Accueil / T Y P E S / Articles / Le grand attracteur

Le grand attracteur

Voici une image représentant la direction empruntée par les galaxies qui nous entourent dont une majorité se dirige vers le Grand attracteur (côté gauche de l’image plus bas). Ce tableau est le résultat de 10 ans de travail d’une équipe d’astronomes qui ont mesuré la vitesse de déplacement et les distances de 8,000 galaxies. Remarquez que les trajectoires des galaxies ne sont pas indiquées. Celles-ci sont courbes et peuvent être devinées à cause des grandes bulles d’espace où elles ne pénètrent pas mais en font le tour (sur l’image = zone of avoidance).

Le point central de l’image est où nous sommes situés,  puisque les mesures furent prise à partir de la Terre.

Capture2a

 

Tiré de :

http://irfu.cea.fr/laniakea

(Note : cette vidéo de simulation est unique et absolument remarquable. À voir. Elle ne semble pas tenir compte cependant de l’expansion de l’univers dans son animation).

Ce qu’il y a de remarquable dans ce dessin c’est que le redshift et le blueshift y sont indiqués. Ce qui signifie que les galaxies se dirigeant vers nous sont en bleu et celles s’éloignant de nous sont en rouge.

On voit tout de suite que les galaxies qui se dirigent vers le Grand attracteur s’éloignent de nous même si nous nous dirigeons vers le même grand attracteur. Si les galaxies qui nous précèdent en direction du Grand attracteur s’éloignent de nous, c’est que notre vitesse vers le grand attracteur n’est pas suffisante pour compenser l’expansion de l’espace-temps entre nous et lui. Ce qui veut dire que même si nous nous dirigeons vers le Grand Attracteur, celui-ci s’éloigne de nous plus rapidement que nous nous en approchons.

Une autre indication de ce dessin nous indique qu’il y a une augmentation de vitesse des galaxies vers le Grand Attracteur. Cette augmentation de vitesse est par rapport à nous et n’est provoquée que par l’augmentation de distance (expansion) entre nous et ces galaxies. Le blueshift représente les galaxies qui nous suivent sur la trajectoire vers le Grand Attracteur; elles se dirigent donc vers nous. Ce qui est difficilement compréhensible est que les galaxies du blueshift sont, elles aussi, soumises à l’expansion de l’univers. Donc, devraient également démontrer un « redshift ».

La seule explication que je puisse imaginer est que, puisque les mesures furent prises en fonction de la Terre (ou de notre galaxie), celle-ci devient alors un référentiel immobile. Ce qui fait se rapprocher les galaxies derrière nous et s’éloigner celles devant nous. Mais cette explication n’a aucune valeur face au fait « expansion de l’espace-temps » autant devant que dernière nous. J’ai tenté de trouver une explication de la part des scientifiques sans y parvenir.

Si quelqu’un connait ou pense à une explication, je serais très heureux de l’entendre.

À noter que l’image à la Une de l’article qui nous montre des amas de galaxies qui s’engouffrent dans une fente de l’univers n’est certainement pas une réalité. Les amas de galaxies se rassemblent en super amas et en filaments où ils ne se bouscule pas du tout.

Par contre, cela appuie l’opinion actuelle que l’expansion de l’univers se fait sentir qu’à partir de l’échelle des amas de galaxies; ce dont je doutes énormément et même ce à quoi je suis complètement opposé.

André Lefebvre

Auteur de L’Histoire… de l’univers

 

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Voilà à quoi mènent QAnon et un président fou (4)

Le voici donc ces milices qui ont donné un sérieux coup de main à la ...