Accueil / A C T U A L I T É / L’éjaculation permet d’éviter le cancer de la prostate

L’éjaculation permet d’éviter le cancer de la prostate

Savez-vous combien d’éjaculations mensuelles limitent l’apparition d’un cancer de la prostate ? Si vous ne savez pas, alors rassurez-vous des scientifiques peut-être un peu voyeurs ont observé l’objet de très près. Désormais, après avoir lu les résultats de cette étude des chercheurs de l’University of Public Health de Boston (États-Unis), n’oubliez pas de faire une croix sur le calendrier chaque fois que vous faites la chose, pour ensuite faire vos comptes à la fin du mois comme tout bon commerçant.

Les soupçonneux et ils sont nombreux, vont certainement imaginer une intention mercantile se cacher derrière ce qui ne devrait être une recherche pour la santé. C’est vrai que le commerce de la libido est un marché qui en constante érection. Il suffit pour s’en convaincre d’aller faire un tour sur le net et éventuellement en cas de crise majeure, ajouter au panier d’un clic, un produit comme par exemple les comprimés de « Bois Bandé » en boite de 30 pour faire durer le plaisir. Je ne vous donnerai pas le lien pour ne pas faire de publicité aux laboratoires pharmaceutiques, quant aux prix ils sont variables, mais ne dit-on pas hypocritement que la santé n’a pas de prix.

Maintenant, si c’est possible, essayons d’examiner sérieusement la gravité de la situation. Car, « le cancer de la prostate est la troisième cause de mortalité chez l’homme, juste derrière le cancer du poumon et le cancer colorectal. Il s’agit du cancer masculin le plus diagnostiqué en France comme dans le reste du monde occidental. Chaque année dans notre pays, environ 50 000 personnes sont touchées par cette maladie pour près de 10 000 décès ».

J’ajoute également que pour limiter les risques d’avoir un jour le cancer, les médecins préconisent d’abord « la pratique du sport, une alimentation équilibrée et saine ainsi que des dépistages réguliers ». Le sport en chambre étant une bonne alternative à l’ennuyeuse séance de vélo d’appartement.

Quant à l’enquête menée sur les habitudes sexuelles de 32 000 volontaires peut-être pas payés au mérite, elle donne la constatation suivante. Les hommes qui ont une fréquence d’éjaculation plus élevée à l’âge adulte « sont moins susceptibles d’être diagnostiqués par la suite avec un cancer de la prostate », selon Jennifer Rider qui a mené l’étude.

Attention, le niveau de cet article va monter d’un cran puisque vous allez savoir le chiffre qui précisera le nombre d’éjaculations mensuelles qui faut pratiquer pour réduire de 33% le risque d’attraper un cancer le la prostate. L’étude ne précise pas si une pratique plus assidue augmente encore le pourcentage de chance de ne pas contacter la maladie. Mais pourquoi se limiter à 21 éjaculations par mois, puisqu’il paraît que ça s’use uniquement si on ne s’en sert pas.

Source – http://sciencepost.fr/2017/07/combien-de-mois-lhomme-ejaculer-quotidiennement-garder-sante/

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Coke en stock (CXXIV): que se préparait-il donc à Yupukari, au Guyana (2) ?

En Guyana, on trafique beaucoup, on vient de le dire le long de l’épisode précédent. ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *