Accueil / T Y P E S / Articles / Les Attila de la République

Les Attila de la République

golf_bordeaux Ils font souvent leurs coups en douce, disposant de moyens financiers considérables, d’appuis solides dans le monde politique, et de lobbyistes efficaces qui leur permettent de mener à bien leurs projets dévastateurs.

Qu’on en juge par le scandale dévoilé, entre autres, par Fabrice Nicolino, consistant à la création d’un golf, constitué en partie de la zone Natura 2000 de la région de Bordeaux.

zone_natura_2000

 

C’est un vaste périmètre bordant la Gironde, au sud de Bordeaux, à Villenave-d’Ornon, constitué de prairies humides et d’étangs, où survit entre autres le rare vison d’Europe et probablement beaucoup d’autres espèces menacées. lien

 

Éric Bez, fils d’un certain Georges, lequel s’était illustré dans le monde du Foot Bordelais, avait profité des largesses du patron de la CUB (Communauté Urbaine Bordelaise), Chaban-Delmas, lui permettant d’acquérir pour une poignée de figues 96 hectares, élargissant son acquisition en achetant 112 hectares supplémentaires, auprès de propriétaires privés…ce qui a fait grincer les dents de la chambre régionale des comptes qui, en 1993 écrira : « la CUB s’est dessaisie d’un élément important de son patrimoine qui avait vocation à être aménagé dans un but d’intérêt général. En outre, la commune (Villenave-d’Ornon) a directement contribué au détournement de la vocation initiale de ce terrain au profit d’une opération de promotion immobilière  ».

Le projet du rejeton Bez est limpide : créer un golf, construire 1500 logements, et un parc d’affaire…

Il est amusant de constater que le promoteur assure que « la vaste zone naturelle exceptionnelle sera aménagée en golf écologique  »…mais combien d’espèces menacées resteront sur la zone après le passage des bulldozers « écologiques » ? lien

Heureusement, les tribunaux veillaient et l’ont poursuivi…sans résultat au final, puisque le gourmand promoteur obtiendra un non lieu.

carte_golf

 

L’inquiétude ne l’ayant pas quitté, Bez revendra finalement son joli terrain à un groupe immobilier turco-belge (Vizzion) lequel a été racheté par la famille Mulliez (Auchan, Decathlon, Saint-Maclou) qui représente 500 000 emplois dans le monde, avec 80 milliardsde chiffre d’affaire annuel.

Même si la justice à lancé des perquisitions, soupçonnant le consortium Mulliez de fraude fiscale, ce qui pourra lui valoir des redressements conséquents, le projet ira à terme à moins qu’une opposition citoyenne ne s’active, soutenant ainsi la poignée d’opposants du cru déjà en place.

C’est d’autant plus navrant, qu’outre les espèces menacées, la zone concernée fait office d’éponge lors des crues de la Gironde, et les inondations prochaines risquent de se rappeler au souvenir des gourmands promoteurs.

Alain Juppé, le célèbre maire de Bordeaux, le meilleur d’entre nous, dixit Chirac, candidat aux primaires de la droite, ne semble pas s’y intéresser, alors qu’il clame régulièrement sa fibre écologique.

Ce qui demande à être prouvé, car, même si Cohn-Bendit affirme qu’en 2017, « il choisira le moins pire  », (lien) la couleur verte du candidat bordelais est plutôt pâlichonne.

Bien sur, il s’affiche dans les médias à cheval, ou en vélo, devant un bout de gazon, mais au-delà de quelques réussites, reprenant le projet de tram de l’association Transcub, et développant « les vélos prêtés », le taux de recyclage des déchets urbains de la ville ne passe pas la barre des 15%, la gestion de l’eau, confiée à la Lyonnaise de l’Eau, annonce un prix champion avec 3,30 € le litre, même si l’élu promet, par un coup de baguette magique de diviser la consommation de l’eau par 2. lien

Mais revenons au golf « écologique »…

Heureusement Noel Mamère a pris position en signant pour l’instant un communiqué de presse dénonçant le projet de golf. lien

Pourtant il y a urgence, les bulldozers sont déjà là, mais n’ont pas encore tout massacré.

On peut contacter les opposants par mail : plantation@ riseup.net.

Cette lutte s’ajoute aux autres, déjà plus ou moins bien connues…Notre Dame des Landes, pour laquelle les opposants ne baissent pas les bras, invitant tous les citoyens à les rejoindre les 9 et 10 juillet prochain.

Ils affirment : « cette consultation qui nous a été imposée n’est qu’une étape dans notre lutte, le cadre était biaisé, basé sur des mensonges d’état  ». lien

Mais si ce projet inutile devrait provoquer le gaspillage de plus de 500 millions d’euros, un autre projet, pourtant moins mobilisateur, le Lyon-Turin, provoquerait un gâchis de plus de30 milliards d’euros, alors que les rapports officiels demandés par le gouvernement le jugent inutile, proposant de moderniser l’actuel, suivis à la lettre par la Cour des Comptesqui, en 2012 ne disait pas autre chose. lien

On pourrait aussi évoquer le projet d’un parc d’attraction en plein cœur de la forêt desChambaran, projet dévastant 150 hectares d’une forêt plusieurs fois centenaire, pour lequel la commission d’enquête à rendu à l’unanimité un rapport défavorable, en énumérant pas moins de 12 critiques. lien

Ajoutons pour la bonne bouche, le Parc des Calanques, qui vient de créer sa ZAD, avec pour but ultime d’empêcher une entreprise de rejeter ses boues toxiques dans la grande bleue.lien

Et quid de la ZAD Cigeo, qui, dans la Meuse, à Ville-sur-terre, lutte contre un projet d’enfouissement de déchets nucléaires ?

Dans un nouveau déni démocratique, les députés et les sénateurs sont prêts à lancer ce projet dangereux sans la moindre consultation publique réelle, engageant notre pays pour des millénaires. lien

il y a mieux…

Comme l’écrit l’opposant Michel Gueritte dans un communiqué du 4 juillet 2016, l’addition va être salée, affirmant que Paris, selon l’ASN, ne pourra plus boire d’eau à cause du projet dément du canton de Soulaines, lequel se flatte d’avoir 2 communes AOC Champagne.

Au total, ce sont 3,5 millions de m3 de déchets nucléaires qui pourraient être stockés ou enterrés « pour une demi éternité ». lien

Bien entendu, les déchets qui ne conviendront pas à la poubelle FA-VL de Juzanvigny iront à la poubelle HA et MA-VL de Bure. lien

poubelle_soulaines

 

Il faut aussi évoquer le barrage de Sivens, dont le projet initial a été abandonné, et a couté la vie de Rémi Fraisse, en regrettant que finalement, la justice ait tranché trop tard, comme souvent.

On se souvient qu’à l’époque l’inspection générale de la gendarmerie nationale affirmait que « les gendarmes ne s’étaient rendus coupables d’aucune faute professionnelle ». lien

gendarme_sivens

 

C’est le 26 octobre 2014 que ce jeune étudiant est mort suite au lancer d’une grenade offensive lancé par un gendarme, lequel à ce jour court toujours…

Beaucoup d’espèces menacées ont logiquement été impactées, dont la genette commune, le campagnol amphibie, la chouette chevêche d’Athéna, modeste part des 94 espèces animales recensées sur le site. lien

genette_commune

 

En effet, on apprend le 1 juillet 2016 que la justice a finalement donné raison aux opposants, en déclarant le barrage illégal. lien

Ajoutons que les experts du CSRPN (Conseil scientifique Régional du Patrimoine Naturel) et du CNPN (conseil national de la protection de la nature) avaient émis des avis défavorables, ce qui n’a pas empêché les engins de défricher la zone, laquelle a subi des dégâts considérables, et il faudra des dizaines d’années pour que la situation se normalise. lien

sivens_degats

 

Mais quid des autres ouvrages toujours en cours, ou réalisés, comme par exemple la ligneTGV Paris-Strasbourg, pour un coût final de 5 milliards d’euros, inaugurée le 3 juillet 2016, (lien) voulu par Sarközi ?

On sait que le gouvernement Hollande a validé la réalisation des lignes LGV Bordeaux-Toulouse, et Bordeaux-Dax, alors que la commission d’enquête avait rendu un avis négatif.lien

La liste de ces sites menacés par tous les autres grands projets inutiles est quasi interminable, alors que les caisses de l’état sont vides, et on peut les découvrir dans un livre assez complet : « le livre noir des grands projets inutiles  », signé par un collectif qui a pris le nom de Camille. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « les hommes sont comme les arbres, avec l’âge ils deviennent durs de la feuille et mous de la branche ».

L’image illustrant l’article vient de rue89bordeaux

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de Olivier Cabanel

avatar

Check Also

Pierre Bachelet et « Les Corons »

Tombeau (en prose) pour Pierre Bachelet   George Orwell a écrit à la fin de ...