Accueil / A C T U A L I T É / Lecture ath?ologique 2

Lecture ath?ologique 2

Yan Barcelo, 11 septembre 2011

(J?ai entam? la semaine derni?re une critique du Trait? d?ath?ologie, du philosophe Michel Onfray, dont je poursuis ici le deuxi?me volet).

Au fin fond, le livre d?Onfray n?est qu?un autre brulot anticl?rical. Avec la diff?rence qu?il n?h?site pas ? jeter le b?b? avec l?eau du bain?: l??glise et la Synagogue, certes, mais Dieu, Christ et Yahweh tout en m?me temps. Il appelle ardemment de ses v?ux une soci?t? la?que r?solument post-chr?tienne, c?est-?-dire lav?e et essor?e du moindre vestige chr?tien.

Pour mettre quoi ? la place? Le voici en r?sum?, en opposant les termes de l?ancien ? conspu? ? et du nouveau ?ardemment d?sir??:

De quoi travailler ensuite ? une nouvelle donne ?thique et produire en Occident les conditions d?une v?ritable morale post-chr?tienne o? le corps cesse d??tre une punition, la terre une vall?e de larmes, la vie une catastrophe, le plaisir un p?ch?, les femmes une mal?diction, l?intelligence une pr?somption, la volupt? une damnation.

Quelle est la valeur cardinale sous laquelle se pose ce nouvel arsenal ??moral??? Tenez-vous bien, la r?v?lation est proche?: le plaisir. C?est fulgurant comme d?voilement. ?videmment, on sait combien les humains ont tendance ? prendre leur plaisir aux d?pens de leurs prochains, ce qui tend, ? son tour, ?? r?duire d?autant le plaisir de ces derniers. C?est sans compter les simples conditions fondamentales de la vie qui ne sont pas g?n?ratrices de tant de plaisir que ?a?: le boulot, les r?ves et les ambitions amput?s, la maladie, la mort? Devant ces ?teignoirs de plaisir, que faire? Onfray n?est pas tr?s clair l?-dessus. Il nous dit que nous devons apprendre ? regarder la dure et tragique r?alit? en face et de? de quoi, donc? Ben, de serrer les dents, que diable! Il faut ?tre fait fort et dur, prendre virilement les flagellations de la vie, et la c?l?brer quand m?me, en r?coltant avidement les plaisirs qu?elle nous propose parcimonieusement, tous ces petits plaisirs du quotidien, peut-?tre m?me de l?annuel, mais g?n?ralement t?nus et sans joie.

Je dois admettre que j??labore ? partir du propos d?Onfray. Mais je plaide l?innocence?: comme chez Nietzsche et tant d?autres chantres de la ??saintet? de la vie sous un ciel vid?, les propositions concr?tes, chez Onfray, visant ? meubler la soci?t? de la ??c?l?bration de la vie?? sont tr?s courtes. Reproduisant pourtant ce qu?il reproche aux vieilles religions, il pr?f?re d?truire et saccager l?h?ritage re?u. Apr?s, on verra.

Bien s?r, Onfray tente d?ouvrir quelques portes, mais elles demeurent essentiellement obscures. ??L?ath?isme, ?crit-il, ne doit pas fonctionner comme une fin seulement. Supprimer Dieu, certes, mais pour quoi faire? Une autre morale, une nouvelle ?thique, des valeurs in?dites, impens?es car impensables, voila ce que permettent la r?alisation et le d?passement de l?ath?isme.??

Je dois dire que je r?pugne instinctivement ? un programme qui propose une ?thique ??impens?e car impensable??. Bien s?r, quand il dit ??impensable??, il signifie que les nouvelles valeurs d?une soci?t? nietzsch?enne ne peuvent pas ?tre pens?es encore, car nos vieux sch?mas monoth?istes persistent et nous aveuglent face ? l?avenir radieux qui, bien qu?impensable, se profile pourtant dans un lointain firmament post-chr?tien.

En attendant la formulation de cet ??impens? impensable??, la valeur dominante et presque unique de nos soci?t?s de plus en plus ath?es et la?ques demeure le plaisir. Au niveau plus primaire, l?univers du commerce et de la publicit? nous vend constamment l?attrait des plaisirs de premier niveau?: sensations fortes, narcissisme triomphant, affirmation de la puissance individuelle. ? un niveau ?pur?, surtout dans les ?lites intellectuelles, on parle de ??plaisir de l?intellect??, ?plaisir des arts??, ??plaisir de la lecture??.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Homard et à bientôt

La farce n’aura duré que quelques jours, la pression trop forte, et lâché de toutes ...