Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / Le temps d’un parcours sur les 7duquebec

Le temps d’un parcours sur les 7duquebec

NOTE : Cette intervention ne touche d’aucune manière les personnes qui participent par leurs écrits, sur le site des 7duquébec, à l’effort d’information visant à remettre les pendules à l’heure des temps que nous vivons. Comme beaucoup d’autres sites, le site des 7duquebec s’est inscrit, dès son origine, dans la mouvance d’une information alternative à celle de nos réseaux officiels d’information souvent conditionnés par ceux qui en sont les propriétaires ou les maitres. Mon intervention se veut une interpellation forte sur une dérive qui est de nature à discréditer tous ceux et celles qui oeuvrent dans le sens de cette information alternative. Le risque est grand pour que le site des   7duquebec  se transforme en un site au service de l’information officielle et du fait même de la désinformation. 

information 1 

 

Il y a quelques années, Pierre  JC Allard m’invitait à me joindre aux auteurs qui alimentaient, àoscar hélène l’époque, les sites Centpapiers et les 7duquebec. J’écrivais des articles que j’éditais sur mon propre site et que je présentais à d’autres sites comme celui de vigile,  d’Alter info, du Grand soir

 

Écrire pour moi répond avant tout à une nécessité d’exprimer le point de vue qui s’impose tant à ma conscience qu’à ma raison. Je le fais librement, sans aucune obligation à l’endroit de qui que ce soit. Je dis à travers l’écriture ce que les évènements m’inspirent sur les personnes, les peuples, les institutions politiques et religieuses. Je ne m’impose à aucun site en particulier, mais je suis toujours heureux lorsque mes articles sont repris et suscitent de l’intérêt pour leurs lecteurs et lectrices. C’est donc dans ce contexte que j’ai accepté l’invitation de Pierre JC Allard et que je suis devenu un collaborateur du site des 7duquebec. Il m’avait même offert à quelques reprises d’en devenir un gestionnaire avec son équipe. Ce que j’ai toujours refusé, mon intérêt étant d’écrire librement et au rythme de mon inspiration.

 

Dernièrement, j’avais pris un certain recul et je n’acheminais plus mes articles sur les 7dq. J’avais toutefois avisé l’éditrice en chef qu’elle pouvait prendre sur mon propre site les articles pouvant intéresser les lecteurs et lectrices des 7dq. Après plusieurs semaines d’absence sur le site mais, en même temps, de production intensive de ma part, Robert Bibeau, le patron du site, a voulu savoir pourquoi je n’envoyais plus mes textes. Je me suis expliqué tout en lui signalant que l’autorisation de puiser dans mes textes était toujours valable. C’est que durant toute cette période, aucun de mes articles n’a été sélectionné pour publication. Des articles qui allaient chercher des milliers de lecteurs et lectrices, entre autres, sur le site Agoravox.

 

Toujours est-il que j’ai repris du service et j’en ai profité pour mettre en ligne les articles qui avaient connu un grand succès sur Agoravox. Ces derniers temps, j’ai remis en ligne un article qui datait de 2010, mais qui gardait toute sa pertinence dans un contexte pascal où les croyants célèbrent leur Pâques et que les non-croyants se voient  comme s’ils étaient perçus par ces derniers comme les méchants et les pas bons. Par cet article, je reconnaissais la tradition religieuse du Québec sans pour autant en faire le modèle à suivre. J’en faisais tout simplement le constat. J’en faisais de même pour les non-croyants et les promoteurs de la laïcité. Je concluais que l’élément le plus important auquel les deux réalités doivent se mesurer c’est l’engagement concret au service de la justice, de la vérité, de la solidarité, de la compassion. Là se reconnaissent les véritables forces qui ont des racines de vie.

 

En même temps que ce texte était en ligne, je terminais un autre texte dont le sujet revêtait une grande importance pour moi : une présentation du message évangélique comme totalement intégré à la dynamique conduisant à un monde nouveau. Une approche où le religieux se moule parfaitement au profane et le profane au religieux. J’ai coiffé cet article du titre « L’homme qui a cru qu’un monde nouveau était possible ». Il a été aussitôt repris par de nombreux sites internet au cours des derniers jours de la semaine sainte. Je l’avais fait parvenir à l’éditrice des 7 du Québec, le mardi soir ou le mercredi matin, dans l’espoir qu’il soit publié la fin de semaine de Pâques, mais ce ne fut pas possible.  Sa publication se réalisera le lundi de Pâques, le 6 avril.

 

Mon texte sur la laïcité a été mis en ligne sur les 7dq, le samedi, 4 avril.  Le modérateur des commentaires, Paul Laurendeau y est allé avec le premier commentaire qui donnait le ton:

 

« Propagande onctueuse de cureton inane. 

 

J’ai tout simplement répondu qu’un tel commentaire n’était pas sans révéler de son auteur. Ce à quoi il a répondu 

 

« Ceux qui se demandent si les Poutineux sont des intégristes chrétiens n’ont qu’à te lire… »

 

Cet article donna lieu à des commentaires particuliers. J’ignore si la censure a agi sur nombre d’entre eux. Sur ce point il faut se fier au modérateur qui a main mise sur l’édition des commentaires. Pour ceux que le sujet intéresse ils peuvent prendre connaissance des échanges qui ont marqué le débat sur cet article.

 

Ce ne sera que le lendemain du jour de Pâques, que l’on verra tomber le voile et que le véritable visage du modérateur se révèlera au grand jour dans toute son ignominie. De fait, le 6 avril, mon article sur l’homme qui a cru qu’un autre monde était possible a été mis en ligne. Le premier commentaire à y apparaitre est venu du modérateur, Paul Laurendeau.

 

« Et surtout Jésus et ses suppôts vous fourniront une méthode infaillible pour faire taire les objecteurs athées: le faux respect, le tripotage permanent avec les élites, le mensonge feutré, la pagaille sociale organisée, le contrôle sur la racaille aveugle, la fausse sagesse humaniste, et un version opium du peuple et furtivement néo-colonialiste du vieil ethnocentrisme occidental. »

 

Encore là, le ton est donné et je n’ai rien à y redire, si ce n’est qu’il ne porte pas ssur l’article proposé.  Il fait diversion. C’est ainsi que l’essentiel de mes répliques à ses nombreux commentaires consistait à lui demander s’il avait lu l’article en question et, si oui, d’apporter les références appuyant ses dires. Sur ce point, il n’a jamais trouvé une réponde confirmant qu’il avait lu l’article. Ses commentaires portaient sur tout sauf sur l’article lui-même.

 

Mais là où l’erreur la plus grave a été commise, c’est quand il a utilisé le nom d’un auteur pour s’en faire un allié de ses dires. Voici le texte et le nom de l’auteur usurpé.

 

Le 6 avril 2015 à 7 h 13 min, Demian West a dit :

 

Je dois dire ici que je suis totalement en accord avec les arguments de Paul Laurendeau  Sa synthèse du christianisme est profonde et parfaitement valide.

 

Cet auteur en prenant connaissance de cette usurpation a communiqué avec moi à travers la section commentaire de mon site internet pour me dire que ce texte n’était pas de lui.

 

Bonjour Oscar Fortin, le commentaire dessous votre article sur les 7 du Québec que je cite : « 
Le 6 avril 2015 à 7 h 13 min, Demian West a dit : 

 
 Je dois dire ici que je suis totalement en accord avec les arguments de Paul Laurendeau 😀 Sa synthèse du christianisme est profonde et parfaitement valide. »



 

Ce commentaire n’est pas de moi, et il fait suite à deux commentaires de ma part qui ont été censurés.

C’est donc le censeur qui a usurpé mon identité pour publier un commentaire. Ces gens ne reculent devant rien.

Demian West

06 avril, 2015 07:55

 

À une interrogation de l’éditrice qui s’interrogeait sur le fait que ce commentaire était rattaché à son identité internet, M. West a eu la réponse suivante: 

 

Damian West

Commentaire publié sur les 7 : Bonjour Fortin, Oui, j’avais d’abord posté un commentaire pour exprimer à Laurendeau qu’il était en train de vider les 7 du Québec, car il est un fanatique qui refuse toute opinion autre que la sienne. Et qu’il était si prévisible, que je m’amusais beaucoup à le voir scier la branche sur laquelle il repose. Puis, il a censuré. Et pour me punir sans doute, il a publié un commentaire sous mon nom, sans doute pour manifester sa toute puissance. Ces méthodes de voyous ne sont pas adultes, et elles signent la fin de ce journal de fanatiques. Et j’ai envoyé une email à Dessureault qui s’en fiche complètement, et ce qui démontre ses absences morales coupables. Ces gens sont la lie du web et personne ne s’y intéresse, ils sont déjà oubliés dans le fleuve Oblivion. Bien sûr, je vais publier ce commentaire aussi sur le site de Fortin, pour que d’aucuns puissent savoir ce qu’on leur cache ici. 😀 Réjouissons-nous les menteurs sont démasqués. sur L’HOMME QUI A CRU QU’UN AUTRE MONDE ÉTAIT POSSIBLE

 

Ce dernier n’est toutefois pas le seul à avoir été censuré par le modérateur Paul Laurendeau. L’auteur qui se présente sous le pseudonyme de OmegaDG et qui s’est identifié ave moi, est une personne que je connais bien pour ses écrits et sa participation active à divers sites internet. Voici ce qu’il me communique par l’intermédiaire de l’espace commentaires d’Agoravox :

 

 OmegaDG (—.—.—.103) 6 avril 21:32

 

@oscar Fortin

Malheureusement mes commentaires sont censurés sur votre débat avec l’Accusateur sur les 7 dq.

L’argument du Fourbe sayanim porte sur le Messager et non sur le message.

 

Croire c’est faire confiance sans voir sans entendre et sans comprendre. Sur ce point, au sujet de l’existence réelle de Jésus je suis agnostique. Le Messager ? la juiverie de l’époque l’a déjà crucifié avec le consentement de la loi romaine : une exécution religiopolitique, selon ce qu’on peut en lire historiquement

Le message par contre persiste dans la pratique de la justice et de la miséricorde, c’est en ce message que je fais confiance, que je crois.

@OmegaDG
p.s. ce message a été effacé par l’agent Censeur Laurendeau sur les 7dq

 

Devant ces faits et la manipulation inacceptable des commentaires, j’ai informé l’éditrice, Mme Carolle Dessureault, et le propriétaire du site, M. Robert Bibeau, de ces anormalités. On m’a laissé entendre qu’il y aurait une réunion, que j’ai interprétée comme urgente, avec l’intéressé pour tirer au clair toutes ces questions.

 

Toutefois, Mme Dessureault m’a informé que cette rencontre ne se ferait pas avant le mois de mai. J’ai alors compris que ce n’était pas une urgence et que Paul Laurendeau était toujours le véritable maitre du jeu. Il s’impose en sachant que le propriétaire et l’éditrice lui apporteront tout leur support. 

 

Je termine mon dernier message en disant qu’ils ont tout ce qu’il faut pour prendre les décisions pertinentes pour le site et ses objectifs. 

 

Une fois le débat terminé sur mon dernier article, encore en ligne,   je prendrai  un temps d’arrêt et je verrai, à la lumière des décisions prises si les conditions seront réunies pour que je poursuive en toute confiance ma collaboration avec les 7dq. Pour l’instant, il ne saurait en être question.

 

J’ai tenu à rendre publique toute cette saga dont je ne suis qu’une des nombreuses victimes qui se sont frottées avec ce modérateur manipulateur et tricheur. L’usurpation d’une identité est quelque chose de très grave tout comme la censure des commentaires. Si nous voulons que les réseaux d’information alternative maintiennent leur niveau de crédibilité ainsi que les auteurs qui s’y associent, il est plus que nécessaire que ceux qui en assurent leur fonctionnement soient à la hauteur de l’information à transmettre. 

 

 

Oscar Fortin

Le 7 avril 2015

 

http://humanisme.blogspot.com

Commentaires

commentaires

A propos de Oscar Fortin

avatar

Check Also

Bretagne : 50 bougies pour le GR® 34

50 ans, déjà ! C’est en effet en 1968 qu’ont été engagés les premiers travaux de ...

7 Commentaire

  1. avatar

    J’aurais aimé ne pas avoir à lire de telles choses. Tout simplement navrant. D’un irrespect étudié et persistant… ce qui le rend d’autant plus inadmissible.

    J’en appelle à la raison, à la simplicité, au respect que l’on doit manifester sans devoir nécessairement partager une opinion et finalement à la conscience du rôle que jouent les auteurs au sein de sites qui sans eux n’auraient aucune raison d’exister. Le simple civisme l’enseigne.

    Quant au respect, il est la toute première manifestation de l’amour d’autrui. En l’occurrence, vos articles avaient pour toile de fond cet amour gage de bienfaits pour tous, croyants comme athées. Il faut quasi le faire exprès pour réussir à rater le message…

    • avatar

      Merci elyan. Je pense important que les auteurs aient l’opportunité de s’exprimer sur le sujet. Comme vous dites, ces sites d’information alternative se doivent d’être des lieux privilégiés où ce qu’il y a d’humanité apparait à son meilleur et où le souci de corriger le tir d’une information manipulée et souvent complètement déformée nous réunissent plus qu’il nous divisent. J’espère qu’un temps d’arrêt et de réflexion va permettre à certains de réviser leurs méthodes et leurs approches des débats inévitables, mais qui doivent toujours se faire de façon civilisées.

      Encore une fois, merci

  2. avatar

    Bonjour Oscar. Comme tu le sais nous ne sommes pas d’accord sur le sujet de la religion mais nous le sommes parfaitement sur le sujet de l’humanisme. Personnellement, j’ai définitivement cessé de publier sur les 7 d Q depuis cette dernière manifestation du préposé à la « correction » au sujet de ton article. C’est assez malheureux pour ce journal auquel PJC Allard avait donné une identité. J’en suis énormément déçu je l’avoue.

    Amicalement

    André Lefebvre

  3. avatar

    Merci pour ton commentaire et pour ce partage d’un humanisme qui est pour moi plus important que tout le reste. Pierre JC Allard m’a adressé un commentaire sur mon site et comme toi il trouve triste que ce projet, si bien lancé, aboutisse à une situation semblable. J’espère que Robert et Carolle vont allumés. Par contre, je pense et je ne sais trop pourquoi, qu’ils sont dépendants de Paul qui a les mains libres pour saborder tout ce qui ne va pas dans son sens. J’ai posé ce geste pour qu’il y ait un réveil, mais je ne pense pas que ça change grand chose. Pas suffisamment important comme pour faire une réunion d’urgence pour faire le point avec Paul Laurendeau.

    Merci André pour ton intervention. Denis Gélinas est également intervenu dans ce dossier.

  4. avatar

    Bonjour Oscar

    Quand j’ai laissé le gouvernail des 7, j’avoue que je n’ai vu que du bien à ce que le tandem Laurendeau – Dessureault my succede. Ils ont tous deux une jolie plume, chacun selon son style et il y avait assez de talent chez les 28 rédacteurs des 7 pour qu’une gestion bienveillante suffise a en tirer une production de qualité. Je suis parti tranquille….

    J’ai déchanté à la premiere pleine Lune, quand Laurendeau s’est transformé en loup-garou, insultant tout le monde a partir d’une douzaine de pseudos dont il s’était affublé…. et arbitrant les débats a son avantage en uilisant son poste de modérateur pour censurer ou dénaturer les textes d’autrui…

    Beaucoup n’ont pas apprécié et m’ont demandé d’intervenir. Ce que je fis, appres quelques commentaires grossiers et ridicules de Laurendeau. Usant de mes droits de propriétaire du site, j’en écartai Laurendeau pour une semaine afin de cosulter les auteurs. Des douze (12) qui se sont mamifestés, PAS UN SEUL n’a soutenu Laurendeau.

    J’ai alors offert de céder le site grauitement a l’un ou l’autre des auteurs qui accepterait de le prendre en main. Robert Bibeau est le seul qui ait voulu de cette responsabilité. Devenu propriétaire, Robert a demandé a Carolle de poursuivre ses fonctions d’éditrice.. et celle-ci a choisi de reconduitre Laurendeu dans….. les siennes. J’ai cessé de collaborer à ce site….comme presque tous ceux qu’on y voyait quand j’en étais l’éditeur.

    Et voila ! Je laisse a chacun le soin de tirer ses conclusions… Mais je ne puis me defendre de penser qu’on ferait un fichu bon site avec ceux qui ont été des 7 et ont choisi de ne plus en être.

    Pierre JC

    07 avril, 2015 22:59

  5. avatar
    Gaëtan Pelletier

    Bonjour Oscar,
    Il est difficile de « douter » de votre humanisme. J’ai une grande admiration pour ceux qui se battent pour un monde meilleur, plus humain que robotique ou tristement matérialiste. J’ai par contre un peu de difficulté avec les intellectuels secs raisins-secs bouffis d’orgueil.
    Oubliez comme j’ai oublié… J’ai quitté le site des 7 en deux nuits, effaçant tous mes écrits. Je refuse de servir d’appât pour ceux qui veulent tout rafler et ne rien partager.
    Vous partagez peut-être trop?
    Restez ainsi. Votre « valeur » est dans ce partage et dans cette intégrité qui est flagrante.

    • avatar

      @Gaëtan: ces paroles venant de vous tombent appoint et sont d’un précieux réconfort. C’est évidemment triste que ce site, plein d’espoir, en arrive si rapidement à cette situation. Pour le moment, je tourne la page, laissant au temps de clarifier toutes les questions soulevées. Comme vous pouvez le constatez, je me suis mis à des sujets de grande actualité, comme ce Sommet des Amériques, à Panama. Là se jouent des moments qui vont faire histoire et dont nous en reparlerons dans 10 ou 15 ans tout comme nous le faisons avec ce Sommet de 2005 où le projet d’une zone de libre échange pour les Amériques, présenté par l’empire et ses alliés, a été rejeté de manière magistrale.

      Encore une fois, merci Gaëtan pour votre attention