Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / Non classé / Les d?fenseurs de l?environnement gagnent une importante bataille contre l?exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique

Les d?fenseurs de l?environnement gagnent une importante bataille contre l?exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique

gaz de schiste

par Peter Rugh, Occupy

 

Une bataille importante vient d??tre gagn?e contre la fracturation hydraulique?dans l??tat de?New York cette semaine. Les opposants ? cette forme d?exploitation dans un ?tat qui poss?de d??normes r?serves de m?thane dans la roche s?dimentaire du Marcellus Shale se sont mobilis?s par milliers pour maintenir le moratoire de 2010 sur la fracturation hydraulique ?leur succ?s pourrait avoir de vastes cons?quences sur le combat pour limiter et ?ventuellement interdire cette m?thode de forage dans d?autres endroits du pays.

Le moratoire a ?t? d?cr?t? initialement par l?ancien gouverneur de l??tat de New York, David Paterson. Il ?tait pr?vu que Andrew Cuomo, le gouverneur actuel, qui a re?u davantage de soutien financier de la part de l?industrie de l??nergie qu?aucun autre candidat ? l??lection de 2010, l?ve le moratoire ? la fin de ce mois-ci.

Mais pour octroyer des permis d?exploitation, Cuomo a besoin d?un ??certificat m?dical??, ? savoir une ?tude sur l?impact potentiel de la fracturation hydraulique sur la sant? r?alis?e par le D?partement de la Sant? de New York. Le d?partement de la Protection de l?Environnement a besoin de cette ?tude sanitaire pour pouvoir finaliser son rapport sur l?impact environnemental des protocoles de forage pr?vus.

Et voil? la grande nouvelle : Le D?partement de la Protection de l?Environnement n?a pas pu publier ses conclusions dans les d?lais ?la date limite ?tait mercredi? parce que le D?partement de la Sant? a d?clar? qu?il reportait la publication de son ?tude. Sans l?aval du docteur on peut ?tre ? peu pr?s certain que Cuomo ne pourra pas d?poser les protocoles de forage avant la date limite fix?e au 27 f?vrier.

Si les protocoles ne sont pas d?pos?s avant le 27 f?vrier, il faudra recommencer la proc?dure de validation ? z?ro.

Il est int?ressant de constater que Cuomo et son administration n?ont fait aucune d?claration ? l?approche de la date limite. Le gouverneur n?a pas mentionn? la fracturation hydraulique dans son discours sur l??tat de l?Etat le mois dernier, alors m?me que les d?l?gu?s qui arrivaient dans le Palais des congr?s o? Cuemo devait faire son discours avaient ?t? accueillis par des milliers de manifestants qui psalmodiaient: ??Interdisons la fracture hydraulique tout de suite!??

Joseph Martens, le responsable du d?partement de la Protection de l?Environnement n?a pas non plus mentionn? la fracturation hydraulique en lisant le texte de sa d?claration sur les activit?s du D?partement pendant une audition sur le budget devant des l?gislateurs d?Albany. Et malgr? leur insistance, Martens a refus? de dire o? son D?partement en ?tait sur ce sujet.

On comprend mieux pourquoi quand on sait que, selon des emails que s?est procur? en juin dernier le Groupe de Travail pour l?Environnement (un organisme sans but lucratif), Steven Russo, le commissaire adjoint du D?partement pour la Protection de l?Environnement, avait soumis un projet de protocoles aux membres des lobbys qui repr?sentent les soci?t?s de fracturation hydraulique.

En d?pit de ce qui ressemblait fort ? une campagne soutenue pour les ignorer ostensiblement, les militants anti-fracturation respirent maintenant un peu mieux. ??J?ai le sentiment d??tre d?livr? d?un grand fardeau??, a dit Russell Mendell qui a contribu? ? l?organisation d?une grande manifestation contre ces forages l??t? dernier devant la demeure du gouverneur.

La fracturation hydraulique ne serait pas l?objet de toutes ces attentions ici dans l??tat de New York sans les pressions massives exerc?es par le public sur Cuomo et les responsables de la sant? et de l?environnement de son administration. Des centaines de manifestations ont eu lieu dans tout l??tat. Pendant un sommet politique que le gouverneur avait organis? l??t? dernier ? Manhattan, les militants ont d?ploy? une banni?re de 10 m?tres sur l?h?tel Sheraton qui disait: ??Cuomo, ne fracture pas New York!?? Plus de 6 000 personnes se sont engag?es ? mettre en place des actions non violentes si des permis ?taient d?livr?s.

Une autre chose laisse penser que l??ch?ance ne pourra pas ?tre respect?e, c?est le fait que le D?partement de la Protection de l?Environnement a re?u plus de 200 000 commentaires ?crits, qui viennent en majorit? d?opposants aux forages, pendant la r?cente p?riode de consultation du public sur les protocoles envisag?s. L?agence est oblig?e de r?pondre ? tous les commentaires avant de valider les protocoles.

La vague de r?sistance a ?t? plus forte que les 3 millions de dollars que les compagnies qui ont des int?r?ts dans la facturation hydraulique ont d?vers? dans l??tat pour s?assurer des appuis. Cuomo lui-m?me aurait re?u entre 150 000 et 200 000 dollars du lobby de la fracturation.

Comme DeSmog l?a r?v?l? r?cemment, Lawrence Schwartz, le principal collaborateur de Cuomo, d?tient des actions dans plusieurs compagnies ?nerg?tiques dont la valeur diminuera ou augmentera en fonction de la d?cision qui sera prise dans l??tat de New York.

Et il y a aussi le lobby personnel de Cuomo, le Comit? pour Sauver l?Etat de New York. Comme l??crit Kevin Conner, le co-directeur de l?Initiative pour obliger les D?cideurs ? rendre des Comptes au Public, :

??Les m?dias ont identifi? quatre instances qui soutiennent le Comit? et qui ont des int?r?ts dans la fracturation hydraulique soit directement soit ? travers les entreprises qu?elles repr?sentent : Con Edison, le Partenariat pour la ville de New York, le Conseil des Affaires de l?Etat de New York, et le Partenariat Buffalo Niagara. Ces organisations sont des soutiens importants du Comit? et l?ont soit directement financ?, soit aid? de diff?rentes mani?res.??

Et je ne parle pas de tous les donateurs du Comit? que nous ne connaissons pas. Si vous ?tes foreur et que vous voulez donner des fonds ? Cuomo, le ??Comit? pour Sauver les 1%?? vous y aidera, ? ce qu?affirme l?Initiative pour obliger les D?cideurs ? rendre des Comptes au Public. Des millions de dollars provenant de donateurs secrets de Wall Street qui esp?rent profiter du march? de la fracturation hydraulique ont aussi trouv? le chemin des coffres du Comit?.

Le contexte de la fracturation hydraulique

La technique de la fracturation hydraulique ?qui consiste ? injecter, sous tr?s haute pression, un m?lange d?eau, de sable et de centaines de produits chimiques toxiques, appel? fluide, dans la terre ? une tr?s grande profondeur pour fissurer les roches s?dimentaires et lib?rer le gaz naturel? existe depuis des dizaines d?ann?es. Mais elle ?tait consid?r?e comme trop co?teuse ? cause des lois f?d?rales de protection de l?environnement; c?est ? dire jusqu?? ce que le Congr?s vote en 2005 une loi pour exempter la fracturation hydraulique du respect des lois prot?geant l?air et l?eau.

R?dig? par l?ancien responsable de Halliburton et vice-pr?sident de l??poque Dick Cheney, le tour de passe passe Halliburton, comme on a fini par l?appeler a transf?r? la plus grande partie des r?gles r?gissant la fracturation de l??tat f?d?ral aux ?tats et aux municipalit?s.

Les officiels locaux de l??poque ne se sont pas rendus compte de ce qui leur tombait dessus. Le forage intensif a gagn? 31 ?tats, et des r?gions trop pauvrement ?quip?es pour pouvoir exercer le moindre contr?le sur ce qui se passait dans le sol. La production de gaz a augment? de 20% depuis 2005 et la production de p?trole de 10%.

Pourtant dans certaines des r?gions ?tasuniennes o? la fracturation hydraulique est la plus dense, il n?y a toujours en moyenne qu?un inspecteur pour 2 000 puits. Dans l??tat du Nouveau Mexique, le ratio est d?un inspecteur pour 4 500 puits.

Les billets verts ont accompagn? le fluide de la fracturation. En quantit?. L?argent de la fracturation a d?cid? du r?sultat d??lections pour quelques milliers de dollars et a pouss? beaucoup de ranchers et de fermiers ? louer les terres qui ne donnaient pas de tr?s bonnes r?coltes.

Mais beaucoup de ceux qui ont lou? leurs terres aux foreurs se sont ensuite rendu compte que leur eau ?tait pollu?e (et parfois inflammable) et que l?air ?tait charg? d?hydrocarbures canc?rig?nes. Avec l?efficacit? de vampires, les firmes de forage ont r?ussi ? aspirer tout le gaz et le p?trole de la terre avant de dispara?tre avec les profits en laissant pourrir ce qu?ils laissaient sur place.

Et nulle part la colonisation d?un ?tat de l?Empire par l?industrie du gaz n?a ?t? plus juteuse qu?en Pennsylvanie. Cet ?tat se situe sur la formation rocheuse du Marcellus Shale, dans le bassin des Appalaches, qui s??tend des Etats-Unis du sud jusqu?au nord de l?Ontario et contient entre 4,6 ? 8,9 trillions de m3 de gaz suivant les estimations.

Tom Corbett, le gouverneur de Pennsylvanie, a re?u plus d?un million de dollars de contribution des entreprises de forage pendant sa campagne de 2010. En ?change, il ne leur a pas m?nag? ses faveurs, en bloquant les lois qui auraient tax? l?extraction du gaz et en leur octroyant des milliers de permis aux d?pens de l?environnement.

Les entreprises de forage aimeraient sans aucun doute investir l??tat de New York comme elles ont conquis la Pennsylvanie. Mais les ?v?nements de cette semaine ont montr? que le peuple a le pouvoir de s?organiser et de contrer les puissants int?r?ts de l?extraction des combustibles fossiles.

Il est temps maintenant que les communaut?s qui m?nent des campagnes populaires pour la justice sociale et ?cologique fassent la m?me chose.

Peter Rugh est un ?crivain et militant bas? ? Brooklyn, New York.

Pour consulter l?original:?suivre ce lien.

 

Traduction:?Dominique Muselet

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Des classiques du cinéma bientôt en argot

C’est à Françoise Nyssen, ministre de la Culture, que l’on doit cette initiative originale qui ...