Accueil / T Y P E S / Billets / Le Qu?bec est plong? dans le noir
? Montr?al, des manifestants ont r?clam? du gouvernement Harper qu’il retourne si?ger au Parlement canadien. ?tait pr?sent parmi la foule, estim?e ? trois cents personnes, M. Gilles Duceppe, chef du Bloc qu?b?cois, parti favorable ? l’ind?pendance du Qu?bec si?geant ? Ottawa. Plut?t que de mettre ces quelques mois ? profit pour promouvoir l’urgence de l’ind?pendance d’un [...]

___________________________________ Politicoblogue.com \ Parce que la politique est partout!

Le Qu?bec est plong? dans le noir

Le Qu?bec est plong? dans le noir

? Montr?al, des manifestants ont r?clam? du gouvernement Harper qu?il retourne si?ger au Parlement canadien. ?tait pr?sent parmi la foule, estim?e ? trois cents personnes, M. Gilles Duceppe, chef du Bloc qu?b?cois, parti favorable ? l?ind?pendance du Qu?bec si?geant ? Ottawa.

Plut?t que de mettre ces quelques mois ? profit pour promouvoir l?urgence de l?ind?pendance d?un Qu?bec fran?ais, M. Duceppe joint sa voix aux Canadiens Ignatieff, Trudeau et autres repr?sentants f?d?ralistes du parti ayant provoqu?, par ses magouilles frauduleuses, la d?faite r?f?rendaire de 1995.

Les bloquistes estiment que la fermeture du Parlement constitue un acte anti-d?mocratique. Le gouvernement canadien s?est-il d?j?, ? notre ?gard, comport? autrement qu?en dictateur sournois ? Se soucie-t-il par exemple de faire entendre le Qu?bec sur la reconstruction d?Ha?ti lors du Sommet qui prendra place ? MONTR?AL ?! La d?cision de la Cour supr?me d?autoriser et de faciliter la disparition, au Qu?bec, de la langue fran?aise, l?emp?che-t-il de dormir ?

Le Qu?bec compte pour du beurre, c?est connu. Payez et fermez-la. On s?occupe de vous puisque vous ?tes trop sans dessin pour le faire vous-m?mes.

Au lieu de faire le jeu des lib?raux, au lieu de se tourner les pouces, les bloquistes pourraient s?employer ? r?veiller les p?quistes qui somnolent en attendant les prochaines ?lections qu?ils esp?rent remporter pour gouverner la ? belle ? province qui l?est de moins en moins. Car, avec Charest aux commandes, le Qu?bec se tiers-mondise ? vue d??il. Il semble y avoir d?argent ici que pour la construction d?h?pitaux et de viaducs, ce qui favorisera l?endettement de l??tat et l?octroi de juteux contrats aux amis du parti. Rien pour l??ducation et la formation. Si le Qu?bec n?est plus en mesure de produire de ? cerveaux ?, nous en importerons et nous exigerons d?eux qu?ils retournent aux ?tudes, qu?ils apprennent l?anglais, qu?ils travaillent au salaire minimum dans des manufactures ou dans les cuisines de nos restaurants. Et on fera venir nos ? boss ? de l?Ontario.

Un peuple qui ne r?fl?chit plus est tellement plus mall?able.

Le Qu?bec est plong? dans le noir. Ce n?est pas le Bloc ni le PQ qui penseraient ? allumer une chandelle.

___________________________________
Politicoblogue.com \ Parce que la politique est partout!

Le Qu?bec est plong? dans le noir

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (5)

Alors que les groupes de milices se sont répandus aus USA, et notamment au Michigan ...

One comment

  1. avatar

    ET volià les raisons qui font que je ne suis plus « séparatiste ».

    D’ailleurs, ce n’est pas à l’avantage du Bloc que le Québec se sépare. Ils perdraient leur emploi.

    « Il semble y avoir d’argent ici que pour la construction d’hôpitaux et de viaducs, ce qui favorisera l’endettement de l’État et l’octroi de juteux contrats aux amis du parti. »

    Il fallait ajouter: « du parti…au pouvoir. De sorte qu’après l’élection, les amis sont tout simplement différents.

    Les Québécois s’installent de plsu en plus dans l’économie internationnale; ils sont également en train de s’imposer au niveau national et provincial. Lorsqu’il y aura des emplois pour ceux qui ne veulent que parler français, le problème de la langue se dissippera. Par contre, au niveau des affaires internationales nous perdrons l’avantage de parler anglais si nous refusons cette partie de notre « culture québécoise ».

    Nous ne sommes pas des « Français d’Amérique », nous sommes des Canadiens comme nos ançêtres qui vivaient entourés de « Britaniques du Canada ».

    À un moment donné de notre histoire les deux dénominations se sont retrouvées sous le vocable de: « Canadiens »; mais nous sommes les premiers de l’histoire du Canada. Ces premiers Canadiens qui parlaient principalement français.

    Remarquez qu’ils faisaient du commerce avec la Nouvelle Angleterre 100 ans avant 1763; donc certains parlaient également anglais, il va sans dire.

    Attiser les « émotions » de chacun avec la « triste » histoire de la perte de « notre mère patrie » est la pire manipulation des esprit à laquelle j’ai pu assister depuis 40 ans. C’est révoltant!