins de la fosse de Cassidaigne, à plus de 300 mètres de profondeur. Or ce site où sont rejetés les résidus est aussi situé dans le périmètre du parc national des Calanques.

Lire la suite

ligne grise

NDLR:  N’ajustez pas votre appareil, ne vous précipitez pas chez l’optométriste non plus.  Il semble qu’un vent souffle et qu’il soit assez facile de se débarrasser de dossiers gênants et laborieux.  Les maires seraient-ils devenus des exécutants pratiques d’un système dont il faudrait questionner le fonctionnement ?   COP 21 ?  Connais pas tiens!   On a sûrement raté plusieurs versions de Robocop !

ligne grise

Argent5

Comptes courants facturés par les banques : voici comment y échapper

À partir du 1er janvier 2016, il sera très difficile de posséder un compte courant sans qu’il ne soit facturé. La Société Générale et la BNP étaient jusqu’à alors les deux dernières grandes banques « gratuites » mais elles ont récemment annoncé à leurs clients qu’elles appliqueraient, à leur tour, une tarification mensuelle dès l’année prochaine. Le montant : respectivement 24 et 30 euros par an, qui s’ajoutent donc au prix payé pour la carte bleue par exemple.

Environ 80% des établissements factureront alors des frais de tenue de compte, contre 40% seulement il y a trois ans. Si vous êtes à la BNP ou à la Société Générale, votre banque est censée vous avoir prévenu(e) de cette tarification. Mais quand bien même ce serait le cas, selon l’Association française des usagers des banques (Afub), il est possible de s’y opposer.

Son secrétaire général, Serge Maître, affirme que les clients qui refusent de payer peuvent invoquer l’article L312-1-1 du code monétaire et financier, et en avertir le directeur d’agence de leur banque par lettre recommandée avant le 1er janvier 2016. « La banque devra alors appliquer le tarif antérieur, c’est-à-dire la gratuité pour la tenue de compte, si tel était le cas », indique L’Obs.

Challenges propose un modèle de lettre à rédiger pour conserver la gratuité :

Bonjour,
Apprenant l’instauration par votre établissement de frais de tenus de compte à compter du 1er janvier 2016, je vous informe de mon refus de cette nouvelle tarification.
La présente demande est faite en application des prescriptions du Code monétaire et financier en son article L312-1-1 II ainsi que sur recommandation de l’AFUB.
Avec mes salutations,
Signature.

Et si votre banque joue la carte de l’intimidation en menaçant de clôturer votre compte, soyez tranquille : « La banque ne peut contraindre ni à résilier un compte ni à accepter les nouveaux tarifs. La loi est très précise », assure Serge Maître.

Mais si vous ne refusez pas clairement ces tarifs, votre banque considèrera qu’il s’agit d’une acceptation tacite. Et à partir du 1er janvier, elle pourra facturer la tenue de votre compte courant.

Lire l’article

ligne grise

‘Si vous le dites assez fort ou assez longtemps, les gens le croiront’

donald-trump-angryDonald Trump, qui veut se présenter aux Etats-Unis comme le grand candidat républicain à la présidence, bénéficie pleinement d’une époque où les sources alternatives peuvent véhiculer impunément toutes sortes de mensonges dans le monde et sont toujours en mesure de trouver un public.

Qu’est-ce qui est vrai, qu’est-ce qui est faux? Grâce à l’explosive croissance de « l’écosystème informatif ‘alternatif' », les avis sont légions et la vérité devient ce que vous avez envie de croire, affirme Paul Farhi dans une tribune du Washington Post.

Croyez-vous que les vaccins provoquent l’autisme? Que le massacre à l’école primaire Sandy Hook était un coup monté par le gouvernement américain pour promouvoir le contrôle des armes? Que la loi de la Sharia sera bientôt imposée aux USA?

Vous pouvez trouver des « preuves » de ces idées saugrenues sur des centaines de sites web, blogs, newsletters, émissions radios et réseaux partisans. Une pseudo-vidéo, un faux schéma, ou une histoire bidon « passée de bouche à oreille sur Facebook » obtiennent souvent plus de crédit que les tentatives des médias pour rectifier le tir.

Source

ligne grise

 

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Impôt sur le revenu: le mirage de la baisse

Le gouvernement a acté une baisse de l’impôt sur le revenu en 2020 pour plusieurs millions ...