Accueil / T Y P E S / Articles / Le talmud, la bible et J?sus

Le talmud, la bible et J?sus

 

Je laisse le soin aux lecteurs de d?battre de ce genre de texte, qui , sort dit en passant, je n’endosse pas. Mais Monsieur Beaudin tenait r?ellement voir son texte publi?…?

Je suis suspect quant ? ce genre, vu les nombreuses lectures que j’ai faites sur les « sp?cialistes » qui fouillent les anciens textes et qui se battent entre eux sur le « format » d’origine.?

Avant Monsieur Beaudin, plusieurs ont tent? de prouver l’existence ou l’inexistence d’un sage, d’un texte, de ses versions,etc. De sorte, que « la v?rit? » n’est pas plus ?clair?e qu’avant.?

? vous de juger…

Ga?tan Pelletier?

***

 

Quel est l?enjeu des textes sacr?s du talmud et de la bible? Sont-ils des textes cr?dibles et r?ellement spirituels? Servent-ils le bonheur et l?amour ou sont-ils un projet politico-religieux mal?fique? La bible est-elle la parole de Dieu, infaillible et absolument vraie? Est-elle toujours facilement compr?hensible et est-elle parfois contradictoire? Sa v?rit? est-elle litt?ral ou cach?e, ou les deux m?lang?? J?sus est-il vraiment sage selon la bible? Pour r?pondre ? ces questions je vais citer plusieurs passages du talmud et de la bible, car ainsi les d?monstrations proviendront des textes eux-m?mes, ce qui les rendra ?videntes pour tout le monde. Nous disons souvent que les religions servent le mal ? cause de leur aspect politique institutionnalis?. Ce point semble clair pour beaucoup de gens. Pourtant les textes suppos?ment sacr?s ne sont pas tellement mieux, ce qui d?montre l?ignorance de ces textes par la plupart des gens. Le livre sacr? par excellence c?est la Nature, la divinit? qu?adoraient les pa?ens. Nous comprendrons maintenant pourquoi il y eut tant de guerres, de violences et de fanatismes ? cause des religions monoth?istes. Ce texte est une critique des religions du livre.

Les livres saints les plus importants du juda?sme sont le talmud et l?ancien testament (particuli?rement les livres de la Loi que sont les 5 premiers livres). Pour le christianisme c?est le nouveau testament. Le talmud contiendrait plusieurs versions censur?es en dehors de l?h?breux, tellement il est violent envers les non-juifs. Voici certains passages d?une traduction non-censur?e.

? Les ?mes des non-juifs proviennent d?esprits impurs que l?on nomme porcs; Les juifs sont des humains, non les non-juifs, ce sont des animaux; Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les non-juifs que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins; La propri?t? d?un non-juif appartient au premier juif qui la r?clame; Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c?est pour tromper ou faire condamner un non-juif; L?usure peut-?tre pratiqu?e sur les non-juifs, ou les apostats; Si un juif a la possibilit? de tromper un non-juif, il peut le faire; Vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains; M?me le meilleur des Go?m (non-juif) devrait ?tre abattu; Tout juif qui verse le sang d?incroyants (non-juifs) revient ? la m?me chose qu?une offrande ? Dieu; Si un juif tue un non-juif, il ne sera pas condamner ? mort. Ce qu?un juif vole d?un non-juif, il peut le garder; Si un goyim (non-juif) frappe un juif, il faut le tuer, car c?est comme frapper dieu; Les non-juifs doivent ?tre extermin?s car ce sont des idol?tres; L?extermination des non-juifs est un sacrifice agr?able ? dieu ?, etc?

http://generationm.over-blog.com/pages/Extraits_du_Talmud_tires_de_letude_du_pere_Pranaitis_Le_Talmud_demasque_-1487291.html

? chacun d?en tirer ses propres conclusions. Karl Marx, juif lui-m?me, en a tir? ses propres conclusions. Voici ce qu?il a ?crit en 1843 : ? L?humanit? doit s??manciper du juda?sme? ce n?est pas les juifs qu?il faut tuer, c?est Yahv?, leur Dieu. Il n?y a pas de religion qui c?l?bre autant la haine que le juda?sme. ? (1)

Concernant la bible ce n?est gu?re mieux. Commen?ons par le dieu de la bible, il accepte les sacrifices humains (Gen?se 22 :2), il tue tout premier-n? dans le pays d??gypte (Exode 12 :29), il est un dieu de guerre (Exode 15 :3), il ordonne ? Mo?se de tuer tous les hommes femmes et enfants de Madi?n, sauf les fillettes qui n?ont jamais fait l?amour (Nombres 31 :7-19), il demande ? ses guerriers de d?truire 60 villes (Deut?ronome 3 :3-7), il ordonne de tuer tous les peuples qu?il livre ? son peuple ?lu (Deut 7 :16), il tue 70 hommes (1 Sam 6 :19), il ordonne la destruction d?Amaleq et de tuer hommes, femmes et enfants, ainsi que les animaux (1 Sam 15 :3), il envoie des ours pour tuer 42 enfants parce qu?ils ont ri d??lis?e (2 Rois 2 :24), l?ange de dieu tua 185 000 Assyriens en une seule nuit (2 Rois 19 :35), il tua 70 000 hommes par la peste en Isra?l (1 Chron 21 :14), il promet que tous les enfants Babyloniens seront mis en pi?ce devant leurs yeux et leurs femmes viol?es (Isa?e 13 :16), il se vante d?avoir cr?? les t?n?bres et le malheur (Isa?e 45 :7), il maudit ceux qui refuse de tuer en son nom (Jer 48 :10), il ordonne d?exterminer les habitants de Merata?m et Peqod (Jer 50 :21), il ordonne une purge ? J?rusalem en tuant tous les veillards, hommes, femmes et enfants qu?il d?signe (?z?chiel 9 :5-7), il promet de remplir les montagnes, les collines et les vall?es de victimes par l??p?e (?z?chiel 35 :8), il veut d?truire toute vie sur la Terre (Gen?se 6 :7), etc…

Quant ? la pr?tention de l?ancien testament, maintes fois r?p?t?es, que les juifs sont le peuple ?lu de dieu, maintenant nous savons par quel genre de dieu ils ont ?t? ?lu. De toute fa?on il est clair qu?une telle affirmation ne peut pas ?tre celle d?un dieu de justice, d??quit?, d?amour et de bont?. Voici la r?ponse du philosophe Spinoza ? ce sujet, lui-m?me excommuni? de sa communaut? juive ? l??ge de 23 ans :

? La vraie f?licit? et la b?atitude ne consistent pour chacun que dans la jouissance du bien et non dans cette gloire d??tre le seul ? en jouir, les autres en ?tant exclus; s?estimer en possession d?une b?atitude plus grande, en effet, parce qu?on est seul dans une condition bonne, ou parce qu?on jouit d?une b?atitude plus grande et qu?on a meilleure fortune que les autres, c?est ignorer la vraie f?licit? et la b?atitude; la joie qu?on ?prouve ? se croire sup?rieur, si elle n?est pas tout enfantine, ne peut na?tre que de l?envie et d?un mauvais coeur. Par exemple, la vraie f?licit? et la b?atitude d?un homme consistent dans la seule sagesse et la connaissance du vrai, nullement en ce qu?il serait plus sage que les autres, ou en ce que les autres seraient priv?s de sagesse, car cela n?augmente aucunement sa propre sagesse, c?est-?-dire sa vraie f?licit?. Qui donc se r?jouit ? ce propos, se r?jouit du mal d?autrui, il est envieux et m?chant, et ne conna?t ni la vraie sagesse ni la tranquillit? de la vraie vie. ? (2)

Spinoza ?crivait aussi : ? Aujourd?hui donc les Juifs n?ont absolument rien ? s?attribuer qui doivent les mettre au-dessus de toutes les nations. Quant ? leur longue existence comme nation dispers?e ne formant plus un ?tat, elle n?a rien de surprenant, les Juifs ayant v?cu ? l??cart de toutes les nations jusqu?? s?attirer la haine universelle, et cela non seulement par l?observation de rites ext?rieurs oppos?s ? ceux des autres nations, mais par le signe de la circoncision auquel ils restent religieusement attach?s. Que la haine des nations soit tr?s propre ? assurer la conservation des Juifs, c?est d?ailleurs ce qu?a montr? l?exp?rience. ? (3) (?) ? L?amour des H?breux pour leur patrie ?tait donc plus qu?un amour, c??tait une ferveur religieuse, provoqu?e et entretenue ? par le culte quotidien. Et ce patriotisme devenait une v?ritable seconde nature? une haine permanente de l??tranger, ancr?e plus profond dans les c?urs que tout autre sentiment. ? (4)

Voici quelques exemples flagrants de contradictions que Spinoza a d?couvert dans la bible :

? Voyez, par exemple, les Nombres (ch. XI, vers. 17) et le premier livre des Rois (ch. XXII, vers. 21). Mich?e a vu Dieu sur un tr?ne; pour Daniel, c?est un vieillard v?tu de blanc, mais pour ?z?chiel c?est un feu. Les adeptes du Christ font descendre l?Esprit saint sous l?apparence d?une colombe, mais les ap?tres sous celle de langues de feu. Enfin, Paul, au moment de sa conversion, vit une grande lumi?re. Toutes ces visions diff?rentes s?accordent pleinement avec les images, que la foule se forme de Dieu et des Esprits. (?) Samuel croyait que Dieu, apr?s avoir d?cr?t? quelque chose, ne revenait jamais sur son d?cret (voir Samuel, 1, ch. XV, vers. 29). ? Sa?l, en effet, repentant de son p?ch? et qui voulait adorer Dieu et lui demander gr?ce, il dit que Dieu ne changerait pas le d?cret contre lui. ? J?r?mie, tout le contraire fut r?v?l? (voir ch. XVIII, vers. 8-10) : Dieu, quoi qu?il e?t d?cr?t? de mauvais ou de bon ? l??gard d?une nation, revenait sur son d?cret si un changement en mieux ou en pis se produisait dans les hommes apr?s la sentence. La doctrine de Jo?l fut que Dieu se repent seulement du mal (voir ch. II, vers. 13). (?) Paul, pour confirmer les hommes dans la religion et leur montrer que le salut d?pend de la seule gr?ce de Dieu, enseigna que nul ne peut se glorifier de ses oeuvres, mais de sa foi seulement, et que nul n?est justifi? par ses oeuvres (voir ?p?tre aux Romains, ch. III, vers. 27, 28); et il fait suivre de l? toute sa doctrine de la pr?destination. Jacques au contraire, dans son ?p?tre, enseigne que l?homme est justifi? par ses oeuvres, non par la foi seulement (voir ?p?tre de Jacques, ch. II, vers. 24), et il fait tenir dans ce peu de principes toute la doctrine de la religion, laissant de c?t? toutes les discussions de Paul. ? (5)

La r?plique des fanatiques religieux est donc pr?visible, ils pr?tendront que les contradictions ne sont qu?apparentes et se justifient selon leur contexte. Autrement dit, il ne faut pas se fier au sens des mots ou des phrases, mais ? l?interpr?tation selon le contexte. Voici la r?ponse de Spinoza :

? Si maintenant l?on croyait pouvoir supposer que l??criture l?a entendu diff?remment, mais, pour quelque raison inconnue de nous, n?a pas voulu l??crire comme elle l?entendait, alors il ne s?ensuit rien de moins qu?un renversement total de l??criture; car chacun pourra ? aussi bon droit en dire autant de tous les passages de l??criture et tout ce que la malice humaine peut inventer d?absurde et de mauvais, il sera permis d?s lors de le soutenir et de le mettre en pratique sous le couvert de l??criture. ?

Concernant la th?se de Spinoza que l?utilit? des textes sacr?s est le message d?amour qu?ils contiennent, je l?admets, mais ces passages ont ?t? introduits pour avoir une certaine cr?dibilit? qui manque grandement dans l?ensemble de l??uvre biblique. Et m?me ce message d?amour est souvent utilis? ? des fins de manipulation. Par exemple, il est malhonn?te d?affirmer qu?il est pr?f?rable d??tre pauvre, qu?il faut tendre l?autre joue quand on est agress?, de mettre l?accent sur l?amour des autres plut?t que sur l?amour de soi, alors que tout part de l?int?rieur et va vers l?ext?rieur.

Il y a aussi beaucoup d?autres incitations au meurtre au nom du dieu de la bible. Pour cela je vous renvoie au lien plus bas, car il y en a beaucoup plus que ce que j?ai cit? plus haut. Maintenant voici quelques exemples o? la bible approuve le viol : un p?re peut vendre sa fille comme esclave sexuelle (Exode 21 :7-8), apr?s avoir ordonn? de tuer tous les hommes, dieu demande de sauvegarder les filles vierges pour devenir des esclaves sexuelles (Nombres 31 :7,18), si un guerrier d?sire sexuellement une femme captive, il pourra la contraindre ? ?tre sa femme (Deut 21 :10-12), une femme qui se fait viol?e est oblig?e de devenir la conjointe du violeur si celui-ci l?ach?te ? son p?re (Deut 22 :28-29), si un p?re donne sa fille ? un homme et qu?elle n?est pas vierge, il faut la tuer par lapidation (Deut 22 :20-21), les guerriers vainqueurs peuvent se prendre une ou deux femmes comme esclaves sexuelles en guise de butin (Juges 5 :30), apr?s une autre extermination de tous les habitants d?un village, sauf les filles vierges, les fils d?Isra?l amen?rent 400 filles vierges comme esclaves sexuelles. Mais comme ce n??tait pas assez il fallait qu?ils aillent kidnapper d?autres filles dans un autre village. (Juges 21 :12-23).

L?esclavage est aussi plusieurs fois approuv? par la bible, par exemple (Gen?se 9 :25), le chapitre 21 de l?Exode s?intitule ? Lois relatives aux esclaves ?, l?homme qui tue son esclave doit ?tre punit, mais si l?esclave survit un jour ou deux il ne sera pas punit (Exode 21 :20-21), si un homme a des rapports sexuels avec l?esclave sexuelle d?un autre homme il sera punit, mais pas tuer (l?vitique 19 :20), le nouveau testament aussi approuve l?esclavage en stipulant que les esclaves doivent ob?ir ? leurs seigneurs avec craintes et tremblements (?ph?siens 6 :5), et que les esclaves doivent ?tre soumis en tout ? leurs ma?tres (?p?tre ? Tite 2 :9).

Qu?en est-il de J?sus? Il est facile de constater que J?sus n?est pas l??tre exceptionnel que l?on pr?tend. Voici quelques propos pr?t?s ? J?sus dans la bible : (Matthieu 10 :34-36) ? Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l??p?e. Car je suis venu mettre la division entre l?homme et son p?re, entre la fille et sa m?re, entre la belle-fille et sa belle-m?re; et l?homme aura pour ennemis les gens de sa maison. ? (Luc 19 :27) ? Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n?ont pas voulu que je r?gnasse sur eux, et tuez-les en ma pr?sence. ? Non seulement il est d?accord avec l?esclavage, mais il autorise de battre les esclaves r?calcitrants. (Luc 12 :47) ? Le serviteur qui, ayant connu la volont? de son ma?tre, n?a rien pr?par? et n?a pas agi selon sa volont?, sera battu d?un grand nombre de coups. ? J?sus affirme que le divorce est de l?adult?re (Matt 5 :32), et que d?sirer une autre femme est commettre l?adult?re dans son c?ur (Matt 5 :28), il n?a aucun respect pour ce qui appartient aux autres en faisant mourir des cochons qui ne lui appartiennent pas (Matt 8 :32), il n?y a pas seulement l?ancien testament qui est en guerre contre la sexualit? avec l?absurde histoire d?Adam et ?ve, mais J?sus aussi qui affirme que la voie la plus s?re pour atteindre le royaume des Cieux est d??tre castr? (Matt 19 :12), J?sus affirme qu?il est en accord avec l?ancien testament, donc avec son dieu et sa cruaut? (Matt 5 :17), non seulement il approuve les dix commandements de Mo?se (le sermon sur la montagne), mais il est encore plus rigide que lui en culpabilisant celui qui exprime de la col?re envers son fr?re, car il devra br?ler en enfer (Matt 5 :22), il culpabilise celui qui ressent du d?sir envers une autre femme (Matt 5 :28), J?sus pr?ne la pauvret? (Matt 6 :19-34) et le masochisme en glorifiant l?absence de r?plique quand on est attaqu? (Matt 5 :39-41). Pourquoi un tel enseignement? C?est bien s?r pour que les peuples laissent la richesse ? leurs oppresseurs et qu?ainsi ils soient leurs esclaves pour leur subsistance mat?rielle. De plus, J?sus enseigne aux peuples ? ne pas se d?fendre face aux attaques de toutes sortes de la part de leurs oppresseurs. La bible est un livre de domination qui pr?ne l?ob?issance continuellement. J?sus consid?re qu?il est plus important de le parfumer avec un parfum de luxe que de le vendre pour donner de l?argent aux pauvres (Marc 14 :4-7), il affirme que le simple fait de croire en lui permet d??tre ? l??preuve des poisons mortels et de gu?rir les infirmes (Marc 16 :18), il dit que pour ?tre son disciple il faut ha?r ses parents, sa femme, ses enfants, ses fr?res et s?urs et m?me s?ha?r soi-m?me (Luc 14 :26), il enseigne que celui qui ne croit pas en lui doit ?tre br?l? (Jean 15 :6), et aussi de ne pas donner l?hospitalit? ? un non-chr?tien car le saluer c?est participer ? ses ?uvres mauvaises (2 Jean 1 :10-11).

Que ce soit dans l?ancien ou le nouveau testament, la sexualit? pour le plaisir est mauvaise, m?me s?il est permis d?avoir des esclaves sexuelles pour les hommes. La femme est une moins que rien, elle est inf?rieure et souvent d?nigr?e. Voici quelques passages du nouveau testament chr?tien, le message de J?sus. L?homme est le chef de la femme, l?homme ne vient pas de la femme, mais la femme vient de l?homme (1Cor 11 :3-10), la femme ne doit pas parler dans les ?glises, car ce serait une honte, elle doit tout demander ? son mari (1 Cor 14 :34-35), les femmes doivent ?tre soumises en tout ? leur mari (?ph?siens 5 :22), la femme ne doit pas enseigner ni faire la loi ? l?homme, elle doit se taire, car elle est la p?cheresse (1 Timoth?e 2 :11-15).

http://freethoughtnation.com/contributing-writers/74-barbara-g-walker/649-bible-morality-or-depravity.html

Comme on peut ais?ment le constater, peu de gens ont lu la bible, m?me partiellement, mais trop de gens croit au dieu et au J?sus de la bible. C?est bien s?r par na?vet?, je ne pense pas qu?ils sont tous mal intentionn?s, ni qu?ils approuveraient toutes ces absurdit?s. Par contre, par leur croyance ces gens ?mettent un champ d??nergie qui stimule les entit?s ?nerg?tiques ? J?sus ? et ? dieu ? avec lesquelles se m?lange du bon et du mauvais. Mais surtout cela les emp?che de voir clair, de comprendre le v?ritable Dieu qui est un concept spirituel de l?absolu ayant une grande valeur ?thique, et de savoir qui sont les v?ritables Dieux qui aiment vraiment l?humanit?.

Ceux qui croient que la bible est la parole de dieu, qu?elle est infaillible, donc qu?elle est vraie ? 100% sont des fanatiques. Non seulement ils justifient ainsi l?injustice et la cruaut? de dieu et de J?sus, ils refusent de voir les contradictions, mais ? si tel est le cas, alors pourquoi les tenants de ce point de vue sont-ils incapables de se mettre d?accord sur une image de J?sus tel qu?on le retrouve dans les ?vangiles? (?) La prolif?ration de versions de J?sus chez ceux qui d?clarent l?infaillibilit? des documents mine la confiance dans leur point de vue th?ologique ainsi que la confiance dans la d?votion de la bible. Il semble qu?une collection inspir?e ou infaillible d??vangiles exige aussi un corps d?interpr?tation qui soit inspir?. L?interpr?tation doit ?tre ?galement inspir?e si l?on veut s?assurer de bien comprendre les originaux qui sont infaillibles, mais saisis de plusieurs mani?res. Il ne semble pas exister d?autres fa?ons d?arriver ? la v?rit?. C?est pour cette raison que plusieurs ?glises ont ?t? port?es ? d?clarer infaillible leur interpr?tation. (?) La question de l?infaillibilit? soul?ve un autre probl?me. Pourquoi, si Dieu s?est donn? tant de mal pour pr?server un texte infaillible pour la post?rit?, l?esprit n?a-t-il pas assur? la pr?servation des manuscrits originaux des ?vangiles? Ce n?est pas trop demander ? un Dieu qu?il cr?e des interpr?tes absolument fiables. En fait, nous n?avons les manuscrits d?aucun des ?vangiles ni l?autographe de tous les livres de la Bible au complet. Les plus anciens exemplaires des ?vangiles qui ont surv?cu datent de 175 ans apr?s la mort de J?sus et il n?y en a pas deux qui soient exactement identiques. En plus, les manuscrits ?crits ? la main ont presque toujours ?t? corrig?s, souvent par plus d?une personne. D?ailleurs, cette lacune de presque deux si?cles signifie que le texte original en grec (ou en aram?en) a ?t? copi? plusieurs fois ? la main avant de nous parvenir dans la forme qu?on lui conna?t aujourd?hui. M?me les scribes soigneux font des erreurs, comme tous les correcteurs le savent tr?s bien. Alors on ne pourra jamais ?tablir avec certitude l?exactitude des textes originaux de la Bible. ? (6)

Le comble de l?absurde est quand une religion ou une voie spirituelle pr?ne une croyance ext?rieure au d?triment de l??veil de la conscience, de la compr?hension de soi et du monde. C?est exactement ce que fait le christianisme. ? Au fil des si?cles, des millions de chr?tiens ignorants ont ?t? endoctrin?s par la croyance que je suis un p?cheur, il n?y a rien que je puisse faire pour ?chapper ? la souffrance ?ternelle en enfer ? moins d?accepter J?sus comme mon sauveur personnel. Dans leur esprit, la peur de Dieu a remplac? l?amour de Dieu. ? (7) Ainsi le pire des criminels qui croit en J?sus comme son sauveur personnel sera sauv?, mais l?homme le plus vertueux qui ne croit pas en J?sus comme son sauveur personnel souffrira ?ternellement en enfer. Je me demande comment des gens intelligents peuvent croire une chose pareille? Plus besoin de faire aucun effort pour comprendre et bien agir, il suffit de croire une seule chose et on peut faire et penser n?importe quoi, m?me les pires atrocit?s. Les fanatiques religieux rejettent la possibilit? d??tre sauv? ? ceux qui ne font pas partie de leur ?glise ou de leur clan. Je pense que c?est Spinoza qui a raison, peu importe nos croyances ou notre secte, tout d?pend de l?application de la vertu dont nous faisons preuve. Voici ce qu?il a ?crit ? ce sujet :

? Mais vous ne pourrez toutefois pas nier, ? moins qu?avec la raison vous n?ayez aussi perdu la m?moire, qu?il y a en quelque ?glise que ce soit beaucoup d?hommes parfaitement purs qui honorent Dieu par la justice et la charit?; il en est parmi les luth?riens, les r?form?s, les mennonites, les enthousiastes (?) Vous devez donc accorder que la saintet? de la vie n?appartient pas en propre ? l??glise romaine : elle est commune ? tous les hommes. Et puisque c?est ? cela que nous connaissons (afin de parler comme l?ap?tre Jean, ?p?tre I, ch. IV, vers. 13) que nous demeurons en Dieu et que Dieu demeure en nous, tout ce qui distingue l??glise romaine des autres ?glises est parfaitement superflu et n?est fond? que sur la seule superstition. Le signe unique et le plus certain de la vraie foi catholique et de la v?ritable possession de l?Esprit-Saint est donc, comme je l?ai dit avec Jean, la justice et la charit? : l? o? on les trouve, le Christ est v?ritablement pr?sent, l? o? elles manquent, manque aussi le Christ. (?) Pour les Turcs et les autres nations, s?ils adorent Dieu par le culte de la justice et de la charit? envers le prochain, je pense qu?ils ont en eux l?esprit du Christ et qu?ils sont sauv?s, quelles que puissent ?tre les croyances que, par ignorance, ils ont sur Mahomet et les oracles. ? (8)

Concernant l?existence de J?sus, si on se fie aux ?vangiles, soit il est un imposteur, soit il a ?t? invent? de toute pi?ce. D?ailleurs S?n?que, qui ?tait son contemporain (-4 ? 65 ap. J-C), n?en parle jamais dans ses lettres ? Lucilius ?crites ? la fin de sa vie. Pourtant il r?p?te plusieurs fois ? son interlocuteur de prendre un ma?tre spirituel en mod?le pour y conformer ses pens?es et ses actions. Dans cette optique, il nomme plusieurs ma?tres spirituels qui pourraient lui servir de mod?le, mais jamais il ne parle de J?sus. Comment est-ce possible, alors qu?il aurait d? marquer profond?ment ses contemporains? Il semble bien que J?sus n’a jamais exist?, qu’il est une pure invention afin de manipuler les croyants dans le but de les dominer spirituellement. D’apr?s John Lash, les ?crits gnostiques les plus authentiques sont sethiens et ophites, et dans ces ?crits le Christ ne s’incarne pas dans une forme humaine.

http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_lash2.html

(1) Ryssen, Herv?, Psychanalyse du juda?sme, ?d. Baskerville, 2006, p. 202.
(2) Spinoza, Baruch, Trait? th?ologico-politique, ?uvres compl?tes, la Pl?iade, ?d. Gallimard, 1954, chapitre 3, pp. 651-652
(3) Ibid. p. 665.
(4) Ibid. de la note (1)
(5) Ibid. de la note (2), chapitre 1, 2 et 11, pp. 634, 649, 785.
(6) Govindan, Marshall, La sagesse de J?sus et des yoga siddhas, les ?ditions de Babaji, 2007, p. 41.
(7) Ibid., p. 166.
(8) Ibid. de la note (2), Lettres 76 ? Albert Burgh et 43 ? Jacob Osten, pp. 1289 et 1221.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

2023, l’année des promesses

Les promesses, c’est bien connu, rendent les enfants joyeux… mais qu’en est-il des électeurs qui, ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Bonjour Gaëtan,

    En réponse à ton commentaire au début de mon texte, j’imagine que ce que tu n’endosses pas c’est mon opinion sur l’inexistence de Jésus, j’admet que ce n’est pas une certitude. Par contre il est clair que selon la version biblique actuelle, donc celle en laquelle les gens croient à notre époque, le dieu de la bible est cruel, méchant, misogyne, esclavagiste, génocidaire, etc. Il est aussi indéniable que Jésus est esclavagiste, misogyne, assassin, etc. Ce n’est pas moi qui l’invente, c’est écrit dans la bible, ainsi je ne vois pas comment on pourrait ne pas endosser cela? Était-ce écrit dans la version d’origine, il n’y a pas de certitude absolue, en effet. Mais quels avantages auraient les institutions chrétiennes à accepter la bible dans son entièreté avec des changements aussi nuisibles? Le fait est que la version actuelle de la bible est acceptée par les chrétiens et que c’est cette haine théologique que je critique. Seuls des fanatiques religieux ne peuvent pas être d’accord avec cette critique.

    Il semble que ce texte n’ait finalement pas causé la tempête appréhendée comme le démontre l’absence de commentaire. La religion n’est plus aussi tabou qu’elle l’était.

    Cordialement,

    Nicolas

    • avatar

      Bonjour Nicolas,
      Si je te disais que je crois aux extraterrestres, et que Marie fut peut-être engendrée par un des leurs…
      C’est possible…
      Tout est possible.
      Sauf que je ne prends de la bible que ce qui est bon.
      Peu importe qui l’a écrit, et peu importe les versions.
      Si Jésus a eu des frères ou des soeurs.
      Je ne me ferme pas à ce genre de textes. Mais je sais que plusieurs sont fermés.
      Il reste que tout n’est jamais clair.
      Et que, dans ce genre, c’est comme un cheminement personnel avant tout.
      Que l’on peut partager… Bien sûr.
      La bête qui hurlera, ce n’est pas toi, mais bien des gens qui n’ont pas accès aux sources.
      Oui, j’avoue qu’il n’y a pas de tempête…
      C’Est presque dommage 🙂
      Bonne journée!