Accueil / A C T U A L I T É / Le f?roce aigle de t?te fourchue

Le f?roce aigle de t?te fourchue

 

Les capitalistes des ?tats-Unis, qui se sentent ???lus?? par un Dieu qu?ils ont cr?? ? leur image et ressemblance, consid?rent qu?ils doivent d?vorer le reste de monde. C?est un?establishment?unique, un oiseau rapace ? deux t?tes. Leurs divergences internes se bornent ? savoir si la plan?te doit ?tre mang?e en mi-crue ou lentement bouillie et avec l?assaisonnement collant de la rh?torique d?mocratique. Nous, les participants au festin mais en qualit? d?aliments potentiels, n?avons pas beaucoup de motifs pour d?opter pour une des deux m?thodes ni pour leurs cuisiniers cannibales ?

Par exemple, le Prix Nobel de la Paix Barack Obama ? qui partage ce Prix avec d?autres bijoux, comme Theodore Roosevelt (celui de la guerre de Cuba et des Philippines), Chamberlain (celui de Munich), Kissinger (celui du coup de Etat ? Pinochet parmi tant de m?faits), Begin, Rabin et Shimon Peres (assassins de palestiniens), et l?Union Europ?enne, (participante ? la destruction de la Yougoslavie et aux massacres en Libye) – continue de bombarder quotidiennement des cibles civiles au Pakistan et en Afghanistan sans que ne bouge m?me un cheveux. Pour sa part le gouverneur Mitt Romney, petit-fils d?un mormon ?migr? au Mexique avec toutes ses femmes ? cause de la pers?cution religieuse, propose sans g?ne une politique de rejet plus active des immigrants, un fondamentalisme religieux de crois? et une politique internationale encore plus agressive.

Les deux ailes du capitalisme ?tasunien co?ncident totalement sur la partie strat?gique bien qu?elles aient des diff?rences tactiques. Celle du?Parti D?mocrate, qui d?fend le grand capital financier mais essaie, en m?me temps, de maintenir gr?ce ? quelques allocations le march? interne, s?affronte ? l?autre, celle du?Parti R?publicainqui nie jusqu?? l??volution des esp?ces bien qu?elle soit darwiniste sur le social mais les deux d?fendent ? mort le syst?me capitaliste et l?imp?rialisme ?tasunien, son fer de lance.

C?est pourquoi dans le d?bat (pour le nommer ainsi) entre les candidats des deux partis, les deux ont seulement parl? ??de la classe moyenne?? (euph?misme avec celui qu?ils se r?f?rent ? un syst?me qu?ils supposent qu?il soit seulement compos? de chats gris o? les chats obscurs d??gout – les travailleurs ? ne s?opposeraient m?me pas en r?ves aux chats blancs et fins d?angora – les grands capitalistes). C?est pourquoi ils n?ont pas parl?, non plus, de comment en finir avec le ch?mage, ils n?ont pas dit ce qui pourrait ?tre fait pour les prisons remplies presque exclusivement de noirs et, dans une proportion moindre, de Latinos, ils n?ont dit mot sur les contenus r?actionnaires de l??ducation, ni sur l?alimentation, dans un pays d?ob?ses et de diab?tiques ? cause d?une mauvaise nutrition et d?un niveau de culture limit?, ni sur la vente libre d?armes de guerre et le commerce de la drogue le plus vastes du monde, historiquement financ? par la CIA, comme en Asie, en Sicile, lors de la guerre au Nicaragua. Aucun d?eux n?a non plus mentionn? les centaines de milliers de morts provoqu?s par les guerres imp?rialistes, comme celles de l?Irak, de la Yougoslavie, de l?Afghanistan. Aucun de deux ne s?est r?f?r? ? la crise mondiale provoqu?e par le syst?me capitaliste, mais que paient des centaines de millions de travailleurs, ni aux banques et aux grandes entreprises qui se sont fait soutenir avec l?argent des contribuables, ni ils ont offert de plan pour all?ger le ch?mage et la pauvret? qui affectent gravement des millions de citoyens aux ?tats-Unis.

A l? ?chelle mondiale n?ont pas manqu? les ?mes candides qui, quand Obama fut choisi, ont cru qu?il diminuerait le racisme et que les ?tats-Unis seraient plus d?mocratiques au niveau interne et qu?ils se retireraient de leurs aventures externes, o? ils ont ?t? battu. Ils sont oubli?s que le Gouvernement des ?tats-Unis, ainsi que les deux partis qui se relaient ? la Maison Blanche et pour contr?ler le Parlement, sont dirig?s par de grands groupes capitalistes ayant des int?r?ts ? l??chelle mondiale et qui partagent la m?me vision et mission imp?rialiste. En effet, le prix Nobel de la Paix Theodore Roosevelt a envahi le Maroc ou Cuba quand il en a eu l?envie, tandis que son descendant, le ??d?mocrate?? Franklin Delano? Roosevelt, a permis que les japonais coulent la flotte du Pacifique ? Pearl Harbour pour obliger les citoyens ? participer ? une guerre mondiale dont il esp?rait tirer un profit imp?rialiste et avec laquelle il esp?rait transformer son pays en premi?re puissance ?conomique mondiale gr?ce ? une ??pax am?ricana???obtenu avec des morts europ?ens et asiatiques et aussi le ??d?mocrate?? Harry Truman a balay? sans h?siter par des bombes nucl?aires toute la population d?Hiroshima et Nagasaki et a ?tabli ainsi les bases de l? ??ordre?? de l?apr?s-guerre que nous connaissons et dont nous souffrons.

Nous , les victimes de l?aigle ? deux t?tes avons, par cons?quent, non seulement int?r?t d??viter les illusions stupides de certains sur Obama ou l?espoir de ce qu?aux ?lections des Etats-Unis triomphe un suppos? moindre mal parce que, si le pr?sident est r??lu, la situation ?conomico-sociale et les efforts pour soutenir le r?gime capitaliste en crise pourraient le mener ? recourir aux m?thodes extr?mes que son adversaire propose et, vice versa, si celui-ci gagnait, il devrait prendre en compte ce qu?il se passera dans la soci?t? des Etats-Unis et, par cons?quent, partiellement modifier sa politique.

Les ?lections en?Yanquiland?sont en r?alit? encore une preuve que la concentration de la richesse a ?limin? les bases m?me de la d?mocratie formelle dans le monde et surtout dans un pays o? depuis plus d?un si?cle il n?y a pas de gauche anticapitaliste importante. Par cons?quent, il est fondamental d?essayer d?aider par tous les moyens les travailleurs et les opprim?s des ?tats-Unis pour qu?ils en finissent avec leurs illusions sur le capitalisme et assument une position politique ind?pendante en donnant une forme politique au rejet des?indign?s?et de toutes les victimes du syst?me. Notre lutte contre les magnats de?Wall Street, n?est pas seulement fondamentale pour notre lib?ration, mais elle est aussi indispensable pour cette tache, qui pourrait changer le rapport de forces social dans le monde.

Traduit de de l?espagnol pour?El Correo?par??: Estelle et Carlos Debiasi.

El Correo. Paris, le 23 octobre 2012

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

S’endetter, oui, mais pour faire quoi ?

A la suite de Keynes, voilà des années que j’en parle et que j’en détaille ...