Accueil / A C T U A L I T É / LE PLAN AM?RICAIN DE ?GRAND MOYEN-ORIENT? BAT DE L?AILE

LE PLAN AM?RICAIN DE ?GRAND MOYEN-ORIENT? BAT DE L?AILE

 

ROBERT BIBEAU ??- ET -? ?Ch?rif Abdeda?m (La NR) ?( *)

La NR/ ??R?voltes? ou ?r?volutions? arabes, guerre de Libye, enjeux g?opolitiques et g?ostrat?giques et la lancinante question palestinienne ont ?t? les sujets d?battus avec Robert Bibeau? ( * )

La Nouvelle R?publique/ Un bref regard sur les cas ?gyptien et tunisien. En Tunisie et en ?gypte, l?arm?e aux ordres des ?tats-uniens a d?log? les deux tyrans bien connus et pris le pouvoir directement, ce que certains continuent d?appeler la plus grande ?r?volution? de tous les temps. R?volution que vous appelez duperie, d?ailleurs. D?une part, pourquoi, et d?autre part, cela signifierait-il qu?elles ont ?t? t?l?command?es par les ?tats-Unis ? Si oui, ? quels desseins ?

Robert Bibeau : Il faut toujours adopter un point de vue ?volutif et dialectique lorsqu?on analyse un ?v?nement historique. Par exemple, le soul?vement ?gyptien, pas plus que le soul?vement tunisien, n?ont ?t? le fait d?agents secrets qui auraient voulu renverser l?ordre ?tabli au sein de ces deux dictatures. Des dictateurs se cr?ent de nombreux ennemis, ? commencer par leur propre peuple qu?ils pressurent et martyrisent, et de ce fait, les dictateurs s?entourent de moyens de r?pression important, ce qui les fait d?autant plus d?test?s de leurs commettants. Puis un jour, face ? autant d?injustice que leur politique dictatoriale engendre, une ?tincelle jaillit et met le feu ? toute la plaine. Le processus de soul?vement populaire est toujours aussi myst?rieux et impr?visible. Il a eu lieu, ce processus, dans les deux cas qui nous pr?occupent. Mais, d?s que ce soul?vement a lieu, vous avez aussit?t des milliers, sinon des millions de gens qui embarquent dans le train de la R?volte qui n?est pas encore une R?volution. Rassembler des millions de r?volt?s pacifiques qui crient ? tue-t?te sur des centaines de places publiques entre Tunis ?et Le Caire ne cr?e pas un mouvement r?volutionnaire. Surtout si parmi ces insurg?s, ce qui est in?vitable, se dissimule des milliers d?agents secrets et de mercenaires ? la solde du pouvoir en place. On ne peut parler de soul?vement r?volutionnaire que si les insurg?s remettent en question le pouvoir d??tat et tentent de s?emparer de tout le pouvoir d??tat pour fonder un nouvel ordre social. Si les insurg?s demandent que le dictateur soit limog? et qu?on leur offre qu?une junte militaire qui les oppriment prennent les r?nes du pouvoir et dirigent la nation comme du temps de Moubarak, mais sans Moubarak, alors vous avez chang? votre bonnet blanc pour un blanc bonnet, ce n?est pas une r?volution.

Robert Bibeau?: C?est au cours du mouvement populaire lui-m?me que Mme Hillary Clinton, secr?taire d??tat des ?tats-Unis, ayant bien pris soin de v?rifier aupr?s de ses ambassades au Caire et ? Tunis que la situation avait ?t? reprise en main par les arm?es ?gyptienne et tunisienne, a soudainement proclam? que le ?Printemps arabe? visait ? obtenir des ?lections dites ?d?mocratiques?, entendez par l? des ?lections organis?es par les riches et les potentats locaux pour faire ?lire avec beaucoup de moyens financiers un repr?sentant de la classe dominante. Bref, la r?volte arabe se r?sumait, selon elle, ? une lutte pour l?obtention d?un coupon de vote avec la mise en concurrence de centaines de partis marginaux, dont aucun n?a de chances de l?emporter, mais qui auront l?immense privil?ge de pouvoir s?afficher et placarder dans les rues pendant la mascarade ?lectorale. Un ou deux de leurs leaders se retrouveront d?put?s grassement pay?s. Seul, le candidat des riches avec ses moyens ?normes et le soutien des m?dias bourgeois aura une chance de l?emporter dans ce type d??lections bien connu aux ?tats-Unis, o? il y a des ?lections quasi permanentes et une mis?re totalement ?permanente.

Jamais le jeune qui s?est immol? en Tunisie, jamais les manifestants enrag?s au Caire ou ? Alexandrie n?avaient lanc? ce slogan pour des ?lections, sauf quelques partis petits bourgeois dont c?est la sp?cialit?, se vendre ? la grande bourgeoisie nationale pour servir de courroie ?lectorale de transmission entre le pouvoir pseudo d?mocratique et le peuple flou? encore une fois. Les r?volt?s r?clamaient des emplois, une baisse des prix des denr?es de base, de l?eau, des services sanitaires et ?ducatifs, des logements, la fin du couvre-feu , de l??tat d?urgence et des lois sp?ciales de r?pression, l?abaissement des taxes et de la vie ch?re, un meilleur pouvoir d?achat. Qu?ont-ils obtenu apr?s avoir d?mantel? leurs barricades place Tahrir ? Rien, absolument aucune de leurs revendications n?a ?t? satisfaite, mais les m?dias bourgeois ? la solde ont r?pandu la rumeurs que la ?R?volution? ?tait victorieuse et que l??gypte apr?s Moubarak et la Tunisie apr?s Ben Ali ne seraient plus jamais pareilles, qu?ils deviendraient des pays de bonheur o? couleraient pour toujours le lait et le miel avec le droit ?d?mocratique? de choisir son dictateur.

Rien n?avait ?t? accompli pour le peuple tunisien et pour le peuple ?gyptien, rien des demandes et des exigences du peuple, des insoumis, des insurg?s flou?s par les m?dias bourgeois, la presse internationale, Hillary Clinton et toute la coterie des petits bourgeois occidentaux qui, ces temps-ci, invitent toutes sortes de soi-disant repr?sentants des r?volt?s venir chanter les louanges de la ?r?volution? arabe qui n?a rien donn?. Les puissances imp?rialistes occidentales n?ont pas organis? les r?voltes de Tunisie ou d??gypte, mais elles les ont r?cup?r?es, et pour ce faire, elles ont laiss? tomber leurs thurif?raires Ben Ali et Moubarak. Mais attention, la r?volte arabe n?est pas termin?e dans ces deux pays, et actuellement, le soul?vement se poursuit, les jeunes ont attaqu?s l?ambassade isra?lienne au Caire. En ce moment, les jeunes, les vrais r?volt?s pas les Twitters et les Internautes ? papa, se font tuer et arr?ter, bastonner et emprisonner en ?gypte et en Tunisie pour d?fendre leurs vraies revendications et personne n?en parle ? la t?l?vision occidentale. Pourquoi ?

La NR/ Passons ? la Libye, si vous le permettez. Dans l?un de vos articles, vous disiez que Kadhafi ?tait un ?collaborateur compradore des puissances imp?rialistes venus piller les ressources et le peuple de Libye. Une m?sentente survint entre lui et les ma?tres du pillage, et entre les pilleurs eux-m?mes (l?Italie en d?clin dans son ancienne colonie et la France avide d??tendre sa zone d?influence et de spoliation en Afrique du Nord)?. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette m?sentente et pourquoi ?

Robert Bibeau?: D?abord, disons que le soi-disant ?soul?vement populaire? en Libye n?a rien d?un soul?vement populaire. Depuis quand un soul?vement spontan? et populaire d?une population civile ordinaire aligne-t-il des canons anti-blind?s et des armes anti-a?riennes d?s les premi?res secondes de combat ? Vous avez un canon mitrailleur vous dans votre garage ? En Libye, ce sont les tribus de Cyr?na?que que des forces ?trang?res ont motiv?es ? se soulever, qu?elles ont arm?es, infiltr?es et soutenues par des mercenaires professionnels pay?s par les services secrets fran?ais notamment, puis par des Jihadistes extrad?s d?Afghanistan et du Soudan qui ont lanc? le mouvement insurrectionnel, auquel se sont joints des bandits de grand chemin, des bandes criminelles et probablement des gens ordinaires emport?s par le mouvement. En Libye, c?est clairement une intervention ?trang?re dirig?e par la France qui au d?but croyait qu?elle viendrait ? bout du gouvernement Kadhafi tr?s rapidement (trois jours, disait Sarkozy) avec l?aide des mercenaires, des bandits, des jihadistes et des transfuges de l?arm?e nationale libyenne.

Depuis que la France a perdu le contr?le du ?d?partement d?outre-mer? alg?rien ? rappelez-vous que c?est ainsi que les imp?rialistes fran?ais identifiaient la terre arabe et berb?re d?Alg?rie ? ce pays n?a plus de source ?nationale? de p?trole. L?Italie, qui a toujours consid?r? la Libye comme sa n?o-colonie, partageait le contr?le de la Libye avec la Grande-Bretagne, puissance de tutelle de l??gypte et avec les ?tats-Unis. Sarkozy, voyant le pi?tre ?tat du gouvernement Berlusconi, emp?tr? dans ses scandales ?rotiques et une ?conomie en faillite, a jug? le moment favorable pour ravir la tutelle de la Libye ? son ami et concurrent. Il a demand? l?aide du Royaume-Uni afin de s?assurer que les mercenaires et autres ren?gats pourraient infiltrer la Libye en passant par l??gypte notamment. Sarkozy a pouss? l?ignominie jusqu?? exiger, via l?OTAN, que l?Italie, qu?il s?appr?tait ? d?pouiller de sa n?o-colonie, contribue et participe ? l?agression en offrant ses bases navales et a?riennes ? sa coalition de criminels de guerre ? laquelle s?est joint le Canada d?s le d?but des op?rations. Sarkozy a rapidement compris que l?Alg?rie n??tait pas favorable ? cette agression militaire et qu?elle n?aiderait en rien au coup fourr?, c?est pourquoi il l?a menac?e et il s?est tourn? vers l??gypte collaboratrice et pas du tout r?volutionnaire.

On conna?t la suite : la capture de la ?faible? Libye ne s?est pas faite du tout selon les plans pr?vus. La r?sistance du peuple libyen a ?t? bien sup?rieure ? tout ce que les services secrets fran?ais avaient pr?dit, et Sarkozy a d? se r?soudre ? appeler l?OTAN et surtout le porte-avion Abraham Lincoln et les avions am?ricains ? la rescousse afin de sauver la mise. Le porte-avion qui ?tait en mer d?Oman a d? ?tre rapatri? en vitesse pour pr?ter main-forte aux? attaquants. La suite, c?est que Sarkozy et Cameron sont all?s parader en toute h?te, comme des voleurs, dans Tripoli ravag?e. La r?sistance n?est absolument pas vaincue ou ?teinte et la France est enferr?e dans une rasque (bourbier) dont elle n?est pas pr?s de se d?gager. Que Kadhafi ait ?t? un m?chant personnage ou un collaborateur r?calcitrant des puissances imp?rialistes n?a rien ? voir dans cette agression. Qu?on le veuille ou non, Kadhafi ?tait le dirigeant l?gal de la Libye, et son remplacement ou sa succession ?tait exclusivement l?affaire interne du peuple libyen. ?Les comploteurs ?trangers manipulant l?ONU et lui faisant renier sa propre charte n??taient aucunement justifi?s d?organiser le bombardement et l?invasion de ce pays souverain.

La NR/ D?apr?s-vous, quels sont les objectifs g?opolitiques et g?ostrat?giques de cette guerre n?o-coloniale en Libye ?

Robert Bibeau?: Voil? une question des plus int?ressantes. Les agents petits-bourgeois infiltr?s dans le mouvement de gauche, adorent les conspirations. Ils lisent les communiqu?s et les messages secrets des ambassades am?ricaines ? travers le monde et y trouvent confirmation ? tous leurs fantasmes. Cela leur permet de jouer les grands analystes g?ostrat?giques. Tous ces petits-bourgeois ne font pas confiance ? leurs sens et ? la lecture de la r?alit? pour analyser le monde. Leurs seules grilles d?analyse g?opolitique mondiale, ce sont les communiqu?s ?mis par le Pentagone. Nous y reviendrons lors de votre prochaine question.

Robert Bibeau?: Pour l?instant, revenons ? la Libye. Les puissances imp?rialistes sont ? la fois en collusion, en partenariat, pour agresser et d?pouiller les pays du monde, les n?o-colonies d?Asie, d?Am?rique latine, d?Afrique bien ?videmment et m?me des ex-pays de l?Est, mais elles sont ?galement en concurrence, ces puissances, afin d?accaparer le plus de richesses possibles pour le b?n?fice de leur grande bourgeoisie nationale et transnationale. Pendant ce temps, l?autre loup, leur concurrent, r?de aux alentours, esp?rant faire main basse sur ces ressources et sur ces march?s quand les hy?nes am?ricaines et ouest- europ?ennes se seront ?puis?es ? tenter de se repartager les ressources de ces peuples qui r?sistent.

La NR/ ?La Libye faisait partie du lot que Washington avait mis sur la sellette des pays ? ?contr?ler?, comme l?avait r?v?l? le g?n?ral US Wesley Clark en mars 2007. Quelle serait la place de la France et de la Grande-Bretagne dans ce nouvel ?chiquier; alors qu?a priori, Sarkozy tente de mener le bal ? Les ?tats-Unis se laisseraient-ils prendre de vitesse ?

Robert Bibeau?: Par cette question, j?ai peur que vous ne fassiez fr?mir de plaisir tous les ?analystes politiques de haut vol. Noam Chomsky et ses amis adorent ce type de question. Voyez-vous, Washington, le Pentagone s??vertuent ? manigancer, ? comploter, ? ?laborer des plans d?agression, des plans de reconfiguration du Grand Moyen-Orient. Et vous noterez que tr?s r?guli?rement ces plans ultra-secrets sont largement diffus?s dans la presse ? scandale entre les confessions de Jacqueline Kennedy, la conspiration du 11 septembre, l?assassinat de JF Kennedy, ?la mort de Lady Di et la r?surrection d?Elvis Presley.

Je n?ai que faire de ces plans secrets de contr?le de tel pays et de telle zone g?ostrat?gique. Je r?p?te que les puissances imp?rialistes regroup?es dans l?OTAN sont ? la fois en collusion et en rivalit? pour spolier les ressources naturelles, les ressources ?nerg?tiques, la plus- value et les march?s de par le monde. Les ?tats-Unis, premi?re puissance ?conomique et militaire du monde depuis quelques dizaines d?ann?es, sont aujourd?hui en tr?s grande difficult? financi?re et ne sont d?j? plus la premi?re puissance industrielle du monde. Leurs alli?s ouest-europ?ens se d?battent avec les crises grecque, espagnole, portugaise, irlandaise, italienne, et tous ces gens sont d?pendants de l?achat de leurs bons du tr?sor national par leur concurrent et terrible ennemi chinois. C?est dans ce contexte ?conomique (l??conomie servant d?assise ? la puissance militaire) que vous devez analyser les ?v?nements politiques et militaires dans le monde. Je n?ai aucunement besoin de lire les rapports secrets du Pentagone pour voir que les ?tats-Unis d?Am?rique ont ?t? mis en ?chec partout dans le monde.

Robert Bibeau?: En 2006, leur mis?rable troufion sioniste s?est fait battre par le Hezbollah arabe dans le Sud Liban, l?Irak n?explose pas actuellement simplement parce que l?Iran maintient le couvercle sur la marmite et contr?le effectivement l?Irak, le Pakistan se r?aligne en direction de la Chine suite ? l?assassinat extra judiciaire de Ben Laden dans une datcha pakistanaise, les am?ricains ont perdu un de leurs alli?s fid?les, la Turquie ne cherche m?me plus ? joindre l?Union Europ?enne et ne d?col?re pas contre Isra?l depuis l?attaque du bateau turque pour lib?rer Gaza, les derni?res troupes am?ricaines seront bient?t expuls?es d?Afghanistan. Personne ne parvient ? contr?ler la Somalie ni le Y?men, la Syrie sortira grandie de cette agression ?trang?re sur son sol, en ?gypte et en Tunisie, les vraies r?voltes sont en marche, au point que le troufion isra?lien songe ? r?occuper le Sina? pour ?loigner sa fronti?re des menaces des r?volt?s ?gyptiens en col?re. En Libye, rien n?est termin? et la France s?installe dans un bourbier qu?elle va regretter. L?Iran poursuit sa politique ind?pendante soutenue par la Chine et la Russie. L?Alg?rie et le Maroc se tiennent aussi loin qu?ils le peuvent de toutes ces agitations par peur des contagions qui ne manqueront pas de survenir.

Robert Bibeau?: Monsieur, soyons s?rieux, o? il est le Grand Moyen-Orient r?am?nag? par les plans secrets de George W. Bush et son digne successeur Barak Obama ?

La NR/ En Libye, nous assistons aux crimes de guerre de l?Otan. Pourquoi les Nations unies, et tous ceux qui ont vot? la r?solution 1973, ne r?agissent-ils pas au d?tournement de ladite r?solution de son ?but? initial? Sommes-nous en train d?assister ? une l?galisation du crime d??tat ?

Robert Bibeau?: Le probl?me n?est pas le ?d?tournement? de la soi-disant R?solution inique. Vous avez totalement raison, la r?solution de l?ONU ?tait totalement ill?gale en vertu de la charte onusienne et ill?gitime en vertu de la situation sur le terrain libyen, un pays qui subissait une agression men?e par des para-militaires ?trangers et des royalistes nationaux totalement discr?dit?s. Certains pays qui ont laiss? passer cette r?solution inique, je songe ? la Chine et ? la Russie, le regrettent, et c?est ce qui me fait penser qu?ils ne laisseront jamais passer semblable r?solution frauduleuse ? propos de la Syrie. Mais ? plus long terme, ce qu?il faut bien comprendre, c?est que les organisations internationales comme l?ONU ne sont pas des organisations libres et ind?pendantes. Ce sont des organismes d?accr?ditation des activit?s de subversion internationales des puissances imp?rialistes qui les manipulent et leur font sanctionner tous leurs m?faits ; c??tait ainsi dans le pass? et il en sera de m?me dans l?avenir. La crise libyenne n?a pas ?t? un tournant dans ces pratiques n?o-coloniales ? l?ONU, l?instrument diplomatique des ?tats-Unis.

La NR/ Certains pensent que l?un des objectifs de cette guerre serait ?de s?assurer le contr?le de la r?gion et prot?ger Tel-Aviv, notamment contre les pays hostiles ? Isra?l dont les trois principaux sont l?Iran, la Syrie et la Libye. ? D?apr?s-vous, Isra?l aurait-il une implication dans ces ?r?voltes? ?

Robert Bibeau?: Isra?l n?est qu?une des puissances imp?rialistes qui s?activent en terre arabe. L?ensemble de la politique imp?rialiste ouest-europ?enne et ?tats-unienne n?est pas d?termin?e par et pour Isra?l, contrairement ? ce que laissent entendre les courants conspirationnistes et les lobbyistes isra?liens. Quand tout allait bien pour les puissances imp?rialistes occidentales, quand elles dominaient le monde en collaboration avec le social-imp?rialisme sovi?tique et maintenant qu?elles le dominent en concurrence avec la Chine, depuis l?effondrement du bloc r?visionniste en 1991, l??tat sioniste (Isra?l) avait un r?le particulier ? jouer dans cette partie du monde. Isra?l ?tait la base avanc?e de l?imp?rialisme occidental au Levant, la base militaire ?tats-unienne et l??peron plant? dans le flanc du monde arabe. Maintenant que tout va mal pour les puissances occidentales au point o? on se questionne aux ?tats-Unis s?ils pourront payer leurs fonctionnaires ? chaque mois d?ao?t de chaque ann?e, au point o? elles se demandent ? Bruxelles si elles n?expulseront pas certains pays de l?alliance europ?enne contre nature, quand tout va mal au point qu?un groupe paramilitaire comme le Hezbollah a d?fait par deux fois la quatri?me arm?e ?la plus puissante du monde?, au point o? les ?tats-Unis mettent fin ? leur programme spatial et au projet de fabrication de l?avion de chasse F-35 faute d?argent, Isra?l perd de plus en plus de son importance strat?gique et symbolique.

Les am?ricains et les occidentaux peuvent blanchir leur argent mafieux ailleurs qu?en Isra?l, vous savez. Quand Isra?l aura perdu toute importance g?ostrat?gique, il ne vous restera plus ? vous peuples arabes ? terminer le travail et ? retourner tous ces immigrants ashk?nazes l? d?o? ils viennent en Europe et en Am?rique. Non, la guerre en Libye n?a rien ? voir avec la faillite du projet sioniste en terre palestinienne. Non, Isra?l et ses quelques kilom?tres carr?s n?est pas l??picentre de la politique universelle intergalactique. Retournez les ?conspirationnistes et les lobbyistes? ? leur t?l?r?alit?.

La NR/ Comment appr?hendez-vous l?apr?s-Kadhafi ? Ne va-t-on pas assister ? un nouvel Irak avec notamment une division du pays et une guerre fratricide entre diff?rentes tribus?

Robert Bibeau?: La guerre fratricide entre diff?rentes tribus libyennes ? initi?es et impuls?es par quelques puissances occidentales dont la France a d?j? eu lieu se poursuit en ce moment. Mais voyez-vous, quand les tribus dissidentes de Cyr?na?que r?aliseront qu?elles ont servi de chair ? canon et de justification pour saccager leur pays tout entier et que rien des richesses nationales ne leur est retourn?, qu?elles ont troqu? un exploiteur italien contre un exploiteur fran?ais et britannique, alors vous verrez le vent tourner d?finitivement. Je ne donnerai pas cher de la peau des mercenaires du CNT et des royalistes d?test?s (qui ont ?t? renvers?s il y a des ann?es) ? ce moment-l?. D?ici l?, comptez les semaines avant que cela se produise. Et les quelques avions canadiens, fran?ais, britanniques et du Qatar ren?gats ne seront plus d?aucune utilit?.

La NR/ Vous ?tes de ceux qui ont soutenu l?id?e qu?il y aura un ?tat palestinien souverain ? Comment voyez-vous la r?alisation d?un tel objectif, nonobstant l??tat actuel de la trag?die palestinienne ?

Robert Bibeau?: Les individus et les gouvernements qui aiment la Palestine doivent s?opposer farouchement ? la r?solution de trahison nationale, pilot?e par la bande de tra?tres de l?Autorit? palestinienne ? l?ONU. Le peuple palestinien ne r?siste pas et ne verse pas son sang depuis soixante-quatre ans (R?solution 181 ill?gale et ill?gitime de l?ONU en 1947) pour r?cup?rer 20% de sa terre nationale sans Al Qods et sans retour des r?fugi?s, sans lib?ration des 11 000 prisonniers politiques, sans d?molition du mur de la honte isra?lien en Cisjordanie, etc. Cette r?solution de trahison nationale ne vise qu?? officialiser avec le soi-disant accord palestinien l?arnaque perp?tr?e en 1947 ? l?ONU. Un h?ros de la r?sistance arabe disait r?cemment ? Beyrouth, au Liban : ?Le peuple palestinien et les peuples arabes n?ont jamais mandat? quiconque pour renoncer ? 80% de la terre palestinienne et arabe ? Al Qods et au droit de retour de tous les r?fugi?s palestiniens de la diaspora.?.

Robert Bibeau?: Le drame palestinien se r?soudra un jour, et ? la satisfaction du peuple palestinien. Quand les puissances imp?rialistes d?cadentes seront en bouleversement interne complet avec des r?volutions populaires sur les bras, la crise ?conomique s?approfondissant sous les coups de boutoir de leurs concurrents de l?alliance de Shanghai (Russie, Iran, Syrie, ?tats de l?ancienne Union sovi?tique, possiblement l?Inde) sous la gouverne de la nouvelle puissance imp?rialiste chinoise, la destin?e d?une bande de paum?s emmur?e et encercl?e au milieu de plus de quatre cents millions d?Arabes qui en auront assez de leur arrogance et de leurs crimes contre l?humanit?, ces mis?rables r?chapp?s national-socialistes-sionistes vomissant leur racisme sont ? la veille de ravaler leur crachat grossier. Noam Chomsky, qui aime bien ces sionistes, les a r?cemment avertis : ? vouloir tout prendre de la terre palestinienne (refus de la r?solution Abbas ? l?ONU), ?vous sionistes risquez de tout perdre?. Comme ces paroles sont proph?tiques, monsieur Chomsky !

La NR/ Quels moyens de lutte, d?apr?s vous, pour atteindre un tel but, sachant qu?Isra?l est soutenu par les puissances occidentales alors que le soutien arabe ? cette cause ne se limite qu?? des d?clarations, comme on l?a vu dans la plupart des cas ?

Robert Bibeau?: Je viens de l?expliquer, et Gilad Atzmon (2), jazzman r?put? et anti-sioniste cons?quent, l?a bien expliqu? dans un texte r?cent. Le jour o? les imp?rialistes ont cess? d?appuyer les Afrikaners imp?rialistes s?en fut fait du pouvoir d?apartheid en Afrique du Sud. Dans ce cas, l?imp?rialisme occidental, alors triomphant, passa le t?moin ? une bande de collaborateurs fiables, noirs et blancs, sous la gouverne de l?ic?ne de la lutte anti-apartheid, Nelson Mandela. Je ne suis pas assur? que cette fois les imp?rialistes prendront la peine de trouver une ic?ne anti-apartheid palestinienne cr?dible et sereine. Je crois plut?t que les centaines de milliers d?Isra?liens sionistes riches poss?dant le double passeport s?enfuiront et abandonneront la chair ? canon isra?lienne, les ashk?nazes pauvres et les s?pharades pauvres sur le terrain. J?ai absolument confiance que le grand peuple palestinien victorieux traitera avec la plus grande cl?mence son bourreau d?hier et trouvera avec ceux qui restent un terrain d?entente juste et ?quitable, comme il en fut pendant des si?cles sur cette terre de passage avant l?intrusion du sionisme meurtrier.

La NR/ ?Pour vous, la premi?re injustice commise ? l?encontre des Palestiniens fut le 29 novembre 1947, avec le vote de la r?solution 181 pour le partage de la Palestine. R?solution que vous qualifiez d?ill?gitime. Pourquoi ? Quelle aurait ?t? la proc?dure ? tenir par la SDN face ? la situation ?

Robert Bibeau?: La Soci?t? de nations (SDN) ou l?ONU n?avait aucun droit d?intervenir en Palestine sous mandat britannique. Le territoire de la Palestine, d?coupage arbitraire conclu entre la France et la Grande-Bretagne au lendemain de la premi?re guerre mondiale, avait ?t? fix? unilat?ralement par les puissances imp?rialistes. Une fois ce d?coupage r?alis?, il appartenait aux peuples r?sidant sur ces territoires de d?cider de leurs sorts respectifs ? l?occasion de ce grand mouvement de d?colonisation amorc? suite ? la fin de la Seconde guerre mondiale. Jamais aucun r?f?rendum n?a ?t? tenu dans ce territoire sous protectorat britannique, et vous savez pourquoi ?

Parce que ? l??vidence, la nation palestinienne en cours de constitution sur ce territoire de la Palestine du mandat Britannique aurait rejet? toute d?cision inique, injuste, ill?gitime et ill?gale de partage de sa terre ancestrale pour en c?der une parcelle, si petite soit-elle, ? une coterie religieuse venue d?Europe o? les occidentaux de diverses origines leur avait fait un bien mauvais sort. L?ONU n?avait pas ? r?parer un tort contre une minorit? religieuse pers?cut?e en Europe en cr?ant un pr?judice encore plus grand contre un peuple qui n?avait rien, absolument rien ? voir avec ces pers?cutions religieuses. La question juive est une question de pers?cution religieuse et en aucun cas une question nationale. Dieu ? Yahweh n?est pas un agent immobilier et il n?a jamais garanti l?usufruit d?une terre ou d?une propri?t? ? quelque peuple que ce soit. Les radotages de la Thorah n?ont pas ? ?tre consid?r?s par la communaut? internationale ou par l?ONU.

La NR/ Vous ?tes l?un des rares analystes qui croient que cette demande d?adh?sion risque de pi?ger les Palestiniens eux-m?mes, puisque dans ce cas, ils doivent ?renoncer ? 80% de la terre de la Palestine de 1947, renoncer ? Al Qods (J?rusalem) et renoncer d?finitivement au droit de retour sur leur terre pour les millions de r?fugi?s de 1948, 1967 et 1973?. Vu le rapport de force actuel, dans quelle mesure cela serait-il r?alisable ?

Robert Bibeau? L?un des grands probl?mes de notre temps agit?, excit?, rapide et frustr?, c?est l??gocentrisme, l??go?sme et le narcissisme. M?mes les analystes politiques se comportent comme si un ?v?nement historique ?(un conflit entre un peuple autochtone et une communaut? religieuse expatri?e et exfiltr?e) devait se r?gler du temps de leur vivant. L?histoire de l?humanit? n?est pas soumise aux contraintes de notre narcissisme petit-bourgeois. L?histoire arabe au Levant date de si?cles et de si?cles et le rapport de force actuel entre la quatri?me arm?e du monde d?faite dans tous ses conflits depuis l?an 2000 et le peuple palestinien emprisonn?, massacr? et spoli? depuis 1947 n?est qu?un court instant dans l?historicit? arabe.

Robert Bibeau?: Voyez-vous monsieur, un jour, les forces mauresques ont occup? l?Espagne chr?tienne et cette occupation a dur? 800 ans avant que le dernier calife de Grenade l??blouissante ne soit chass? de la terre espagnole qu?il occupait. Qui aurait dit huit cent ans auparavant qu?un jour Ferdinand d?Aragon et Isabelle de Castille expulseraient le dernier sultan mauresque de la terre ib?rique, puis que l?Inquisition chasserait ensuite tous les juifs pratiquants de la terre chr?tienne d?Espagne ? La Palestine dans dix, quarante ou cent ans redeviendra terre des palestiniens car les palestiniens r?sistent et ne veulent pas dispara?tre, et tant que ce peuple ne voudra pas dispara?tre, il ne dispara?tra pas.

La NR/? Vous ?tes de ceux qui soutiennent le boycott comme moyen de pression sur Isra?l. En France, des activistes de la campagne BDS ont ?t? jug?s pour actes antis?mites, alors qu?actuellement, on amorce une nouvelle campagne, celle de l?islamophobie. N?assiste-t-on pas ? la juda?sation de la soci?t? fran?aise ?

Robert Bibeau?: La juda?sation de la soci?t? fran?aise est un mythe. Le peuple fran?ais est parmi les peuples les plus ath?es de la terre. Ils ne sont pas du tout en train de se convertir au juda?sme. De plus, le peuple fran?ais dans sa grande majorit? d?sapprouve les s?vices que les isra?liens sionistes font subir aux palestiniens. Mais le peuple fran?ais vit sous la dictature des riches qui lui imposent leur politique de soutien ? leurs amis imp?rialistes isra?liens avec lesquels ils font du commerce, du blanchiment d?argent, de la recherche sur les armes de destruction massive, armes que les isra?liens testent ensuite sur le peuple palestinien (rappelez-vous les bombes au phosphore blanc et les armes ? sous munitions avec r?sidus d?uranium appauvri lors du massacre de Gaza en 2008-2009) etc.

Robert Bibeau?: Quand vous demandez, comme vous le faites, si je veux faire pression sur Isra?l, c?est qu?au d?part, vous me coincez dans un dilemme que je refuse absolument. Votre question pr?suppose que l??tat sioniste ? la main sanglante de l?imp?rialisme au Proche-Orient ? est incontournable, ?ternel, imbattable, qu?Isra?l est l? pour rester et dominer et que donc la r?sistance palestinienne doit implorer les thurif?raires des imp?rialistes am?ricains de c?der un peu de terrain, un peu de droits, que la r?sistance doit ?faire pression? sur la ?grande puissance imp?rialiste? isra?lienne pour lui arracher quelques concessions. Tout cela est faux. C?est une fa?on de laisser croire, comme le fait Mahmoud Abbas, que la r?sistance veut 20% de la terre palestinienne. C?est faux, la vraie r?sistance arabe veut 100% de la terre palestinienne pour les palestiniens. La puissance imp?rialiste isra?lienne doit ?tre totalement ?radiqu?e du Proche-Orient, d?truite dans ses fondements comme quelque chose de mauvais dont on ne peut r?cup?rer ne serait-ce qu?une parcelle.

Aucun compromis n?est possible avec cette puissance imp?rialiste ; tant qu?elle survivra, elle fera ce pourquoi elle a ?t? cr??e, c?est-?-dire occup?e, spoli?e, tu?e, domin?e, exploit?e. La contradiction fondamentale entre le peuple palestinien et le sionisme, qui est l?id?ologie de l?imp?rialisme isra?lien, est de nature antagoniste. Ou bien la nation palestinienne opprim?e dispara?t ou l?imp?rialisme et l??tat imp?rialiste isra?lien disparaissent. Les deux entit?s ne peuvent survivre sur le m?me sol national palestinien.

Robert Bibeau?: Alors, non, je ne soutiens pas le boycott comme moyen de pression sur Isra?l, pas du tout. On ne peut faire ?pression? sur un ?tat pour qu?il se fasse hara-kiri et disparaisse. Je soutiens le boycott strictement comme moyen d?interpeller et de sensibiliser la population des pays occidentaux sur l?agression sioniste contre le peuple palestinien, sur la cause palestinienne, sur les souffrances et la r?sistance du peuple palestinien, etc. Le BDS est une vaste campagne de propagande pour la juste cause palestinienne. Voyez-vous, chaque fois que nous tenons une ligne de piquetage pour le Boycott ? BDS, nous devons apporter de l?information, des tracts pour dire aux gens ce que nous faisons l?. Chaque fois que l?on pr?sente une r?solution pour qu?une assembl?e syndicale adopte une mesure de r?torsion ou de boycott ou de retrait des investissements, nous devons expliquer, justifier notre proposition et de la sorte, nous sensibilisons notre auditoire ? cette injustice qu?est l?accaparement de la terre palestinienne par des religieux hyst?riques ? la solde d?imp?rialistes v?reux et mafieux, rien de plus. Le peuple palestinien ne sera jamais lib?r? par le boycott et par le BDS. ? la fin, s?il est payant pour les grands et les petits capitalistes d?investir dans l?entit? isra?lienne, l?int?r?t capitaliste pr?vaudra si bien que vous aurez rapidement atteint la limite de l?efficacit? de ce mouvement BDS.

D?ailleurs, le peuple d?Afrique du Sud n?a pas ?t? lib?r? par le boycott, c?est la petite bourgeoisie opportuniste et r?formiste qui fait circuler ce mythe. L?imp?rialisme international comprenant sa branche canadienne avec Brian Mulroney, ex-Premier ministre r?actionnaire, est arriv? ? la conclusion un certain jour qu?il ?tait pr?f?rable de d?manteler la colonie de peuplement traditionnelle du Cap et de donner ? la bourgeoisie noire locale le r?le de jouer, comme dans toutes les autres n?o-colonies d?Afrique, au portefaix de l?imp?rialisme aupr?s du prol?tariat national sur africain. La chose a ?t? plus longue et plus p?nible en Afrique du Sud qu?ailleurs en Afrique, ? cause de l?importante minorit? blanche raciste, voil? tout.

Robert Bibeau?: La contradiction qui persiste au sein du camp imp?rialiste en ce moment ? propos de la question palestinienne est celle entre une faction (l?Europe occidentale par exemple) qui pense qu?il est temps d?accorder un bantoustan au peuple palestinien et de laisser la bourgeoisie compradore palestinienne (l?Autorit? palestinienne sans autorit? et l?OLP) jouer son r?le fantoche d?entremetteur local pour la gestion et l?exploitation du prol?tariat palestinien. L?autre faction plus intransigeante (sioniste isra?lien et USA) pense que ce temps n?est pas encore venu et que d?autres spoliations sont encore possibles, une faction sioniste compl?tement hyst?rique pense m?me que le g?nocide total du peuple palestinien est envisageable et r?alisable, ce qui r?soudrait d?finitivement la question palestinienne, ne pensez-vous pas ? Voyez-vous, la plupart des groupes occidentaux de ?soutien au peuple palestinien? voudraient enfermer leurs adh?rents dans ce dilemme : ?Quelle faction imp?rialiste supportez-vous?? les ?conciliants gentils? qui veulent en finir et redonner ?rapidement? 20% de leurs terres aux palestiniens (ceux-l? ne comprennent pas qu?Isra?l refuse ce deal plus qu?avantageux pour lui), ou la faction ?n?gociatrice? des supporteurs du peuple palestinien qui envisage une n?gociation ?ventuelle pour r?troc?der quelque chose comme 10 ou 12% des terres palestiniennes ? leurs ayant droits. Les deux groupes sont des supp?ts de la th?orie de faire ?pression? sur Isra?l. Je ne fais partie ni de l?une ni de l?autre de ces factions de ?soutien au peuple palestinien?.

J?ai ?cout? le peuple palestinien et les peuples arabes, et ce qu?ils veulent, c?est toute la terre spoli?e, tout l?espace colonis? depuis 1947, avant la r?solution de l?ONU. Alors, en bon militant d?une organisation de soutien, j?adh?re aux revendications du peuple que je soutiens. Je ne me donne pas le droit de dicter au peuple palestinien ce que doit ?tre sa lutte et ce qui lui revient de droit ou non, ou s?il devrait s?imposer des restrictions dans ses revendications. Ils ont droit ? toute la terre et ils veulent toute la terre. Je veux toute la terre palestinienne pour les Palestiniens. Comme les choses sont simples quand on ne s??vertue pas ? les rendre compliqu?es? (4).
__________________________________________________________________________
( * ) Entretien r?alis? par Ch?rif Abdeda?m.?? Copie PDF du num?ro de La Nouvelle R?publique (Pp. 11, 12, 13) http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2011-10-12/lnr.pdf?? et? L?article en ligne sur La Nouvelle R?publique (Alger) http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=5694

( * ) Robert Bibeau Un expert canadien en politique internationale ayant occup? plusieurs responsabilit?s : enseignant en histoire, g?ographie et ?conomie, coordonnateur membre de la web-?ducation en mati?re de programme informatique ?ducatif avec diff?rents minist?res, membre d?une douzaine de jurys nationaux et internationaux dans le secteur du multim?dia, auteur et conf?rencier recherch?, journaliste QUI PUBLIE SUR une dizaine de magazines Web.

?

(1)?? http://www.centpapiers.com/chomsky-parle-de-%e2%80%9coccupy-wall-street%e2%80%9d-et-de-l%e2%80%99effondrement-imminent-d%e2%80%99israel/83418

(2)?? http://www.centpapiers.com/la-rasque-francaise-en-libye/83440 et http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5320

(3)?? http://www.gilad.co.uk/writings/gilad-atzmon-obama-the-palestinian-state-zionist-schizophren.html

(4)http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24891? aussi http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/il-y-aura-un-jour-un-etat-101530

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le jour où j’ai rencontré un esclave

Il y a une bonne trentaine d’années, j’ai séjourné assez longuement au Sénégal. J’ai été ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Une analyse fort intéressante, d’une logique impeccable qui ne peut qu’alimenter positivement toute réflexion sérieuse sur les sujets abordés.