Accueil / T Y P E S / Chroniques / LE PAPE FRAN?OIS, CHEF D??TAT, AU SERVICE DE L?EMPIRE

LE PAPE FRAN?OIS, CHEF D??TAT, AU SERVICE DE L?EMPIRE

?

capriles-papa - CP

Incroyable, mais vrai, le pape Fran?ois, comme chef d??tat du Vatican, re?ois le candidat d?fait ? la derni?re ?lection pr?sidentielle au? Venezuela, Henrique Capriles, l?homme de Washington pour d?stabiliser le Venezuela.?

Qui est Henrique Capriles? Il fut d?abord et avant tout un acteur important du coup d??tat militaire qui renversa, en 2002, pour 48 heures, le gouvernement d?mocratique et l?gitime d?Hugo Chavez. Lors de ce coup d??tat, ?il avait assailli avec l?extr?me droite, l?ambassade de Cuba,???l?encontre du droit international qui prot?ge toute repr?sentation diplomatique ? travers le monde, pour s?y introduire et y causer de nombreux dommages. De v?ritables actes terroristes que nos soci?t?s ne sauraient tol?rer.?

C?est, ce m?me Henrique Capriles qui a incit? ses partisans, suite ? sa d?faite ?lectorale d?avril dernier,? d?aller se d?fouler en saccageant des centres de sant?, des centres communautaires, provoquant la mort de 17 personnes et ?faisant plus de 65 bless?s. Il est l?homme de main de Washington pour cr?er le chaos et cr?er les conditions pour un coup d??tat militaire en vue de permettre ? Washington et aux oligarchies nationales de reprendre le contr?le du pays, de ses richesses et de ses institutions politiques. ?En recevant Henrique Capriles, le pape Fran?ois re?oit exactement les porteurs de ce projet diabolique.?

De cela, le pape Fran?ois ne peut feindre l?ignorance, son nouveau Secr?taire d??tat ?tant l?ex-nonce apostolique? au Venezuela, Pietro Parolin. De plus, comme cardinal argentin, il a pu suivre ? travers ses contacts et les divers m?dias de communication, tous ces ?v?nements qui ont marqu? le r?gne du pr?sident Chavez. Lors de sa rencontre avec le pr?sident Maduro, en juin dernier, il avait tous les dossiers en main pour en discuter avec ce dernier.?

Le seul fait de recevoir ce candidat qui s?est refus?, ? ce jour, de reconna?tre les r?sultats des derni?res ?lections pr?sidentielles, lesquels furent confirm?s par la communaut? internationale, le Conseil ?lectoral national, le Tribunal sup?rieur de justice, est un affront ? l??tat v?n?zu?lien sous la gouvernance l?gitime et constitutionnelle du pr?sident Maduro.?

Quelle autorit? morale a Henrique Capriles ?pour discuter avec le pape Fran?ois de l?avenir du Venezuela? Quel message envoie le pape Fran?ois au peuple v?n?zu?lien et aux peuples ?mergents de l?Am?rique latine, en recevant ce candidat d?fait, auteur de nombreux crimes et sans respect pour le peuple v?n?zu?lien et la Constitution??

A-t-il pris le temps de lui parler de son condo, achet? 5 millions de dollars ? New York, peu de temps avant la derni?re campagne ?lectorale? Lui a-t-il parl? de l?importance de changer les c?urs avant de vouloir changer les structures, discours amplement utilis? pour contenir l?action des r?volutionnaires? Lui a-t-il rappel? qu?il ?tait contre toutes les tentatives de coup d??tat et contre tout usage de la violence? Lui a-t-il rappel? l?importance d?agir dans le cadre des institutions existantes et de l?actuelle constitution, voulue et vot?e par le peuple??

Imaginons un seul instant que Lopez Obrador, candidat d?fait aux ?lections pr?sidentielles mexicaines ait demand? une audience au Pape pour y d?noncer la corruption, les irr?gularit?s, etc. Nous pouvons ?tre certains que cette demande n?aurait pas franchi les murs de la nonciature apostolique de ce pays.?

Mieux encore, supposons que Xiomara Castro, soit la candidate d?faite au Honduras, suite au scrutin du 25 novembre prochain, et qu?elle demande ? ?tre re?ue par le Pape pour faire ?tat des assassinats politiques, de la corruption et des nombreuses fraudes ?lectorales ayant marqu? cette ?lection. Sera-t-elle re?ue les bras ouverts par le Pape alors que son parcours politique est sans tache??

Ce ne sera certainement pas le cardinal Oscar Andres Rodrigues Maradiaga, collaborateur des putschistes qui ont? renvers?, en 2009, le pr?sident l?gitime d?alors, Manuel Zelaya, ?poux de Xiamora Castro, qui va lui ouvrir les portes pour qu?elle aille tout dire au Pape.?

Cette audience, accord?e par le pape Fran?ois, est un jour sombre qui marquera encore pour longtemps la d?pendance de l??tat du Vatican de Washington et des oligarchies nationales. Ce fait d?montre, mieux que tous les discours, que le Vatican est toujours une marionnette au service de l?Empire.?

Le pasteur Fran?ois, lorsqu?il devient chef d??tat, perd beaucoup de son ind?pendance et de sa libert?. Il y perd ?galement beaucoup de son charme et de sa cr?dibilit?. Avec l?entourage qu?il s?est donn?, pas surprenant que de tels ?v?nements se produisent.?

L??glise ne pourra ind?finiment servir deux maitres?: Dieu et Mammon.?

?

Oscar Fortin?

Qu?bec, le 6 novembre 2013??

http://humanisme.blogspot.com ?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCVI) : retour au Brésil avec un premier coup de filet à la Netflix

On a un peu laissé de côté le Brésil, avec la folie furieuse des atterrissages ...

4 Commentaire

  1. avatar

    Bonjour M. Fortin, je lis à travers ce texte une certaine déception. Pour ma part j’y vois en se geste l’aspect négatif d’une tradition millénaire, la hiérarchisation par nomination élitiste. Plaçant le chef au service de l’institution plus, qu’au service de la vocation de l’institution, il y a tout un monde de différence. Et malheureusement pour nous, ce modèle de nomination est omniprésent dans toutes les structures de la société moderne. J’élabore actuellement un peu plus ma pensée, pour mon prochain texte. Portez-vous bien!

  2. avatar

    Merci M. Monty pour votre commentaire. JP II ou Benoît XVI eurent reçu Enrique Capriles, ça ne m’aurait pas surpris, les deux s’étant déjà fortement manifestés comme des alliés fidèles à l’empire. On se souviendra de la lutte menée de JP II en concertation avec le président Reagan contre les sandinistes et les théologiens de la libération, et de cette fête d’anniversaire de Benoit XVI dans les jardins de la Maison-Blanche.

    Le pape François tranche sur ces deux prédécesseurs. D’abord sa vie de simplicité, son message très collé aux Évangiles et aux problèmes que nous vivons. Sa proximité avec les pauvres n’est pas seulement de paroles, mais aussi de gestes concrets. Qu’il tombe dans le piège des forces de l’Empire pour donner de la crédibilité à un homme politique, plus fasciste que démocratique et plus terroriste que pacifiste, cela me déçoit beaucoup. Par contre avec ses nominations, surtout celui comme secrétaire d’État, Pietro Parolin, il fallait s’attendre que ça se produise.

    Contre toute espérance, je continue d’espérer…

    Merci bien pour votre commentaire.

  3. avatar

    Merci de nous informer M.Fortin et de partager vos déceptions.

    Pour vous encourager, observez le nombre de membres du Mouvement de Focolari (100,000 dans 182 pays) nominés à travers le monde entier et vous aurez une idée de ce que prépare ce François sur le terrain.

    Qui a remplacé Pietro Parolin comme Nonce apostolique au Venezuela ?
    « La nomination du Piémontais Aldo Giordano au poste de nonce apostolique au Venezuela augmente le nombre des représentants pontificaux qui font partie des Focolari. » ref

    Je crois sincèrement que, comme nous faisons la séparation de la religion de l’état, ce François fait aussi la séparation entre Église-État et les évangiles près des gens.

    Une très bonne journée à vous Oscar.

    DG

  4. avatar

    Merci Denis pour cette référence au Mouvement de Focolari que je ne connaissais pas. C’est la première fois que j’en vois la référence. J’ai lu les références que tu donnes et je trouve qu’il y a là une spiritualité qui repose sur les deux grands piliers de la foi: l’amour inconditionnel et l’unité dans l’engagement pour toujours mieux servir. C’est ce que j’en ai compris à la première lecture.

    Du nouveau Nonce apostolique à Caracas, je sais qu’il a une bonne expérience de la Communauté européenne et qu’il saura apporter de son expérience dans la réalisation du grand rêve de Bolivar et de Chavez: le regroupement de tous les pays de l’Amérique du Sud (UNASUR-MERCOSUR) et éventuellement de toute l’Amérique latine et des Caraïbles (CELAC).

    Merci pour toutes ces informations.

    Bonne journée