Accueil / T Y P E S / Chroniques / Les ??B?atitudes?? mises ? jour?

Les ??B?atitudes?? mises ? jour?

banquiers-IN - Copie

 

Il y a quelques ann?es, j?ai ?crit un ?vangile. ?Un pastiche d?Evangile, une Bonne Nouvelle annonc?e par un Messie du N?olib?ralisme, expliquant les vrais r?gles du jeu pour atteindre le salut en ce monde. ? J?avais un peu oubli? tout ?a, mais cette semaine on m?a parl? des B?atitudes,?version?traditionnelle, ce qui ma rappel? que mon ??Evangile??, bien s?r, avait lui aussi son Sermon sur la Montagne. ?Je vous le propose aujourd?hui.

???? »??

? QUAND ILS ?FURENT RASSEMBL?S, ?IL LEUR DIT:

Heureux les riches en esprit, car seul celui qui comprend la nature et la loi des choses peut s?en servir ? son profit.

Heureux ceux qui sont forts, car ils poss?deront la terre!

Heureux ceux qui ont ?nergie et ambition, car ils obtiendront le Succ?s.

Heureux ceux qui sont sans piti? ni compassion, car ils n?auront pas ? d?pendre de la piti?, ni de la compassion des autres;

Heureux ceux qui ont l?astuce de vaincre, car ils auront le pouvoir et la richesse.

Heureux ceux qui procurent d?fis, ?mulation et concurrence ? leur prochain, car ils seront appel?s les outils du Progr?s.

Heureux ceux qui lutteront avec opini?tret? pour devenir les meilleurs, car ils y parviendront.

Vous qui ?tes riches, forts, intelligents, vous ?tes le sel de la terre. Si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus alors qu?? ?tre jet? dehors et foul? aux pieds par les hommes. Ne renoncez donc jamais ? vaincre et ? dominer, car alors ?il?en?serait fait de vous.

Vous ?tes, les ma?tres, l??lite, la lumi?re du monde. Une ville situ?e sur une montagne ne peut ?tre cach?e et on n?allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau; on la met sur le chandelier et elle ?claire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumi?re luise ainsi devant les hommes, afin qu?ils voient votre sup?riorit? et qu?ils glorifient en vous l?oeuvre du Cr?ateur

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la Loi et changer l?ordre naturel des choses; car, je vous le dis en v?rit?, tant que le ciel et la terre ne passeront point et jusqu?? la fin des temps, il ne dispara?tra pas un seul iota des lois de la nature. Je ne suis pas venu pour les abolir, mais pour qu?elles s?accomplissent.

Accomplissez la Loi de la nature, qui est que le fort se nourrisse et grandisse de la substance du faible. Car, je vous le dis, si votre intelligence et votre d?termination ne surpassent celle des pr?cheurs de morales et des faiseurs de bonnes oeuvres vous ne parviendrez pas au Succ?s.

Il a ?t? dit aux anciens: ??Tu ne tueras point ??. Moi, je vous dis: si tu as un adversaire, d?barasse-t-en promptement, avant qu?il n?en fasse de m?me avec toi; car personne ne sort d?un diff?rend avant qu?il n?en ait pay? la derni?re obole ou que son ennemi n?ait ?t? abattu. Et ne croyez pas que votre ennemi ait ?t? abattu simplement parce qu?il a tr?buch?, mais ne le tenez?pour vaincu que lorsque ses cendres ont ?t? dispers?es par le vent.

Je vous le dis en v?rit?, quiconque laisse vivre son ennemi ou son rival le regrettera; quiconque laisse vivre celui qui n?a pas la force de vivre et de grandir m?rite d??tre puni par le destin; celui qui retarde la victoire des ?tres sup?rieurs m?rite d??tre rel?gu? au rang des ?tres inf?rieurs et celui qui met en p?ril le triomphe de la force doit ?tre condamn? pour toujours ? rejoindre le troupeau des faibles.

Si donc tu es ? sauver la vie de ton fr?re et que t?apparaisse l?occasion qui te rendra plus vite plus riche et plus fort, laisse l? ton fr?re et va d?abord faire ce qui te sera le plus profitable, puis reviens, s?il en est encore temps, terminer ce que tu avais entrepris aupr?s de ton fr?re. Car la vie de ton fr?re peut aider ? ton Succ?s, mais n?en est pas assur?ment le gage et il se peut que tu aies mieux ? faire.

Il a ?t? dit: ??Tu ne commettras point d?adult?re??. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde son prochain avec tendresse a d?j? commis un adult?re en son coeur, se rendant vuln?rable ? l??motion, ? la compassion et ? la d?raison. Si ton coeur est pour toi une occasion de faiblesse, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est mieux pour toi de parvenir sans coeur au Succ?s que d?en rester ? jamais priv?. Et si quelqu?attachement est pour toi une occasion de faiblesse, mets-y fin sans tarder; car il vaut mieux pour toi d?arriver au Succ?s seul que de p?rir en restant attach? ? ceux qui n?y parviendront pas.

Il a ?t? dit: ??Que celui qui r?pudie sa femme lui donne une lettre de divorce??. Mais moi, je vous dis: ne prenez jamais d?engagements que vous ne pourrez r?pudier sans dommage et ne donnez de lettre ? personne. Il a ?t? dit aux anciens: ??Tu ne te parjureras point, mais tu t?acquitteras envers le Seigneur de ce que tu as d?clar? par serment??. Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement; ni par le ciel, ni par la terre, ni par J?rusalem qui est la ville de David. ?Que votre parole soit ??peut-?tre??, et que m?me cela soit dit sans t?moins, car un oui comme un non risque de vous causer des ennuis et de mettre en p?ril votre Succ?s.

Vous avez appris qu?il a ?t? dit: ??oeil pour oeil, et dent pour dent??. Mais moi, je vous dis: crevez le premier tout oeil qui est mal gard?, car le borgne vous fera moins de mal que celui qui a deux yeux et l?aveugle ne vous en fera aucun. Vous serez alors en paix, car il n?est plus n?cessaire de r?sister ? celui qui ne peut plus ?tre m?chant.

Si quelqu?un t?a frapp? sur la joue droite, gifle toi-m?me ta joue gauche pour t?apprendre ? ?tre prudent. Si quelqu?un veut plaider contre toi, vois s?il n?est pas un juge qui te donnera raison, ou un terrain plus propice o? lui livrer combat. Si quelqu?un veut prendre ta tunique, vois si, ce faisant, il ne s?est pas mis en position de faiblesse et si tu ne peux pas lui arracher sa tunique et aussi son manteau.

Si quelqu?un te force ? faire un mille, fais-lui en faire ou payer deux ? la premi?re occasion. Demande aussit?t en retour ? celui qui te demande, car c?est l?heure propice ? laquelle il exaucera ta demande; ne te d?tourne pas non plus de celui qui veut emprunter de toi, car c?est le moment de le tenir en ton pouvoir.

Il a ?t? dit: ??Tu aimeras ton prochain, et tu ha?ras ton ennemi??. Mais moi, je vous dis: n?aimez personne. Traitez vos amis comme s?ils pouvaient devenir vos ennemis. Car voyez le lion repu et la gazelle qui se c?toient au point d?eau, mais le lion, demain, aura faim ? nouveau.

Remerciez le Cr?ateur pour ceux qui vous maudissent, car ils ont ainsi la faiblesse de la franchise et il y a un profit ? tirer de ceux qui avouent vous ha?r; b?nissez aussi ceux qui vous maltraitent et qui vous pers?cutent, car ils avivent en vous la force d??tre impitoyables.

Soyez de vrais fils du Cr?ateur qui fait lever le soleil sur les m?chants comme sur les bons et qui fait pleuvoir sur les injustes comme sur les justes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel avantage en retirerez-vous ? Les plus gueux d?entre vous n?en font-ils pas autant? Et si vous aidez ceux qui vous aident, que faites-vous d?extraordinaire? Les pauvres et les mis?rables aussi n?agissent-ils pas de m?me? Mais n?aimez et n?aidez personne, ni m?me qui vous aime ou qui vous aide, mais profitez de chacun jusqu?? la limite de sa bienveillance; ainsi vous serez dignes d?atteindre au Succ?s.

Voyez l?agneau qui sert de p?ture au loup. Et le petit poisson n?est-il pas aussi la p?ture de celui plus gros qui le d?vore? La force se repa?t de la faiblesse et toute vie ne vit que de la vie qu?elle d?truit en la consommant. Soyez donc parfaitement implacables, comme est implacable la Loi de la Nature qui est la volont? du Cr?ateur

Gardez-vous de chercher la r?ussite aux yeux des hommes en n?gligeant le vrai pouvoir, lequel est souvent cach?. Ne vous laissez pas entra?ner ? placer votre argent sans ?gard ? ce qu?il rapportera, pour la vaine gloriole de l?annoncer en sonnant de la trompette dans les synagogues et dans les rues. Je vous le dis en v?rit?, ceux qui agissent ainsi ont d?j? retir? de leur vanit? leur profit et n?en retireront pas d?autre. Quand tu transiges une affaire ou investis, fais plut?t que seule ta main gauche sache ce que fait ta droite et que ton placement se fasse en secret, dans un endroit discret et porte close; c?est ainsi que le Succ?s viendra ? toi.

Ne pensez pas qu?en accordant de nouveaux avantages on puisse faire oublier les injures pass?es. Dans votre marche vers le Succ?s, ne pardonnez donc rien ? personne car nul ne vous pardonnera quoi que ce soit et la nature elle-m?me encore moins que quiconque.

Si les ?v?nements font que la richesse vous manque, ne prenez pas un air triste, comme les faibles qui montrent un visage tout d?fait, pour inspirer la piti?. Parfume alors plut?t ta t?te et lave ton visage, afin de ne pas montrer aux hommes que tu je?nes; ainsi ils te garderont toute leur estime et le sort te redeviendra favorable.

N?amassez pas des tr?sors tangibles que l?on peut d?truire et que les voleurs d?robent mais amassez-vous des tr?sors intangibles, virtuels, que la teigne et la rouille ne d?truisent point et l? o? les voleurs ne percent ni ne d?robent. Car l? o? est ton tr?sor, l? aussi est ta force. Ta fortune est la lampe qui ?claire ta personnalit?. Si ta fortune est consid?rable, toute ta personnalit? en est mise en lumi?re, mais si tu es pauvre tu seras dans les t?n?bres.

Nul ne peut servir deux ma?tres. Vous ne pouvez servir la faiblesse et la force. C?est pourquoi je vous dis: ne vous inqui?tez pas des illusions des pr?tres et des po?tes, mais de votre vie, de ce que vous mangerez et de ce dont vous serez v?tus.

Regardez les oiseaux du ciel: ils ne s?ment ni ne moissonnent et ils n?amassent rien dans des greniers; il en est donc peu qui survivent ? l?hiver. Ne valez-vous pas mieux qu?eux? Ne pouvez-vous, par vos efforts, ajouter quelque temps ? la dur?e de votre vie? Et consid?rez l?herbe des champs, laquelle existe aujourd?hui et demain sera jet?e au feu; est-ce l? le destin que vous souhaitez? En v?rit?, je vous le dis, celui qui ne travaille ni ne file ne sera pas v?tu comme Salomon dans sa gloire, mais ira nu.

Cherchez la fortune et le Succ?s et le reste vous sera donn? par surcro?t. Mais cherchez d?s aujourd?hui, car demain n?aura soin de lui-m?me que si la veille vous vous ?tes donn? la peine d?y pourvoir.

?valuez votre prochain sans complaisance, car il vous jugera de la m?me fa?on. Mais ne dites pas: ??Fr?re, laisse-moi ?ter une paille de ton oeil??, car ce n?est pas l?oeil de votre fr?re qui vous permet de mieux voir. Veillez d?abord ? ce qu?il n?y ait pas en vous de faiblesse et votre fr?re en fera autant ou p?rira. Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux de peur qu?ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous d?chirent. Que celui qui a des oreilles entende.

Demandez avec assurance et l?on vous donnera; cherchez avec perspicacit? et vous trouverez; frappez avec force et l?on vous ouvrira. Car lequel de vous refusera de donner ou d?ouvrir ? plus fort que lui? Et qui peut si bien cacher que nul ne trouvera? Tout ce que vous savez que vous accepteriez de c?der ? la force, sachez que les autres vous le c?deront ?galement si vous avec cette force. Car large est la porte, et spacieux le chemin qui m?ne ? la pauvret? ? et il y en a beaucoup qui entrent par l? ? mais ?troite est la porte et resserr? le chemin qui m?ne au Succ?s et peu s?y engagent. Entrez par la porte ?troite.

Gardez-vous des moralisateurs et des pr?cheurs de vertu, car ils vous prendront ce que vous avez par la ruse plut?t que la force et, si vous avez une excuse pour c?der devant la force, vous n?en avez pas pour ?tre na?fs devant ces gens. Jugez-les aux fruits qu?ils offrent; car cueille-t-on des raisins sur des ?pines, ou des figues sur des chardons? Celui qui offre le d?nuement vous m?nera-t-il ? la richesse? Celui qui offre le renoncement vous conduira-t-il au Succ?s? Celui qui porte le cilice et parle de sacrifice vous enseignera-t-il le chemin du bonheur et de la joie?

Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits doit ?tre coup? et jet? au feu. Les proph?tes qui disent: ??Seigneur, Seigneur!?? ne vous apporteront rien. Ceux-l? seuls qui comprennent la faiblesse humaine atteindront le Succ?s, le bonheur et la joie.

Ceux qui ayant ?cout? mes paroles hocheront la t?te b?atement et retourneront ? leurs errements ant?rieurs n?atteindront pas le Succ?s. Qu?ils ne croient pas faire de miracles en mon nom. Ceux-la atteindront le Succ?s qui s?astreignent ? comprendre le miracle permanent qu?est la Vie. C?est pourquoi quiconque entend ces paroles et les met en pratique est semblable ? un homme prudent qui a b?ti sa maison sur le roc. La pluie est tomb?e, les torrents sont venus, les vents ont souffl? et se sont jet?s contre cette maison, mais elle n?est point tomb?e, parce qu?elle ?tait fond?e sur le roc: l??goisme de l??tre humain. ?

Est-ce que ce ne sont pas l? les VRAIES B?atitudes, celles que le monde nous offre tous les jours ?? Pour ceux qui sont pr?ts ? la ??r?v?lation??,?cet ??vangile est ici en ligne au complet. Vous y apprendrez comment on fait des miracles ? et ce qui s?est vraiment dit ? la Derniere C?ne n?o-lib?rale.

Pierre JC Allard

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Albert Camus, 60 ans déjà

Albert Camus, penseur majeur du XXe siècle   « Ce qui vient après la mort est ...