Accueil / A C T U A L I T É / L’?glise de Scientologie, la psychiatrie et la psychologie officielle

L’?glise de Scientologie, la psychiatrie et la psychologie officielle

Image Flickr par Do?do?

Ce texte portera sur la psychiatrie et la psychologie selon L. Ron Hubbard. Je le ferai ? partir d?articles ?crit en 1969. Ils font partis d?un recueil qui s?intitule?: Le Philanthrope, D?fenseur de la Libert?. Dans ce recueil, Hubbard fait aussi une critique en r?gle des gouvernements, particuli`rement de celui?des ?tats-Unis (pourtant consid?r? comme ?tant?meilleur que la plupart des autres), du syst?me judiciaire am?ricain (et par extension ceux qui lui ressemble) et de l??conomie. J?en donnerai un aper?u dans un autre texte prochainement. Comme on le verra ? quelques occasions, Hubbard ?tait conscient des projets de former un gouvernement mondial, dont la psychiatrie ?tait le noyau central d?apr?s-lui, mais en complicit? avec certains politiciens. Auparavant je vais faire un bref historique de l??glise de Scientologie, dont Ron Hubbard est le fondateur et a longtemps ?t? le dirigeant.

Le livre jaune #6 consacre un chapitre int?ressant ? l??glise de Scientologie. L?auteur pr?tend qu?Hubbard descend d?une famille de sorciers d??cosse. Gr?ce ? ses origines il avait acc?s ? la CIA et ? la Naval Intelligence pour lesquelles il a travaill? pendant plusieurs ann?es. En consultant les dossiers des employ?s il a pu comprendre des choses sur l?esprit humain en rapport avec les exp?riences de contr?le de l?esprit qui ?taient pratiqu?es sur les soldats. Cela lui a permis d??crire la Dian?tique en 1950. Il semble que cette m?thode de psychoth?rapie fonctionne, m?me si je crois davantage ? une psychoth?rapie ax?e sur le corps. Quelque temps plus tard l??glise de Scientologie est fond?e sur les principes de la Dian?tique. Toujours d?apr?s le livre jaune #6, l??glise de Scientologie a ?t? infiltr?e, des dissensions internes ont ?t? cr??es, entre autre par des agents de la CIA, Hubbard a ?t? ?cart? tranquillement de sa position. Ensuite, l??glise a ?t? achet? par un membre de la famille Bronfman, dirigeant de Seagram, en 1981. Apr?s cela elle est pass?e d?une organisation constructive ? une organisation criminelle. Il faut quand m?me faire des nuances, il y a encore plusieurs personnes bien intentionn?es dans l??glise de Scientologie, car il est difficile de trahir une longue tradition de pens?es, de principes bien ?tablis. La manipulation se fait plus subtilement. Je pense, comme l?auteur, que l??glise de Scientologie ?tait une bonne organisation avant d??tre infiltr?e, et qu?elle a des informations int?ressantes ? nous transmettre. Par contre, j?ai pu constater par moi-m?me, ? l??glise de Scientologie de Montr?al, qu?elle est infiltr?e et ne respecte plus ses propres principes ? l?interne.

Voici un aper?u des signes d’infiltration que j’ai constat?. Dans la vid?o « Psychiatrie : la v?rit? sur ses abus » on d?tourne la responsabilit? des politiciens am?ricains en pr?sentant Al-Qa?da et Oussama Ben Laden comme ?tant les auteurs des attentats du 11 septembre 2001, alors que les preuves sont abondantes que ces attentats ont ?t? organis?s par l’administration du gouvernement des ?tats-Unis. On tente de disculper les politiciens en les pr?sentant comme des victimes des mensonges de la psychiatrie, plut?t que comme des complices. On veut ainsi d?tourner l’attention des gens des vrais responsables de la situation, ceux qui ont le pouvoir de changer les choses, afin de diriger leur col?re uniquement contre les psychiatres. En fait les deux groupes sont responsables et complices, mais ce sont les politiciens qui ont le pouvoir d?emp?cher et de corriger la situation.

Un autre exemple de l’infiltration de l’?glise de Scientologie est l’attitude de leur groupe ? Montr?al. Leurs dirigeants refusent qu’une personne sur l’aide sociale travaille pour eux, m?me si elle partage leurs id?aux et qu’elle a beaucoup de temps libre. Ils ont un pr?jug? contre la pauvret? et les gens qui ne travaillent pas pour un salaire, m?me si ce salaire ne leur donnerait pas plus d?argent que d??tre sur l’aide sociale. Ils pr?nent donc l?esclavage au syst?me ?conomique, malgr? les critiques de Ron Hubbard concernant ce syst?me. Ils m’ont m?me interdit de revenir et de poursuivre mon audition?de Dian?tique?? cause que je d?fendais l’id?e de ne pas payer les imp?ts (alors que M. Hubbard lui m?me critique l’extorsion qu’est l’imp?t) qui financent le syst?me qu’ils d?noncent. Ils disaient qu’il faut absolument ob?ir aux lois, donc pour eux si une loi stipule de tuer les ?trangers, par exemple, tu dois le faire sans r?fl?chir car c’est la loi, pourtant ils ne respectent pas la libert? d’expression qui est inscrite dans la Constitution.? Quand je leur ai dit que l’imp?t est ill?gal, ils ne savaient plus quoi dire, mais ils d?fendaient encore aveugl?ment l’id?e de payer l’imp?t, m?me s?il sert ? financer la guerre et la pauvret?. J’ai donc ?crit ? la direction pour pouvoir d?fendre mon point de vue face ? mes protagonistes comme le veulent les principes de Ron Hubbard, droit qui me fut refus? par l’absence de r?ponse. Enfin, ces grands pourfendeurs de l’industrie pharmaceutique ont d?fendu la vaccination contre la grippe H1N1 en 2009 comme ?tant non-n?faste pour le cerveau, par la voix de leur repr?sentante ? Montr?al, lorsque je lui ai demand? son avis au t?l?phone elle m?a m?me raccroch? la ligne au nez apr`s que j’aie exprim? mon d?saccord. L’industrie pharmaceutique ne veut pas notre bien avec les m?dicaments, mais elle veut notre bien avec les vaccins selon elle. Cependant, je dois admettre que la repr?sentante de l’?glise de Scientologie de Qu?bec ?tait plus coh?rente, et qu’elle ?tait critique envers les vaccins lors de la fausse pand?mie de grippe ? l’automne 2009, quand je lui ai demand? son avis. Il y a aussi la vid?o « L’?ge d’or de la connaissance » produite en 2007, qui pr?sente des changements dans les textes de Ron Hubbard, suppos?ment pour corriger des erreurs.

Il y a une histoire int?ressante que l??glise de Scientologie enseignait avant d??tre infiltr?e. Des d?couvertes ont ?t? faites en audition de Dian?tique en remontant dans des vies ant?rieures. Apr?s plusieurs ann?es d?exp?rimentation il y avait une quantit? importante de cas dont les m?mes r?v?lations revenaient. Voici l?histoire?: dans la constellation de P?gase habitent les Marcabiens. Leur soleil ?tait en voie d?extinction, ils cherchaient une plan?te refuge. Ils trouv?rent la Terre qui ?tait habit?e. Ils prirent contact avec un peuple de la Terre qui correspondait ? leurs attentes et gr?ce ? leur technologie se firent passer pour des dieux. Ils r?duisirent les ?tres humains ? l?esclavage et demand?rent des sacrifices d?animaux et d?humains. Voyant que les ?tres humains ob?issaient, ils ont conclu un pacte avec eux. Ils leur offrir de devenir le peuple dominant de la Terre en ?change de leur contribution ? leur plan de domination mondiale afin de r?duire drastiquement la population et de ne garder qu?un petit groupe d?esclaves.? Quel ?tait ce peuple? Ce sont les H?breux. Yahv? El Shada? est le chef des Marcabiens, le dieu extraterrestre de l?Ancien Testament, qui avait un corps et un vaisseau spatial. Cette histoire enseign?e par la Scientologie aurait ?t? une des principales raisons des attaques ? son endroit par des groupes sionistes et pro-psychiatries. Les autres raisons concernent surtout la psychiatrie, car ayant d?couvert qui ?taient derri?re les attaques contre la Scientologie, on d?couvrit que c??tait des groupes de fa?ade psychiatriques.

Nous savons ? peu pr?s tous et toutes que l?histoire de la psychiatrie n?est pas du tout glorieuse. Comment peut-on avoir des fondations peu solides, mais avoir un ?difice qui tient bien? Autant dire les choses comme elles sont?: la psychiatrie est l?histoire de m?thodes de tortures, d?extorsions financi?res et de tentatives de contr?le de l?esprit. Les preuves sont abondantes. La psychiatrie a une place particuli?re dans le projet de gouvernement mondiale de l??lite politique et financi?re. D?j? depuis la seconde guerre mondiale un psychiatre militaire c?l?bre, John Rawlings Rees, d?clara a ses coll?gues?: ??Nous avons port? une attaque profitable ? l?encontre de nombreuses professions. Les deux plus faciles sont naturellement les enseignants et l??glise, les deux plus difficiles sont le droit et la m?decine.?? Cela est maintenant chose accomplie. Plusieurs de nos enfants ? l??cole sont drogu?s au ritalin (un d?riv? de la coca?ne), l??glise n?a plus d?importance, la m?decine est clairement le meilleur ??pusher?? des compagnies pharmaceutiques et le droit est perverti par la psychiatrie dans plusieurs causes o? les psychiatres t?moignent ainsi que dans certains principes de droit qui viennent de la psychiatrie, comme la question de l?individu dangereux, dont c?est le sujet d?un autre de mes textes.

Ron Hubbard nous parle d?un projet de loi sur la sant? mentale en Alaska dans les ann?es 50 et qui est mort en 1956. Il fut surnomm? ??Projet de loi Sib?rie??, car c??tait carr?ment un goulag am?ricain. C?est un projet qui visait une grande facilitation des proc?dures d?internement. Ce projet stipulait que tout employ? de la sant?, de l?assistance publique ou de la police croyant que quelqu?un est malade mental et donc susceptible de se faire du mal ou d?en faire aux autres, pourraient amener la personne ? l?asile pour lui faire passer un examen psychiatrique. ? ce moment le prisonnier de l?asile pourrait ?tre d?tenu pendant 5 jours ou ? vie si on le consid?re ??mentalement incomp?tent??. Il ne serait m?me pas demander de mandat, ni d?audience, ni de d?claration sur la cause probable. Le projet fut abandonn? apr?s que l??glise de Scientologie l?eut d?nonc?, alors qu?il s?en allait vers la r?ussite avant ?a.

Suite ? ce succ?s de la Scientologie face ? la psychiatrie, le comit? dirigeant la psychiatrie a mis en branle son attaque contre la m?decine en s?alliant avec l?industrie pharmaceutique. Le r?sultat de cette alliance est une crise de la drogue sans pr?c?dant et de plus en plus grave en occident. Uniquement au Qu?bec, nous sommes pass? de 7,5 millions de prescriptions d?antid?presseurs en 2005, ? 13 millions 5 ans plus tard. N?est-ce pas la preuve que la psychiatrie et ses drogues ne gu?rissent pas, sinon la sant? mentale des individus s?am?liorerait au lieu de se d?t?riorer. Ce qui est important de comprendre, c?est que les m?dicaments privent les psychotiques de leur moyen de survie?: la psychose. La psychiatrie nie la capacit? de la personne de se prendre en main et elle ?met des diagnostics qui stigmatisent pour la vie. Quand tu veux te r?tablir d?un trouble psychique, il faut que tu sois en mouvement, tu ne peux pas rester assis ? rien faire. C?est une autre raison pourquoi les m?dicaments sont souvent nuisibles, ils causent une grande perte d??nergie qui rend souvent amorphe, ils r?duisent la m?moire et la concentration. Quand on sait que le principal effet secondaire des antid?presseurs est le suicide et la tentative de suicide, il y a des questions ? se poser. Les drogues psychiatriques sont-elles une mesure de contr?le social? Est-ce un contr?le social plus puissant que la prison ou l?asile? Pr?f?rons-nous des malades mentaux dociles, zombies, sans qualit? de vie, sans espoir ? des malades mentaux vivants et potentiellement d?rangeants?

Il y a un autre aspect important en rapport avec la psychiatrie, il s?agit des exp?riences de manipulation mentale afin de contr?ler l?esprit humain. En voici un aper?u?:

??Pour citer un autre ?pisode r?v?lateur se rapportant aux textes de L. Ron Hubbard que vous allez lire, gardons d?abord ? l?esprit que tout ce que nous nous rappelons de l??re psych?d?lique de la fin des ann?es soixante d?coula directement des exp?rimentations psychiatriques avec le LSD men?es pour le compte de la CIA. Puis, n?oublions pas que lorsque cette g?n?ration psych?d?lique se tourna vers les m?thamph?tamines, les barbituriques, et m?me l?h?ro?ne, elle se tournait aussi vers l?armoire ? pharmacie psychiatrique remplie originellement au nom de la manipulation mentale. Enfin, consid?rons ?galement ce qui suit?: les exp?rimentations psychiatriques conduites pour le compte des militaires am?ricains et de la CIA visaient entre autre ? fa?onner l?assassin parfait, principalement par un conditionnement sous douleur, drogue et hypnose, lequel fut en fait d?nonc? pour la premi?re fois dans le livre de Ron La Science de la survie. Apr?s quoi, bien s?r, ce sujet devint un th?me populaire de sp?culations, particuli?rement apr?s Le candidat mandchou de Richard Condon.

Il y a une retomb?e, par contre, qui est g?n?ralement pass?e sous silence et qui a de quoi vous donner des frissons?: m?me si les programmes pour fa?onner l?assassin parfait n?eurent qu?un succ?s minime, les exp?rimentations ult?rieures conduites sur des r?sidents du quartier d?Haight-Ashbury de San Francisco avaient tout ? voir avec le fa?onnage de cr?atures aussi incroyablement bestiales que des auteurs de tueries tel Charles Manson.?[1]

Hubbard se demande pourquoi les psychiatres peuvent faire arr?ter et enfermer des gens en violation compl?te de leurs droits (j?ai d?montrai le d?sastre juridique concernant cela au Qu?bec dans un autre texte), pour ensuite les blesser ou les tuer, et cela en toute impunit?? Pourtant les psychiatres admettaient que les traitements de la psychiatrie sont dangereux et pr?judiciables, ils en parlaient dans leurs publications. Ce texte d?crit la r?alit? de la psychiatrie en 1969, ce qui n?est pas si loin que ?a. M?me si aujourd?hui on pratique moins cela, on peut se questionner sur les v?ritables intentions des psychiatres, puisque devant l??vidence des d?g?ts des ?lectrochocs et des lobotomies rien ne les arr?taient. De plus ces m?thodes sont encore utilis?es de nos jours. Maintenant que les drogues psychiatriques font le m?me genre de d?g?ts, mais plus subtilement, de fa?on moins apparente, ? l?int?rieur du corps et ? plus petit feu, plusieurs s?imaginent que la psychiatrie est pass?e d?un extr?me ? l?autre, qu?elle est maintenant au service de la gu?rison et du bien-?tre. Mais cette illusion n?est pourtant pas cr?dible face aux faits. Si les m?dicaments psychiatriques sont maintenant si bons, alors comment expliquer qu?il y a de plus en plus de gens qui ont des diagnostics psychiatriques, qu?il y a de plus en plus de consommateurs de drogues psychiatriques, et de plus en plus de criminalit? dans la plupart des pays occidentaux? Si cela fonctionnait la soci?t? s?am?liorerait plut?t que de d?t?riorer.

Hubbard d?crivait, en 1969, le terrorisme comme ?tant pratiqu? impun?ment par les psychiatres avec la complicit? des gouvernements et de la police. Voici ce qu?il ?crivait?:

??S??tablissant comme symbole de la terreur, le psychiatre kidnappe, torture, et assassine sans la moindre intervention de la police et sans que les forces de s?curit? occidentales n?agissent en aucune mani?re. Au lieu de cela ces forces attaquent les ?glises et des groupes sociaux d?cents et pacifiques suivant les ordres directs de ces terroristes. Le viol est le viol, la torture est la torture, le meurtre est le meurtre. Il n?existe aucune loi qui permette m?me ? un m?decin d?agir ainsi. Les hommes qui ont dirig? les attaques contre la Scientologie dans la presse et les parlements ?taient ?galement les directeurs des principaux ??groupes de fa?ade psychiatriques.?? Un pr?clair scientologue a une tante qui dit qu?elle n?aime pas la Scientologie. Investigation parlementaire imm?diate! Des lois qui interdisent la Scientologie! La police fait des descentes, revolver au poing. Un psychiatre tue une jeune fille par plaisir sexuel, assassine une douzaine de patients ? l?aide d?un pic ? glace, castre une centaine d?hommes. Et ils lui donnent un autre subside d?un million. On ne peut que conclure que le terrorisme psychiatrique ne se limite pas aux familles des malades mentaux. Il doit s??tendre jusqu?au sommet de l??chelle sociale. (?) Le mal est si grand que le public ne veut pas le voir en face. 1984, nous voil?!??[2]

Hubbard nous parle aussi du contr?le de l?esprit ? travers la m?thode douleur/drogue/hypnose des services secrets psychiatriques. Comme c?est indiqu? plus haut, il fut le premier ? d?noncer cette situation. Les documents de la CIA ? ce sujet ont ?t? r?v?l?s au milieu des ann?es soixante-dix par les audiences du Congr?s dirig?es par le S?nateur Frank Church. Cette m?thode peut ?tre efficace sur n?importe qui. Elle fabrique des robots humains, des gens qui peuvent faire des actes qui nous semblent incompr?hensibles comme se faire exploser pour tuer des gens, tuer des innocents dans une ?cole et se suicider ensuite, assassiner John Lennon parce qu?on est un fan de lui, etc.

L?hypnose fonctionne seulement sur des gens qui sont submerg? par leurs probl?mes et souffrances. Le but est donc de faire souffrir la personne en la torturant physiquement, psychologiquement et ?motionnellement.

??Et quand ? cela, on ajoute les drogues pour p?n?trer le subconscient et augmenter l?impact des commandements, on assiste ? des effets plus grands et plus durables. Sous une telle influence, les ordres donn?s ? une personne peuvent ?tre rendus efficaces, m?me si ces derniers sont irraisonn?s ou agissent contre ses int?r?ts ou sa s?curit?. Quand une douleur d?une grande intensit? s?ajoute ? l?effet des drogues et que le tout est accompagn? par des ordres, la personne continuera ? suivre l?ordre apr?s coup. C?est vrai, m?me si l?ordre conduit ? la mort. Pour r?capituler, une personne sous l?influence hypnotique ordinaire n?ex?cutera pas des ordres contraires ? son code moral. Une personne sous l?influence de drogue et d?hypnose ob?ira plus tard aux ordres, m?mes s?ils sont contraires ? ses int?r?ts. Sous l?effet de la douleur et des drogues, la personnes va m?me accepter des ordres conduisant ? sa mort et les ex?cutera.?C?est une question de quantit? d?effort physique inflig?. Elle assimile la douleur ? la force de l?ordre. Les drogues diminuent son pouvoir de r?sistance.??[3]

Hubbard ?crivait que 90% des ??fous?? se r?tabliraient d?eux-m?mes si on les laissait simplement tranquilles, au repos. Il pr?tend qu?avec la technique de Dian?tique il a ?t? possible de d?couvrir des ordres de commettre des crimes, de payer des honoraires monstrueux, de faire des viols, etc. chez certains malade mentaux. Il d?crit aussi l?utilisation courante et brutale des ?lectrochocs qui, ajout? aux drogues psychiatriques, permet facilement d?induire des ordres aux patients. Cet article a ?t? ?crit en 1969 et d?crit la situation de la psychiatrie ? cette ?poque aux ?tats-Unis.

Hubbard fait une critique en r?gle de la psychiatrie et de la psychologie officielle. Il affirme qu?elles n?ont rien ? offrir, qu?elles ne gu?rissent rien, que leur seule aptitude est d??tre capable de tromper les politiciens afin de s?accaparer les subventions. Voici ce qu?il en dit?:

??On pourrait offrir en toute s?curit? un million de livres sterling en r?compense pour toute personne gu?rie de quoi que ce soit ou pour tout groupe pris en main. Les ??th?ories baveuses?? de Pavlov sont fausses. On ne peut faire saliver qu?environ deux chiens sur cent lorsque la sonnette retentit. Le psychologue ne parle pas des quatre-vingt-dix-huit autres. Ils n?ont pas saliv?. Ils ont fait pratiquement tout sauf ?a. Leur r?action la plus commune ?tait de mordre! Pas la nourriture mais le psychologue. Parmi les centaines de prisonniers qui ont re?u un lavage de cerveau selon des techniques pavloviennes en Cor?e, seulement ? peu pr?s vingt-deux d?entre eux furent ??convertis?? au communisme et la plupart d?entre eux rechut?rent ensuite. (?) La premi?re g?n?ration qu?ils ont ?lev?e dans les ?coles am?ricaines avec des techniques pavloviennes et des promesses vaines s?est r?volt?e en masse, elle d?serte les forces arm?es am?ricaines en foule et d?truit le syst?me p?dagogique am?ricain dans sa totalit?.? (?) Il n?est pas bien connu du public que la psychiatrie et la psychologie, telles qu?enseign?es dans les ?coles et financ?es avec prodigalit? par le gouvernement, ne sont PAS destin?es ? gu?rir qui que ce soit. L?id?e de GU?RISON est on ne peut plus ?loign?e des intentions gouvernementale et p?dagogiques.?[4]

Le r?sultat que produit la psychiatrie, souvent avec l?aide de la psychologie, est de cr?er une personnalit? insipide chez ses patients. C?est d?ailleurs souvent ce que pr?f?rent les intervenants sociaux dans le communautaire et surtout dans l?institutionnel. Ainsi ils sont certains qu?ils n?auront pas de trop de probl?mes, et cela leur ?pargne beaucoup de travail. J?en ai fait personnellement l?exp?rience en tant qu?intervenant en sant? mentale. On ne veut pas prendre le risque que les gens puissent aller mieux sans m?dicament ? cause de peurs aussi d?risoires que ce que les autres vont penser si la personne ne va pas mieux, m?me si c?est seulement temporairement. Un seul ?chec leur semble impardonnable, m?me si cela pourrait apporter plusieurs r?ussites. Pourtant ces intervenants acceptent facilement les ?checs des psychiatres et les zombies qu?ils cr?ent. En fait les intervenants sociaux sont plus apeur?s que les gens souffrants des probl?mes de sant? mentale concernant les innovations et les approches diff?rentes, m?me devant le constat que ces gens n?ont pas de qualit? de vie, qu?ils sont amorphes, sans int?r?ts et que leur vie ne va nulle part. J?ai vu davantage de peurs et de contradictions de la part des intervenants que de la part des malades eux-m?mes. En g?n?ral, les intervenants ne se renseignent pas, ne cherchent pas des solutions, ils pr?f?rent croire sur parole les versions officielles et entretenir les malades dans leur situation plut?t qu?essayer de les aider vraiment. Un intervenant qui cherche ? faire des choses diff?rente en vu d?aider vraiment risque fortement des mesures disciplinaires, alors que s?il ne fait rien il recevra des encouragements et la reconnaissance de ses sup?rieurs. La peur de perdre sa job et le besoin de reconnaissance, m?me sans v?ritable m?rite, explique aussi l?attitude de la grande majorit? des intervenants. Ils ont peur des psychoses, des gens d?rangeants, alors que la psychose est un moyen de survit pour le malade, moyen de survie ?touff? par la psychiatrie et la m?dication. ?videmment ce type de comportement de la part des intervenants dans le monde de la sant? est encourag? par le gouvernement.

??Le ??sp?cialiste en sociologie appliqu?e??, d?termin? ? produire une utopie totalitaire, essaie avidement de reconcevoir ??la personnalit? acceptable?? en un ?tat docile et d?nu? d??motion. Il voit d?un mauvais ?il les gens qui s??nervent, se mettent en col?re, s?excitent, s?exaltent. Pourtant, c?est un fait que ce dont les psychotiques dans les institutions se plaignent principalement, c?est qu?ils ne peuvent plus ??ressentir?? quoi que ce soit. Ils ne peuvent plus ?tre heureux ou tristes, ni ??ressentir?? quoi que ce soit en r?action ? la vie. Ils ne sont plus que torpeur. Le psychiatre et le psychologue d?clarent ??anormale?? toute divergence de l??tat mental monotone du ??bon toutou??. Ils ont des impr?cations latines retentissantes pour toute r?action li?e ? la personnalit? ou toute diff?rence de comportement chez les hommes. Tous ces ?tats sont ??fous??. Nous recherchons en vain une approbation au bonheur de quelqu?un. Au lieu de cela, nous trouvons l?impr?cation ??euphorique?? qui signifie ??psychotiquement joyeux??. (?) La personnalit? insipide ? sans joie, sans chagrin, docile, ob?issante et terne ? est de toute ?vidence l?objectif des experts sociaux du gouvernement.??[5]

Hubbard ?tait conscient du projet d’une certaine ?lite de vouloir ?former un gouvernement mondial. Il l?a ?tudi? ? travers les ?crits de certains psychiatres puissants qui ne s?en cachaient pas dans leurs revues sp?cialis?s. Ces psychiatres formaient le puissant et d?funt groupe psychiatrique suivant?: la F?d?ration Mondiale pour la Sant? Mentale (FMSM). Ils ?taient aussi derri?re d?autres groupes de fa?ade psychiatriques. La psychiatrie et la psychologie officielle?sont des pseudo-sciences, du charlatanisme, car elles n?ont jamais contribu? ? gu?rir quoi que ce soit, bien au contraire. Depuis qu?ils se sont introduits dans les domaines de l??ducation et de la loi, la situation ne cesse de s?aggraver, et les crimes augmentent rapidement. Pourtant ce sont leurs repr?sentants qui veulent qu?on s?attaque aux charlatans. C?est la vieille tactique d?accuser les autres de faire ce qu?on fait afin de d?tourner l?attention, et ?a fonctionne encore.

??Ces organisations de ??sant? mentale?? qui cherchent ? cr?er un ?tat totalitaire au-dessus de la police, des tribunaux et des gens, aiment beaucoup affirmer dans leurs publications, ? la presse et aux gouvernements, qu?ils s?opposent au ??charlatanisme?? et que tous les ??charlatans?? doivent ?tre supprim?s.?(?) Une enqu?te r?alis?e dans 5 pays n?a absolument pas r?ussi ? trouver UNE SEULE personne qui ait jamais ?t? gu?rie de quoi que ce soit par des psychiatres et des psychologues. L?enqu?te en a trouv? des milliers qui avaient ?t? rendues infirmes ? vie ou tu?es. (?) Ces gens, leurs subventions, leurs tortures et leurs meurtres, tout ?a est vain. Ils n?ont produit que du chaos. Ce sont eux les charlatans.?(?) Si ces psychiatres et ces psychologues et leurs groupes ??nationaux?? de la sant? mentale connaissaient leur affaire, les statistiques de la criminalit? chuteraient. Naturellement. Mais elles ne chutent pas. Depuis que ces hommes ont pris en main les tribunaux, les prisons, l??ducation et l?assistance sociale, les statistiques criminelles grimpent ? un point tel que l?honn?te agent de police frise le d?sespoir.?(?) Et un de leurs crimes ? et pas le moindre ? est qu?ils absorbent tous les cr?dits budg?taires pour la r?adaptation des gens et m?nent une campagne active contre toute ?glise et tout groupe civique qui par le pass? apportaient leur aide au probl?me.?[6]

Hubbard critique l?invention des maladies et l?utilisation volontaire d?un vocabulaire compliqu? par les psychiatres. Cette situation perdure encore aujourd?hui. C?est leur fa?on de tout compliqu? dans le but d?avoir l?air d??tre les experts de la situation, ? la fa?on des avocats?avec le?droit, afin de justifier leurs jobs et d?arnaquer le peuple. Voici ce qu?il ?crivait encore?:

??Leurs ??maladies?? sont devenues des maladies enti?rement diff?rentes au cours du dernier quart de si?cle? et aucune d?elles ne s?est rapproch?e d?une gu?rison. (?) Ce qui est incroyable, c?est la tendance des psychiatres ? essayer de d?crire plut?t que de gu?rir. La schizophr?nie et la parano?a semblent ?tre les termes modernes pr?f?r?s. Mais de nos jours la parano?a devient schizophr?nie! ? ces termes embrouill?s, on ajoute aujourd?hui ??incurable??. Si on ne peut pas gu?rir quelque chose, la seule fa?on de garder une pose autoritaire ? ce sujet, c?est de dire qu?elle ne peut pas ?tre gu?rie. Cela excuse ?galement l?absorption de tous ces fonds sans le moindre r?sultat. Mais si l?on sait que toutes ces ??maladies?? sont incurables, alors pourquoi d?penser de l?argent pour la recherche??(?) Les torrents de millions gouvernementaux ont achet? non pas la gu?rison, mais seulement un tas de termes embrouill?s et l?assurance que ces maladies ?taient toutes incurables. Lorsque le rideau fut lev?, tout ce qu?il y avait derri?re n??tait que du PR, des vantardises de relations publiques et un trou b?ant. Si la soci?t? d?sire venir ? bout de la d?mence en tant que probl?me social, alors n?allez pas voir ces gus qui ont accru les statistiques de la folie pendant un si?cle et qui n?ont que des termes embrouill?s ? vous montrer.?[7]

En 1968, l??glise de Scientologie a d?couvert qui ?tait derri?re les attaques contre elle. C??tait des groupes de fa?ade psychiatriques avec ? leur t?te Brock Chisholm, psychiatre canadien; pr?sident de l?Organisation Mondiale de la Sant? de 1948 ? 1953; pr?sident de la d?funte F?d?ration Mondiale de la Sant? Mentale dans les ann?es 50.

??Dans chaque pays, ils furent ? l?origine de lois permettant de se saisir d?individus sans difficult?; ils avaient les moyens d?enlever et de tuer n?importe quel ?tre humain de cette plan?te. Leur parole ?tait accept? sans r?serve et consid?r?e comme la seule qui fasse autorit? en mati?re de sant? d?esprit et de folie, de crime et de criminalit?, et de vie et de mort. Il leur tombait des tonnes d?argent dans les bras. (?) Ils avaient viol? les lois les plus ?l?mentaires de l?humanit?. Des crimes comme la mutilation, le viol, la torture et le meurtre ?tait monnaie courante chez eux. Des corps en d?composition, morts de tortures violentes, furent exhum?s du sol des asiles psychiatriques. Des liens pernicieux, des fonds d?tourn?s, l?incarc?ration de patients pour des raisons politiques, ainsi qu?un ?ventail d?infractions sociales, sexuelles, li?es ? la drogue et contre nature, tout cela commen?a ? sortir des placards remplis de squelettes de la psychiatrie. (?) Ils avaient infiltr? et influenc? toutes les l?gislatures et les gouvernements du monde. (?) Les guerres, les r?volutions, les souffrances de l?Homme, toutes proviennent de son manque d?informations concernant l?esprit et l?homme. ? cause de la domination de la psychiatrie dans ce domaine, nous avons v?cu un si?cle de souffrances et de violence sans nom.??[8]

Hubbard d?crivait la destruction culturelle que l?on conna?t comme ?tant planifi?e. Le but est d?affaiblir la population afin de la dominer. Les services secrets jouent un r?le important dans ce plan.

??Trois choses dissimulent leurs activit?s?: (a) ils prennent des identit?s (??couverture?? dans l?argot du renseignement) qui sont consid?r?es comme ?tant au-dessus des lois, (b) ils semblent indispensables ? la r?solution des troubles qu?ils produisent en fait eux-m?mes, et (c) l??tendue et la coordination de leurs actions sont trop incroyables pour ?tre saisies par les gens qui ??voient les choses d?un point de vue raisonnable??. Toutes les preuves de leurs succ?s sont pleinement visibles. Pourtant, ils se font passer aupr?s des autorit?s pour des gens indispensables ? la r?solution de ces situations. L?envol?e du taux de criminalit? et l??tendue consid?rable de la toxicomanie sont la marque de la subversion par les services de renseignements et l?ont toujours ?t?. ? ces signes les plus courants d?attaques contre la population, la destruction culturelle a ajout? une ?ducation corrompue, l?envol?e des statistiques de la folie, la perversion sexuelle, les conflits raciaux et le sabotage de la sant? ?conomique. L?impulsion quelque peu naturelle de soci?t?s plut?t barbares ? se fourvoyer et ? devenir fr?n?tique est exag?r?e ? un tel point et avec une telle rapidit? que pratiquement n?importe qui pourrait s?apercevoir, avec un peu d?aide, que quelqu?un contribue ?norm?ment ? cette agitation naturelle.

Il a fallu un demi-si?cle aux initiateurs pour r?duire ? n?ant les standards ?ducatifs fondamentaux des peuples occidentaux et y substituer de nouvelles valeurs, ou leur absence, ce qui a ouvert la porte ? la subversion totale. (?) Les institutions culturelles fondamentales sur lesquelles on comptait habituellement pour maintenir les standards de la soci?t? occidentale ont ?t? infiltr?es, discr?dit?es, et leur autorit? leur a ?t? retir?e. Le motif de la destruction des ?glises a sa source directement chez l?ennemi. (?) R?cemment, dans deux pays, les gouvernements ont couvert toutes les d?penses des r?unions des agents ennemis qui, dans leurs h?tels chics, soigneusement prot?g?s par les forces de s?curit? internes, ont planifi? et mis en ?uvre minutieusement les ?tapes suivantes de la destruction culturelle de ces pays; et dans la n?gociation, derri?re des portes soigneusement closes, ils ont d?battu de l?abolition des Constitutions de leurs h?tes et de la suppression de leurs fronti?res. Un grand pourcentage des participants venait directement du territoire ennemi. Un autre membre de ce groupe, un ennemi jur?, fut ?cout? avec attention par une commission du Congr?s qui agissait d?j? sur ses conseils de ne pas s?opposer avec trop de z?le ? la propagation de la toxicomanie encourag?e par ses amis infiniment ??respectables??.??[9]

En conclusion, l??glise de Scientologie a ?t? une organisation constructive jusqu?? ce qu?elle soit infiltr?e et achet? par M. Bronfman, le dirigeant de Seagram, en 1981. Depuis, elle est une organisation criminelle. Cela n?emp?che pas que les th?ories de Ron Hubbard soient vraies et constructives et que la Dian?tique fonctionne. C?est pour cela que l??glise de Scientologie a commenc?e ? changer des parties de texte dans ses livres comme c?est d?montr? en grande pompe dans la vid?o ??L??ge d?or de la connaissance?? qu?elle a produit en 2007. ? d?faut de pouvoir d?truire l??glise de Scientologie, les conspirateurs qui cherchent ? ?tablir un gouvernement mondial l?ont infiltr?. Cela leur donne quelques inconv?nients, ils ne peuvent pas d?truire son enseignement facilement, car les livres ?taient d?j? ?crits et imprim?s. De plus, leur combat contre la psychiatrie ?tait d?j? connu. Ils ne peuvent pas renverser tout cela en restant cr?dibles. Ils sabotent donc l?organisation de l?int?rieur en faisant des actions immorales pour lui enlever sa cr?dibilit?. Il en reste quand m?me du bon gr?ce ? leur litt?rature ?crite avant l?infiltration, m?me s?ils commencent ? en changer des parties sous pr?texte de l?am?liorer.

Hubbard a critiqu? les gouvernements occidentaux au service des pseudo-sciences du mental que sont la psychiatrie et la psychologie officielle. Il a critiqu? l?inconstitutionnalit? du gouvernement am?ricain, son ?volution vers le totalitarisme, la fraude de son syst?me judiciaire, ainsi que la manipulation de l??conomie et de l?imp?t. Ces sujets feront l?objet d?un autre texte.

Il a surtout critiqu? l?inutilit?, et les mauvaises intentions de la psychiatrie et de la psychologie officielle (pour laquelle l??tre humain est un animal sans ?me). Il a d?montr? les fondements de ses suppos?es sciences, ainsi que leur ?volution jusqu?en 1969?: une v?ritable histoire d?horreurs. Aujourd?hui avec l?arriv?e des psychotropes les d?g?ts de la psychiatrie sont moins apparents, mais pas moins d?vastateurs, car ils peuvent maintenant atteindre plus de gens. La pand?mie des drogues psychiatriques est devenue un v?ritable fl?au, m?me chez les enfants que l?on drogue dans les ?coles (souvent avec la complicit? des professeur(e)s) avec du ritalin, un d?riv? de la coca?ne. D?apr?s les m?dias, le danger c?est davantage les enseignements de l??glise de Scientologie que les drogues psychiatriques et le ritalin pour les enfants. Ils font le faux raisonnement de pr?tendre d?montrer l?utilit? des m?dicaments psychiatriques en d?non?ant l??glise de Scientologie. Pour eux, si elle les d?nonce, c?est qu?ils sont bons, ce qui n?est pourtant pas une preuve. Ce genre de raisonnement est de la manipulation, comportement qu?ils pr?tendent d?noncer.


[1] Hubbard, Ron, Le Philanthrope, D?fenseur de la Libert?, article?: De la subversion psychiatrique, ?d. L. Ron Hubbard Library, 1997, p. 59

[2] Ibid., article?: Le terrorisme d?aujourd?hui, 1969, pp. 62-63

[3] Ibid., article?: Douleur-drogue-hypnose, 1969, pp. 65-66

[4] Ibid., article?: Les sciences de la salive, 1969, pp. 70-71 et Les ??sciences?? de la domination, 1969, p. 72

[5] Ibid., article?: La personnalit? insipide, 1969, pp. 74-75

[6] Ibid., article?: Charlatanisme et imposture, 1969, pp. 76-77 et article?: Crime et psychiatrie, 1969, p. 81

[7] Ibid., article?: Termes embrouill?s, 1969, pp. 82-83

[8] Ibid., article?: La lutte pour la libert?, 1969, pp. 89-90 et 91

[9] Ibid., article?: Destruction culturelle, 1969, pp. 95-96 et 97

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La Cour des comptes et la symphonie inachevée

    Un président de section de la Cour des comptes reçoit en cadeau un ...

9 Commentaire

  1. avatar

    « Cela n’empêche pas que les théories de Ron Hubbard soient vraies et constructives et que la Dianétique fonctionne.  »

    Je peux confirmer que cette information est véridique, l’ayant utilisé moi-même pendant plusieurs années pour aider des gens qui avaient des problèmes.

    Par contre, une chose que je n’aime pas en Scientologie est cet « enseignement » au niveau des « affaires », stipulant une augmentation de 15% de profit par année, comme étant une « visée » inconditionnelle de tout « commerce ».

    Évidemment cela n’a aucun lien avec la « Dianéthique » qui est d’une efficacité surprenante. Sans oublier que cette technique n’a aucun besoin de « drogues ».

    Amicalement

    Elie l’Artiste

  2. avatar

    Je suis d’accord avec toi, la recherche effréné du profit semble être aussi importante depuis que l’Église est infiltrée.

    Cordialement,

    Nicolas

  3. avatar

    Je tiens à dire que les symboles de bière et de café sont là par erreur. Ils ne sont pas de moi et je ne comprends pas pourquoi ils sont là. J’ai voulu les effacer en allant dans modifier juste avant la publication, mais ils n’apparaissaient pas quand je passais par là.

    Nicolas

  4. avatar

    Remarquez bien que mon appui à la dianéthique n’est est pas un du tout pour la scientologie.

    Celle-ci est un organisme asservissant aussi efficace que la religion catholique ou tout autre « religion »; mais avec des « effets » beaucoup plus « spectaculaires » au niveau individuel.

    Le livre de Hubbard « La Dianéthique » est intéressant et assez facile à assimiler. La technique de l’audition dianéthique nécessite un peu de « parrainage » mais se développe beaucoup par expérimentation personnelle.

    Il faut éviter de tomber dans les griffes de la Scientologie; ce qui n’est pas facile lorsqu’on présente le doigt dans l’engrenage.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    • avatar

      Bien sûr, puisque depuis qu’elle a été infiltrée elle est devenue une organisation criminelle, ce qui n’était pas son cas avant cela.

      Amicalement,

      Nicolas

  5. avatar

    La différence entre la dianétique et la scientologie a l’épaisseur du papier à cigarette…

    • avatar

      Ah Oui?

      Alors vous avez expérimenté les deux!

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar

      Anonymous,

      Fais-tu la différence entre les théories de la Scientologie et l’institution, surtout depuis son infiltration? Les gens ont souvent de la difficulté à faire la part des choses, c’est soit tout blanc ou soit tout noir. Pourtant il y a souvent des nuances à faire.

      Cordialement,

      Nicolas

  6. avatar

    Voici 3 excellents documentaires sur la psychiatrie produits par un organisme affilié à l’Église de Scientologie : La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme.

    Psychiatrie : la vérité sur ses abus (ce documentaire contient aussi une critique de la psychologie expérimentale officielle fondée en 1879)

    http://www.dailymotion.com/playlist/x11lk_thesavoisien_psychiatrie-fr-2006#videoId=x2emj1

    Le Marketing de la folie :

    http://www.dailymotion.com/playlist/x17nq8_CCDH_marketing-de-la-folie/1#videoId=xc36hn

    La violence sur ordonnance et profits macabres :

    http://video.google.com/videoplay?docid=-6462789452452191918#

    Cordialement,

    Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.