Accueil / T Y P E S / Articles / Le niveau scolaire baisse, cette fois-ci c?est vrai

Le niveau scolaire baisse, cette fois-ci c?est vrai

 

[Il n’y a pas qu’en France, c’est g?n?ral … Les gens ne lisent plus, lisent en diagonale, ou lisent sans comprendre , d?ficit d’attention, zapping, et donnent ainsi le pouvoir ? un r?seau web ?d’apporter les r?ponses …. qui contr?le le r?seau ? ]

A force de crier au loup, c?est en vain qu?on appelle au secours s?il surgit? On a tellement d?nonc? la baisse du niveau, alors qu?il montait, comme le montraient les ?valuations faites ? la veille du service militaire, lors des ??trois jours??, qu?aujourd?hui l?opinion ne s?alarme gu?re, alors qu?il baisse pour de bon.
Il faut pourtant sonner le tocsin. Tous les indicateurs sont au rouge. Dans les fameuses enqu?tes PISA, la France est pass?e entre 2000 et 2009, pour la compr?hension de l??crit, du 10e rang sur 27 pays au 17e sur 33.

La proportion d??l?ves qui ne ma?trisent pas cette comp?tence a augment? d?un tiers, passant de 15,2 %, ? 19,7 %. En math?matiques, nous reculons ?galement et nous sommes dans la moyenne maintenant, alors que nous faisions partie du peloton de t?te.

Ces chiffres g?nent : on les conteste. Ce sont des ?valuations de comp?tences ? 15 ans, qui mesurent indirectement les acquisitions scolaires?

Et pour ne pas risquer d??tre mal jug?s, nous nous sommes retir?s de l?enqu?te internationale sur les math?matiques et les sciences. Mieux vaut ne pas prendre sa temp?rature que de mesurer sa fi?vre.

Mais cela ne l?emp?che pas de monter. Les donn?es s?accumulent.

Voici une autre enqu?te internationale qui, elle, fait r?f?rence aux programmes scolaires (Pirls). Elle porte sur les comp?tences en lecture apr?s quatre ann?es d??cole obligatoire, donc ? la fin du CM1.

En 2006, sur 21 pays europ?ens, la France se place entre le 14e et le 19e rang selon les types de textes et les comp?tences ?valu?es.

Les enqu?tes nationales vont dans le m?me sens. Le minist?re a publi? une synth?se des ?valuations du niveau en CM2 de 1987 ? 2007 (note d?information 08 38).

Si le niveau est rest? stable de 1987 ? 1997, il a en revanche nettement baiss? entre 1997 et 2007. Le niveau en lecture qui ?tait celui des 10 % les plus faibles en 1997 est, dix ans plus tard, celui de 21 % des ?l?ves.

ENRAYER CETTE R?GRESSION

La baisse se constate quelles que soient les comp?tences. A la m?me dict?e, 46 % des ?l?ves faisaient plus de 15 fautes en 2007, contre 21 % en 1997.

L??volution en calcul est ?galement n?gative. Le recul n??pargne que les enfants des cadres sup?rieurs et des professions intellectuelles, dont les enseignants.

Le dernier num?ro (d?cembre 2012) d?Education et formations, la revue de la direction de l??valuation du minist?re, pr?sente une ?tude sur le niveau en lecture en 1997 et 2007 : la proportion d??l?ves en difficult? est pass?e de 14,9 %, ? 19 %, soit une augmentation d?un tiers.

Un ?l?ve sur trois est faible en orthographe, contre un sur quatre dix ans plus t?t.

Il est urgent de r?fl?chir aux moyens d?enrayer cette r?gression. Les r?sultats convergents et accablants qui viennent d??tre cit?s sont tous ant?rieurs ? la semaine de quatre jours.

Qui peut soutenir qu?elle ait am?lior? les choses ?

Source

Marc Lafontan, Au bout de la route?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Patrick Balkany: Ne passez pas par la case départ

Tous les amateurs de Monopoly ont découvert un jour ou l’autre cette carte « caisse de ...