Accueil / A C T U A L I T É / Le glas de l’aventure coloniale des ?tats-Unis au Moyen-Orient

Le glas de l’aventure coloniale des ?tats-Unis au Moyen-Orient

Gordon Duff – Press TV

Le fait que la partition du Soudan, les op?rations actuelles du Kenya en Somalie et les histoires de cellules terroristes qui poussent comme des champignons en Afrique, font la une des informations « pop culture » ?tasuniennes et isra?liennes, indique au monde que le glas a sonn? pour l’aventure coloniale ?tasunienne au Moyen Orient.

Ao?t 2010 en Irak – Face ? la r?sistance, les pertes des troupes am?ricaines d’occupation ?taient en moyenne de plusieurs dizaines de soldats chaque mois.

 

Le d?bat pr?sidentiel de cette semaine sur la politique ?trang?re a ?t?, au mieux, une humiliation pour les ?tats-Unis. Je ne parle pas de d?tails comme le fait que Romney ne sait pas o? se trouvent la Syrie et l’Iran ni que l’Iran a presque 2 000 km de c?tes.

Il est facile de confondre l’Iran avec le Kazakhstan ou m?me l’Islande. Les ?tasuniens n’ont pas la r?putation d’?tre bons en g?ographie, ni en maths, ni en ing?nierie, ni en langues.

J’?tais anxieux de d?couvrir qui des deux candidats serait le premier ? utiliser en la d?formant la d?claration du pr?sident Ahmadinejad?:

« L’histoire effacera toute trace de Sionisme des sables du temps ».

Selon Romney, dire cela ?quivaut ? un « g?nocide » et il a d?clar? qu’il allait porter plainte devant la Cour Criminelle Internationale de La Haye.

On a d? oublier de dire ? Romney que les ?tats-Unis se sont retir?s de la Cour Criminelle Internationale il y a des ann?es de peur que leurs propres leaders n’y soient poursuivis.

Si l’on se souvient de ce que Romney a dit de la g?ographie de la r?gion on sait qu’il croit que l’Iran et la Syrie ont une fronti?re commune.

Ce serait bien que l’Irak soit au courant.

Et, aujourd’hui m?me, un ami des services secrets de l’arm?e m’a appel?. Les Isra?liens ont remis aux ?tasuniens des rapports de leurs services secrets affirmant que d’importantes cargaisons « d’armes lourdes » sont achemin?es de l’Iran vers la Syrie par autoroute.

Deux itin?raires ?taient mentionn?s, un qui passe ? travers « la Zone Verte » ?tasunienne de Baghdad, et, vu la quantit? de tanks et de missiles suppos?s traverser les checkpoints jour et nuit, les gens ne doivent pas pouvoir fermer l’?il.

L’autre itin?raire traverse Mossoul o? les Isra?liens ont install? une base. Ils ne doivent pas pouvoir dormir non plus.

Jusqu’ici, et bien qu’en empruntant ces itin?raires on parcoure des centaines de kilom?tres de routes o? le trafic est intense ? travers des villes importantes, personne n’a vu, ni photographi? le moindre mat?riel militaire. Cela n’a pas emp?ch? les services secrets ?tasuniens de transmettre ces « renseignements » au Congr?s ?tasunien.

Cette information, qui n’est qu’un mensonge grossier comme les contes de f?e que Wolfowitz, Chalabi et compagnie ont fourni ? Bush en 2002, a pour but de justifier une « r?occupation » ?tasunienne, par la force si n?cessaire, de l’Irak au cas o? Romney serait ?lu.

Comme Romney d?tient la firme qui poss?de la plupart des machines ? voter ?lectroniques des ?tats-Unis, la possibilit? qu’il soit ?lu, m?me si personne ne vote pour lui, augmente chaque jour.

Le Pakistan ?tait une question de premi?re importance pour Romney pendant le d?bat. Isra?l, pour une raison inconnue, semble ?tre terrifi? par le Pakistan.

Ce qui lui a ?chapp? pendant la discussion sur le Pakistan et ses « 100 armes nucl?aires », c’est que ce pays d?tient en fait plut?t « 400 armes nucl?aires » et qu’il est en train de construire des jets fant?mes JA-17, un appareil chinois tr?s performant mis au point gr?ce ? un plan vol? aux ?tats-Unis par des espions isra?liens…

Il faut savoir une chose ? propos de la guerre?: vivre ou mourir, gagner ou perdre, cela n’a aucune d’importance, l’important c’est de faire des profits.

Le Pakistan semble ?tre en passe de se doter d’un vrai gouvernement civil pour la premi?re fois. Le candidat de t?te pour le poste de premier ministre est Imran Khan qui se trouve ?tre un de mes bons amis.

Khan est soutenu par 70% de la population et il a inform? poliment les ?tats-Unis que s’il ?tait ?lu, il n’accepterait plus aucune aide ?tasunienne ni aucune pr?sence ?tasunienne au Pakistan en dehors des relations diplomatiques normales.

Le manque d’unit? dans la direction du Pakistan a rendu inop?rante la seule puissance nucl?aire de l’Islam qui a l’arm?e la plus puissante de l’Islam et qui a perdu 35 000 personnes dans la guerre ?tasunienne contre le terrorisme tout en subissant les attaques incessantes des m?dias ?tasuniens qui l’accusaient « d’aider l’ennemi ».

Ce qui change tout c’est que Khan est respect? en occident, qu’il parle sans d?tours, qu’il n’a peur de rien et qu’il n’a pas d’ant?c?dents. La derni?re fois que nous nous somme rencontr?s, je lui ai dit que je pourrais le faire ?lire pr?sident des ?tats-Unis.

M?me les Juifs voteraient pour lui.

Je ne plaisantais pas. Les ?tasuniens vont l’adorer. C’est une pure « rock star » et une personnalit? islamique qui fera ?clater les st?r?otypes. ?a va ?tre amusant.

J’ai mentionn? plus haut la Syrie et les convois imaginaires qui traversent le Kurdistan ou l’Irak ? moins qu’ils ne soient sous-marins, tous ces convois que les Isra?liens voient mais ne peuvent pas photographier ? cause de la densit? de la jungle dans ces r?gions arides du nord de l’Irak.

Selon moi, ce sont les ?tats-Unis qui font venir des drones ou, peut-?tre, qui envoient des satellites.

Si les convois traversent la Zone verte, quelqu’un pourrait aller les voir passer?!

Le d?bat pr?sidentiel de politique ?trang?re a fait l’impasse sur une paire de questions importantes, une d’entre elles est l’instabilit? politique en Turquie.

Isra?l a pouss? ses alli?s, un groupe de petits pays sous son contr?le qui se sont form?s en coalition apr?s la seconde guerre mondiale, ? s’impliquer en Syrie par procuration.

La force mercenaire au service d’Isra?l est parfois appel?e OTAN et les Fran?ais ont r?ussi ? entrer dans le jeu bien qu’ils soient sortis de l’OTAN en 1959.

La cl? de la Syrie semble ?tre de pousser la Turquie ? envahir la Syrie sous couvert d’une op?ration humanitaire quelconque.

Mais des rapports en provenance de Turquie semblent indiquer que si cela se produisait une guerre civile ?claterait aussit?t en Turquie et Erdogan et le gouvernement militaire seraient renvers?s.

Cela aurait pour cons?quence le retrait de la Turquie de l’OTAN et la formation d’une zone islamique d’?changes commerciaux qui irait d’Istanbul ? Islamabad et provoquerait s?rement la dislocation de la coalition entre Isra?l, l’Arabie Saoudite et les ?tats du Golfe Persique.

Pour la Russie et la Chine ce serait la fin de l’h?g?monie ?tasunienne sur le monde.

L’autre mani?re d’en finir avec la Syrie, est de d?stabiliser le Liban par des attaques terroristes et de sinistres complots?: cela a d?j? commenc? il y a une grosse semaine, quand des troupes ?tasuniennes sont arriv?es en Jordanie « ? des fins humanitaires ».

L’op?ration ?tasunienne co?ncide, par hasard bien s?r, avec la livraison de missiles Stinger de pointe ?tasuniens aux rebelles syriens.

Une autre question cruciale qui n’a pas ?t? mentionn?e pendant les d?bats c’est l’invasion ?tasunienne de l’Afrique. Les ?tats-Unis ont fait profil bas dans les op?rations africaines tout au long des d?cennies de soutien militaire et d’entra?nement en coop?ration ?troite avec les Fran?ais.

Il est pr?vu que la guerre pour l’Afrique commence par l’envoi d’une force de l’Union Africaine dans le nord du Mali soutenue par l’aviation fran?aise et les drones ?tasuniens.

Pour la justifier on a rebaptis? « al-Qaeda » les Touaregs du nord du Mali, des anciens alli?s du Libyen Kadhafi.

Avec la commode « requalification » des membres de Boko Harum du nord du Nigeria et du Niger en « sous-traitants » d’al-Qaeda et l’?ruption d’attentats ? la bombe dont le Nigeria et le Kenya sont les principales cibles, vendre une nouvelle d?cennie de « guerre contre le terrorisme » en Afrique ne semble pas poser de probl?me.

Il est toutefois n?cessaire de disposer d’un pays dont la situation strat?gique est favorable ? l’?tablissement d’une base op?rationnelle et qui soit susceptible d’endurer une guerre civile ? qui perd gagne sans rendre une occupation impraticable.

L’Ouganda semble ?tre ce « point noir » du fait de sa position g?ographique. Des groupes y arrivent et sont en passe de construire des franchises de Kentucky Fried Chicken et de Taco Bells.

Le fait que la partition du Soudan, les op?rations actuelles du Kenya en Somalie et les histoires de cellules terroristes qui poussent comme des champignons en Afrique, font la une des informations « pop culture » ?tasuniennes et isra?liennes, indique au monde que le glas a sonn? pour l’aventure coloniale ?tasunienne au Moyen Orient.

Les ?tats-Unis en partiront les mains vides car leur derni?re chance, le renversement de la Syrie et la d?stabilisation du Liban, pourrait se r?v?ler la plus dangereuse de toutes leurs entreprises et entra?ner une « troisi?me guerre mondiale ».

Les r?ves de conqu?te de tout le territoire du bassin Caspien jusqu’? la mer, les projets d’?tablir des garnisons coloniales ou des dictateurs fantoches de la M?diterran?e ? l’Inde, de la mer jusqu’? la fronti?re russe, tout cela est en train de glisser des mains des « Ma?tres de l’Univers ».

Il leur restera, pour solde de tout compte, 16 000 milliards de dollars de dette, des morts et des estropi?s en nombre infini et la r?colte de l’ann?e d’h?ro?ne afghane.

Ils se tourneront alors vers l’Afrique o? ils d?clencheront, une guerre sans fin, ? coup d’arm?es de mercenaires, de guerres de drones ? une ?chelle jamais vue auparavant, sous couvert d’un terrorisme imaginaire, en fabriquant de nouveaux ennemis chaque fois que leur app?tit n?o-colonial les y poussera.

On assiste en ce moment au troisi?me round, la liquidation des Touaregs du nord du Mali.

Quelqu’un leur a-t-il dit qu’ils ?taient suppos?s perdre??

*?Gordon Duff?est un v?t?ran des Marines qui a combattu au Vietnam dans l’infanterie et un des principaux administrateurs du site?Veterans Today. Il a une grande exp?rience du syst?me bancaire international et il a ?t? conseiller dans des domaines aussi diff?rents que la contre insurrection et les technologies de d?fense?; il a aussi fait partie de la repr?sentation diplomatique de l’ONU pour le d?veloppement humanitaire et ?conomique. Il a voyag? dans plus de 80 pays. Ses articles sont publi?s dans le monde entier et traduits dans de nombreuses langues.

Du m?me auteur?:

Le renard dans le poulailler, pouvons-nous faire confiance aux soci?t?s de s?curit? isra?liennes???- 19 juin 2010

info-palestine.net

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (6)

Hier nous avons découvert une personnalité attachante, aujourd’hui disparue, celle de Neil Armstrong, premier homme ...