Accueil / T Y P E S / Articles / Les ambitions de Stephen Harper

Les ambitions de Stephen Harper

On se demande souvent ce qui attire les gens vers la vie politique. Dans le cas de Stephen Harper, l’int?r?t pour la chose a d?but? d?s son passage ? l’?cole secondaire. D’abord membre du Club des Jeunes Lib?raux, il d?cide par la suite de joindre le Parti Progressiste Conservateur car il n’?tait pas d’accord avec les politiques ?nerg?tiques du gouvernement Trudeau. Selon lui, le programme lib?ral nuirait aux int?r?ts de l’industrie p?troli?re de l’Alberta. ? l’?ge de 26 ans, il devient l’attach? politique du d?put? conservateur Jim Hawkes qu’il quitta un an plus tard, d?sillusionn? par le parti et l’approche de Brian Mulroney.

Tout comme Mario Dumont, Stephen Harper est un politicien professionnel et un ancien « g?nie en herbe ». Suite ? ses ?tudes, il a bri?vement travaill? pour la p?troli?re Imperial Oil avant de s’impliquer enti?rement dans la sph?re politique. Apr?s un retour aux ?tudes afin d’y compl?ter une ma?trise en sciences ?conomiques, Stephen Harper d?bute sa carri?re politique comme d?put? de Calgary-Ouest en 1993. ? l’exception d’un mandat avec la Coalition Nationale des Citoyens, cette aventure ne s’est jamais arr?t?e depuis et l’a conduit aux plus hautes sph?res de la politique canadienne.

Mari? d?s sa sortie de l’universit? et p?re de deux enfants, Stephen Harper est un homme religieux. Il est membre de l’?glise ?vang?lique « Christian and Missionary Alliance », petite congr?gation qui se positionne contre l’avortement et le mariage gai. La doctrine de l’?glise consid?re que l’homosexualit? est « immorale ». Il est difficile de confirmer si son ?glise influence son programme politique. N?anmoins, on peut croire que les quelques tentatives du Parti Conservateur en ce qui touche le statut juridique du fœtus (projet de loi C-484) et les changements propos?s aux subventions culturelles sont destin?s ? s?duire l’?lectorat de la droite religieuse. On peut s’imaginer ce qu’un gouvernement conservateur majoritaire pourrait faire afin de s?curiser l’appui de ces partisans, qu’ils se trouvent en dans le nord de l’Ontario, dans la vall?e de l’Okanagan, dans le Qu?bec rural ou les coins traditionalistes des maritimes.

Notre premier ministre est un homme tr?s intelligent, pas de doute l?-dessus. Et il est d?termin? ? diriger la destin?e de son pays. ? l’instar de George W. Bush, Stephen Harper semble ?tre attir? par les ?crits du philosophe Leo Strauss. Ce dernier d?clarait que « la plupart des gens sont trop stupides pour prendre des d?cisions ?clair?es sur les affaires politiques ». On pourrait toujours demander ? Martin Masse d’?laborer sur la question, mais personnellement, de telles convictions me font … et on repassera…

Stephen Harper repr?sente donc les int?r?ts de l’industrie p?troli?re albertaine et des disciples des libert?s individuelles. ? mon avis, le premier danger reli? ? l’arriv?e d’un gouvernement conservateur majoritaire serait l’exploitation effr?n?e des ressources p?troli?res de l’Alberta et des territoires nordiques, ce qui expliquerait son empressement ? d?clarer la souverainet? canadienne sur les eaux arctiques. Il ne faut jamais perdre de vue que les am?ricains sont tr?s int?ress?s par le p?trole de l’ouest canadien et de construire un gazoduc qui doit absolument passer par la Colombie-Britannique et l’Alberta. Le deuxi?me enjeu associ? ? l’intronisation de Stephen Harper est celui associ? ? ses croyances philosophiques. Si l’on croit que les libert?s individuelles des canadiens a pr?s?ance sur la solidarit? des citoyens, on peut s’attendre ? des r?ductions d’imp?ts importantes – surtout pour les entreprises, ce qui entra?nerait la disparition de plusieurs services sociaux et la privatisation de plusieurs institutions auxquelles les canadiens sont attach?s.

Stephen Harper ne veut rien de moins qu’un gouvernement majoritaire afin de mettre en place des changements drastiques. Personnellement, je souhaite que la composition du Parlement canadien demeure telle qu’elle est aujourd’hui afin d’assurer un ?quilibre entre les objectifs de l’industrie canadienne, les am?liorations ? apporter aux services gouvernementaux et la qualit? de vie des citoyens. Du moins, jusqu’au jour o? nous le quitterons…

« De la mani?re dont elles ?voluent, les commissions des droits de la personne repr?sentent une attaque contre nos libert?s fondamentales et l’existence m?me de notre soci?t? d?mocratique. En fait, elles sont l’?gale d’un r?gime totalitaire. Je les trouve extr?mement dangereuses – Stephen Harper, 1999 »

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCXX) : l’épicentre de Chetumal

Ce qu’il ressort depuis des mois, c’est que l’essentiel de ce trafic se tient désormais ...