Accueil / A C T U A L I T É / Le p?trole et la mer: richesse ou calamit

Le p?trole et la mer: richesse ou calamit

Lettre : Annie Landry ? H?lier, L’Anse-?-la-Cabane

?les-de-la-Madeleine

Sur ce th?me, se tenait, le jeudi 9 d?cembre ? Cap-aux-Meules, une conf?rence de M. Jean-Marc Carpentier. Le p?trole, nous le savons, est une formidable ?nergie, une incroyable richesse. Lors de son exploitation en mer, des calamit?s peuvent arriver. Ce sont des accidents, nous dit M. Carpentier. ?a n’emp?che pas la Norv?ge, dans la mer du Nord en Europe, d’exploiter le p?trole ? fond. Il omet de dire qu’en 2007, il s’est produit l? un important d?versement. De toute fa?on, ?a fait partie des risques, selon lui.

Devant une telle affirmation, on ne peut s’emp?cher de se demander: quelle est l’ampleur ces risques? Le Devoir du 13 mai 2010 rapporte en effet que, dans le golfe du Mexique seulement, entre 2001 et 2007 (sur 6 ans), il s’est produit 1 443 accidents impliquant 23 plateformes p?troli?res. Ces accidents ont caus? 356 fuites d’huile et occasionn? 41 d?c?s. Ces chiffres, bien s?r, ne tiennent pas compte de la r?cente catastrophe du Deepwater Horizon.

Si nous consid?rons la plan?te enti?re, non seulement le risque z?ro n’existe pas mais, selon d’autres sources, les risques seraient plut?t de l’ordre de 20%. Ce n’est pas rien. N’emp?che que notre conf?rencier nous dit que dans le golfe du Mexique, ? Terre-Neuve, en Norv?ge, on l’exploite, le p?trole en mer. ?a se fait, ?a marche et c’est payant. C’est si payant qu’en Norv?ge, par exemple, on a r?ussi ? constituer un fonds de 300 milliards $ afin de d?dommager les g?n?rations futures pour l’?puisement d’une ressource non renouvelable et l’augmentation des ?missions ? effet de serre.

M. Carpentier va encore plus loin dans cette logique. Il nous rappelle qu’en septembre dernier se tenait ? Montr?al le Congr?s mondial de l’?nergie. Lors de ce congr?s, on a parl? des pays en ?mergence, comme la Chine et l’Inde, qui r?clament leur juste part de p?trole. En effet, on pr?voit que d’ici peu un milliard de personnes gagneront 10 000$ par an et consommeront du p?trole. Un milliard de personnes disposant de 10 000$ par an, ?a fait beaucoup de milliards. La loi de l’offre et la demande ferait que le p?trole deviendrait rare et cher. Quelle opportunit?! Si on reprend cette logique d’explosion du march?, il est facile de pr?voir qu’un gisement comme Old Harry, ? 80 km des ?les-de-la-Madeleine et 100 km de Terre-Neuve, pourrait valoir, dans cinq ? 10 ans maximum, des milliers de milliards. Quelle formidable richesse en effet! Peut-?tre pourrions-nous choisir de mettre cette formidable richesse ?en valeur? en la laissant ?prendre de la valeur? sur cinq, 10, 15, 20 ans? ? l’envers de la Norv?ge, peut-?tre pourrions-nous choisir de laisser au fond du golfe, le temps qu’il faudra, ce fonds pour les g?n?rations futures. Peut-?tre les g?n?rations qui viennent, justement, sauront-elles mieux que nous exploiter avec m?nagement, discernement, ?quilibre ces ressources non renouvelables, de plus en plus difficiles d’acc?s, rares et pr?cieuses.

Pour le moment, associ? aux changements climatiques, l’in?vitable pic p?trolier nous oblige ? nous lib?rer progressivement des ?nergies fossiles en favorisant l’adoption des ?nergies renouvelables. Dans le golfe du Saint-Laurent, nous avons des gisements ?oliens reconnus parmi les plus importants au monde. Pourquoi ne pourrions-nous pas ?riger de gigantesques plateformes ?oliennes dans la mer, capables d’alimenter une partie de l’Am?rique du Nord qui r?clame plus d’?nergies renouvelables? De telles ?oliennes offshore existent dans la mer du Nord. ?a marche, c’est cr?ateur d’emplois, en somme c’est payant. De plus, ?a serait une industrie conciliable avec nos activit?s de p?che et de tourisme d?j? en place. Peut-?tre pourrions-nous choisir la richesse sans la calamit??

? l’occasion de No?l et du Nouvel An, je nous souhaite ? tous un monde o? la conscience de notre interd?pendance et de la fragilit? de notre environnement guident nos choix de d?veloppement endurable.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

SAVOIR FAIRE: Au bouleau !

Il ne s’agit plus de traverser la rue pour en trouver, du boulot, mais seulement ...