Accueil / A C T U A L I T É / Sarko et ses fr?res : on ne nous dit pas tout?

Sarko et ses fr?res : on ne nous dit pas tout?

Le d?ficit chronique de la S?curit? Sociale se traduit toujours par plus de frais restant ? la charge des assur?s sociaux : franchises diverses (bo?tes de m?dicaments, actes para-m?dicaux, transports sanitaires), forfaits de toute sorte (frais de s?jour et actes m?dicaux en milieu hospitalier), m?dicaments non rembours?s, taux de remboursement moindre pour ceux encore ? la nomenclature, etc.

Si ces mesures frappent en priorit? les personnes modestes, d?j? touch?es durement par une fiscalit? indirecte qui d?passe l?entendement (plus de 80% des recettes budg?taires de l?Etat), le secteur de la sant? fait aussi le bonheur de certaines personnes?

Le P?le Emploi, fusion de l?ANPE et de l?ASSEDIC, une des rares id?es de Nicolas Sarkozy plut?t positive, en tout cas dans son principe, qui permet aux demandeurs d’emploi d’avoir un seul interlocuteur, compte environ 50.000 employ?s. L?ensemble des branches de la S?curit? Sociale (Assurance Maladie, Assurance Vieillesse, Allocations Familiales et URSSAF) comptait 160 000 agents au 31 d?cembre 2009.

Tous ces organismes ont ?t? concern?s par une r?forme r?cente concernant les « compl?mentaires sant? », c’est-?-dire les mutuelles du personnel de ces organismes.

Depuis le 1er janvier 2009 en effet, tous les agents ont ?t? contraints de r?silier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adh?rer ? une « mutuelle employeur obligatoire ». Ceux qui ont des enfants ont ?galement ?t? oblig?s d?inscrire ces derniers sur le nouveau contrat (sauf exception). C’est une cons?quence de la loi Fillon de 2003.

Le grand fr?re entre en lice : Guillaume Sarkozy

C’est le m?me organisme, le groupe Malakoff-M?d?ric qui a remport? les deux march?s en obtenant ainsi 210 000 adh?rents suppl?mentaires ! En ajoutant ? cela les 800.000 salari?s du secteur caf?-h?tellerie-restauration (CHR) qui sont en train de rentrer dans le dispositif depuis janvier 2011, cette compagnie d?assurance et de pr?voyance est devenue sur le march? fran?ais :

n?1 des groupes paritaires de protection sociale

n?2 de la retraite compl?mentaire

n?3 en sant? collective (classement Argus de l?Assurance)

Le groupe est n? de la fusion de Malakoff et M?d?ric le 30 juin 2008, 6 mois avant la mise en place du dispositif « mutuelle obligatoire employeur » pour la S?curit? Sociale et le P?le Emploi?Le pr?sident de M?d?ric a c?d? alors sa place au pr?sident de Malakoff : Guillaume Sarkozy qui a ?t? par ailleurs vice-pr?sident du MEDEF entre 2000 et 2006 et de la CNAM (Caisse Nationale d?Assurance Maladie) de 2004 ? 2005.

Malakoff M?d?ric est un groupe mutualiste, paritaire mais pas sa filiale Sevriena qui va devenir un groupe priv? majeur dans un autre secteur, celui de l??pargne retraite. Guillaume Sarkozy a cr?? Sevriena avec un poids lourd de la cat?gorie, CNP Assurances, dont les actionnaires principaux sont la Caisse des d?p?ts (40 %) et la holding Sopassure (Banque postale et BPCE, 35,48 %).

Si l?on examine de pr?s le conseil d?administration de CNP Assurances, on y d?couvre notamment : Fran?ois P?rol, pr?sident du directoire de BPCE (Banque populaire Caisses d??pargne), ex secr?taire g?n?ral adjoint de l?Elys?e et Henri Proglio, PDG d?EDF qui doit sa place ?? Nicolas Sarkozy.

CNP Assurances est aussi un groupe international qui, le 15 janvier 2009, a annonc? dans un communiqu? avoir pay? un montant de 145 millions d?euros l?acquisition de 50,1 % de Marfin Insurance Holdings qui d?tient 100 % de Laiki Cyprialife (assurance vie ? Chypre), Laiki Insurance (assurance dommages ? Chypre), Marfin Life (assurance vie en Gr?ce) et Marfin Brokers (courtier assurance dommages en Gr?ce).

Un heureux hasard a fait que parall?lement ? la cr?ation de Sevriena, l?Elys?e poussait ? l?adoption du projet de loi r?formant les retraites, dont le texte d?finitif contient les ?mesures relatives ? l??pargne retraite?…

Le fr?rot se pointe : Fran?ois Sarkozy

P?diatre de formation, il a abandonn? la pratique pour l?industrie pharmaceutique depuis 2001. Il si?ge au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et devient le pr?sident d?AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d?investissement.

Fran?ois Sarkozy a lanc? une cha?ne de t?l?vision sp?cialis?e dans l?Internet, financ?e par le laboratoire Sanofi. Il a des relations avec le groupe Paris Biotech Sant?, l?un des protagonistes de l?affaire de l?Arche de Zo? (1). Il fait partie aujourd’hui des puissants lobbyistes de l?industrie pharmaceutique.

D?ailleurs le grand plan Alzheimer lanc? par le gouvernement est un joli cadeau de quelques centaines de millions d?euros et une aubaine pour le secteur dont il d?fend les int?r?ts. La structure scientifique (Fondation Alzheimer) mise en place ainsi que les dispositifs de partenariat public-priv? b?n?ficient directement ? l’industrie pharmaceutique, en particulier ? Sanofi-Aventis et ? ses sous-traitants et collaborateurs, parmi lesquels Fran?ois Sarkozy.

A venir aussi le plan « D?pendance des Seniors » avant la prochaine ?lection pr?sidentielle…

Le troisi?me larron est toujours aux manettes : Nicolas Paul St?phane Sark?zy de Nagy-Bocsa?

Trois fr?res donc : l?un ? la t?te d’un des plus gros groupes d?assurance sant?-retraite, un autre qui sert les int?r?ts des laboratoires pharmaceutiques et le troisi?me qui chapeaute le tout en ayant la charge de l?ex?cutif : c?est le Pr?sident de la R?publique.

On comprend mieux aujourd?hui sa « bienveillance » vis-?-vis de son ancienne ministre de la sant?, Roselyne Bachelot, de mai 2007 ? novembre 2010, lorsqu’elle a fait prosp?rer les grands laboratoires pharmaceutiques en leur achetant 95 millions de doses de vaccin pour lutter contre la grippe A…inutiles mais financi?rement juteux !

Et on peut l?gitimement nourrir des inqui?tudes sur l?avenir de notre syst?me de sant?. Les r?formes engag?es depuis 2004 ne font que confirmer sa d?t?rioration et m?me son d?mant?lement total d?ici quelques ann?es, si un coup d?arr?t n?est pas apport? ? cette politique au profit exclusif d’int?r?ts priv?s.

Il ne faut pas s??tonner non plus de l’acharnement de Nicolas Sarkozy ? r?former le financement des retraites qui va fatalement s’orienter vers un syst?me par capitalisation, vu l’allongement de la dur?e de cotisation pour avoir une retraite ? taux plein et les montants de retraite de plus en plus faibles servies par le R?gime G?n?ral des salari?s.

Rares sont les pays du monde occidental o? l?on assiste ? de telles d?rives de la part d?un Pr?sident de la R?publique d?autant que personne n?a oubli? l?affaire du ?fiston ? pour occuper le poste de pr?sident de l’Epad alors que Jean Sarkozy, ? 23 ans, n?avait m?me pas encore termin? ses ?tudes, redoublant sa deuxi?me ann?e de droit apr?s avoir redoubl? la premi?re !

Dans l’Europe protestante du Nord, il y a longtemps qu’un tel pr?sident serait sur la touche, notamment apr?s avoir annonc?, en janvier 2009, que les enqu?tes judiciaires seront d?sormais toutes dirig?es par le Parquet, soumis au pouvoir politique?


(1) Des membres de l?association fran?aise L?Arche de Zo? ont ?t? arr?t?s le 25 octobre 2007 par les autorit?s tchadiennes avec 103 enfants qu?ils voulaient emmener ill?galement en France afin de les faire adopter. Il s?est r?v?l? que, contrairement ? ce que pr?tendait l?association, la plupart de ces enfants n??taient ni orphelins ni soudanais. Cette affaire a entra?n? la col?re de l?opinion publique tchadienne et d?clench? une crise diplomatique entre la France et le Tchad.

Photo Flickr-cc : Les Pieds Nickel?s par tintincai (http://www.flickr.com/photos/tintincai/3050062128/)

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (11): le petit Goebbels et l’échalas gay du White Power

De pire en pire a-t-on déjà dit précédemment ? La preuve encore aujourd’hui avec l’individu ...