Accueil / T Y P E S / Articles / Les brigands ? plumes rouges

Les brigands ? plumes rouges

idle no more


PHILIPPE DAVID

On dit souvent de l?aide internationale que c?est l?acte de piller les pauvres des pays riches pour donner aux riches des pays pauvres. On voit de nombreux exemples de pays du tiers-monde o? on envoie des milliards en aide humanitaire sans jamais soulager les pauvres de ce pays un iota. La m?me chose existe dans les r?serves autochtones ici au Canada o? le gouvernement f?d?ral engloutit des centaines de millions de dollars annuellement pour que des chefs et des conseillers de bande se paient des salaires princiers pendant que certains des membres ordinaires de la tribu n?ont m?me pas acc?s aux commodit?s les plus ?l?mentaires comme l??lectricit? et l?eau courante.

C?est le cas, notamment, de la r?serve d?Attawapiskat. Sa cheffe, Theresa Spence, fait pr?sentement une gr?ve de la faim qui a engendr? un mouvement appel? ? Idle no more ?. Sa seule et unique revendication : une rencontre avec le premier ministre Stephen Harper, qu?elle refuse maintenant de rencontrer sans la pr?sence du Gouverneur G?n?ral. Passons sur l?absurdit? de cette derni?re requ?te alors que nous savons tous que la constitution canadienne ne conf?re aucun pouvoir d?cisionnel au Gouverneur G?n?rale en mati?re de politique publique et que par cons?quent, il n?aurait absolument aucun r?le ? jouer dans des n?gociations avec les premi?res nations. Parlons plut?t de Mme Spence.

Vous appelez ?a une gr?ve de la faim?

Commen?ons par le fait qu?apr?s un mois de soi-disant ? gr?ve de la faim ?, elle ne semble pas trop mal en point. De sa propre admission, elle se nourrit de bouillon de poisson. Celui-ci doit ?tre plut?t riche en gras pour permettre ? Mme Spence de maintenir son gabarit. On s?imaginerait qu?une personne de sa corpulence aurait au moins un peu fondu si sa gr?ve de la faim avait ?t? s?rieuse, non? En tout cas, tant qu?elle maintient sa ligne, il est difficile de croire qu?elle se laisse mourir, comme certains c?urs tendres voudraient vous faire croire. Mais il y a pire.

Des m?dias aveugles

Depuis plusieurs semaines, Ezra Levant de Sun News tentait d?attirer l?attention sur la gestion d?Attawapiskat par Mme Spence. En effet, depuis 2005, le gouvernement f?d?ral y a engloutit plus de $100 millions dans cette r?serve de 1500 habitants, soit environ $52 000 pour chaque homme, femme et enfant, et en plus, la mine voisine de DeBeers a ?galement attribu? plus de $300 millions en contrats ? des fournisseurs de la r?serve, en plus d?employer 100 de ses r?sidents. Avec tout cet influx de capitaux dans un si petit village, on s?imaginerait que tous ses habitants vivent une vie ais?e, mais 25 familles sur les 300 qui y habitent n?ont ni eau courante, ni ?lectricit?. Comment est-ce possible? Depuis le d?but de cette affaire, Levant pointe du doigt la gestion de la r?serve par Theresa Spence et son conjoint, Clayton Kennedy, qui sont grassement pay?s, hors de toute proportion avec la population du village qu?ils ont ? g?rer. ? eux deux, ils font $350 000 par ann?e, exempt d?imp?t. Pour vous donner une petite id?e des proportions, le maire de Montr?al, qui compte 100 000 fois plus d?habitants (? peu de choses pr?s), gagne un salaire de l?ordre de $156 000 et je suis plut?t certain qu?il paie de l?imp?t et des taxes l?-dessus. Pendant tout ce temps, seul Levant et Sun News rapportaient ces faits et on les traitait litt?ralement d?emmerdeurs.

Incomp?tence ou fraude g?n?ralis?e?

R?cemment, un rapport ind?pendant de v?rification des comptes d?Attawapiskat compil? par la firme Deloitte et Touche a ?t? rendu public, confirmant tout ce que Sun News rapportait et m?me plus. On y apprend par exemple que 81% des transactions examin?es avaient peu ou pas de pi?ce justificatives et 60% de ces transactions n?ont aucune pi?ce justificative. Il est fait ?tat de transactions de frais de consultation et de frais l?gaux de plusieurs centaines de milliers de dollars o? il est impossible de d?terminer ? qui les paiements ont ?t? faits ou quels services ont ?t? rendus. Est-on m?me s?rs qu?il y a vraiment eu un consultant qui a rendu un service? Ou est-ce que ces montants sont en r?alit? des d?tournements de fonds? On y apprend aussi que la plupart du temps, il n?y a aucun proc?s-verbal des r?unions du conseil de bande. Il est impossible de savoir quelles d?cisions ont ?t? prises pendant ces r?unions. Aussi, bien que la bande g?re environ $17 millions de fonds f?d?raux annuellement, mais il n?y a aucun budget qui a ?t? fait. Bref, ? la place de Theresa Spence, je serais g?n? de me monter la face en public, encore plus d??tre la figure de proue d?une protestation. Si on se fie au rapport de Deloitte et Touche, Theresa Spence et les autres membres de son conseil de bande sont soit grossi?rement incomp?tents ou ils sont parmi les pires brigands et fraudeurs. D?ailleurs, consid?rant que Mme Spence refuse maintenant tout contact avec les journalistes et qu?elle a fait ?conduire une journaliste de Global News de sa r?serve alors que celle-ci tentait de r?colter des t?moignages de gens ordinaires vivant l?; J?ai tendance ? pencher en direction de la fraude. Mme Spence semble vouloir cacher quelque chose.

Mais Theresa Spence n?est pas un cas unique. Au Canada, il y a 615 r?serves autochtones qui comptent en moyenne 1142 r?sidents. Dans ces 615 r?serves, on compte 50 dirigeants qui ont un salaire sup?rieur au premier ministre du Canada, 160 qui ont un salaire sup?rieur aux premiers ministres provinciaux et 634 qui ont un salaire sup?rieur ? cent mille dollars. ? l?extr?me, une cheffe du Nouveau Brunswick se fait payer un salaire juste un peu moindre qu?un million pour g?rer une r?serve de 304 habitants! Le probl?me n?est pas seulement limit? ? Attawapiskat, il est plut?t g?n?ralis? et ce sont maintenant ces m?mes chefs qui protestent maintenant contre un projet de loi qui forcerait plus de transparence dans la gestion des r?serves. Allez savoir pourquoi?

Une inspiration? Pour qui???

Et tous ces chefs qui vivent des vies de pacha aux d?pens de leur peuple b?n?ficient de l?appui ind?fectible des politiciens de gauche, des syndicats et de la plupart des m?dias. Paul Martin, ancien Premier Ministre lib?ral est m?me all? jusqu?? dire que Theresa Spence ?tait une ? inspiration ?! Pour qui??? Pourquoi??? Certainement pas pour quiconque a un brin d?int?grit?. Mais elle est certainement une inspiration pour tous les pillards et parasites. Qu?est-ce que ?a dit au sujet de l?int?grit? et du discernement de ceux qui les soutiennent? Mais d?un autre c?t?, une bonne partie ces m?mes supporteurs ont cautionn? des casseurs aux carr?s rouges, alors pourquoi pas des brigands aux plumes rouges?

Les autochtones sont-ils victimes d?injustice? Absolument! Mais la plus grande injustice qu?ils subissent est celle qui les confine ? un apartheid qui les rend d?pendants aux fonds f?d?raux contr?l?s par des bandits aux plumes rouges, gr?ce ? la complaisance des m?dias et de la gauche canadienne. Il serait grand temps que nous laissions les autochtones rejoindre notre soci?t? en tant que citoyens ? part enti?re.

Ecrit par : Philippe David le 11 janvier 2013.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCXIV) : le chaînon manquant du trafic ou un autre Viktor Bout (e) ?

Nous avons débuté il y a déjà quatre épisodes une recherche à propos du trafic historique de drogue arrivant en Europe.  Un trafic qui continue ...