Accueil / A C T U A L I T É / Les guerres ne sont jamais de religion

Les guerres ne sont jamais de religion

Les guerres ne sont jamais de religion

Caleb Irri?
?
Quand on fait le compte, il appara?t qu?en d?finitive le nombre d?ann?es durant lequel l?Europe s?est trouv?e engag?e dans des guerres d?passe celui pass? en paix. Et ? y regarder de plus pr?s, on s?apercevra aussi d?une chose : la plupart ont ?t? conduites au nom de la religion. Cela signifie-t-il pour autant que la religion est cause de tous nos maux ?
Pas si s?r, car en r?alit? les guerres du pass? n?ont toujours eu qu?un seul et m?me but : l?argent et le pouvoir. Le pouvoir conf?r? par l?argent, l?argent qui conduit au pouvoir, l?argent qui vient du pouvoir et qui va au pouvoir? Il existe d?ailleurs une relation ?trange entre le pouvoir et l?argent : comme une sorte de cercle vicieux (ou vertueux dirons certains), l?un conduit ? l?autre qui conduit ? l?autre? Jusqu?au d?lire totalitaire :?le d?sir de ??toujours plus?? de pouvoir et de richesse est le r?ve absolu de tout tyran en devenir.
C?est cet app?tit du pouvoir et de la richesse qui conduit nos dirigeants dans leurs actions bien plus que leur morale ou leur id?ologie (ils font bien du commerce avec leurs ??ennemis??), comme autrefois nos rois ou nos pharaons ne se croyaient pas r?ellement ??de droit divin??, pas plus sans doute que nos papes ne se croyaient eux-m?mes port?s par la Providence divine : gouverner c?est pr?voir ? et ? ce jour personne ne semble en mesure de certifier avoir ?t? directement dirig? par la main de Dieu (les ?checs de nos civilisations successives sont l? pour le prouver, et les imputer ? Dieu serait faire offense ? Sa perfection !).
Non,?tous ces hommes ne font que de la politique : car s?ils faisaient de la religion, ils ne rechercheraient ni richesse, ni pouvoir?
Et c?est ? force de corruption (pour ??arriver?? ou pour se faire ?lire) que nos gouvernants entra?nent peu ? peu leurs peuples dans la mis?re et ?tablissent ??inconsciemment?? les conditions d?une crise financi?re telle que chaque g?n?ration semble devoir en conna?tre. Pour ne pas que le peuple se retourne contre un gouvernement alli? aux riches (pour l?instant?), ils prot?gent leurs mensonges par d?autres mensonges plus gros, leurs?vols?par d?autres vols plus grands encore? jusqu?? ce que les caisses soient vides, et le ventre de leurs administr?s aussi. C?est ? ce moment que la crise survient chaque fois, quand les pauvres finissent par s?apercevoir de la supercherie. Les tensions augmentent d?abord nationalement, par l?interm?diaire de la stigmatisation de quelques minorit?s sociales (les roms, les musulmans?) qui sont souvent pauvres et mal int?gr?es car souvent d?origine ?trang?re. C?est que l??tranger poss?de pour un gouvernement cet int?r?t d??tre faiblement repr?sent?, et de coutumes ou de culture diff?rentes, mal connues et par cons?quent souvent mal accept?es : il est bien plus facile de rassembler contre ??eux??, et de leur taper dessus ??ensemble??.
Et?la religion est bien souvent le point d?accroche?par lequel un gouvernement rassemble p?le-m?le ceux qui deviendront bient?t des boucs-?missaires, car elle permet de ??ratisser large???; et tandis que les grandes religions font les grands conflits, les divisions au sein d?une m?me religion font les guerres civiles.
Dans un ?tat de crise ?conomique, si les gouvernements ne veulent pas voir leur domination affaiblie, ils se doivent de cr?er les conditions d?un conflit susceptible de les conduire soit au maintien de leur position, soit ? rechercher des d?bouch?s ?conomiques ??ailleurs???
Mais le probl?me d?aujourd?hui, c?est que?le monde est si ??interconnect??? que la colonisation ou l?invasion ne sont plus aussi simples qu?auparavant?: la rar?faction des ressources disponibles et l??tat ?conomique de la plupart des ??grands?? pays obligent aujourd?hui ? la prudence car tous sont ?galement int?ress?s par ces nouveaux ??d?bouch?s??. Et le jeu des alliances constitu? par une pyramide d?int?r?ts cumul?s rend possible une r?action en cha?ne ? partir d?une ??petite?? ?tincelle, comme la Syrie pourrait en ?tre l?exemple?
On le voit ces derniers temps d?ailleurs : pr?ts il y a quelques jours ? peine ? frapper ??sans preuve?? (quand on sait ce qu?elles valent mais c?est un autre sujet), et surtout sans v?ritable appui de la part de l?opinion publique (n?a-t-elle pas du mal ? dig?rer le fait qu?on lui refuse toute am?lioration de sa condition quand on s?appr?te ? d?penser des millions pour une guerre dont on ne conna?t ni les gentils ni les m?chants ?), nos bons soldats de l?ing?rence humanitaire (qu?elle soit l?gitime ou pas) ont rapidement fait marche arri?re? auraient-ils re?u quelque menace s?rieuse leur intimant de ne pas y aller, ou du moins pas tout de suite ? En tous les cas,?il appara?t que les rapports de force ne sont plus aussi favorables aux ??occidentaux?? qu?ils l??taient il y a peu??seront-ils contraints de s?y lancer malgr? tout, et l?opinion publique se laissera-t-elle encore berner une fois de plus par des pr?textes fallacieux tels que la d?fense des droits de l?homme,?la religion?et toutes ces autres valeurs sur lesquelles nos gouvernements se sont assis depuis des si?cles ?
Pas facile de le savoir aujourd?hui, mais?une chose est s?re cependant : internet est la cl?, le n?ud de toute cette affaire :?comme on l?a vu r?cemment avec les lanceurs d?alerte comme Snowden ou Assange, ou la d?classification ??forc?e?? de certains documents attestant de?la duplicit? du gouvernement des Etats-Unis,?internet?est en m?me temps le moyen de propagande destin? ? conduire le peuple vers la guerre et celui capable de l?emp?cher par la d?nonciation publique les mensonges et les tromperies de nos gouvernants.
La fin de l?internet libre signera le d?but de nos malheurs et celui du retour de la guerre? non pas pour un Dieu ni m?me pour une id?e, mais bien pour le pouvoir et la richesse de quelques uns 😕ils pr?f?reront l?injustice, ou le chaos.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Parmi les visiteurs de Normandie, beaucoup d’anciens avions… de la CIA ! (3)

Dans les deux épisodes précédents, nous avons pu voir que certains appareils venus nous visiter ...

One comment

  1. avatar

    caleb irri

    Ne tombez pas dans le négationnisme nouveau genre. Dire aujourd’hui que « la religion est cause de TOUS nos maux » est le résultat d’un aveuglement. Mais c’en est un autre que de dire, comme dans votre titre, que « les guerres ne sont JAMAIS de religion ». Aujourd’hui comme depuis trois millénaires les guerres sont encore SOUVENT de religion, même si celle-ci n’en est pas la SEULE cause.

    Rien cependant n’oblige à considérer qu’il en sera fatalement toujours ainsi. Le devoir prioritaire des chrétiens est aujourd’hui de faire rejeter clairement la conception dogmatique criminogène de Ratzinger / Benoît XVI et de toute la hiérarchie catholique.

    Que, plus d’un demi-siècle après Auschwitz, les institutions du christianisme continuent d’enseigner que Dieu a bien commandé très explicitement un très explicite génocide est de nos jours, en matière religieuse, le scandale des scandales.

    http://centpapiers.com/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse-1/