Accueil / T Y P E S / Articles / Le g?nocide au Darfour : Plus jamais

Le g?nocide au Darfour : Plus jamais

? l’heure actuelle, le conflit au Darfour a fait entre 180 000 et 400 000 morts et plus de 2,5 millions de r?fugi?s.

Au lendemain de la d?couverte des actes monstrueux de g?nocide, commis dans le cadre de l’holocauste, la communaut? internationale avait d?clar?e que plus jamais elle ne laisserait une telle chose se produire, en pronon?ant son c?l?bre « never again ». Pourtant, en 1994, cette m?me communaut? internationale, par le biais de l’ONU, a laiss? plus de 800 000 Rwandais se faire massacrer pour une question raciale. Est-ce que le « never again » s’appliquait seulement aux peuples occidentaux profitant au syst?me capitaliste ? Ne sommes nous pas tous des hommes selon la fameuse D?claration universelle des droits de l’homme de 1948 ?

Il semble que non, m?me s’il est prouv? que les racines de l’homo sapiens sapiens (l’homme moderne) sont en Afrique. En fait, ce qui est arriv? au Rwanda en 1994 est appel? ? se reproduire, mais cette fois, un peu plus au nord de l’Afrique, soit au Soudan. Les politicologues qui avaient donn? le nom de « crise du Darfour » au conflit en cours, ont du, avec le consentement de l’ONU, adopter le qualificatif de « g?nocide » pour ?tre fid?le ? la r?alit? de cette r?gion du nord-ouest soudanais.

En fait, les Nations Unis qualifient ?galement cette situation de nettoyage ethnique. Bien entendu, il est important de savoir que plusieurs petits conflits ont ?clat?s dans les derni?res d?cennies pour des raisons politiques et ?conomiques. Cependant, si depuis f?vrier 2003 la situation est incontr?lable, c’est surtout parce que le climat a rendu la vie dans le d?sert encore plus difficile. On attribue en grande partie la responsabilit? des hostilit?s aux tribus nomades arabo-musulmanes qui pillent et br?lent les villages chr?tiens et animistes et violent, mutilent et tuent leurs habitants. Le terme nettoyage ethnique est donc bien choisi et renvoi, de fait, au terme g?nocide.

Bref, le principal dessein de cet article n’est pas d’expliquer les pr?misses compliqu?es ? la base de la crise au Darfour, mais plut?t de faire prendre conscience ? une, quatre ou dix personnes qu’il se passe, en ce moment m?me, un ?v?nement que l’on regrettera dans quelques ann?es. ? l’heure actuelle, les plus optimistes estiment que cette crise a fait 180 000 morts, les plus n?gatifs en comptent 400 000. Les habitants du Darfour les plus chanceux auront eu le temps de se rendre, comme plus de 2 500 000 Soudanais, dans un des camp de r?fugi?s aux fronti?res du Tchad. Mais ce n’est qu’une question de temps avant que les autorit?s locales ou les milices rebelles ne viennent d?truire ces camps, pour diff?rentes raisons.

Il est donc primordial de bien consid?rer la situation au Darfour. Bien que des mesures financi?res aient ?t? adopt?es par le gouvernement du Canada, il reste encore beaucoup ? faire pour sauver les hommes, les femmes et les enfants prient au pi?ge dans ce grave conflit. C’est d?sormais ? l’opinion publique de se lever pour pousser l’ONU ? envoyer des casques bleus pour r?tablir l’ordre. Ainsi, si le bouche-?-oreille peut d?molir la r?putation d’un homme, elle peut sans doute permettre ? un peuple de vivre dans la paix. Il faut faire conna?tre la situation du Darfour ? un plus grand nombre de personne possible. On ne pourra jamais dire qu’on ne savait pas.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Édouard Philippe et le panier de crabes

« Le milieu politique est corrompu par les ambitions et les intérêts personnels. Je le sais : ...