Accueil / T Y P E S / Articles / Les difficult?s d?avorter au Canada
L?avortement est l?gal au Canada. Cela ne veut pas dire pour autant que les services sont accessibles. Un reportage de Lisa Melia. Lisa Melia__DOSSIER SANT?, AVORTEMENT ET SEXUALIT?. Les canadiennes peuvent-elles avorter facilement? En 1988, la Cour supr?me du Canada a d?clar? invalides les articles 251 et 252 du Code criminel, qui interdisaient l?interruption volontaire de grossesse [...]

Les difficult?s d?avorter au Canada

L?avortement est l?gal au Canada. Cela ne veut pas dire pour autant que les services sont accessibles. Un reportage de Lisa Melia.

Lisa Melia__DOSSIER Sant?,?Avortement ET Sexualit?.

Les canadiennes peuvent-elles avorter facilement? En 1988, la Cour supr?me du Canada a d?clar? invalides les articles 251 et 252 du Code criminel, qui interdisaient l?interruption volontaire de grossesse (IVG), car c?est l?un des droits fondamentaux de la femme que de disposer librement de son corps, droit qui est d?ailleurs prot?g? par la Charte constitutionnelle. Pour autant, des mouvements dits ?pro-choix?, c?est-?-dire qui soutiennent le recours ? l?avortement, tels que Canadian for choice, la Coalition pour le droit ? l?avortement au Canada ou encore la F?d?ration Qu?b?coise pour le planning des naissances (FQPN), consid?rent que de nombreuses am?liorations sont ? mener.

manifpromorgentaler_1970 L?information sur l?avortement

La premi?re d?entre elles concerne l?information, tr?s largement insuffisante ou partiale. Canadian for choice affirme que dans de nombreux ?tablissements hospitaliers, l?acc?s ? l?information est volontairement bloqu? par le personnel m?dical, qui refuse d?aiguiller les femmes d?sirant avorter. Le site de l?organisme propose ainsi des t?moignages de femmes dont une partie a d? subir un comportement hostile des infirmiers et des m?decins.

Certaines femmes qui veulent obtenir un IVG se voient m?me trait?es d?irresponsables, car le personnel m?dical ?pr?sume qu?elles n?ont pas pris de contraception, qu?elles n?ont pas fait attention.? Or, une ?tude de la FQPN montre que souvent, les femmes demandent ces services en raison d?une d?faillance de la contraception.

L?acc?s aux services d?avortement

La FQPN soutient par ailleurs que l?accessibilit? aux soins est tr?s in?gale. En effet, seulement 17,8% des h?pitaux canadiens proposent des services complets d?avortement et le chiffre tombe ? 12% des Centres locaux de services communautaires (CLSC) pour le seul Qu?bec. La FQPN estime que les CLSC devraient pourtant offrir un suivi complet des femmes enceintes qui veulent interrompre leur grossesse, depuis la prise de d?cision a priori, jusqu?au suivi psychologique apr?s l?intervention.

Bien que l?avortement soit gratuit, les femmes doivent parfois parcourir de longues distances pour acc?der ? un ?tablissement qui les acceptent, ce qui entra?nent des co?ts. D?autant plus que les temps d?attente avant de subir l?op?ration peuvent aller de deux ? six semaines. La Coalition pour le droit ? l?avortement au Canada souligne que de plus en plus de canadiennes doivent donc aller dans des cliniques priv?es, aussi bien pour recevoir l?op?ration rapidement que pour ?tre re?ue par un personnel accueillant et attentif. Or, bien que cela soit pr?vu par la loi, les provinces de Nouveau-Brunswick et du Qu?bec sont les seules ? ne pas rembourser int?gralement les patientes dans ces cas l?.

Les mouvements anti-choix

Enfin, les mouvements oppos?s ? l?avortement, qui se d?finissent comme ?pro-vie? ont une influence de plus en plus importante. Le 29 mai 2009, George Tiller, m?decin pratiquant l?avortement au Kansas, a ?t? abattu par un militant anti-choix, un geste extr?me que m?me les mouvements pro-vie condamnent.

Canadian for Choice souligne pourtant que les mouvements anti-choix tentent r?guli?rement de faire peur aux femmes enceintes, de les culpabiliser. Ils sont ?vari?s et de plus en plus sophistiqu?s?, affirme la FQPN, qui cite par exemple les strat?gies pour occuper les si?ges d?usagers des conseils d?administration d??tablissements, et qui am?nent alors r?guli?rement ? l?ordre du jour la question de la pertinence du maintient des services de planning.

?Force nous est de constater qu?il reste encore beaucoup de chemin ? parcourir et d?action ? poser avant d?obtenir des services accessibles, de qualit?, gratuits et respectueux du choix des femmes dans le r?seau public de la sant? et des services sociaux?, conclue la FQPN.

Autres textes sur Avortement:

Pour ou contre l?avortement.

T?moignage sur Avortement.

Contraception, avortement et pilule du lendemain.

Difficult?s d?avorter au Canada.

L?avortement, 20 ans apr?s sa l?galisation.

T?moignage sur Avortement.

Ressources sur Internet:

Canadian for choice

F?d?ration du Qu?bec pour le planning des naissances

Coalition pour le droit ? l?avortement au Canada

A propos de

avatar

Check Also

Le coup d’état de Trump du 6 janvier : les preuves s’accumulent (16)

Le Parti républicain, papillon prenant Donald Trump pour lumière s’est grillé en route depuis, rattrapé ...