Accueil / A C T U A L I T É / LES DESPOTES SONT BLANCHIS VOIR INNOCENTS !

LES DESPOTES SONT BLANCHIS VOIR INNOCENTS !

La Syrie s?che ses morts au soleil?; des attaques de leurs meurtriers des forces de leur propre ?tat avec l?aval des plus grandes puissances mondiales.

A la connaissance de?ces nouvelles, mes d?cennies de reportages me?donnent la naus?e.

Le monde a masse d?institutions d?tes de protections.

L?Europe s?est cr??e pour ?viter tous conflits ? taille mondiale.

L? O N U cette organisation est cens? rem?dier ? des maux r?els.

L?O T A N pour ?viter pour ?viter que les populations innocentes payent les exactions.

L? U N E S C O, idem, la liste est loin d??tre limit?e.

Nous restons impassibles ? la main mise de pays capitalistes sur l?or noir, le gaz etc.??

La Russie avec son droit de v?to, la Chine en sous mains, bien d?autres nations sous silence couvrent de linceuls la mort du syst?me que presque personne ne d?nonce dans le cadre de l?inaction??

Les partis se battent ? coups de milliards, puis tentent de la passer d?tachant de la honte??

Dire que les images, sont le d?part de l?apprentissage de tous les enfants, alors il faut oser cliquer ici. Dur?e 31 minutes par un musulman Imam il faut oser regarder?! ?mes sensibles s?abstenir?! Une s?rie de vid?os ici?! Des enfants tu?s gratuitement, parents, voisins prot?gez vos enfants des manifestations politiques une ?vidence pour ne pas sombrer dans le fanatisme dictatorial?!

La croyance en une religion est un autre d?bat, c?est ma conception de non propagande.

Pas besoin de langue pour comprendre ou sommes-nous aveugles sourds et muets??

Dessines moi un mouton, une maison, expression courante dans la bouche de tous parents ? leur enfant.

Les victimes sous les amas de bombes ne peuvent plus tenir de crayons de couleurs?!

Bachir El Asad puis sa famille dorment en s?r?nit???

Est-il le seul de par le monde??

La Syrie en ces moments paye, avec une t?che ind?l?bile? la valeur humaine??

On entend, on surine, la diff?rence des ?lites, mais lesquelles??

La seconde ville de ce pays, a subit cette nuit une barbarie en guise de cadeau divin??

Nous ne savons pas pr?cis?ment d?o? nous venons, mais o? nous allons c?est une certitude incontournable, par quels moyens??

Parlons durant ces temps d??lections, de rassemblements, de paix etc.

Ressemble ? une injustice faite ? des innocents par l?inaction ou pas??

Parler d?immigrations, de x?nophobies, d?islamistes purs et durs, oui c?est important?!

Le clivage nous est offert, le constat du peu de la valeur ? l?index de la dignit? de vivre.

Un fait est ?vident, lorsque la honte de la dignit? marque, y compris la mort ne peut l?effacer??

Nous constatons la naissance de nombreux Hitler ? qui l?on pardonne tout ou presque??

Nous feignons d?ignorer dans une indiff?rence massacrante d?innocents, dont la seule demande reste la libert?.

Attention que cela ne soit pas un embrassement plus important, dont nous risquons d??tre les proches victimes.

Pour avoir connu ce pays, d?battus avec ses ressortissants, essayons simplement de ne pas nous taire pour le respect ? la vie.

Les despotes cach?s adoptent un plan Marshall?? L?Europe et l?Occident parties prenantes.

Le Panda

Patrick Juan?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (11): le petit Goebbels et l’échalas gay du White Power

De pire en pire a-t-on déjà dit précédemment ? La preuve encore aujourd’hui avec l’individu ...

5 Commentaire

  1. avatar

    La France condamne les «massacres» perpétrés dans le centre de la Syrie qui ont fait vendredi au moins 90 morts

    La France a condamné samedi les «massacres» perpétrés à Houla dans le centre de la Syrie, selon une communication de Laurent Fabius. Le ministre des Affaires étrangères appelle à la communauté internationale à se mobiliser davantage.

    « Je prends immédiatement des contacts pour réunir à Paris le Groupe des pays amis du peuple syrien », a ajouté Laurent Fabius, dénonçant une « dérive meurtrière » du régime de Damas.

    Plus de 90 civils, dont 25 enfants, ont été tués depuis vendredi dans des bombardements de l’armée syrienne contre la région de Houla, une ville du centre de la Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Les observateurs de l’Onu sont arrivés sur place ce samedi matin. Selon l’OSDH, il sont là « pour rendre compte des crimes perpétrés ces dernières 24 heures, des violations du cessez-le-feu ».
    =====================
    Voici une position qui ne devrait pas se borner à des mots mais à des actions.
    Alors politiciens de valeurs de tous bords agissez, il faut un conflit international pour faire valoir les LIBERTES faites le, nous vous suivrons avec la raison de défendre la racine de nos vies.
    Le Panda
    Patrick Juan

  2. avatar

    Les condamnations se sont multipliées samedi au lendemain du massacre à Houla, où les observateurs de l’ONU ont compté une centaine de morts dont plus de 32 enfants, le secrétaire général des Nations unies accusant Damas de violer le droit international et ses engagements.
    Paris, Londres et Berlin ont également dénoncé cette tuerie, sans toutefois relever l’appel lancé par l’Armée syrienne libre (ASL), composée en majorité de déserteurs, à mener des « raids aériens » contre le régime de Bachar Al Assad.

    La secrétaire d’état américaine Hillary Clinton a condamné samedi l’ »atrocité » du massacre et déclaré que Washington travaillerait avec ses alliés pour accroître la pression sur le président Bashar Al Assad et ses « affidés », affirmant que leur « gouvernement par le meurtre et la peur devait se terminer ». Mme Clinton a également affirmé que « ceux qui ont perpétré cette atrocité doivent être identifiés et doivent en rendre compte ».

    L’opposition a accusé le pouvoir d’avoir commis ce massacre qui aurait fait, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), 114 morts, dont 32 enfants.

    Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et l’émissaire Kofi Annan ont condamné « dans les termes les plus forts la mort, confirmée par les observateurs de l’ONU, de dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants » à Houla, dans le centre de la Syrie, a indiqué Martin Nesirky, porte-parole de M. Ban. « Ce crime révoltant et terrible, dans lequel la force a été utilisée de manière aveugle et disproportionnée, est une violation flagrante du droit international et des engagements pris par le gouvernement syrien de cesser son recours aux armes lourdes dans les villes et la violence quelle qu’elle soit », ont encore estimé MM. Ban et Annan, ajoutant que « les auteurs de ces crimes doivent être jugés ».

    LES OBSERVATEURS CONFIRMENT L’USAGE DE CHAR

    A Damas, le général Robert Mood, chef des observateurs, a également condamné « la tragédie brutale » et affirmé que les observateurs avaient compté plus de 92 morts, dont 32 enfants de moins de 10 ans, ajoutant que des équipes poursuivaient le décompte sur place.

    L’agence officielle Sana a accusé des « groupes terroristes armés » d’avoir « incendié et fait exploser vendredi soir des maisons (…) afin de faire croire que les forces armées syriennes bombardaient la région ».

    Selon l’OSDH, les bombardements ont débuté vendredi midi à la périphérie de Houla et se sont poursuivis jusqu’à samedi à l’aube. Le général Mood n’a pas désigné de responsables mais a souligné que « les observateurs ont confirmé (…) l’usage d’artillerie tirée depuis des chars ».
    L’ASL est essentiellement composée de militaires qui désertent avec leurs armes légères, tandis que les chars de l’armée sont toujours déployés dans les villes en violation du plan Annan censé mettre fin aux violences.

    Mettant en garde contre une « guerre civile », le général Mood a appelé le gouvernement « à ne plus utiliser d’arme lourde » et à « cesser de recourir à la violence », exhortant également « l’opposition à s’abstenir d’utiliser la violence » afin de parvenir à une « solution politique ».

    « LE PLAN ANNAN IRA EN ENFER »

    De son côté, l’ASL a estimé n’être plus tenue par son engagement au plan Annan, un mois et demi après avoir accepté un cessez-le-feu prévu par ce plan, techniquement entré en vigueur le 12 avril mais constamment ignoré depuis. « A moins que le Conseil de sécurité de l’ONU ne prenne des décisions d’urgence pour protéger les civils, le plan Annan ira en enfer », a affirmé l’ASL.

    Auparavant, le général Moustapha al-Cheikh, chef du Conseil militaire de l’ASL, avait appelé « de façon urgente les pays amis de la Syrie à former une alliance militaire, hors du Conseil de sécurité de l’ONU, pour mener des raids aériens ciblés contre les gangs d’Assad ».

    A l’approche de la visite de M. Annan en Syrie prévue en début de semaine, les condamnations du massacre de Houla se sont multipliées. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, s’est dite « consternée » par le massacre, qualifié d’ »acte odieux commis par le régime » de Damas.
    Berlin s’est dit « horrifié et bouleversé », tandis que Paris a condamné les « atrocités » infligées aux Syriens. « Je prends immédiatement des contacts pour réunir à Paris le Groupe des pays amis du peuple syrien », a annoncé le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius.
    Son homologue britannique, William Hague, a souhaité « une réponse internationale forte » et annoncé son intention de demander une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU « dans les prochains jours ».

    De son côté, le Conseil de coopération du Golfe a « dénoncé le massacre commis à Houla par les forces régulières syriennes », appelant la « communauté internationale à assumer ses responsabilités pour mette fin à l’effusion de sang en Syrie ». Les Emirats arabes unis ont pour leur part demandé une réunion urgente de la Ligue arabe alors qu’à Koweït, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade de Syrie pour réclamer d’armer l’ASL.

    Ailleurs en Syrie, les violences ont fait samedi 20 morts, dont cinq soldats, selon l’OSDH, qui a fait état de nombreuses manifestations dénonçant le massacre de Houla.

    Sources A F P Le Monde
    Faut-il se contenter de discours inutiles face à la mort de tous ces innocents le scnadale est international et les institutions internationales se contentent de discours minables.
    Ils mettent de l’huile sur le feu en procédant de la sorte, car les forces en place ne se sentent nullment dans l’obligation de cesser, c’est une HONTE
    iL FAUDRAIT peut-être que les despotes passent par les armes comme ils trucident leurs victimes, ont-ils des enfants ?
    Le Panda
    Patrick Juan qui vous dit vous êtes des meurtriers vous méritez les mêmes souffrances à doses multipliées par 1000 que vous faites endurer
    Pourquoi ne réagissez vous pas ?
    Merci de le faire au nom de l

  3. avatar

    Merci de le faire au nom de la dignité HUMAINE et pour ceux de vous tous qui se battent contre toutes barbaries.
    Merci pour « EUX »
    Le Panda
    Patrick Juan :-[ :-[

  4. avatar

    Les criminels assasins doivent payer, je pense que nous sommes les seuls à nous insurger de la sorte.
    Ensuite venir prétendre ce qui suit c’est se condamner avec toutes ses élites le soit disant meneur de l’Eat syrien à être jugé pour crimes contre L’Humanité.
    ========================
    La Syrie nie toute responsabilité dans le massacre de Houla, qualifié par Damas d’opération « terroriste »

    Le régime syrien dément aujourd’hui être responsable du massacre de Houla, qui a fait une centaine de morts dont 32 enfants. « Nous réfutons totalement toute responsabilité gouvernementale dans ce massacre terroriste qui a visé les habitants », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jihad Makdissi. « Des femmes, des enfants et des vieillards ont été abattus. Ce ne sont pas là les signes de l’héroïque armée syrienne », a déclaré le porte-parole, selon l’agence Reuters.

    Les autorités ont annoncé la création d’une commission d’enquête sur ces faits, condamnés par la communauté internationale. Toujours selon la même source, l’émissaire de l’Onu, Kofi Annan, est attendu demain lundi en Syrie.

    Le plan de paix de Annan, prévoyant un cessez-le-feu entré en vigueur le 12 avril mais violé quotidiennement, a été ébranlé par le massacre vendredi d’une centaine de personnes dont 32 enfants à Houla, et la menace des rebelles de passer à l’offensive à défaut d’une action rapide de l’ONU.
    ===================
    Il y des limites à toutes choses et je comprendrais que des familles touchées abattent ces hommes et leur CHEF
    Voici des causes pour la défense des « enfants et de la famille » il faut se mobiliser.
    Entreprendre des commisions mais à quoi cela sert-il ? A RIEN
    pOUR MOINS QUE CELA LA guerre du golfe fut declarée et l’on connait la suite.
    Bachard El Assad n’est le rempart de rien, sinon que des finances et son appêtit du SANG par tous moyens.
    Le Panda
    Patrick Juan

  5. avatar

    http://www.bfmtv.com/massacre-de-houla-en-syrie-condamnations-actu28254.html

    Enfin les médias tels B F M SE REVEILLE IL ETAIT TEMPS.
    Cliquez sur le lien et vous comprendrez mieux.
    Merci pour ces ENFANTS
    Le Panda
    Patrick Juan