Accueil / A C T U A L I T É / Les Ecossais n?ont pas fait le poids

Les Ecossais n?ont pas fait le poids

Il ne s?en est fallu que de quelques voix pour que l?Ecosse gagne son ind?pendance, et cette d?faite apparente ressemble contradictoirement ? une victoire, car en fin de compte, c?est l?Angleterre de David Cameron qui a perdu, oblig?e de faire des cadeaux aux ?cossais pour les garder dans le giron anglais, et fragilisant un peu plus le Royaume Uni au sein de l?assembl?e europ?enne.

Avec?plus de 80%?de participation, score qui doit rendre jaloux nos ?lus fran?ais, cette d?faite relative n?en a que plus de sens, et si certains, ? l?affut d?un jeux de mot approximatif, estimaient que les ?cossais n??taient qu?un petit poids avec leurs?5,3 millions d?habitants, face aux?53 millions d?anglais, ce r?f?rendum pourrait donner des ailes aux ind?pendantistes de tout poil?:?des qu?b?cois, aux catalans, en passant par les bretons, les corses, les basques, les bavarois, les savoyards, les italiens de la ligue du nord, ou les flamands, tous pourraient bien se remotiver et voir les rangs de leur militants se regonfler.?lien

Le?9 novembre, malgr? le gouvernement espagnol qui le juge ill?gal, les?catalans?organiseront leur propre r?f?rendum d?autod?termination, et le?11 septembre?dernier, des centaines de milliers d?entre eux s??taient r?unis ??Barcelone, dessinant un ??V??? g?ant, cens? encourager le vote, mais aussi lettre synonyme de victoire.?lien

Les flamands du?NVA?de?Bart de Wewer, qui avaient r?cemment obtenu?20%?des voix, auxquelles il faudrait rajouter les?3%?du parti nationaliste, vont sans doute se trouver requinqu?s.?lien

On se souvient aussi que les militants de la?ligue du nord?avaient, par un r?f?rendum en ligne, sans valeur l?gale, obtenu un oui en?mars 2014, avec l?honorable score de?89%,?accusant?Rome?de d?tourner les richesses de la?Padanie.

Il faut quand m?me avoir en ligne de mire que ces militants sont parmi les plus europhobes, ce qui ne les rapproche pas de l?Ecosse.?lien

Quand au?Qu?bec libre, cher au grand Charles, il avait perdu en?1995?d?un petit poil sa possible?ind?pendance, avec seulement?50,58%?d??lecteurs qui avaient dit Non, et la tentative??cossaise pourrait bien leur redonner du courage.?lien

Quand aux ind?pendantistes savoyards, ils veulent s??manciper par ?tape, en fusionnant d?abordHaute-Savoie?et?Savoie, puis en cr?ant un parti autonomiste savoisien qui pourrait gagner les ?lections locales, mettant en place une r?gion?Savoie, dot?e de sa propre assembl?e ind?pendante, suivi de la planification d?un r?f?rendum d?autod?termination, aboutissant ? la d?claration d?ind?pendance de l?Etat?Savoie.?lien

Les?Corses, toujours anim?s par leur d?sir de libert?, ont diligent? des ?lus, les missionnant pour qu?ils soutiennent le OUI, et si, ? l?instar de?Gilles Simeoni, maire de?Bastia,?ils ne sont pas forc?ment pour l?ind?pendance de la?Corse, mais dit-il ??on a un m?me fil conducteur?: l?attachement aux identit?s locales et la revendication de politiques plus proches des peuples?!???.lien

N?oublions pas les?Basques?qui ont salu? dans le r?f?rendum ?cossais la volont? de donner la parole au peuple, rappelant qu?il n?y a pas dans notre pays, terre de libert?, la volont? de s?en inspirer (lien) ni les?Bavarois?qui sont encore nombreux ? pr?ner le s?paratisme.?lien

Mais revenons ? l?Ecosse, et ? sa petite d?faite.

Elle pourrait avoir une cons?quence au niveau europ?en, car s?il est vrai que l?Angleterre?n?a jamais ?t? une chaude partisane de l?Union Europ?enne, arrachant bribe par bribe des d?rogations nombreuses, elle finira pour de nombreux observateurs, par quitter l?Union.?lien

Or, contrairement aux conservateurs anglais antis europ?ens convaincus de longue date, les ?cossais majoritairement travaillistes, sont favorables ? une implication plus grande dans l?Europe.

Ce qui devrait r?jouir les d?put?s europ?ens, qui pourtant, dans l?ombre, souhaitaient plut?t la victoire du Non.

De l??cologiste?Philippe Lamberts?qui se dit ??mal ? l?aise??? au centriste?Alain Lamassoure?qui ?voque un ???go?sme des riches??, en passant par la socialiste?Pervenche Beres?qui s?insurge d?une ??prise d?otage??, cette victoire n?arrangeait pas l?Europe?qui aurait pr?f?r? qu?elle soit post?rieure au d?part des eurosceptiques anglais.?lien

Une partie du score plus qu?honorable du ??oui?? est due peut-?tre aux plus jeunes des ?cossais, qui ont eu, d?s l??ge de?16 ans,?la possibilit? de voter, ce qui en a fait s?indigner quelques uns, jugeant qu?? cet ?ge, on n?a pas la maturit? pour participer ? une telle d?cision?alors que d?autres, au contraire, jugeaient que c?est la moindre des choses qu?ils aient pu voter, puisqu?ils seront les h?ritiers de cette d?cision.

Quoi qu?il en soit, le camp du oui a?gagn? sur le fond car?David Cameron?avait promis, si le non l?emportait, de changer son comportement vis-?-vis des ?cossais, ce qui pourrait encourager lePays de?Galle, et l?Irlande, ? r?clamer eux aussi les m?mes avantages?quitte ? lancer eux-aussi leur propre r?f?rendum.

Le grand perdant de tout ?a est donc le premier ministre britannique, qui d?une part est critiqu? dans son propre camp d?avoir propos? de tels avantages aux ?cossais, et qui d?autre part s?en trouvera durablement affaibli.

Mais en fin de compte, c?est ??Margareth Thatcher?que revient la responsabilit? de cette situation, car en pratiquant en?1970?une politique de d?sindustrialisation de l?Ecosse, elle avait d?s cette ?poque provoqu?e le clivage que l?on sait, et les ?cossais ne le lui ont pas pardonn?, ce qui a provoqu? la r?surgence du nationalisme ?cossais.

On a peut-?tre oubli? qu?en?1979, les ?cossais avaient lanc? un r?f?rendum, ignor? par?Londres, donnant avec un score de?74% de voix, la possibilit? de cr?ation d?un parlement et d?un gouvernement ?cossais, ce qui leur avait permis tout de m?me de gagner une autonomie partielle, en mati?re de sant?, ?ducation, justice et transport, et avait donn? la victoire ? la gauche 2 ans plus tard, obtenant plus tard le droit d?organiser un r?f?rendum sur la question de l?ind?pendance.lien

Quoi qu?il en soit, les ?cossais ont perdu d?un tout petit poil, mais cette d?faite en demi-teinte laisse pr?sager leur retour un jour ou l?autre, car comme disait l?un des militant du oui?: ???a ne fait rien, on continue????d?autant que?Glascow, la ville phare ?cossaise avait vot? pour le?OUI?? plus de?53%.

Comme dit mon vieil ami africain?: ??le malheur n?entre que par la porte qu?on lui a ouverte??

L?image illustrant l?article vient de ??bigbrowser.blog??

Merci aux internautes pour leur aide pr?cieuse

Olivier Cabanel

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Disparition d’Emiliano Sala : un rapport nébuleux, mais des découvertes explosives (2)

Je vous avais promis quelques découvertes.  Les voici, avec un peu de retard, à la ...