Accueil / A C T U A L I T É / Les ?tats-Unis : une menace pour la paix et les peuples libres

Les ?tats-Unis : une menace pour la paix et les peuples libres

?

Bloody US empireAlors que les guerres d’agression, les attaques de drones et un v?ritable r?seau mondial de bases militaires sont les aspects les plus visibles de la puissance h?g?monique ?tasunienne, la politique am?ricaine d?assistance, de formation et d?aide militaire ?trang?re est un aspect souvent n?glig?. Bien que ces accords rel?vent en grande partie des secrets bien gard?s, ils ont pour finalit? un contr?le h?g?monique du monde tendant ? son assujettissement, constituant de facto une menace pour les peuples libres.

La formation des arm?es ?trang?res pour servir les int?r?ts de l’?tat am?ricain remonte au temps de la guerre froide. Une ?poque pas si lointaine o? on utilisait l’argent du contribuable pour subventionner des gouvernements et des gu?rillas farouchement anticommunistes, et qu?importe si la r?alit? ?tait plac?e sous le sceau de l?horreur et de la brutalit?? Il suffisait qu?un r?gime autoritaire taxe ses adversaires de communistes et l?Oncle Sam rappliquait sur le champ.

Sur presque tous les continents, les ?tats-Unis nous ont beaucoup appris sur la mani?re de prodiguer les meilleurs conseils en mati?re de r?pression, d?emprisonnements et de tortures des opposants politiques, le tout gr?ce la plupart du temps ? des escadrons de la mort et avec la b?n?diction (et ? leur plus grand bonheur) des soci?t?s am?ricaines. Plus ?conomiques et beaucoup plus discrets qu?une invasion en bonne et due forme, le poing des dictateurs fantoches et le renversement des gouvernements en froid avec la nouvelle politique ?tasunienne ont ?t? les meilleur moyens de mettre en ?uvre cette derni?re.

La chute de l?Union sovi?tique en 1991 a laiss? bien peu de raisons aux ?tats-Unis de continuer ainsi. Pourtant, la nouvelle puissance imp?riale a continu? de plus belle. En 2010, le pr?sident Obama et le Pentagone ont commenc? ? mettre en ?uvre une nouvelle strat?gie mettant davantage l?accent sur les op?rations de combat et la coordination militaire.?Les forces sp?ciales ?tasuniennes sont d?j? op?rationnelles dans (au moins) soixante-quinze pays?pour porter la bonne parole ? ces gouvernements pour subjuguer leurs populations et servir les int?r?ts de l?Empire.

La Syrie est l?exemple le plus r?cent de ce modus operandi.?Bien qu’il soit soutenu publiquement que les ?tats-Unis ont aid? ? la construction d??coles et d?h?pitaux en Syrie,?Associated Presset le?New York Times?nous apprennent qu?ils sont surtout en train d?armer et de former les rebelles syriens qui s?opposent au r?gime de Bachar Al-Assad. Avec l’aide de la Turquie, de l’Arabie saoudite et du Qatar, la plupart des armes sont destin?es aux djihadistes islamiques partisans d?une ligne dure. Il est curieux de constater que nombre d?entre eux appartiennent ? des groupes qui, il y a quelques ann?es seulement, tuaient des Marines en Irak.

Le pr?sident Obama, en catimini et sans le consentement du Congr?s,?a envoy? en 2012 plus de cent-cinquante militaires des forces sp?ciales en Jordanie?pour former des combattants anti-Assad et les entra?ner ? l’utilisation d?armes anti-a?riennes sophistiqu?es.

Ce qui est encore plus inqui?tant, c?est que les rebelles?ont probablement d?j? utilis? du gaz chimique?tout?en ayant la r?putation de d?capiter les prisonniers. Les ?tats-Unis et leurs valets (France, Grande-Bretagne, Italie, etc.) sont indirectement en train de prolonger le conflit dans la r?gion. Les raisons de cette intervention ? distance sont complexes et multiformes, mais derri?re la Syrie se profile l?Iran que l?Occident souhaite d?stabiliser depuis plus de trente ans.

La Syrie pourrait ?tre l?exemple le plus parlant de la nouvelle politique ?tasunienne en mati?re d?assistance militaire, mais ce n?est malheureusement pas le seul. Au Mali,?avec la construction d?une nouvelle base pour drones, l?ancien directeur g?n?ral de l?AFRICOM, Carter Ham, avait admis ??passer outre l??thique??. Prendre pour cibles les dissidents sur la base de l?appartenance ethnique et?programmer leur ex?cution?sont les points cl?s du gouvernement malien entra?n? par les ?tats-Unis.

En Indon?sie,?l?administration Obama chapeaute de nouveau une unit? d??lite?dont les membres ont ?t? reconnus coupables de violations massives des droits humains au Timor oriental. Au Guatemala,?des forces entra?n?es par l?Oncle Sam entretiennent des liens tr?s ?troits avec des cartels de la drogue?r?put?s parmi les plus violents. Des m?thodes qu?elles ont d?ailleurs parfaitement mises en ?uvre en r?primant brutalement les citoyens guat?malt?ques durant la guerre civile.

Un rapport du?Washington office on latin America?d?taille la politique ?tasunienne (appel?e Merida Initiative) con?ue pour aider les forces arm?es du continent ? assumer leurs propres missions de s?curit? int?rieure. Et c?est tout naturellement que la police ?tasunienne supervise la formation des polices locales. Bien que le pr?sident Obama ait publiquement d?nonc? le coup d??tat militaire au Honduras en 2009,?l?affaire Wikileaks a r?v?l? que l?administration Obama avait fait rencontrer des membres du d?partement d??tat avec le nouveau pr?sident ill?gitime hondurien?dans le but de mettre en ?uvre cette fameuse directive.

La politique qui consiste ? armer et subventionner les gouvernements ?trangers, en particulier ceux bien connus en mati?re de violation des droits humains, semble ?tre la cl? de vo?te de la politique ?trang?re de l?administration Obama. Mais cette politique contribue ? la propagation des dictatures, aux crises humanitaires et ? l?instabilit?, tout en g?n?rant de probables ressentiments. Le retour de flamme n?en sera probablement que plus violent?

Il est de plus en plus clair que l?interventionnisme ?tasunien est une menace pour la paix et la s?curit? internationale. La superpuissance est incontestablement sur le d?clin. Mais le niveau de barbarie qu?elle a atteint n?a d??gal que les souffrances qu?elle inflige aux peuples libres.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-les-etats-unis-une-menace-pour-la-paix-et-les-peuples-libres-121485914.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Demain, on ferme… Three Mile Island !

Le nom ne dira rien aux plus jeunes, hélas.  Mais pour les gens de mon ...