Accueil / T Y P E S / Chroniques / LES ?V?QUES DE CUBA PRENNENT LA PAROLE

LES ?V?QUES DE CUBA PRENNENT LA PAROLE

VOICI CE QU?ILS N?ONT PAS DIT
?V?QUES-DE-CUABA - CP

Cette prise de parole des ?v?ques de Cuba est d?autant plus significative que le Continent latino-am?ricain est en pleine mutation politique et ?conomique. Il en va de m?me avec les regroupements r?gionaux, tels UNASUR, MERCOSUR, ALBA et le regroupement continental de CELAC, dont Cuba assume pr?sentement la pr?sidence protemporelle.?

Toute cette conjoncture n?est pas sans modifier les rapports de force du continent latino-am?ricain et des Cara?bes avec les ?tats-Unis. Dans ce contexte, Cuba est loin d??tre isol? de la communaut? internationale, comme semble le sugg?rer le document des ?v?ques.?

J?ai lu ?un r?sum? qu?en a fait le site espagnol, Religion Digital. Je dois dire que sa lecture a laiss? en moi un grand vide. Par leurs silences, les ?v?ques nous en disent plus sur leurs v?ritables pens?es et leurs alliances politiques que par ce qu?ils proclament.?

DES SILENCES INJUSTIFIABLES?

1? L?embargo?

Les ?v?ques ont relev?s les conditions d?existence??des cubains qui vivent avec un faible salaire. Ils ne disent toutefois rien sur le syst?me gratuit d??ducation du primaire ? l?universitaire, des soins de sant? universels accessibles ? tous ainsi que de bien d?autres services que rend l??tat sans que le citoyen n?ait ? d?bourser quoi que ce soit.? Mais plus important que tout est leur silence sur l?Embargo ?conomique et politique dont les effets sont d?vastateurs pour Cuba.?

Comment peuvent-ils parler de la situation ?conomique du pays sans parler de cet embargo ?conomique et politique ?qui dure depuis plus de 53 ans.?

Depuis des ann?es, la Communaut? internationale, ? travers sa repr?sentation ? l?Assembl?e g?n?rale des Nations Unies vote ? tr?s grande majorit? contre cet embargo qui d?fie le droit international et va ? l?encontre des droits humains.?

Une occasion unique pour ces ?v?ques de condamner , haute et forte et d?une seule voix, ?cette injustice des gouvernements successifs des ?tats-Unis qui d?fient, les uns apr?s les autres, toute loi internationale et qui p?nalisent tout un peuple. Ce sont des milliards de dollars que le gouvernement aurait pu utiliser pour le mieux-?tre de toute la population.??

Sans parler explicitement de cet embargo, les ?v?ques rappellent tout de m?me les paroles de Jean-Paul II qui signala lors de sa visite ? Cuba que ??l?isolement provoqu? se r?percute de mani?re indiscrimin?e dans la population, augmentant les difficult?s des plus d?biles sur des n?cessit?s de base comme l?alimentation, la salubrit? ou l??ducation.???

Voil? tout ce que les ?v?ques ont ? dire sur cet isolement dont ils semblent ignorer ceux qui en sont les auteurs. Les seuls effets n?gatifs qu?ils rel?vent sont en lien direct avec l?alimentation, la salubrit? ou l??ducation. Tous les autres effets n?gatifs dont ceux du d?veloppement technologique, des ?changes commerciaux, etc. ne sont pas mentionn?s. En ce 8 septembre 2013, ils n?ont rien de plus ? dire sur le sujet, m?me pas pour d?noncer le pr?sident Obama qui vient tout juste de prolonger d?une autre ann?e cet embargo. Ils invitent plut?t le gouvernement Cubain ? faire plus d?efforts pour se rapprocher du gouvernement des ?tats-Unis.?

2? L?emprisonnement des cinq antiterroristes?

Dans leur intervention, les ?v?ques rel?vent le probl?me des prisonniers politiques qui est toujours pr?sent ? Cuba. Par contre ils n?ont aucun mot pour les cinq Cubains antiterroristes condamn?s injustement ? de longues peines? de prison aux ?tats-Unis.?

Tout le monde sait que le mois de septembre est le mois o? les organisations de solidarit? ? travers le monde se mobilisent en solidarit? avec le peuple cubain pour d?noncer ces condamnations injustes et demander? leur lib?ration imm?diate.?

Le crime que ces cinq cubains ont commis est d?avoir d?nonc? aux autorit?s comp?tentes des ?tats-Unis par l?interm?diaire du prix Nobel de litt?rature, Garcia Marquez, les actions terroristes qui se pr?paraient Miami contre le peuple cubain. Loin de poursuivre les terroristes, les ?tats-Unis ont arr?t? ceux qui les avaient d?nonc?s. Un simulacre de jugement les envoya en prison pour des peines, ? vie pour certains et limit?es pour d?autres. Un de ces prisonniers vient d??tre lib?r? apr?s 14 ans de p?nitencier. Les quatre autres poursuivent, depuis tout ce temps, leur d?tention dans des conditions humaines tr?s difficiles.?

Depuis plusieurs ann?es, de nombreuses organisations ? travers le monde et aux ?tats-Unis d?noncent cette injustice et r?clament leur lib?ration. ? Cuba, le 10 septembre est justement le jour o? s?unissent toutes les voix pour d?noncer ce crime et demander la lib?ration de ces quatre prisonniers toujours sous le joug d?une fausse justice ?tasunienne.?

Or tous ces ?v?ques cubains, r?unis pour exprimer leur solidarit? avec le peuple et leur espoir pour un monde meilleur, n?ont eu aucune parole ? l?endroit de ces prisonniers politiques d?tenus injustement par l?oncle Sam. ??

3? La d?mocratie?

Ils ont, ?videmment, parl? de d?mocratie, non pas pour en pr?ciser les diverses formes d?expression et les limites qu?elle peut comporter selon l?usage qu?en font les ?tats. Si l?Am?rique du Nord parle beaucoup de d?mocratie repr?sentative, ses critiques en d?noncent ? la fois les limites et la corruption qui parvient, dans bien des cas, ? la subordonner ? des int?r?ts oligarchiques.?

En Am?rique latine, se vit ?galement de nouvelles formes de d?mocratie. Les exp?riences de Bolivie, de l??quateur et du Venezuela deviennent des exemples de d?mocratie participative, impliquant directement le peuple ? participer ? son propre destin.?

Les ?v?ques cubains savent que le gouvernement de Cuba est tr?s sensible ? ces nouvelles exp?riences de d?mocratie et qu?il s?achemine ? son rythme dans cette direction. L?occasion ?tait tout indiqu?e pour apporter un ?clairage ?largi sur la d?mocratie tout en exprimant une parole d?encouragement et de solidarit? ? l?endroit de tous ceux et celles qui placent les int?r?ts du bien commun du peuple au-dessus de tous les autres. Ils auraient pu reprendre l?expression utilis?e par Jean XXIII dans son encyclique PAIX SUR TERRE?: ??L??TAT AUTANT QUE N?CESSAIRE ET LE PRIV? AUTANT QUE POSSIBLE??. ?Il faut croire que les r?f?rences ? Jean-Paul II et ? Beno?t XVI leur conviennent mieux. Elles leur sont plus famili?res et plus conformes ? leur propre formatage.?

4? L?int?gration de Cuba ? la communaut? latino-am?ricaine?

? les entendre, Cuba serait isol?, seul dans son coin. D?o? leur invitation qu?il s?ouvre ? la communaut? internationale, particuli?rement aux E?ats-Unis.?

?eut ?t? int?ressant d?entendre parler les ?v?ques cubains du r?le important que joue Cuba dans l?ensemble de l?Am?rique latine ainsi de sa solidarit? l?gendaire ?? l?endroit des ?populations les plus d?favoris?es du Continent. J?aurais aim? les entendre mettre en relief la contribution du peuple cubain dans les secteurs de la sant?, de l??ducation et de l?int?gration des pays de la r?gion de l?Am?rique latine et des Cara?bes. ?galement, un moment tout d?sign? pour f?liciter le gouvernement cubain du r?le important qu?il exerce en tant que pr?sident pro temporel de la Communaut? d??tats latino-am?ricains et des Cara?bes (CELAC), regroupant 33 ?tats de l?Am?rique latine et des Cara?bes. Une occasion en or pour parler de cette solidarit? nouvelle entre tous ces pays regroup?s dans cette communaut? internationale qu?est la CELAC.?

CONCLUSION?

Il n?y a pas de doute, qu?en parlant de toutes ces r?alit?s, pass?es sous silence, le message des ?v?ques eut rev?tu la cr?dibilit? n?cessaire pour parler de tous les autres probl?mes dont la soci?t? cubaine se doit de r?soudre.?

En l?absence de ces propos, leur intervention se pr?sente? comme une intervention commandit?e de Washington et de l?aile conservatrice et servile de l??piscopat latino-am?ricain.?

Lorsqu?il s?agit de pays que Washington consid?re comme ses ennemis, les ?v?ques ne se font aucun scrupule pour s?impliquer directement dans la gouvernance de ces ?tats et leur dicter les voies ? suivre. C?est ?videmment le cas de Cuba, mais ?galement du Venezuela, de la Bolivie, de l??quateur, entre autres. Le probl?me n?est toutefois pas qu?ils s?impliquent dans les affaires de l??tat, mais qu?ils le fassent sous influence de Washington, de l?aile conservatrice des ?piscopats latino-am?ricains et des mandarins du Vatican qui lui sont assujettis. Ce n?est plus une ?glise au service des ?vangiles et des pauvres, mais une ?glise au service des puissances de ce monde.?

Cette sortie des ?v?ques cubains est d?autant plus inqui?tante qu?elle survient ? peine deux semaines apr?s la nomination de ?Pietro Parolin, comme Secr?taire d??tat.?

Si le pape Fran?ois n?y voit pas de plus pr?s, les ?piscopats latino-am?ricains vont discr?diter par leurs d?clarations et leurs prises de position tout ce qu?il fait pr?sentement de bon pour sortir l??glise de ses d?pendances et de ses complicit?s avec les puissances de ce monde. Pendant qu?il re?oit en audience les repr?sentants des pays ?mergents, les ?piscopats de ces m?mes r?gions se mobilisent pour les neutraliser en appui ? Washington.?

Dans l??tat actuel des choses, ce ne sera pas le nouveau Secr?taire d??tat, Pietro Parolin, qui va rectifier le tire, ? moins qu?il y ait une conversion du genre de celle de Saul sur le chemin de Damas.??

Heureusement que l?Esprit ?vang?lique d?borde de beaucoup tout cet encadrement? id?ologique et institutionnel d?une ?glise rest?e accroch?e ? ses privil?ges et id?ologies. Le temps de passer de la doctrine au v?cu ?vang?lique, comme le fait pr?sentement le pape Fran?ois, ne semble pas les rejoindre. Ils en sont m?me tr?s ?loign?s.

?

Oscar Fortin

15 septembre 2013

http://humanisme.blogspot.com

PUBLI? PAR?OSCAR FORTIN???9/15/2013 09:55:00 PM??

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

« Kiko and the Lavender Moon »

Avec ce titre, présent sur le superbe album « Kiko » de 1992, le groupe de musiciens ...