Accueil / T Y P E S / Articles / Les banksters mettent en lambeaux le syst?me de sant? espagnol

Les banksters mettent en lambeaux le syst?me de sant? espagnol

Article original paru le 18 f?vrier 2013 sur le site de Thruthout

Auteur?: Thom Hartmann

Traduction?:?Pogo, Touchatout, SuperNo

Illustration de l?article original, photo de rafa_luque?: manifestation contre la privatisation de la sant? en Espagne le 9 d?cembre 2012. La pancarte dit?: ? Les uns volent seuls avec des armes, les autres volent avec les lois ?

Selon les derniers classements des syst?mes de sant? des 34 pays les plus d?velopp?s, ?tablis par l’Organisation pour la Coop?ration de D?veloppement ?conomique (OCDE), les Etats-Unis sont bons derniers en termes d’esp?rance de vie masculine.

On est aussi tout en bas en ce qui concerne les morts pr?matur?es, la mortalit? infantile, la couverture de sant? globale, le nombre de m?decins et la pr?vention des d?c?s par maladies du c?ur.

Mais voici une bonne nouvelle (au moins pour les fans de la sant? am?ricanis?e)?: notre classement mondial va peut-?tre progresser.

Non pas parce qu’on change radicalement notre syst?me privatis? qui fait passer les profits avant la vie des gens, mais parce que des?banksters?en Europe sont en train de forcer plusieurs pays class?s au dessus de nous ? laisser tomber leur syst?mes publics et ? les remplacer par un syst?me plus privatis? (et profitable), ? l’am?ricaine.

En d?pit de ce que disent les conservateurs, le syst?me de sant? Am?ricain ne fait pas r?ver le reste du monde. Ces Europ?ens qui regardent les?banksters?d?tricoter leur syst?me de sant? publique sont indign?s.

Le dimanche 17 f?vrier 2013, dans toute l?Espagne, des milliers de m?decins, infirmi?res et professionnels de sant? ont manifest? contre les nouvelles mesures d’aust?rit? du gouvernement conservateur qui vont privatiser plus de 40 h?pitaux et centres de sant? publics. L’Espagne, tout comme la Gr?ce, est endett?e vis ? vis des?banksters??trangers qui ont ruin? leur ?conomie. Et plut?t que d’envoyer balader ces?banksters??trangers comme l’a fait l’Islande, le gouvernement espagnol amateur d?aust?rit? rembourse les?bankstersen soutirant l’argent des travailleurs par le biais de coupes dans des services sociaux comme la sant?.

Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy affirme que la r?forme de la sant? fera ?conomiser cette ann?e ? son pays plus de 9 milliards de dollars (NdT?: 7 milliards d’euros), qui pourront donc ?tre donn?s aux?banksters.

Une infirmi?re qui participait aux manifestations, Emilia Becares, a dit ? France 24?: ??Aucune ?tude ne montre que privatiser la direction des h?pitaux permettrait de r?duire les co?ts. Cette privatisation nuit au syst?me de sant? et aux malades, au profit d’autres int?r?ts??.

Ces ??autres int?r?ts?? sont bien s?r ceux des?banksters?et des racketteurs des services de sant? ? but lucratif.

Les ?tats-Unis sont la preuve qu’Emilia a raison. Ici, la privatisation induit les co?ts de sant? les plus ?lev?s du monde d?velopp?. Nous d?pensons beaucoup plus sur la sant? qu’aucun autre pays de l’OCDE. Bien que les?banksters, les m?decins sp?cialistes, les compagnies d’assurance, les h?pitaux priv?s et les compagnies pharmaceutiques fassent fortune, les gens moins fortun?s meurent ? un rythme qui choque le reste du monde?: nous sommes les derniers de la classe pour les r?sultats en mati?re de sant?.

Tandis que les technocrates conservateurs qui gouvernent l?Espagne sont dispos?s ? r?soudre leurs soucis financiers actuels en privatisant la sant?, ? long terme ceci ne fera qu’empirer la situation.

D’ici peu, les h?pitaux espagnols, g?r?s avec un objectif de profit, d?cideront eux-m?mes si la prescription de certains traitements ou de tests m?dicaux fera monter ou descendre leurs objectifs de b?n?fices trimestriels. Les citoyens espagnols, qui ?taient habitu?s ? disposer d?un droit ? la sant?, vont maintenant devoir marchander avec des ??panels de la mort?? priv?s plus soucieux de gagner de l?argent que de sauver des vies..

Comme les prix vont monter, les soins pr?ventifs vont diminuer. Il y aura moins de visites chez le m?decin. Et la sant? globale de la population va se d?grader avec les comptables aux commandes.

Cela signifie qu’? terme le co?t de la sant? en Espagne va augmenter.

C’est la situation actuelle de la Gr?ce depuis que leur syst?me de sant? public a ?t? lamin? par les?banksters?en 2011. Avant la crise, les Grecs b?n?ficiaient d’un syst?me de sant? universel. Mais quand les?banksters?ont press? la nation grecque comme un citron, ils ont cibl? entre autres les frais de sant? et ont dit aux ch?meurs grecs qu’ils devaient d?sormais payer les soins de leur poche. Et s’ils n’ont pas d’argent… ben… tant pis?

Kostas Syrigos, un m?decin grec, a relat? au New York Times le cas d’une femme avec une tumeur de la taille d’une orange qui avait transperc? la peau. Suite aux coupes dans les d?penses de sant? impos?es par l’aust?rit? elle n’avait pas eu les moyens de consulter un m?decin.

Le docteur Syrigos a dit?: ??Ce sont des cas d?crits dans les livres de m?decine, mais jusqu’ici on ne les avait jamais vus?; quelqu’un qui tombait malade dans ce pays pouvait toujours se faire soigner… Maintenant, en Gr?ce, ?tre ch?meur signifie la mort??.

Les ch?meurs am?ricains malades subissent le m?me sort. Selon une ?tude de Harvard de 2009, 45 000 Am?ricains meurent chaque ann?e parce qu’ils n’ont pas d’assurance sant?. La moiti? des faillites personnelles aux ?tats-Unis sont dues ? des frais m?dicaux.

La plupart des syst?mes publics de sant? en Europe ont ?t? cr??s apr?s la deuxi?me guerre mondiale. Les peuples ont compris qu’il fallait reconstruire ensemble et ? tout le moins fournir des soins de sant? ? tous.

Mais les ?tats-Unis, triomphants en 1945, n’ont jamais appris cette le?on. Au lieu de ?a, nous avons confi? les soins de nos citoyens ? des entreprises et ? des milliardaires. Nous le payons ch?rement aujourd’hui avec des co?ts ruineux, des populations malades et beaucoup trop de morts pr?matur?s. Par contre nos?banksters?de la sant?, par exemple les dirigeants de?United Healthcare, sont litt?ralement milliardaires.

Ces mod?les pour une r?forme du syst?me de sant? que l’on trouvait outre-Atlantique sont en train de dispara?tre l’un apr?s l’autre, derni?res victimes des conservateurs et des programmes d’aust?rit? des?banksters. Mais au moins en Gr?ce et en Espagne les peuples tentent de r?sister ? ces profiteurs. C’est un combat que nous aurions d? engager il y a longtemps aux ?tats-Unis.

Nous devrions nous demander pourquoi des milliers de personnes d?filent dans les rues en Europe pour d?fendre un syst?me de sant? public alors que pas une seule manifestation n’a eu lieu en Am?rique pour d?fendre un syst?me priv? qui tue des dizaines de milliers de personnes tous les ans. Au fond de nous-m?mes nous savons qu?on est en train de se faire arnaquer. Comme les Grecs et les Espagnols savent qu’ils se font arnaquer.

Esp?rons que la volont? des?banksters?de cibler les droits ? la sant? universelle en Europe va inspirer une nouvelle lutte aux ?tats-Unis pour affirmer que nous sommes bien les gardiens de nos fr?res et s?urs.

banksters.fr

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La gangrène des sociétés

La quasi-totalité des problèmes auxquels nos économies sont confrontées provient de la concentration des pouvoirs. ...