Accueil / T Y P E S / Articles / L’Empire Ottoman : un effondrement pas si lointain

L’Empire Ottoman : un effondrement pas si lointain

Toujours d’actualit?, le Maghreb et le Machrek sont les h?ritiers directs de l’Empire Ottoman imagin? par les Turcs. Le vide cr?? par la dispersion du pouvoir a ?t? source du panislamisme ainsi que du panarabisme. Dans l’optique d’une meilleure compr?hension des enjeux du Moyen-Orient, il est primordial de se questionner sur ce qui a fossoy? le plus grand Califat de l’histoire.

D’entr?e de jeu, la nature m?me de l’Empire semble ?tre son plus grand ennemi. En effet, celui-ci semble un copi?-coll? du royaume grec orthodoxe. Cette appropriation sur Byzance c’est fait ? tous les niveaux. En passant par l’administration jusqu’? la formation d’un « clerg? » hi?rarchis?, les Ottomans ont adopt? un mod?le qui vieillis mal et qui est peu enclin aux changements. Les Turcs n’?tant pas issus d’une grande civilisation favorisant le d?veloppement scientifique ou technique, ils n’ont pas cherch? ? r?former l’architecture qu’il s’appropriait. De plus, ils n’ont pas ?t? en mesure de s’adapter aux r?alit?s nouvelles qui foisonnaient du c?t? de l’Europe. Ensuite, la composition de l’Empire est diverse au niveau ethnique, langagier et confessionnel. L’Afrique du Nord, l’?gypte, le couloir Syro-palestinien, la M?sopotamie et la Turquie sont des zones linguistiques distinctes. De plus, les individus qui sont majoritairement musulmans sont partag?s dans des confessions religieuses aux antipodes. ? cela, nous devons ajouter les chr?tiens et des juifs. L’appartenance ? l’Empire est donc mitig?e. Il est b?ti avant tout par un rapport de force, le sort de cette entit? est vou? au m?me sort que le royaume des Habsbourg ainsi que la Russie tsariste. Par apr?s, la domination de l’Empire Ottoman sur les routes commerciales avec l’Asie est certainement motrice de l’agressivit? de l’Europe ? son endroit. L’Europe r?duite et confin?e dans ses fronti?res ?troites va se lancer dans des entreprises audacieuses. Celle-ci va d?velopper son savoir technique. ? ce moment, les Ottomans vont commencer leurs isolements et les tentatives de r?forme trop tardive ne seront pas en mesure d’?viter le naufrage.

Les causes lointaines de l’effondrement ne peuvent expliquer totalement la cassure de cet empire. En effet, l’implosion guettait les Ottomans car au sein m?me de ce royaume va se constituer des agents d?stabilisateurs qui vont cr?er des interf?rences entre le sultanat et ses prot?g?s. Tout d’abord, l’?gypte de Mehmet (Ottoman albanais) va s’inspirer de l’invasion de Napol?on pour se moderniser et s’enrichir. Cette ouverture vers l’Europe par une p?riph?rie de l’Empire va mettre en lumi?re l’immobilisme du r?gime. Par apr?s, au Liban se constitue un foyer intellectuel rayonnant par l’entremise du coll?ge Syrien. Les penseurs chr?tiens vont s’affirmer contre le rigorisme turc et exiger une forme de citoyennet? en laissant de c?t? le statut de « prot?g? » selon la coutume islamique. Le nationalisme et les id?es la?ques vont secouer la rigidit? de l’Empire. Finalement, en Turquie m?me, les intellectuels germanophiles vont exiger des r?formes. L’objectif ?tait d’imiter l’Europe pour ?tre en mesure de la contrer. Les « tanzimats » turques seront cette tentative de r?forme qui va conna?tre une fin malheureuse et sanglante. L’ambigu?t? et la r?action d’impatience face ? la r?forme sont sympt?mes d’un syst?me incapable de s’adapter.

Les contraintes externes et les pressions de l’int?rieur peuvent se situer dans un cadre chronologique bien pr?cis. D’abord, l’?chec ? Vienne en 1638 (Manger un croissant ?tait ? l’?poque un geste politique en l’honneur de la d?faite ottomane), ensuite la Crim?e, l’aventure fran?aise en ?gypte (3 ans), la Russie d?clare l’Empire comme « l’homme malade de l’Europe », la Gr?ce devient autonome, l’Alg?rie tombe et les Balkans deviennent la grande poudri?re de l’Europe. ? ces ?v?nements, nous pouvons ?noncer la mont?e du nationalisme jeune turc ainsi que l’orientation malheureuse de l’Empire avec l’Allemagne de Guillaume lors de la Premi?re Guerre Mondiale. D?cidemment, l’Empire est cribl? de toute part et il sera l’objet d’un outrage suppl?mentaire par le d?coupage anticip? (Entente secr?te entre la France, la Grande-Bretagne et la Russie des Tsar), dans la D?claration de Balfour suite aux succ?s anglais en Palestine et finalement par la r?volte arabe foment?e ? l’aide de promesses tordues.

Bien que l’effondrement de l’Empire Ottoman remonte aux ann?es 1920, les cons?quences de cet ?v?nement sont toujours bien actuelles. Conflits, antagonisme confessionnel, d?sir nostalgique de puissance et surtout un grand sentiment d’injustice animent ce Moyen-Orient qui cherche toujours son identit?.

Source : http://membres.lycos.fr/samiaoun/

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump : Gouverner les USA comme le Mississippi (5)

Phil Bryant, le gouverneur du Mississippi, a été en définitive l’otage docile de l’extrême droite ...