Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / Non classé / Le d?compte des 100 000 victimes civiles tu?es en Irak

Le d?compte des 100 000 victimes civiles tu?es en Irak

Chronique : La m?decine du professeur Biron

Image Flickr par joanmaffeiart

La section M?decine de la Librairie publique des sciences des ?tats-Unis a publi? en ligne le 15 f?vrier 2011 les plus valides statistiques ? ce jour sur les civils irakiens tu?s directement par des actes de guerre apr?s l?invasion de l?Irak par le gouvernement Bush.

La prochaine fois que vous discuterez du bien-fond? ou de l?absence de justification de cette guerre qui suivit l?attentat a?rien sur les Tours jumelles de New York, vous aurez les bons chiffres en main.

Le D?compte des corps

Le ? D?compte des corps en Irak ? est un projet non gouvernemental britannique dont les auteurs ont collig? les rapports m?diatiques et officiels, ainsi que les t?moignages d?informateurs identifiant les victimes civiles tu?es entre mars 2003 et mars 2008 : h?pitaux, morgues, policiers, t?moins; parents, ONG.

Parmi les m?dias on eut recours ? Reuters, Associated Press, Agence France Presse, Voices of Iraq, Al Jazeera English. On v?rifia la date et le lieu de chaque mort violente pour ?viter les doublons ainsi qu?un total de 18 variables par individu tu?, telles que le sexe, l??ge, l?armement utilis?, le nom, l?occupation, les t?moins, les blessures, l?auteur, une cible identifiable, etc.

D?finitions

Civil : Une femme, un enfant (moins de 18 ans) ou un homme non-combattant, victime directe de la guerre.

Auteur inconnu : sans uniforme et visant une cible civile. Il peut s?agir de combattants dans le conflit confessionnel (sectarian) entre chiites et sunnites, ou de criminels profitant du d?sordre. Ils sont pr?sum?s Irakiens

Milice Anti-Coalition : miliciens sans uniforme mais ciblant la Coalition, surnomm?s insurgents par les autorit?s Am?ricaines. Les cibles peuvent ?tre des bases Am?ricaines ou Alli?es, des points de contr?le de la police iraquienne, des soldats Iraquiens ou d?autres cibles gouvernementales.

Troupes de la Coalition : majoritairement Am?ricaines, identifi?es par leur uniforme. Avec l?aide quasi symbolique de 48 pays (d?o? le terme Coalition) dont l?Angleterre. Le Canada brillait par son absence gr?ce au gouvernement de Jean Chr?tien.

Ex?cution : mise ? mort extrajudiciaire de toute personne captur?e ou enlev?e, incluant les combattants captur?s

?v?nement de courte dur?e : op?ration de guerre de moins de 2 jours o? au moins un civil a perdu la vie

?v?nement de longue dur?e : op?ration de guerre de plus de 2 jours o? au moins un civil a perdu la vie

Auteurs

92 614 victimes purent ?tre suffisamment document?es quant aux Auteurs, sur quelque 108 107 victimes irakiennes. De 2003 ? 2008 le taux moyen fut de 1?518 victimes par mois.

68 396 (74%) sont des Auteurs non identifi?s qui visent des civils.

11 516 tu?s (12%) furent victimes des troupes de la Coalition. On peut conclure que les envahisseurs sont directement responsables d?une mort civile sur huit. Noter cependant qu?au cours de la premi?re ann?e de l?invasion, la Coalition fut responsable de 52% des morts parmi les civils, soit 7 252

9 954 (11%) p?rirent victimes des miliciens Anti-Coalition (Irakiens).

2 227 (2,4%) parmi les victimes civiles se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment, et s??taient retrouv?es prises entre deux feux.

521 (0,6%) furent victimes de policiers ou soldats Irakiens

Victimes

Dans un sous-groupe de 60 481 victimes on put associer la d?mographie aux auteurs et aux m?thodes de 14 196 incidents de guerre de courte dur?e (< 2 jours).

On a pu identifier l??ge et le sexe de ce sous-groupe chez 22 066.
17 939 sont des hommes constituent (29,7% des 60 481 identifi?s)
1 981 sont des femmes (3,3%) dont 299 (12%) sont des filles de moins de 18 ans
2 146 sont des enfants de moins de 18 ans, soit 3,5%, dont 559 gar?ons (26%) et 299 filles (13,9%)
Sur 1 515 cadavres on ne put d?terminer le sexe, soit 2,5%
Sur 36 900 cadavres on ne put d?terminer l??ge, soit 61%

Chez les femmes et les enfants, les victimes des troupes de la Coalition (Am?ricains) furent de 764 par mois et les tu?s par des auteurs Anti-Coalition (Irakiens) furent de 528, pour un total de 1 292 par mois.

En 2006 le risque annuel pour un irakien de mourir par les armes ?tait de 91 par 100 000, soit 1 sur 110 habitants par ann?e. La quatri?me ann?e apr?s l?invasion, 2006-7, fut globalement la pire : 30 571 victimes civiles.

32 133 (34,7% de 92 614) p?rirent lors d??v?nements de guerre de longue dur?e (> 2 jours) impliquant au moins une mort de civil, regroup?es collectivement dans les rapports des h?pitaux et des morgues.

M?thodes meurtri?res quand l?assaillant est inconnu

19 321 civils Irakiens p?rirent d?ex?cution paramilitaire par des inconnus (unknown perpretators) pr?sum?s Irakiens, dont 5 697 avec torture
1 763 furent victimes du feu de mortiers
1 561 moururent d?une mine cach?e sous la route (roadside bombs)
8 086 p?rirent par coups de feu (small arms gunfire)
5 363 furent tu?s par l?explosion de bombes suicidaires port?es par des iraquiens Anti-Coalition
soit dans leur voiture (3 029 explosions, 7 tu?s par explosion)
soit sous leurs v?tements (2 320 explosions, 11 tu?s par explosion).
2 384 p?rirent de projectiles tomb?s des airs, surtout dans la premi?re ann?e de l?invasion. Ils furent victimes de la Coalition

Les incidents de guerre les plus meurtriers par incident furent l?attentat suicidaire ? cible civile (19 tu?s par incident) et les attaques a?riennes (17 morts par attaque).

Ex?cutions

La plupart des morts par ex?cution furent extrajudiciaires. Le motif peut ?tre l?enl?vement pour ran?on, l??change de prisonniers, un motif politique ou confessionnel (sectarian) entre chiites et sunnites. L?objectif peut ?tre de d?stabiliser les autorit?s, intimider l?ennemi, punir les collaborateurs avec l?envahisseur. Les auteurs inconnus sont Irakiens et comprennent des policiers, des soldats, des groupes Anti-Coalition ou confessionnels, voire des criminels qui profitent du d?sordre.

Torture

5 697 portaient des marques de torture parmi les d?ex?cutions extrajudiciaires de prisonniers. La torture avant ex?cution pr?sente certaines caract?ristiques de survenue. Sa fr?quence varie selon le gouvernorat. Parmi les 27 050 morts directes ? Bagdad, 43% furent victimes d?Auteurs inconnus (Irakiens), et 3 863 (14%) portaient des marques de torture. Par contre ? Wassit o? l?on compte seulement 1 503 victimes directes, 57% furent ex?cut?es, dont 21% apr?s torture. Elle varie aussi selon l?intensit? du niveau g?n?ral de la violence : plus il y a de tu?s dans une p?riode et une r?gion donn?e, plus il y a de cas de torture. Noter qu?on laisse souvent les corps ? d?couvert, pour envoyer un message, pour terroriser.

Auteurs et victimes

Chez les hommes, 66,9% des tu?s furent victimes d?Auteurs inconnus (Irakiens), dont 32% par ex?cution. 25,8% furent victimes d?auteurs Anti-Coalition (Irakiens), dont 7,9% par attentat suicidaire. Seulement 4,1% tomb?rent aux mains de la Coalition (Am?ricains), dont 2,2% par des coups de feu.

Chez les femmes, 68,8% furent victimes d?Auteurs inconnus dont 21% par coup de feu. 8,7% furent tu?es par des auteurs Anti-Coalition dont 4,0% par attentat suicidaire. 15% furent tu?es par la Coalition (Am?ricains) dont 9,7% lors d?attaques a?riennes non discriminatoires.

Chez les enfants, 52,2% furent victimes d?Auteurs inconnus (Irakiens), dont 9,8% par des coups de feu. 16,5% furent victimes d?auteurs Anti-Coalition (Irakiens) dont 7% par attentat suicidaire. 21,8% furent tu?es par la Coalition dont 13% lors d?attaques a?riennes non discriminatoires.

Retenir que si un homme irakien non combattant est tu? par un acte de guerre il a 4,1% d??tre victime des Am?ricains. Pour une irakienne la probabilit? est de 15%. Pour un enfant elle est de 21,8%. La Coalition s?av?re nettement moins discriminatoire dans ses m?thodes, et son indice de guerre sale est ?lev?.

Indice de guerre sale

L?Indice de guerre sale est le pourcentage de femmes et enfants par rapport au nombre total de civils tu?s. Cet indice fut de 18,7% durant la p?riode 2003-2008. Ce chiffre est pr?s des 19,7% rapport?s par le gouvernement irakien pour 2009.

Le choix des armes est un d?terminant. Les plus sales armes sont le mortier, dont l?indice est de 79% (auteur inconnu visant une cible civile), le v?hicule pi?g?s abandonn? en zone civile, indice de 54%, et l?attaque a?rienne (bombe, missile), indice de 69%.

Il y eut 8 086 tu?s par un coup de feu (gunfire) par Auteurs inconnus, dont 629 femmes ou enfants. Quand l?auteur ?tait connu, les tirs de la Coalition (Am?ricaine) tu?rent 178 femmes ou enfants, 31%, tandis que les Anti-Coalition (Irakiens) tu?rent 25 femmes ou enfants, 2%.

Les trois quarts des victimes civiles ?taient vis?es par les combattants. On pourrait s?attendre ? moins de salet? (en ne visant que des hommes) quand une arme ? main est utilis?e, car la cible est en vue (fusils, mitrailleuses). C?est vrai pour les auteurs Irakiens mais moins vrai pour les auteurs Am?ricains o? les bavures ne sont pas occasionnelles : manque d?entra?nement; manque de surveillance ? ?thique ?; force excessive lors des raids ? domicile dans les quartiers urbains, lors des contr?les routiers et aux points de contr?le (checkpoints). Wikileaks a r?v?l? plusieurs bavures.

Parmi les 22 066 dont le sexe et l??ge purent ?tre confirm?s, cet indice de salet? fut de 79% pour les tirs de mortier par l?un ou l?autre des camps, de 54% pour les bombes explos?es dans un v?hicule abandonn? et de 69% pour les attaques a?riennes. Cet indice fut plus ?lev? parmi les victimes de la Coalition que parmi celles des forces Anti-Coalition, tant pour les tirs a?riens que les coups de feu au sol.

Il est clair que l?attaque a?rienne tue majoritairement des civils. Cette strat?gie manque nettement de discrimination et doit ?tre remise en question.

L?indice de salet? chez les victimes de la Coalition (Am?ricains) fut de 51% mais 5 fois plus ?lev? que les 10% chez les victimes des forces Anti-Coalition (Irakiens). Autrement dit, quand un civil est tu? par les Am?ricains, une victime sur deux est une femme ou un enfant. Quand un civil est tu? par les Irakiens, une victime sur dix est une femme ou un enfant.

Commentaires

Sont reconnus des crimes de guerre, par ordre descendant de gravit?, d?utiliser la torture des prisonniers, de tuer intentionnellement des enfants et des femmes ainsi que des hommes non combattants. On entre dans une zone grise lorsque par imprudence ou indiff?rence on ne fait pas la discrimination entre combattants et civils dans un m?me lieu attaqu?.

Les Am?ricains devraient ?viter de bombarder les zones habit?es par des civils ? depuis les airs ou par des mortiers – et leurs soldats ne devraient pas tirer sur des civils. La Coalition, quelle que soit l?ann?e de l?invasion ou l?armement utilis?, a plus souvent men? une guerre sale en tuant proportionnellement plus de femmes et d?enfants que les Irakiens ne l?ont fait.

On peut bien affirmer que les tueries entre Irakiens rel?vent d?une guerre civile puisque 88% des morts violentes sont directement attribu?es aux Iraquiens – mais cette guerre a ?t? d?clench?e par l?invasion am?ricaine.

Autres cons?quences sur la population

On estime ? quelque 250 000 les bless?s civils dont plusieurs sont devenus des invalides. Et ? quelque 4,7 millions les r?fugi?s ? l?int?rieur du pays (2,5 M) ou ? l?ext?rieur (2,2 M). Tous victimes civiles de cette guerre d?clench?e par l?administration Bush et l?aide quasi symbolique (au plus 10% des effectifs) de quelque 48 pays.

Ces chiffres n?incluent pas les morts violentes de combattants Irakiens ni leur ?ventuelle torture par la Coalition. Ni les morts civiles non violentes r?sultant des effets ? court et ? long terme de la destruction des infrastructures sanitaires, de la contamination de l?environnement par des mat?riaux explosifs, des conditions sanitaires des r?fugi?s, etc.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Rendre le quotient familial plus équitable : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron…

Rendre le quotient familial plus équitable : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.