Accueil / A U T E U R S / COLLABORATEURS DE CENT PAPIERS / Le monde encore myst?rieux des archaea

Le monde encore myst?rieux des archaea

Nous avions en temps utile signal? le r?le que les pal?obiologistes attribuent aux archaea ou arch?es dans le d?veloppement de la vie sur la Terre (voir notammenthttp://www.automatesintelligents.com/echanges/2009/fev/darwin.html). Ces organismes sont consid?r?s aujourd’hui comme des formes de vie sp?cifiques, ? distinguer des bact?ries et des organismes multi-cellulaires (eucaryotes). Il n’est toujours pas possible de pr?ciser comment les archaea seraient apparues sur la plan?te, autrement dit de quel processus, proche ou non de celui caract?risant les bact?ries et les eucaryotes, elles ont pu b?n?ficier.
Jean-Paul Baquiast 07/11/2013

Archeae dans un milieu marin. L?obscurit? de l?image symbolise assez bien les myst?res entourant ces cellules

?archae - CP

Nous avions en temps utile signal? le r?le que les pal?obiologistes attribuent aux archaea ou arch?es dans le d?veloppement de la vie sur la Terre (voir notammenthttp://www.automatesintelligents.com/echanges/2009/fev/darwin.html). Ces organismes sont consid?r?s aujourd’hui comme des formes de vie sp?cifiques, ? distinguer des bact?ries et des organismes multi-cellulaires (eucaryotes). Il n’est toujours pas possible de pr?ciser comment les archaea seraient apparues sur la plan?te, autrement dit de quel processus, proche ou non de celui caract?risant les bact?ries et les eucaryotes, elles ont pu b?n?ficier .

L’hypoth?se selon laquelle trois formes de vie diff?rentes auraient pu, par des processus diff?rents, se d?velopper sur Terre, serait particuli?rement int?ressante. Elle pourrait soutenir l’id?e que, sur une plan?te habitable, la vie peut provenir d’origines multiples, ?ventuellement dans certains cas ? partir de composants pr?biotiques venus de l’espace (cf notre article?Les mol?cules de la vie prennent leur origine dans l’espace?). D’ou l’int?r?t d’essayer d’en rechercher des traces dans le syst?me solaire, en premier lieu sur Mars, au sein de zones ?ventuellement propices.

Aujourd’hui, bien que plus ou moins dissemblables, les 3 formes de vie connues ont r?ussi ? coexister, voire ? former des symbioses. Ceci n’exclut pas que d’autres souches moins bien arm?es aient ?t? ?limin?es d?s les origines. Les archaea sont particuli?rement bien repr?sent?es dans les milieux extr?mes, comme dans le fonds des mers o?, avec certaines formes de bact?ries dite extr?mophiles, elles constituent les seules formes de vie active. D’o? l’hypoth?se qu’elles aient ?t? les premi?res ? coloniser la Terre primitive.

Elles ne sont pas encore ?tudi?es avec les moyens importants consacr?s aux bact?ries et cellules ? noyau, d’autant plus qu’elles ne se reproduisent pas en laboratoire. C’est pourquoi les chercheurs qui dor?navant s’attachent ? les observer dans leur milieu naturel devraient avoir l’occasion de faire des d?couvertes int?ressantes, susceptibles m?me de modifier en profondeur l’id?e que l’on se fait de la vie, y compris sous ses formes r?centes. Avis aux jeunes scientifiques?!!

C’est ainsi qu’une ?quipe dirig?e par la Pr Karen Lloyd, de l’Universit? du Tennessee, ? Knoxville, a montr? en 2013 que les archaea pouvaient se nourrir dans les fonds sous-marins en d?gradant les prot?ines qui s’y trouvent sous forme de d?chets. Elles utilisent des enzymes extracellulaires secr?t?es par elles, selon des commandes g?n?tiques sp?cifiques. Le processus est plus efficace que ceux utilis?s par les bact?ries et les autres cellules, qui rel?vent du cycle alimentaire classique. D’o? une adaptabilit? plus grande en ces milieux extr?mes. 1)

haloferax - CPEn 2013 ?galement une ?quipe dirig?e par le Dr Thorsten Allers, de l’Universit? de Nottingham (UK) a montr? que les archeae?Haloferax volcanii?(image)?que l’on trouve notamment dans un autre milieu inhospitalier, les mers tr?s sal?es (en l’esp?ce la Mer Morte), peuvent se reproduire en court-circuitant les processus de r?plication de l’ADN d?crits dans le mod?le universel d?couvert par Fran?ois Jacob en 1963. Elles y gagnent une plus grande aptitude ? se multiplier, ce qui l? encore augmente leur adaptabilit?. Leur aptitude au transfert horizontal de g?nes avait pr?c?demment ?t? observ?e.?2)

On pourrait se demander pourquoi, dot?es de ces propri?t?s, les archaea n’ont pas ?limin? les autres formes de vie. C’est sans doute parce que les processus en cause manquaient de la souplesse n?cessaire pour se g?n?raliser dans des conditions d’environnement diff?rentes.

Quoi qu’il en soit, les archaea, selon beaucoup de chercheurs, ne se sont pas limit?es ? des formes de vie primitives. On soup?onne que certaines d’entre elles ont pu se transformer et donner naissance aux eucaryotes multi-cellulaires, c’est-?-dire finalement ? l’esp?ce humaine, en s’imposant aux monocellulaires procaryotes, et notamment aux bact?ries, elles-m?mes omnipr?sentes sur Terre semble-t-il depuis les origines. Les auteurs de science-fiction pourront imaginer l’existence d »esp?ces humaines encore inconnues (telles l’abominable homme des neiges) dont les cellules seraient des archeae.

Les archeae pourraient continuer ? entre en comp?tition avec la vie multicellulaire au sein des organismes complexes avec lesquels elles auraient r?alis? des symbioses. L’?quipe de Nottingham, rejointe par d’autres, soup?onnent que les capacit?s de r?plication ??anormales?? dont font preuve les cellules canc?reuses dans ces organismes complexes pourraient avoir ?t? h?rit?es d’anc?tres archeae. Les cellules canc?reuses humaines feraient ainsi appel ? des formes de r?plication proches de celles du?Haloferax volcanii. D’o? l’int?r?t d’approfondir aujourd’hui leur ?tude dans le cadre de la lutte anti-canc?reuse

Une ?tude plus approfondie de cette forme de vie, qualifi?e par les chercheurs de ??proche des autres formes mais n?anmoins ?trang?res ? la vie telle que nous la connaissons?? devrait pouvoir faire appara?tre des propri?t?s encore inconnues mais indispensables aux ?quilibres biologiques de la plan?te. Elle pourrait aussi renseigner sur la vie susceptible de se trouver sur d’autres plan?tes.

 

Pour en savoir plus
Wikipedia?http://fr.wikipedia.org/wiki/Archaea
Wikipedia?http://fr.wikipedia.org/wiki/Haloferax

R?f?rences?

*?Nature?:?Karen G. Lloyd, Lars Schreiber, Dorthe G. Petersen, Kasper U. Kjeldsen, Mark A. Lever, Andrew D. Steen, Ramunas Stepanauskas, Michael Richter, Sara Kleindienst, Sabine Lenk, Andreas Schramm, Bo Barker J?rgensen.?Predominant archaea in marine sediments degrade detrital proteins.Nature, 2013?; DOI?: 10.1038/nature12033

*?Nature?:?Michelle Hawkins, Sunir Malla, Martin J. Blythe, Conrad A. Nieduszynski, Thorsten Allers.Accelerated growth in the absence of DNA replication origins. Nature, 2013?; DOI?: 10.1038/nature12650

* Voir aussi Science Daily?Life, but Not as We Know It?: Rudimentary Form of Life Sidesteps Normal Replication Process?http://www.sciencedaily.com/releases/2013/11/131103140259.htm

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’inertie

Qu’est-ce que l’inertie? En physique, l’inertie d’un corps, dans un référentiel galiléen (dit inertiel), est ...