Accueil / L O C A L I S A T I O N / EUROPE / FRANCE / Les infos qui dérangent – No. 10

Les infos qui dérangent – No. 10

Une chasse aux oeufs tourne au cauchemar

© Instagram.

Une chasse aux oeufs organisée par la marque de jouets Lego ce samedi à Rennes en France a tourné au vinaigre et ce sont des larmes plein les yeux et les poches vides que la plupart des enfants sont finalement rentrés chez eux après une journée des plus chaotiques.

Pour les fêtes de Pâques, la marque de jouets avait eu l’idée d’organiser une grande chasse aux oeufs dans plusieurs villes françaises et notamment à Rennes. Pas d’oeufs en chocolat cette fois, les oeufs cachés renfermaient à la place des figurines Lego.Mais les choses ne se sont pas du tout passées comme prévu et la joyeuse chasse aux oeufs a rapidement tourné au fiasco. Sachant que des jouets avaient été cachés, des personnes n’ont pas hésité à venir piller le parc bien avant l’ouverture des festivités. « Dès 7 h du matin, bien avant le début officiel du jeu, des gens sont venus chercher les figurines, en emportant plusieurs à la fois », explique une responsable de l’opération.Des cris, des larmes, une foule en colère, un chaos total et des enfants déçus, c’est le bilan de cette journée pas très festive. Sur les réseaux sociaux, de nombreux parents ont d’ailleurs tenu à faire part de leur colère.
Source
L’an dernier, c’est au Québec qu’on avait fait le coup de la chasse aux oeufs de Pâques version dramatique aux enfants.  Là aussi les adultes s’étaient servis avant eux… ou n’hésitaient pas à les bousculer pour s’emparer de leurs oeufs.  Il ne faut pas se surprendre si ce monde semble si souvent en déroute…  La mondialisation produit de ces effets… Laval : une chasse aux oeufs de Pâques tourne au vinaigre

Une chasse aux oeufs de PâquesUne chasse aux oeufs de Pâques  Photo :  PC/Darin Oswald

La Ville de Laval pourrait revoir ses pratiques en matière d’encadrement policier à la suite des débordements survenus lors d’une chasse aux oeufs de Pâques – le Cocothon – tenue samedi au Centre de la nature.

L’organisation de l’événement a été prise au dépourvu lorsque 10 000 personnes se sont présentées pour la chasse aux œufs, alors qu’on en attendait 3000. Les organisateurs n’avaient pas cru bon demander l’encadrement de la police pour l’événement, mais les débordements qui ont suivi remettent en question cette façon de faire.

Devant le retard de l’organisation à donner le départ de la chasse, des parents ont enjambé des barrières pour aller chercher des oeufs de Pâques. L’initiative a provoqué un mouvement de foule. Des enfants ont notamment été bousculés. Des tout-petits ont été incapables de ramasser le moindre œuf de Pâques et certains parents ont volé des friandises à d’autres enfants qui en avaient plusieurs pour en donner aux leurs.

Heureusement, personne n’a été blessé au cours de l’événement.

L’organisatrice du Cocothon, Angella Pattas, s’est excusée pour les lacunes dans l’organisation de l’événement tout en déplorant le comportement de plusieurs parents. « Je ne m’attendais vraiment pas à ça », a-t-elle déclaré en entrevue sur ICI Radio-Canada Première. « C’est un peu décevant. La chasse devait commencer à midi, mais il y a des gens qui sont arrivés dès 9 h 30 et ils ont commencé à s’impatienter. Donc, à midi, des gens n’ont pas attendu le coup d’envoi et ils ont décidé que c’était maintenant que ça se passait. »

« Il y avait plein de gens en ligne. Quand ça a commencé, ça a fait une grosse vague, tout le monde a poussé, ça a passé. C’était vraiment le début de la perte de contrôle. »— Angella Pattas

Une fois le tumulte terminé, le mécontentement de certains parents s’est transporté sur Facebook, où des parents réclament maintenant un remboursement pour les 3 $ payés pour l’événement raté. Un parent évoque même un éventuel recours collectif.

Source

ligne_grise

N’ajustez pas votre appareil

Couillard_1

Le 7 avril 2015: Déclaration de Philippe Couillard aux médias (lors de son discours pour étendre un peu de pommade sur l’austérité et fêter la première année de son équipe à la tête du gouvernement du Québec):  La fierté est partagée par les québécois de toutes les origines…

Une affirmation gratuite et complaisante, alors que les québécois sont peut être moins fiers de devoir attendre 18 heures aux urgences, de démolir leur voiture dans des nids de poule de la taille de cratères (quand ils ne reçoivent tout simplement pas une partie d’un pont surplombant un autoroute sur la tête), de devoir prier pour espérer recevoir une rente de retraite un jour ou quand on leur annonce des hausses constantes à un rythme qu’aucun budget moyen ne peut prévoir ni satisfaire…   Notons que toutes les origines ont été grandement secouées la semaine dernière, lorsqu’au nom de la liberté d’expression le Québec a permis la tenue d’une manifestation anti-islam que des citoyens encore fiers d’être des humains ont fait avorter.  La fierté est partagée par qui déjà?

Que dire du lien entre l’austérité et la fierté dont il est l’un des rares à partager l’évidence.  Qu’à cela ne tienne, il faut pouvoir raconter quelque chose lorsque l’on est devant un micro.  Il a déclaré avec plus d’aplomb que nécessaire… que la priorité de son gouvernement était:  les entreprises.

M. Couillard a toutefois ouvert une parenthèse, à la toute fin de son discours (parenthèse qui a failli se poursuivre durant une pause publicitaire auquel cas les citoyens soumis à la saignée, contrairement aux entreprises que le dernier budget a favorisées, allaient rester sur leur appétit):  Son gouvernement portera aussi une attention particulière aux personnes âgées, aux enfants et aux personnes malades ou handicapées.  Les pauvres n’ont pas eu droit au chapitre.

Pour conclure il a avisé la population qu’il y aurait encore des mesures d’austérité qui allaient faire mal… mais les québécois étant fiers d’être québécois, puisqu’il l’a dit, son gouvernement compte probablement sur cette affirmation pour leur faire avaler un peu plus de misère…  C’est connu… les gens fiers ne se plaignent pas!  Que de psychologie au sein du gouvernement…

Lire sur le sujet

ligne_grise

Surprise?  L’amphithéâtre de Québec ne portera pas le nom de Québécor…

Amphithéâtre_Québec

Amphithéâtre de Québec:  nommé Centre Vidéotron… PKP n’a pas osé l’appellation:  Québécor.  C’eut été flirter dangereusement avec des conflits d’intérêts trop apparents, lui qui attend la décision du commissaire à l’étique de l’Assemblée nationale du Québec concernant les risques de conflits d’intérêts que pose sa candidature en tant que chef de son parti, susceptible d’occuper les fonctions de premier ministre du Québec un jour (on cache mal un amphithéâtre d’une telle dimension devant lequel trône un écriteau du gouvernement du Québec de la taille d’un stationnement… faisant état de sa participation au projet de l’ordre de 400 millions $).  Notons que Vidéotron appartient à Québécor… Québécor aurait choisi Vidéotron parmi les nombreuses compagnies dont le nom fut proposé.

Vive les apparences !

ligne_grise

Perquisition de matières radioactives (La Malbaie, Québec)

Une importante opération policière est en cours à La Malbaie. Une perquisition de substances radioactives est réalisée dans unimmeuble à logements de la rue John Nairn.

La GRC, l’Agence des services frontaliers du Canada et la Sûreté nucléaire sont sur place. Une personne aurait été arrêtée.

Cette perquisition fait suite à une enquête fédérale sur l‘exportation de matières dangereuses sans permis.

 

radioactif_La Malbaie

(Photo TVA Nouvelles)

Le périmètre de sécurité est limité à la résidence où se déroule la saisie. Les occupants des logements ont été évacués. Il n’y a pas de risque pour les voisins.

La matière en question est dangereuse seulement si elle est avalée ou inhalée.

Il pourrait s’agir d’uranium solide.

Source

ligne_grise

Un député donne l’exemple et son exemple permet de chiffrer les sommes versées par le gouvernement du Québec à un ex-député

Gérard Deltell a annoncé mardi, en conférence de presse, qu’il renonçait à sa prime de départ de plus de 110 000 $.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Gérard Deltell a annoncé mardi, en conférence de presse, qu’il renonçait à sa prime de départ de plus de 110 000 $.

Un an jour pour jour après avoir été réélu député à l’Assemblée nationale, Gérard Deltell annonce qu’il abandonne le navire caquiste pour se présenter comme candidat à l’investiture pour le Parti conservateur.

«Je suis un bleu, un vrai bleu, un vieux bleu. Je retourne à la maison et j’en suis fort heureux», a-t-il lâché mardi en conférence de presse à Loretteville, une ville de la circonscription qu’il représentait à l’Assemblée nationale, celle de Chauveau.

M. Deltell renonce à sa prime de départ de 114 000 $ et à la rente de 388 000 $ à laquelle il aurait droit à partir de maintenant et jusqu’au moment où il atteindra l’âge de 65 ans — et ce, peu importe s’il remporte ou pas son pari d’être désigné candidat conservateur ou s’il échouait ensuite à se faire élire comme député fédéral.

Lire la suite

Bravo pour cet exemple.  Les québécois sont fiers de vous.

ligne_grise

Difficile de se guérir d’une manie

Le policier Michael Slager tire sur le suspect, Walter Scott.Le policier Michael Slager tire sur le suspect, Walter Scott.

Un policier blanc de North Charleston, en Caroline du Sud, est accusé du meurtre d’un homme noir dans un parc samedi dernier, a annoncé le maire de la ville.

Le policier, Michael Slager, 33 ans, affirme avoir eu peur pour sa vie parce que, soutient-il, Walter Scott, 50 ans, lui avait pris son pistolet paralysant lors d’une bagarre au moment de son interpellation.

Dans une vidéo publiée par le New York Times, on peut voir l’officier tirer à huit reprises dans le dos du suspect, visiblement non armé, qui a pris la fuite, avant de s’écrouler.

La victime a été atteinte par balle après une brève fuite.La victime a été atteinte par balle après une brève fuite.

D’après les premières indications, tout a commencé quand Walter Scott a été sommé d’arrêter son véhicule pour un feu arrière défectueux.

Le policier a été transféré au centre de détention du comté de Charleston. Il risque la peine de mort ou 30 ans d’emprisonnement.

Lors d’une conférence de presse, le maire de North Charleston, Keith Summey, a expliqué que l’arrestation du policier avait été motivée par sa « mauvaise décision », selon les propos rapportés par le quotidien Post and Courier.

Lire la suite

VIDEO du New-York Times

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Non aux OGM déguisés !

Grâce à une campagne de longue haleine menée par Greenpeace et d’autres organisations il y ...

One comment

  1. avatar

    Uranium:

    J’ai appris hier qu’on pouvait trouver de l’uranium en vente sur Amazon. Pourquoi s’inquiéter alors de la dangerosité de ce produit (ah oui en fait parce qu’il est dangereux!), si des entreprises ont le droit de jouer avec des matières que quiconque a tort de croire totalement défendues, sinon sous haute surveillance, alors qu’il semble que le dossier nucléaire ne soit pas à ce point préoccupant pour les autorités, du moins pas assez pour qu’elles aient des lois strictes et exercent un contrôle relativement facile dans le présent cas, puisqu’en effet on peut trouver de l’uranium à vendre sur Amazon pour pas cher en plus… Il suffit de taper deux mots uranium et Amazon…

    Je me fous d’ailleurs de savoir s’il est peu, sinon hautement radioactif ou même qu’il est possible d’en trouver car la nature en recèle… C’est le principe qui détonne gravement, soit tout ce que cache la possibilité qu’ont des entreprises de s’immiscer au coeur même de l’applications des lois (pour peu qu’il en existe en amont… considérant que comme le montre l’article il en existe pour le clown de la rue) et de leur donner un visage grimaçant qui a tout l’air de se foutre de notre gueule…

    On a peut-être trouvé une manière de se débarrasser des produits dangereux… par petites doses coquines…

    Dire qu’on resserre la surveillance des citoyens… pour sa sécurité… Violon maestro!