Accueil / A C T U A L I T É / Le loup de Wall Street change d?habit

Le loup de Wall Street change d?habit

Tiens, le loup revient ?

Reconverti apr?s son emprisonnement en coach professionnel, conf?rencier et motivateur, ?l?ex extravagant et controvers? arnaqueur-escroc de la finance,?Jordan Belfort,?vient visiter les Montr?alais le 12 mai prochain au Palais des Congr?s o? il donnera une conf?rence sur les meilleures mani?res de r?ussir en affaires. Une allocution d?environ trois heures.

?a prenait de l?audace, mais Monsieur Belfort n?en manque aucunement. Son pass? le d?montre bien. Les meilleures mani?res de r?ussir en affaires et de faire de l?argent, on peut dire que c?est sa sp?cialit? puisqu?il gagnait au moins 50 millions de dollars par ann?e avec sa compagnie?Stratton Oakmont?en faisant grimper artificiellement le cours des actions d?entreprises en investissant lui-m?me d?abord, et en revendant les actions avec profit une fois que les clients avaient achet? des parts, ce qui entra?nait la chute des cours et la ruine des investisseurs.

Les billets pour assister ? la conf?rence ne sont pas gratuits. Pour un si?ge ordinaire, c?est 137 $. Pour ceux qui veulent les premi?res places ? dans les trois premi?res rang?es ? le co?t s??l?ve ? 795 $. ? ce prix, le participant aura droit, en plus de contempler de pr?s la b?te dans toute sa splendeur, ? un livre autographi? et une photo. Il n?y a pas de petits bonheurs.

Depuis son arrestation par le FBI en 1998 pour introductions en bourse ill?gales, d?tournements de fonds et blanchiment d?argent, Jordan Belfort est devenu une sorte de vedette ? l?aura noire, mais fascinante. Il profite pr?sentement d?une c?l?brit? accrue gr?ce au dernier film de Martin Scorsese inspir? de son autobiographie, histoire ?crite en prison durant ses vingt-deux mois de d?tention (au lieu de quatre ans car sa belle collaboration avec le FBI et la d?nonciation de ses anciens employ?s lui ont valu une r?duction de temps de moiti?), dont le cin?aste a achet? les droits. Le film tourn? avec l?acteur Leonardo di Caprio sorti en d?cembre 2013 conna?t le plus grand succ?s de Scorsese au box-office mondial. Le film vient de remporter cinq oscars.

Condamn? ? verser 110,4 millions de dollars ? ses victimes, Jordan Belfort n?a ? pr?sent rembours? que 11,6 millions de dollars. O? est pass?e la faramineuse somme de un million de dollars provenant de la vente des droits de son autobiographie ? Martin Scorsese ? En principe, en principe seulement puisque les faits ne suivent pas toujours les principes, Jordan Belfort, est cens? verser 50 % de ses revenus aux clients l?s?s. Or, sur le million touch? de la part de la Soci?t? de production du ??Loup de Wall Street ?,?il n?aurait remis que 21 000 $ ?. au lieu de 500 000 $. Ceci m?rite une s?rieuse interrogation de notre part et un juste doute quant ? ses intentions sinc?res de rembourser toutes les sommes dues. Gageons que le loup va se d?guiser en petit chaperon rouge pour amadouer les c?urs sensibles ? son charme.

L?homme ?g? de cinquante et un ans a commenc? sa carri?re de vendeur assez t?t, durant l?adolescence, o? on reconnaissait son g?nie pour la vente. Sa premi?re exp?rience fut de vendre des homards et des steaks surgel?s en porte-?-porte, et d?s la premi?re semaine, il bat tous les records ! Quelques ann?es plus tard, il d?bute comme assistant trader chez L.F. Rothschild. Son seul objectif est de faire de l?argent. Il ne reste pas longtemps petit employ?. Il fonde l?ann?e suivante sa propre entreprise de trading.?Stratton Oakmont?devient l?une des plus grosses soci?t?s de courtage de New York. ? l??ge de vingt-six ans, il gagne?un million de dollars par semaine !

?Au fil des ans, pr?s d?un millier de jeunes ? peine sortis de l?adolescence sont form?s par lui et gagnent ? leur tour des sommes gigantesques. Ces jeunes deviennent des?? strattionnistes ??et se permettent, ? l?image de leur patron, leur mod?le, toutes les excentricit?s?: drogues, prostitution, ?possession de yachts, h?licopt?res, villas, etc.

Quel ?tait donc le secret de Jordan Belfort ? La convoitise, l?app?t du gain, l?assurance que les joueurs ne peuvent r?sister ? risquer, la capacit? de subjuguer par la parole, le regard, le magn?tisme. Et surtout, le d?sir de faire de l?argent. Le seul v?ritable d?sir.

La troupe file all?grement pendant une dizaine d?ann?es. Puis, une premi?re ombre en 1994, quand la SEC (Securities and Exchange Commission) organisme f?d?ral charg? de r?guler les march?s financiers, saisit la soci?t? pour fraude. Il n?y aura pas de proc?s; l?entreprise versera 2,5 millions de dollars, Belfort et ses associ?s 1 000 $ chacun, et aucun d?eux ne sera reconnu coupable de fraude. Comme quoi avec l?argent on peut acheter m?me la justice. Quatre ans plus tard, la FBI r?ussira ? inculper?Stratton Oakmont.

?Un fait ? souligner?: l?avocat de Jordan Belfort ? son arrestation par le FBI est I. Lee Sorkin, celui-l? m?me qui d?fendra plus tard un autre voleur en cravate blanche, Bernard Madoff.

Conclusion

Est-il ?thique d?accepter qu?un usurpateur, un manipulateur, un homme qui n?a pas encore rembours? ses victimes qu?il n?a pas h?sit? ? tromper et d?trousser, apparaisse publiquement sur une sc?ne pour ?tre applaudi ? Le Loup a chang? d?habit, mais le c?ur a-t-il chang? ?

Il se dit un homme nouveau. Pourtant, il ne parle pas vraiment de regrets. Il se d?culpabilise plut?t l?g?rement en invoquant la richesse de ses victimes. Ce qui est vrai en partie seulement, puisque de nombreux retrait?s modestes et petits actionnaires ont ?t? ruin?s par sa compagnie. D?ailleurs, invoquer la richesse des personnes spoli?es comme ?tant moins grave est d?rangeant et toxique?; il y aura toujours quelque esprit pervers pour pr?tendre qu?il a rendu service ? la soci?t??!

Avec Vancouver, Toronto et Calgary, Montr?al fait partie des quatre villes canadiennes que Jordan Belfort visitera en mai. En plus de parler de ? ses strat?gies gagnantes sans devoir endurer ses douloureux ?checs ?, il fera la distinction entre ? avoir un but ? et ? avoir une vision ?.

Dans la soci?t? d?apparence dans laquelle nous vivons, je gage que cette soir?e sera un succ?s et que le loup se fera des fans.

Si en lisant ce texte vous avez l?intention de vous rendre ? la conf?rence, j?aimerais bien obtenir vos impressions.

Carolle Anne Dessureault

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La pilule amère du nucléaire

Il s’agit des pastilles d’iodes que nos chères autorités nous proposent de prendre au cas ...