Accueil / A C T U A L I T É / Le MH370, ou l’exploitation outrancière de la crédulité humaine

Le MH370, ou l’exploitation outrancière de la crédulité humaine

Le retour dans les médias, plus de six ans après les faits, de la disparition restée inexpliquée du MH370 demeure pour moi l’exemple même d’une dérive de l’information qui fait qu’aujourd’hui même les médias dits « mainstream » succombent aux thèses complotistes les plus idiotes, car ils ne vérifient rien et font la course à l’échalote du scoop le plus attirant. Un article de CNN de l’époque du crash l‘a très bien dit : « quand les faits sont rares, l’imagination se déchaîne »…  Et tous alors de se précipiter pour répercuter n’importe quoi ! Depuis plus de six années ! Mais également, ce n’est pas tant le livre de Florence De Changy, dont j’ai parlé précédemment, mais plutôt la floppée de confrères (plutôt des consœurs en l’occurrence) venus lui servir la louche pour encenser un bouquin rempli d’inepties qui m’ennuie.  Pas un pour freiner un peu les dires, à part peut-être la présentatrice Patricia Loison du 23 h de FR3, qui émettra au début du mois de mars dernier quelques timides réserves (voir ici). Tout cet étalage de thèses abracadabrantes m’a donné envie de vous présenter un des cas les plus patents de cette dérive. Vous allez voir, c’est en même temps complètement fou, sinon carrément déjanté, et à la fois pas si éloigné que ça des aberrations lues chez De Changy… car reprises de complots, copiés eux-mêmes d’autres complots… et crus tels quels par certains ! Mais ici, l’objectif financier personnel était plus voyant, disons… :

Des avocats véreux partis avec la caisse

On s’en doute, des gens mal intentionnés ont saisi l’occasion de se faire de l’argent avec cette affaire mystérieuse dès le départ. Certains ont pondu des livres complets en un temps record : l’avion a disparu début mars et le premier d’entre eux, celui de Nigel Cawthorne, est apparu chez les libraires dès le mois d’avril ! Ce ne sera pas le seul. Lorsque le premier ouvrage signé De Changy paraît, le 9 mars 2016, ce n’est pas le premier et sa réédition récente augmentée est aujourd’hui le 130 eme sur la question mis sur le marché !

Des personnes ont tenté de se faire du beurre sur le sujet, d’une autre façon. L’une des plus évidentes s’appelle Monica Ribbeck Kelly et elle est avocate de métier. Associée à un autre avocat, William Wang, elle s’était rendue le lendemain même de l’annonce de la disparition pour rencontrer les familles et les convaincre d’attaquer Boeing et la Malaysia Airlines en procès, contre des paiements d’émoluments bien sûr. C’est ce qu’elle fait à son retour auprès de la Cook County Superior Court, mais une juge (Ketanji Brown Jackson) a rejeté le cas, pourquoi on l’ignore (elle arguait officiellement du fait que ça devait être tenu en Malaisie en priorité).  Mais elle s’était à mon avis renseignée sur l’origine de la plainte. En 2010, en fait la même Ribbeck avait promis la même chose à une famille lors de l’accident de l’Embraer E190 (N°19000223) du Henan Airlines Flight 8387 en promettant de traîner en justice Embraer, et en empochant des avances pour le faire (il y avait eu 44 victimes et 52 survivants, cf ici les deux photos de la catastrophe). Mais elle n’avait engagé aucune procédure, privant la famille, par le délai créé, de faire une deuxième mise en accusation le délai étant passé (à gauche c’est sa présentation PowerPoint de la catastrophe) ! Elle avait fait de même avec le vol Asiana 214 (une compagnie sud coréenne et son avion un B777, le premier accident mortel impliquant l’appareil:  ce qui est à noter, il s’agit de trois adolescentes sur les 291 passagers, un crash dû clairement à une faute de pilotage) !).  Un avion qui avait raté son atterrissage à San Francisco et avait pris feu ensuite comme on peut le voir ici :

Avec là aussi aucune action de menée… Si bien que découverte, cernée, notre avocate délictueuse a fui au Pérou, où il n’existe pas d’accords d’extradition avec les USA !!! Son dossier compromettant avait été dénoncé à propos du crash de LionAir, où était apparu aussi son frère, Manuel von Ribbeck, par Christine Negroni, la spécialiste qui ne voit pas tout pour autant (elle avait raté un détail flagrant, visible ici à gauche, chez la « Lolita Express »:  Nadia Marcinkova qui ne pouvait pas « piloter » le Mustang du musée contrairement à ce qu’elle avait soutenu).

Pour Lion Air, c’était 95 milliards de dollars en compensation dont on parlait…  ce qui avait appâté beaucoup de monde on s’en doute. Pour Negroni, l’avocate avait en effet fait dans les « shenanigans » : des manigances, purement et simplement. Au moins c’était dit !!! Christine Negroni, il faut le signaler, soutient elle la thèse de l’hypoxie des pilotes… s’opposant en cela vertement à Larry Vance, partisan lui du suicide, qu’elle a accusé « d’emmener les gens dans un vol vers l’absurde ». On ignore en revanche ce qu’elle a bien pu dire en face de De Changy le 14 septembre 2016, lors d’un dîner du FCC (le réputé Foreign Correspondents’ Club de Hong Kong) auquel elles participaient toutes les deux, leurs deux explications de la catastrophe s’opposant totalement:

La théorie que l’on n’attendait pas

Bien des théories ont fleuri depuis, toujours sans découverte d’épave. Des théories pires encore que les précédentes, hélas !

Cette fois-ci, je vous propose d’étudier le cheminement de l’une d’entre elles et de commencer plutôt à l’envers de son historique, à partir d’une annonce tonitruante. C’est celle parue le 22 décembre 2018, expliquée ici par The Sun, jamais avare de scoop à retentissements, provenant d’une énième complotiste, débarquée dans l’arène médiatique, devenue complètement folle sur le sujet. » Darlene Tipton affirme que l’avion a été détourné afin que les organes des passagers puissent être prélevés. Elle prétend avoir des preuves – bien qu’elle refuse de dire exactement ce que c’est » (on pense immédiatement à notre journaliste française qui fait de même dans son livre !!!). « La théoricienne du complot a dit que les victimes étaient ciblées parce qu’elles faisaient partie du groupe spirituel chinois interdit, Falun Gong, qui est classé comme une secte et interdit dans le pays. S’adressant au Star dimanche, Mme Tipton a déclaré qu’elle espérait que les coupables seraient arrêtés afin que «l’acte odieux d’utiliser ces prisonniers d’opinion pour faciliter la pratique inexcusable et horrible de prélèvement d’organes vivants en Chine» soient arrêtés. »

C’est évidemment aberrant et ne repose sur rien de tangible. Remarquez, ç’est la même chose avec le « sandwich d’Awacs », fait avec des Awacs qui n’étaient même pas sur place comme on l’a vu ici. L’histoire des organes prélevés chez les prisonniers chinois est en fait aussi un vieux serpent de mer du complotisme anti-chinois, apparu en 2006 déjà et formalisé par un jugement anglais de décembre 2018 en Angleterre.  Les écrits de David Matas, représentant du B’nai Brith Canada (une autre obscure secte, axée sur la lutte contre l’antisémitisme) avaient beaucoup contribué à monter l’affaire en épingle en Europe, grâce à une cinquantaine de témoignages dont ceux d’ex-chirurgiens ayant pratiqué ces opérations, ou tout simplement en énumérant les chiffres affolant selon lui des transplantations en Chine. Bref, c’est une théorie… greffée (sans jeu de mots) sur une autre théorie, dont les contours, à la base, demeurent flous : nous voici directement plongés dans deux couches de flou d’informations !!!

Et le journal à sensations de faire le lien tout seul avec un autre complotiste, celui-là littéralement pillé par De Changy comme on l’a vu aussi : « l‘affirmation de Mme Tipton est la dernière d’une longue série de théories du complot souvent bizarres qui tentent d’expliquer la disparition du jet. L’écrivain scientifique américain Jeff Wise a affirmé que le président russe Vladimir Poutine avait «usurpé» les données de navigation de l’avion afin qu’il puisse voler inaperçu dans le cosmodrome de Baïkonour afin qu’il puisse «faire mal à l’Occident».  Bref, pour une fois, le journal à la plutôt mauvaise réputation n’embarquait pas nécessairement dans le train du complot, c’était plutôt à noter, et à saluer… On passe donc sur la faisabilité de l’opération (il faut récupérer des gens vivants, en les retrouvant donc en parfait état dans un aéroport où on les aurait débarqués, un aéroport.. chinois, donc, pour les amener ensuite dans un hôpital, etc). Ce n’est même pas la peine de s’attarder : rien, mais alors rien, ne prouve que parmi les 153 chinois à bord il y en ait assez comme affiliés à la secte pour en faire une opération… rentable pour le gouvernement chinois. Bref, c’est du flan complet. Mais son auteur, jusque là inconnue va cependant beaucoup nous intéresser… comme vous allez le voir. Car l’écheveau de désinformation qu’elle va nous dérouler est assez ahurissant chez elle. De Changy, là, il faut le reconnaître est battue !!!

La référence qui tue

Car son idée dissimule en fait un projet de film, financé par des dons de crowdfunding, une association qu’elle a pris soin de créer au préalable et annoncée à 27 millions de dollars nécessaires, pas moins, pour sa réalisation. Très vite, elle a déjà réuni 760 000 dollars avant que l’on s’intéresse d’un peu plus près à ses « manigances », dénoncées plus haut. En somme, on a réussi à arrêter ses délires avant qu’elle n’empoche un million de dollars, soit bien plus que la part des ventes d’un ouvrage complotiste, surtout si celui-ci ne se retrouve pas en top des ventes. L’une d’entre elles est en effet flagrante et choquante : elle avait sans hésiter utilisé la publicité générée par le rapport final du gouvernement malaisien sur l’avion disparu, publié la veille de son annonce, pour faire la sienne sur son film, intitulé «Malaysia 370» !!! «Malaisie 370 … expose l’horrible persécution des pratiquants de Falun Gong par le gouvernement chinois et comment elle est inextricablement liée à l’avion manquant», dit-elle à propos du synopsis du film. «En Chine, des millions de prisonniers d’opinion du Falun Gong ont été arrêtés et condamnés aux camps de travaux forcés où des dizaines de milliers de personnes ont subi des prélèvements tortueux et barbares de leurs organes alors qu’ils étaient complètement réveillés sans anesthésie. « Leurs organes sont ensuite transplantés chez des patients en attente, généralement des étrangers, qui ont payé des honoraires élevés. »

Comme toute bonne complotiste, elle ajoute une référence appuyée à ses dires (ce qui n’est pas pire qu’en référer constamment à du Jeff Wise …) : « Mme Tipton cite un article du Vision Times (Kanzhongguo) de 2017 citant le milliardaire chinois exilé Guo Wengui, affirmant «qu’il a sauvegardé les informations et la vidéo du téléphone portable» depuis l’intérieur de l’avion disparu. » (c’est  l’histoire complètement débile forgée sur l’infortuné américain Phild Wood, décrite dans cet article, dans le revoi de bas de page N°1, une invention répugnante signée Jim Stone). Il faut savoir avant tout que le journal cité est l’organe même du Falun Gong : il a été créé par Li Hongzhi (le créateur d‘Epoch Times, ce vivier de trumpistes décrit ici en détail, avec son journaliste phare Joshua Philipp le bonimenteur ou le fascisant raciste Patrick Howley !). « L’homme de 50 ans a déclaré que la disparition du vol était liée à la dissimulation d’une série d’opérations de transplantation rénale que le fils aîné de Jiang Zemin, Jiang Mianheng, a subies entre 2004 et 2008. Les opérations de transplantation ont été menées à l’hôpital général militaire régional de Nanjing où cinq personnes, soi-disant donneurs, ont été tuées pour fournir les reins, a déclaré Guo. »  Pour expliquer quels auraient été les passagers visés, voici ce qu’il raconte (et invente) « Guo a déclaré que les familles et les initiés qui étaient liés aux greffes de Jiang Mianheng, ainsi que les membres de la famille de Meng, ont fui dans la peur en Malaisie. La sécurité chinoise les a persuadés de retourner en Chine, a déclaré Guo, ajoutant qu’ils étaient à bord de l’avion de Malaysia Airlines qui avait disparu« . C’est abracadabrantesque en effet comme théorie !! Ça ne tient pas debout !!!

Retour sur terre… avec l’extrême droite complotiste US

Parlez d’une référence crédible, celui-là : on le connaît bien ici, en effet. C’est le grand copain de Steve Bannon en effet. C’est sur son bateau que ce dernier a d’ailleurs été arrêté (ils sont ici à gauche tous deux à son bord) !! Et un grand disséminateur de fake news, comme son protégé : sur le coronavirus, notamment. L’avocat de Donald Trump a souvent fait référence à ses propos pour accuser les chinois de tous les maux. Avec cette citation, on retombe sur les vieux démons de l’extrême droite complotiste américaine. Et son fleuron, disparu récemment : l’un des premiers a avoir évoqué un MH370 abattu, la thèse préconisée par De Changy, on le rappelle n’est autre que Rush Limbaugh. « L’animateur de radio Rush Limbaugh a avancé la théorie hostile de l’abattage il y a une semaine. «Je ne sais pas si c’est possible», dit-il, «mais disons que c’est le cas». Il a poursuivi: « Le jet vole le long et vous avez une panne électronique totale, mais les moteurs continuent de fonctionner. Alors l’équipage dit: « nous devons rentrer à la maison. Nous devons rentrer à Kuala Lumpur. Nous ne pouvons pas voler sans électronique. Il fait sombre, la nuit. Ils survolent un tas de pays hostiles, ils ne peuvent pas s’identifier, ils ne sont pas identifiés, il n’y a pas de lumière allumée. Il y a eu une panne électronique totale. Et si un pays hostile s’était envolé là-haut et l’avait abattu, puis a découvert son erreur, et personne ne veut admettre ce qui s’est passé ? «  C’est le même Limbaugh qui, lors de l’accident de forage de la plate-forme pétrolière BP en 2010 dans le golfe du Mexique, avait évoqué l’idée « d’un sabotage par ceux qui cherchent à promouvoir l’environnementalisme, ou une frappe par des sous-marins nord-coréens ou russes » : c’est dire sa hauteur de vue visionnaire…. Rush Limbaugh s’est tu depuis, définitivement, après avoir pollué la radio aux USA pendant des décennies, par ses thèses d’admirateur du fascisme et de Mussolini en particulier (qu’il ne connaissait pas bien en plus !)… C’est aussi l’un de ceux qui a poussé les émeutiers à prendre d’assaut le Capitole !

Une si belle carrière, pourtant

Si abracadabrante qu’elle soit, la thèse des fameuses « greffes » a pourtant été crue et répercutée. Car elle émanait de quelqu’un qui se prévalait de « 24 ans de carrière » dans le milieu des médias sinon de l’information, et qui avait été primée à plusieurs reprises (ici à droite).  Un point qu’elle partage avec la journaliste française Florence de Changy, qui a elle-même reçu la médaille du mérite des mains du consul général de France à Hong Kong, en juillet 2018, une distinction qui souligne les services rendus au pays, bien qu’il faille faire abstraction de la version d’un MH370 abattu par les Etats-Unis, laquelle cadre plutôt mal, du point de vue diplomatique, avec la définition de services rendus à la France.

L’autre dame dont on parle aujourd’hui présente un sacré CV… de fabricatrice d’histoires. Elle travaillait en fait chez Fox, comme productrice de séries documentaires axées sur des faits divers retentissants, surtout, après l’organisation au début de sa carrière de séries TV diverses dont Beverly Hills 90210, Melrose Place, Living Single, America’s Most Wanted, Malcolm In The Middle, Nip/Tuck, The Shield, Rescue Me, The Price Is Right… en 2003.  Elle avait atteint le sommet de sa carrière en devenant vice-présidente de Fox Cable Networks à Los Angeles. Pour faire passer sa pilule dans le domaine de l’aviation, elle a tenu à faire savoir qu’elle est aussi pilote d’ULM (pendulaire) à ses heures…

La mise en place de l’arnaque

Voici comment elle avait présenté son projet, en jouant sur la fibre de la sollicitude auprès des familles de victimes (comme notre avocate partie au Pérou avec la caisse !) : « selon un communiqué de presse de Tipton, elle a commencé ses activités de financement participatif le 1er octobre 2018 et a investi «la plupart de ses fonds personnels dans la production». «Jusqu’à présent, j’ai recueilli plus de 1,4 million de dollars américains – 500 000 dollars américains de mon épargne-retraite et le reste auprès d’amis, de ma famille et de partisans de mon dernier film», a déclaré Tipton. Elle a déclaré que le film coûterait entre 7,5 millions de dollars américains et 30 millions de dollars américains. Ses efforts de financement participatif comprennent une approche multidimensionnelle de dons, la vente de pièces commémoratives et le téléchargement de chansons à thème ».

« Tipton a déclaré que les fonds reçus de la vente, de la location et de la distribution de 370 ”en Malaisie seraient alloués aux 239 familles touchées. « L’objectif est de pouvoir donner à chaque famille 100 000 dollars pour une production totale de 23 900 000 dollars », selon le communiqué de presse (…). La préproduction commencera dès que possible, en fonction du moment où les objectifs du financement participatif seront atteints. Des mises à jour seront publiées et la diffusion en direct proviendra de chaque ensemble. Les interviews avec les talents et l’équipe seront (seront) téléchargées au fur et à mesure. » De biens beaux engagements, n’est-ce pas…  Dans l’enthousiasme général, un seul sur Twitter avait noté qu’il semblait que l’on mettait un peu la charrue avant les bœufs, là, selon lui : un film déjà en cours, alors que l’on avait encore rien retrouvé de l’épave de l’avion, notait en effet Edward Baker… un pilote de ligne.. pourtant plutôt Trumpiste et fan de FoxNews !!!

Nota : tout avait été prévu déjà pour le film : ici à droite, sur le site Backstage, le recrutement de chanteurs et chanteuses pour enregistrer le thème musical du film prévu et annoncé !! Pour placer sa camelote complotiste, Tipton a utilisé des arguments entendus aussi chez De Changy : en résumé, « je sais des choses, ou j’ai des preuves, mais je ne peux pas vous les montrer ». Je sais, c’est facile, mais c’est bien la même démarche chez les complotistes qui l’utilisent (et bien d’autres aussi, qui se placent comme des « happy fews » bénis des dieux: ce sont eux qui « savent » et pas nous) : « elle a également déclaré que bien que le disque dur en sa possession contienne prétendument des informations détaillées et des séquences vidéo confirmant ses allégations, ces informations ne peuvent apparemment pas être rendues publiques avant la sortie du film en raison d’un accord de non-divulgation très précis et parce qu’elle ne souhaite pas le faire. Je ne veux pas mettre en danger la vie de la personne qui « met les informations » sur le disque dur. « Je ne peux pas donner de détails pour le moment. Je peux dire que cela montre pourquoi le MH370 a disparu », a expliqué Tipton. » Bien sûr personne n’a jamais vu ce « disque dur »… l’argument de la clause de non-divulgation étant une nouveauté dans la série de débilités entendues ailleurs !!

Des engagements soutenus par une radio bien spéciale, créée pour l’occasion (que l’on peut entendre ici), avec notre spécialiste de TV dans un autre rôle : « L’ambassadrice du Karma Darlene Tipton, alias «Karma Dar» est co-créatrice avec son mari d’AmazingKarma.com, un site Web et une application mobile conçus pour aider les gens à récompenser les actes de gentillesse, de courtoisie et d’honnêteté, et à dénoncer les actes de méchanceté, de manque de courtoisie et de malhonnêteté. Survivant de la maltraitance des enfants, vainqueur du cancer du sein et cinq fois championne du Jeopardy » (???? quelle présentation, c’est ahurissant de bêtise !!!) , « Darlene a une longue carrière à la radio, à la télévision et au cinéma qui comprend le travail en tant que cadre de studio hollywoodien et maintenant en tant que productrice indépendante primée. Visitez www.AmazingKarma.com. Vidéo YouTube de Karma. » Dans cette publicité, on note que Darlene Tipton parle déjà de son activité de productrice chez Fox au passé. Son site du « Karma », qui vend des cartes (des « points de Karma » !) et des pièces de monnaie à son effigie se présentant ainsi : « AmazingKarma.com est basé sur le concept non religieux de « ce qui va autour, vient autour ». Bienvenue sur AmazingKarma.com de Karma Dar. Le bon karma vient du simple fait de faire la bonne chose. Soyez maître de vos actions, faites amende honorable, puis avancez. Un bon karma augmente également votre qualité de vie et votre bonheur »… voilà qui sent l’arnaque de très très loin en effet !! C’est prendre les gens pour des imbéciles de payer pour s’entendre dire ça  !!

Mais avant de voir pourquoi elle est devenue « indépendante », revenons sur le nom de son fameux mari, justement, son associé dans l’aventure … Il se nomme Ken Tipton. Car l’individu est tout sauf une inconnu, en 2014…   Il vient de loin, celui-là, en effet : des tous débuts du net !!! Et de la découverte de ses tous premiers hoaxes !!

L’histoire ahurissante du départ, et la réponse qui a suivi

Nous sommes en 1981 à St-Louis et un jeune entrepreneur à mi-temps, jusqu’ici connu par ses publicités volantes figurant sur des planeurs motorisés, décide de se lancer dans un métier tout nouveau: la location de cassettes vidéos, dont le nombre explose à ce moment-là. Pour cela il quitte sa boite, IBM, pas moins et se lance, créant 6 magasins en quatre ans et entrant dans le « Top 100 » aux USA des compagnies du genre selon « Video Store » magazine. Débordant d’activité, il se lance en même temps en 1985 dans le Paintball, là aussi une activité nouvelle, et prend aussi le temps de faire dans le théâtre et de devenir acteur, rejoignant vite la Screen Actors Guild. Les ennuis vont commencer pour lui lors de la mise en vente en cassettes du film « The Last Temptation of Christ » de Martin Scorsese (sorti en salle en 1988; on remarque que Ponce Pilate y était joué par… David Bowie !), film que ses magasins proposent aussitôt à la location. Pour se voir déchaîner des ligues catholiques, dont l’une, la Donald Wildmon’s National Federation for Decency, (Wildmon, c’est aussi le fondateur de l’American Family Association, il est ici à gauche, avec la tête de l’emploi) une campagne qui va ruiner sa vie et son business par ses incessantes manifestations et menaces de mort personnelles sur sa clientèle (elle condamne aussi alors « Blazing Saddles » -de Mel Brooks !- ou « Splash, -avec Tom Hanks-  » le second pour « zoophilie » c’est dire son insanité !). Hélas, le forcing marchera et Tipton, ruiné par la désaffection de sa clientèle, sera mené à la faillite, obligé de fermer ses 6 magasins !! Il en gardera une rancune tenace, qui le feront réagir en deux temps.

La première, c’est une vengeance pure et simple, rondement menée et bien tordue. Ancien informaticien, il s’est vite intéressé à l’Internet et, dès son apparition, a perçu le pouvoir de persuasion qu’il pouvait représenter. C’est avec ce média qu’il va se venger, en 1998, de manière… scandaleuse. En référence à son idole cinématographique Orson Wells, Tipton (qui signe Oscar Wells ses articles de presse !) a en effet l’idée de provoquer et de choquer la population et pour cela de contacter Seth Warshavsky (ici à gauche), le PDG de l’hébergeur Internet de contenu pour adultes Internet Entertainment Group (IEG). Or IEG est cette société qui a la première proposé en voyeurisme total sur le net la nuit de noces filmée de Pamela Anderson et Tommy Lee… ou les photos de la femme de radio Laura Schlessinger nue (vendues par son propre manager qui s’appelait… Bill Ballance !).  Tipton lui a alors proposé « ourfirsttime.com » , à savoir la même chose avec deux jeunes gens (« Mike » et « Diane ») présentés comme vierges censés réaliser leur rencontre sexuelle en direct ! C’étaient en fait deux jeunes acteurs recrutés pour l’occasion, bien sûr. L’idée est d’appâter les gens, en proposant la gratuité au départ, puis de faire payer après quelques minutes de visionnage !! Warshavsky rejettera le projet, mais Tipton le proposera ailleurs : avec le nombre de gens qui avait « tilté » sur le site créé, il tenait sa revanche sur les guildes cathos qui l’avaient ruiné jadis, pensait-il… le projet ne se faisant pourtant pas comme annoncé, au final ! Il avait fait le buzz, et ça lui suffisait ! C’était aussi, à vrai dire, le premier grand hoax de l’Internet !! Depuis, c’est à noter, Warshavsky a fui les USA.  Il est parti s’installer…en Thaïlande.  Bien sûr aussi, on a tracé l’individu et on l’a retrouvé dans les Panama Papers : il doit bien enfouir sa fortune accumulée quelque part, le bougre ! Aux Seychelles, ou aux Iles Vierges, son adresse étant un appartement au All Seasons Mansion de Bangkok (ici à droite) !

La seconde est la lente élaboration d’un film sur sa propre histoire de magasin vidéo harcelé, débuté dès 1993. Après être longtemps resté en plan, c’est grâce à sa femme, Darlene Lieblich, introduite dans le milieu de la production visuelle, comme on l’a vu, chez Fox, qui a réussi à lever 500 000 dollars (une somme énorme pour l’époque) pour réaliser le film, qui a été tourné rapidement, en 18 jours au printemps 2004, avec de petits moyens en fait. La postproduction s’est achevée en avril 2005  le film (« Heart of the Beholder ») sortant la même année: là, il tenait davantage sa revanche, car le film, bien que mal ficelé et mal tourné, sera plutôt bien reçu par les critiques. L’image plus haut à droite avec le Bible en main en est extraite. Les thuriféraires de la religion restrictive en prenaient un coup, là, c’est sûr !!

L’ahurissant contact avec la famille d’une victime

Voici donc qui est le mari de celle qui souhaitait gruger des victimes de la catastrophe en prétendant leur reverser l’argent réalisé par un film dont le tournage ne sera jamais entamé (1). Voyant que ça ne décollait pas vraiment en chiffres, que la moisson n’allait pas assez vite, notre entremetteuse télévisuelle avait fait appel entre temps…  à son mari, devenu depuis le roi de l’hoax sur le net comme on l’a vu. D’une fort étrange façon, qui a en réalité alerté les autorités (il était temps !) : la voici donc qui envoie un message complètement hallucinant à Sarah Bajc, la compagne de l’américain décédé, Phil Wood (il avait divorcé de sa femme Elaine Wood, avec qui il était resté en bons termes). Un message envoyé avec l’en-tête de Fox, pour paraître plus sérieux !!

« Mme Tipton avait contacté Sarah Bajc, la petite amie du passager américain du MH370 Philip Wood, affirmant qu’elle et son mari Ken Tipton avaient la preuve que les personnes à bord étaient «vivantes» écrit ici The Morning Bulletin, le 31 juillet 2018. Avouez que c’est déjà scandaleux et odieux comme démarche… une action qui n’aurait pas pu se monter, rappelons-le, si le sidérant Jim Stone, n’avait pas auparavant crée l’hoax du message soi-disant caché dans l’exif de la photo du téléphone, rappelez-vous : c’est bien un complot bâti sur un autre complot !!! Des poupées russes complotistes en quelque sorte !!! Stone, est vraiment une référence question crédibilité : entre autres imbécilités notoires, il croit voir chez ces statues des Géants toltèques de Tula « une arme à feu » dans la main droite… des représentations Toltèques, dont la philosophie préconisait … de ne pas faire de suppositions, pourtant !! Mais ça, cet inculte l’ignore !

L’indécente et ridicule proposition est tout de suite verrouillée, financièrement par les Tipton : « dans une série de courriels de plus en plus bizarres, elle a affirmé que Ken avait eu des «visions» de passagers pendant un séjour à l’hôpital pour une chirurgie de la colonne vertébrale. Elle a promis de révéler l’emplacement de l’avion et de lever des millions pour Mme Bajc à condition qu’elle accepte de renoncer à toutes les futures demandes d’indemnisation.«  Pour appuyer sa demande, elle n’avait pas hésité à envoyer une photo de son mari Ken Tipton le roi de l’hoax (ici à droite) … sur son lit d’hôpital, en effet !!! Il fallait oser, encore une fois !!! Un mari ajoutant lui-même des détails sordides à la chose : «je vois dans les hallucinations les gens dans l’avion. J’ai été en contact avec cette fille appelée Ree », a-t-il déclaré dans le clip de quatre minutes. «Par quelle grâce de Dieu, du karma ou des circonstances, pourrais-je avoir été mis en contact avec quelque chose de légitime ou de réel ? Et si je vois quelque chose qui existe vraiment. Si c’est le cas. Oh My God, je vis un grand moment. » Comment peut-on oser faire et dire ça ? Là j’avoue rester sidéré !

Et le journal de conclure, fort dépité : « Mme Bajc, une personne intelligente et rationnelle qui a été interviewée par news.com.au dans le passé, a été choquée par les approches et a alerté Fox, selon la pilote et auteure du MH370 Christine Negroni, qui a documenté l’épisode bizarre dans son blog ». A partir de là, ça s’est déplacé sur le terrain juridique de chez Fox, en raison de l’utilisation de la boîte mail de l’entreprise et de la plainte déposée par Sarah Bajc auprès du FBI (d’où sa présence sur place rapidement), et ça n’a pas traîné en fait : Darlene Tipton a carrément été virée sur le champ par la direction du groupe. On était alors à 46 jours seulement après l’annonce de la catastrophe…

… ce qui n’a pas empêché certains en forum de critiquer la chose en laissant entendre que « ça cachait quelque chose », cette soudaine éviction, « forcément » !!! « Pourquoi ne suis-je pas un peu surpris que Fox vire quelqu’un qui essayait de faire quelque chose de bien ? » a écrit un lecteur sur le Huffington Post. Un autre a commenté: « Je pense que Fox News a totalement perdu le concept d’intégrité journalistique; si elle essayait d’aider quel est le problème ? » note ici passablement écœurée Amanda Hoh, du Sydney Moring Herald. Difficile à éradiquer en effet, une fois l’hoax (et l’escroquerie) mis (e) en place…

Et comme ça ne lui suffit pas encore, de pomper l’actualité, c’est sans trop de surprise que l’on a appris que le 16 mars dernier encore, la même Darlene Tipton qui lançait une pétition en ligne pour lutter contre la pédophilie chez les scouts US… à partir d’un livre écrit par… Ken Tipton, bien sûr ! Un livre qu’il aurait rédigé en 1988 (?) et qui devrait sortir en librairie en janvier 2022 (il est déjà version Kindle sur Amazon), évoquant parait-il son sort d’abusé « avec son meilleur ami Greg Connor » (dont on ignore s’il existe ou pas). Pas sûr qu’on le croit, avec ce qu’il a pu inventer jusqu’ici et sa tentative avortée d’escroquer les victimes du MH370 (2) ! Quand le sordide fait vendre, les époux Tipton sont là prêts à répondre… en racontant comme à leur habitude, n’importe quoi, en brodant en inventant, en transformant la réalité  ! Voilà à quoi mènent les délires complotistes qui tentent de parier sur le malheur des gens, de façon obscène et stupide.

Cet exemple est un des pires, je vous l’avoue, mais je pense aussi que d’affirmer que les USA auraient abattu l’avion sans l’ombre d’une preuve tangible n’est guère mieux, éthiquement parlant. Cela procède d’une même manipulation des faits, de spéculations présentées comme certitudes, faux exemples et fausses références à l’appui. Pour moi, au final, ce n’est guère plus respectueux des victimes et des familles de victimes.

(1) ici on peut lire le projet complet, et surtout bien sourire en voyant la liste mirobolante des vedettes de cinéma espérées….

(2) il semble que les révélations sur la pédophilie chez les scouts aient mis en marche de drôles de mises en garde, comme celle-ci reçue ici à gauche, et dont il convient avant tout de faire le tri. Des courriers ont été envoyés en effet un peu partout, aux USA, annonçant il semble un peu vite des paiements compensatoires. Elles émanent de l’organisme RightToFight, qui émane des… Boys Scouts of America, qui, à la suite de la banqueroute proclamée et attendue de l’organisme avec l’accumulation des plaintes à venir, a préféré prendre les devants. C’est donc un appel officiel, en tout cas. Selon BOA, « la lettre encourage les personnes qui ont été maltraitées à se manifester et à déposer des réclamations afin qu’elles puissent recevoir une compensation de la fiducie qui sera créée », car en cas de faillite, les compensations ne pourront être versées, sauf si un organisme abondé se met en place. Combien vont tenter de détourner cet appel, ce recours collectif, à votre avis ?? Selon le mien, hélas, quelques uns. Ce qui est tout aussi dérangeant à mes yeux et pour ceux que le sujet intéresse, c’est que l’avocat représentant des boy-scouts… Paul Mones, n’est pas qu’avocat, dans la vie. Il est aussi… producteur de films et scénariste  !!!  Un mélange des genres que l’on peut juger préjudiciable, si on le met en parallèle avec notre cas pendable d’époux Tipton. Si l’homme de l’art est plus à même de connaître par sa profession l’univers ou les tourments des jeunes (c’est sa spécialité d’avocat), difficile de ne pas penser que ces témoignages constituent aussi un superbe réservoir de scénarios, discutables ou pas, qui pourraient (ou non) devenir des films à succès. Bref, je trouve que les deux sont pour moi… incompatibles, la dérive Tipton étant bien trop proche de la situation… Et je ne suis pas du tout persuadé en prime, que Jean-Claude Vandamme puisse être d’une aide efficace dans le domaine (le scénario de son film est signé Mones)..

 

 

Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Le sens des affaires

Enfants, nous disposions d’une formidable école de commerce qui nous dispensait son enseignement durant les ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.