Accueil / T Y P E S / Articles / Le Qu?bec bashing du Fraser Institute

Le Qu?bec bashing du Fraser Institute

Publi? le 12 septembre, 2010 ? 00:01 par Jimmy St-Gelais

Le Qu?bec bashing du Fraser Institute

On ne s?attendait ? rien de moins de la part d?un think tank de droite tel que le Fraser Institute.

Fid?le ? son habitude et conform?ment aux pr?ceptes de la droite ?conomique, ce groupe de r?flexion ? but ? non-lucratif ? tape all?grement sur le mod?le social-d?mocrate qu?b?cois.

Sa nouvelle ?tude stipule que l??conomie qu?b?coise est la moins libre de tout le continent. Pourtant, le Qu?bec offre l?un des plus bas taux d?imposition aux entreprises, sans compter les g?n?reuses subventions octroy?es et les faibles redevances sur l?exploitation des ressources naturelles.

Selon Filip Palda, senior fellow de l?Institut Fraser, ?Au Qu?bec, des facteurs tels que l?interventionnisme ?tatique, les imp?ts ?lev?s, la puissance des syndicats ainsi que l?existence de programmes et de droits sociaux ?tendus ont consid?rablement r?duit la libert? ?conomique (?) Les provinces dont le niveau de libert? ?conomique est ?lev? connaissent en effet une croissance ?conomique sup?rieure. ?

N?anmoins, cette ?tude n?glige le fait que l?interventionnisme de l??tat via les investissements publics, notamment dans la r?fection des infrastructures, a permis au Qu?bec de passer avec brio la tourmente de la crise ?conomique tandis que plusieurs provinces canadiennes subissent mal la situation et que les ?tats-Unis sont au bord de la d?pression avec son cort?ge de destruction d?emplois et de risque de d?flation.

Aussi, la constatation que les imp?ts sont plus ?lev?s dans la Belle Province n?est pas r?v?latrice d?un faible taux de productivit?. En effet, d?autres nations, tels que les pays scandinaves, ont des taux d?imposition ?lev?s assortis de programmes sociaux g?n?reux tout en maintenant de bonnes statistiques de production. Ainsi, haute taxation de revenus, couverture sociale abondante et productivit? ne sont pas n?cessairement incompatibles.

Par ailleurs, le taux de syndicalisation ?lev?, le plus haut en Am?rique du Nord, a contribu? ? r?duire les ?carts de revenus entre les individus au contraire des voisins du Qu?bec dont le d?calage entre riches et pauvres est beaucoup plus prononc?. Remarquons que c?est cette faible distance entre classes sociales qui a soutenu l??conomie qu?b?coise durant la crise car elle favorisait une consommation stable. Cela, le Fraser Institute ne l??voquera pas.

De plus, les responsables de l??tude affirment que le PIB par habitant est moins ?lev? au Qu?bec que dans les territoires les plus ? libres sur le plan ?conomique ?. Ce qui est ?videmment un mal.

Encore une fois, le Fraser Institute use d?un raccourci intellectuel fallacieux. Le PIB ne traduit pas n?cessairement une juste r?partition des richesses ainsi qu?une bonne qualit? de vie. Le Qu?bec a pu trainer de la patte sur la croissance du PIB, mais il est un exemple de justice sociale et de climat social serein avec son bas taux de criminalit?.

Ce n?est pas la premi?re fois que l?on entend de part et d?autre du salissage de cet acabi. Cette derni?re attaque succ?de ? celles des lucides, de l?Institut ?conomique de Montr?al et de l?Action D?mocratique du Qu?bec qui brandissent la pauvret? du Qu?bec face aux autres provinces et ?tats de l?Am?rique du Nord.

Cette derni?re soi-disante ?tude va dans le m?me sens.

On appelle ? ?conomisme ? ce style de discours orient? vers ? l??conomie pure ?. On oblit?re tout autre param?tre social et politique pour faire primer les dogmes ?conomiques au profit des int?r?ts du monde des affaires. Ce genre d??tudes se limite aux donn?es conformes aux paradigmes d?une droite ?conomique peu concern?e par les r?ussites des politiques sociales ou ?conomiques qu?elle juge comme nuisibles ? ses activit?s commerciales.

Publi? sur Homo Politicus


A Propos de l’Auteur

Jimmy St-Gelais ? publi? 51 articles sur ce site.

Jimmy St-Gelais est le r?dacteur en chef de Politicoblogue.

  • Share/Bookmark





Mots cl?s: ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?

Articles reli?s






Commentaires (1)


Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

?



  1. Pourquoi dit-on que le Qu?bec est ??une ?conomie de PME??? Peut-?tre parce que la grande majorit? des entreprises multinationales ont d?j? ??lev? les feutres??!

    Pour attirer des entreprises de grande envergure, il faut plus qu?un faible taux d?imposition, de ??g?n?reuses?? subventions, ou encore de faibles redevances sur les mati?res premi?res. Il faut aussi un climat dans lequel les entreprises aient le sentiment d??tre ma?tres de leur destin?e. Parlez-en ? Shell, pour voir!

    Les lois qu?b?coises du travail co?tent plus cher aux employeurs qu?? peu pr?s partout ailleurs en Am?rique du Nord, et font en sorte que les syndicats ? beaucoup plus que les travailleurs qui en sont membres ? m?nent la bo?te davantage que les patrons eux-m?mes! De grandes entreprises, comme Hyundai, se sont install?es au Qu?bec, et ont quitt? peu de temps apr?s. La raison est simple; les lois du travail du Qu?bec repr?sentent un genre de ??vice cach?, parce que le gouvernement n?en parle ? peu pr?s pas aux entreprises. Dans de telles conditions, quoi de plus normal que de voir de grandes entreprises ? et des plus petites, comme Gildan ? fuir le Qu?bec vers des terres plus hospitali?res.

    Si le Qu?bec a travers? un peu mieux que les autres la crise ?conomique de 2008, est-ce bien ? cause des travaux d?infrastructures, ou plut?t parce que moins de multinationales qu?ailleurs ont fait des mises ? pied? Quand plus d?un travailleur qu?b?cois sur sept oeuvre pour le gouvernement, c?est plus facile de maintenir un pouvoir d?achat. Quant aux pays scandinaves, qui ont un taux d?imposition ?lev?, et des programmes sociaux ?volu?s, monsieur St-Gelais omet de mentionner que ces programmes sont surtout fournis par le priv?, via des entreprises en concurrence, les unes contre les autres. Aussi, les entreprises ont des conditions qui leur permettent de prosp?rer, puisque m?me les services publics leur sont accessibles.

    Faut-il conclure, comme le fait monsieur St-Gelais, qu?une ?tude ?conomique repr?sente n?cessairement le mal? Bien s?r que non. Je dirai, par contre, que ce que monsieur St-Gelais appelle des ??r?ussites??, ? savoir les politiques sociales, mais surtout les politiques interventionnistes des gouvernements, ont un co?t, et que ce co?t est plus ?lev? au Qu?bec que partout ailleurs en Am?rique du Nord. Ce que l?on appelle, ? tort, le ??mod?le qu?b?cois??, et qui est tout simplement le mod?le keyn?sien, a prouv? ses faiblesses, et d?ailleurs, ? peu pr?s tous les pays du monde qui y ont eu recours, y compris les pays scandinaves, l?ont abandonn?, au profit de solutions beaucoup plus efficaces, qui permettent aux travailleurs de conserver davantage les fruits de leur gagne-pain.

    D?ailleurs, les gouvernements qui ont eu recours ? des plans keyn?siens, pour contrer les effets de la r?cession de 2008, commencent ? constater, de visu, que ces plans ne fonctionnent pas; ils ne font que reporter ? plus tard une reprise ?conomique d?autant plus vacillante que les gouvernements, de par leur mainmise sur les liquidit?s, emp?chent les v?ritables investisseurs de relancer l??conomie. Cela donne des gouvernements plus endett?s, ce qui r?duit d?autant, par le truchement de l?inflation ? et ?ventuellement de l?hyperinflation ? le pouvoir d?achat des citoyens.





Laisser un commentaire




Vous devez ?tre connect? pour ajouter un commentaire.






Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCXXX) : les avions saisis l’été 2020

On arrive donc à notre saisie annoncée. Il y a de tout, comme modèles, comme on a affaire ...