Accueil / T Y P E S / Articles / Le Vieux-Qu?bec se porte bien

Le Vieux-Qu?bec se porte bien

National Geographic classe le Vieux-Qu?bec au sixi?me rang des sites du patrimoine mondial les mieux entretenus.

Jusqu’? maintenant, 830 sites du patrimoine mondial ont ?t? class?s par l’UNESCO. Le magazine National Geographic a fait appel ? 419 experts mondiaux du tourisme pour ?valuer 94 de ces sites selon les crit?res de la qualit? environnementale et ?cologique, de l’int?grit? sociale et architecturale, de l’?tat des b?timents et des sites, de l’esth?tique, de la qualit? de la gestion du tourisme, et enfin, de leur avenir.

Parmi ces 94 sites se retrouve, ex aequo au sixi?me rang avec d’autres sites, le quartier du Vieux-Qu?bec, cit? en 1985. Ce sont les Fjords norv?giens qui arrivent en t?te, tandis que la vall?e de Katmandou termine bonne derni?re.

Quelques commentaires des experts sond?s viennent appuyer les r?sultats de Qu?bec :

« Fabulous every visit, well-maintained, full of structural and cultural integrity, great flow of visitors does not overwhelm on upper or lower levels of this gorgeously situated site. »

« Excellent conservation and presentation of the walled city. The authentic nature of the city and the appropriate use made of the buildings is a model of best practice. »

On peut certainement se r?jouir de la gestion du Vieux-Qu?bec. Il convient toutefois de sp?cifier que la nature « authentique » des lieux n’a peut-?tre pas ?t? aussi bien pr?serv?e que l’on pourrait le croire. Certains pr?tendent que le sentiment nationaliste a grandement influenc? la restauration des b?timents du Vieux-Qu?bec. En effet, de l’actuelle forme du quartier ne persistent que peu des ?l?ments du R?gime britannique qui a pourtant fa?onn? son architecture au fil de plusieurs ann?es :

« Reste n?anmoins que 90% des b?timents de l’arrondissement historique datent des XIXe et XXe si?cles et que, de ce fait, ils ?chappent ? la chronologie du R?gime fran?ais ; n’y survivent de la Nouvelle-France que quelques traces et fragments, aux c?t?s d’?difices largement reconstruits ou reconstitu?s depuis la fin du XIXe si?cle. Le bilan est fort paradoxal : objectivement parlant, les monuments les plus anciens du Vieux- Qu?bec, symbole de la pr?sence fran?aise en Am?rique du Nord, ressortissent au R?gime britannique. L’image fran?aise du lieu proc?de ainsi d’une intuition globale qui va bien au-del? de l’?ge du b?ti ; elle n’aura acquis qu’au fil des ans, et a posteriori, le poids avec lequel elle se subroge ? l’ensemble construit, dont elle contamine, voire gouverne d?sormais la lecture. » (Source)

? l’aube du 400e anniversaire de la Ville de Qu?bec, il reste ? d?terminer si cette appropriation du patrimoine b?ti par les Qu?b?cois nationalistes qui pr?sentent le Vieux-Qu?bec comme symbole du fait fran?ais en Am?rique est justifi?e ou pas. Peut-on tenter de r?parer un pass? caract?ris? par une douloureuse occupation sans le nier ? Luc Noppen croit que « l’app?tence de certains pour une histoire unilat?rale para?t menacer les subtilit?s d’un paysage caract?ris?, on l’a vu, par la superposition des histoires, des h?ritages, fran?ais ou britannique. ? ces m?moires que ranime, chaque jour, l’environnement architectural, il serait fort d?solant que notre ?poque ne l?gue que l’?dulcoration d’un pass? bien vainement mis ? jour ».

Dans tous les cas, on ne peut que constater que le cadre b?ti, et plus pr?cis?ment le patrimoine, est une repr?sentation, qu’il est le fruit de ceux qui le vivent.Le d?bat autour du th?me que devrait promouvoir la candidature du Vieux-Montr?al comme site du patrimoine mondial (miser sur le pass? industriel ou colonial ?) devrait d’ailleurs nous en convaincre. En ce sens, l’image que le Vieux-Qu?bec projette en ce moment n’est pas surprenante.

Commentaires

commentaires

A propos de admin

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (12) : « the politics of boobs »

Le cas du jour peut résumer à lui seul ce qui est décrit dans le ...