Accueil / A C T U A L I T É / Le culte de Lilith au Bohemian Grove

Le culte de Lilith au Bohemian Grove

J’ai vu un article ce matin o? Oba-blabla venait de d?corer Bush p?re d’une m?daille quelconque en d?clamant que cet enfoir? repr?sentait (je cite) « le meilleur d’entre nous et le but ? atteindre » ( tr?s imag? pour qui sait lire) Source

Ma premi?re r?action a ?t? de penser que ?a ferait une d?co de plus ? accrocher aux arbres du Boh?mian Grove … ce qui m’a conduit ? faire un rapide Google sur cet ?v?nement …pour comprendre quelque chose, faut remonter aux racines … follow the white rabbit …

J’imagine que vous connaissez un peu l’histoire de ce club : Fond? en 1872, chaque ?t?, pour trois week-ends, presque 2400 membres, uniquement compos? de m?les, en compagnie d?invit?s, se regroupent dans ce lieu sous haute protection situ? pr?s du hameau de Monte Rio (1200 habitants). Il faut compter 18 ans d?attente pour s?inscrire, la liste des pr?tendants comptant d?j? 2400 notables, tous pr?ts ? payer 25 000 $ annuels.

On y retrouve la liste habituelle de puissants personnages : G?rald R. Ford, Henry Kissinger, George Bush, Ronald Reagan, Thomas Watson Jr. d?IBM, Phillip Hawley de la Bank of America, William Casey de la CIA, Richard M. Nixon, les Rockefeller, Einsenhower, Dick Cheney, Alan Greenspan, Schwarzenegger, Tony Blair, Bono , Giscard d’Estaing, bref la liste est longue, uniquement des hommes, pour la plupart des Am?ricains mais aussi quelques Europ?ens et Asiatiques, environ un cinqui?me de ses membres sont membres de la direction des mille premi?res soci?t?s mondiales apparaissant dans le classement du magazine Fortune. Il s?agit de PDG de multinationales, de membres de cabinets minist?riels ou pr?sidentiels, de repr?sentants de grandes fondations (comme le Council on foreign relations), de l??lite de la justice, du commerce, d?universitaires de premier plan, de militaires hauts plac?s dans la hi?rarchie,musiciens, directeurs de m?dias en bref l??lite des ? ma?tres de la globalisation ?. bref, Un rendez vous des puissants style Club Bilderberger ou Davos ou CFR ou Club de Rome ….

Sur-surveill?s et sur-protect?s, aucun membre des m?dias n’est bien ?videment jamais entr? l? dedans … les quelques photos rapport?es de la place le sont par des gens qui se sont gliss?s dans la zone avant d’en ?tre expuls?es manu militari …

Les versions officielles voudraient que l?on ne voie dans ces r?unions que l?occasion de donner des repr?sentations th??trales grandeur nature. Le rassemblement aurait pour but de c?l?brer ? l?esprit de boh?me ?, et commencerait par un spectacle appel? ? l?incin?ration des soucis ?, un rituel au cours duquel on met le feu au pied d’un hibou de pierre de 12 m?tres. Estimant porter les malheurs du monde sur leurs ?paules, ils disent avoir besoin d’un rituel symbolique pour se d?charger et ainsi mieux profiter de leur f?te. L?objectif est de ? renouer avec la nature ? dans la bonne humeur, et, de l?avis de certains participants, dans des libations alcooliques pouss?es. Quelques conf?rences sont par ailleurs profess?es, mais l?essentiel se r?gle au cours d?entretiens informels. Ces clubs d?homme ont repr?sent? historiquement l?institutionnalisation des in?galit?s raciales, de sexe et de classe. Donc, en surface, le Bohemian Grove est un lieu priv? o? les ?lites r?gionales et globales se rencontrent.

Par contre, en lisant en diagonale quelques sites consacr?s ? cette r?union , j’ai remarqu? une erreur qui ?videment est r?p?t?e partout vu que la plupart des sites copient-collent un article original sans jamais chercher …


Tous les sites mentionnent un ?tonnant rituel d?butant par ? l?incin?ration des soucis ? (Dull Care, soit le ? poids des soucis ?), semblable au ? bonhomme hiver ? br?l? chaque ann?e, pour c?l?brer le retour du printemps. Au cours de cette ?tonnante c?r?monie, on voit en effet le gratin financier de la plan?te sepresser autour d?un rocher de 12 m?tres de haut repr?sentant un hibou(assimil? partout ? tort ? Moloch), devant lequel est allum? un immense feu de joie o? les ? ma?tres du monde ? sont cens?s se? d?charger ? de leurs soucis. Le tout ?tant tr?s officiellement annonc? dans le programme interne sous le titre ? Consecutive Cremation of Care ?, avec intervention d?un ? High Priest ? (Grand Pr?tre en robe de soie d?argent et d?or), d?un ? Voice of the Owl ? (la voix du hibou) et d?un ? Funeral Cortege ?.
Apr?s une processionaux flambeaux, les hommes, d?guis?s, s?approchent en chantant, avec l?accompagnement d?un orchestre dissimul?, pour allumer le b?cher, pendant que le Grand Pr?tre prononce des odes au soleil de l??t?. Une effigie en papier m?ch?e ou en paille grandeur nature, repr?sentant un ?tre humain, est alors jet?e dans le brasier. Bref une grande pi?ce de th?atre un peu surprenante aux yeux des non-avertis, un rituel sataniste pour les adeptes du copie-coll? conspirationistes.

En effet, tous les sites webs de me dire que ?a a un rapport avec le culte de Canaan et la l?gende de Moloch, qui devint Nemrod ou Tammouz, et o? les pratiques sectaires faisaient appel au sacrifice humain. Il en est de m?me ? Carthage avec le fameux sacrifice du? molk ?, o? des nouveaux-n?s ?taient livr?s au feu …

En fait, selon ma connaissance, Moloch ?tait repr?sent? sous les traits d’un taureau et non d’un hibou .. et d’ailleurs ce n’est pas, selon ma perception, un hibou qui est repr?sent?e par cette ?norme effigie, mais une chouette …

Notre travail est par cons?quent historiquement authentique ; il s?agit de red?couvrir la Tradition Sum?rienne. Aleister Crowley

Un bref tour sur le symbolisme de la chouette n’apporte pas grand chose, selon les ?ges, les cultures et les pays elle a diff?rentes significations postives ou n?gatives… on la retrouve quand m?me sur la pi?ce d’un Euro, ainsi que sur le dollar … elle est est g?n?ralement le symbole de la sagesse dans le monde antique, elle est li?e ? la d?esse grecque Ath?na, avec l’arriv?e du Moyen ?ge et des cur?s superstitieux elle devient signe de mauvais augure parce que volant la nuit donc diable donc on la cloue sur les portes …

En fait c’est le rituel de br?ler un homme de paille qui m’a allum? ( bon jeu de mot hein ?) …

Si on remonte diff?rentes traditions, on trouve par exemple des victimes que l?on vouait ? Taranis, dieu du Ciel et du Tonnerre, enferm?es dans un immense colosse en osier ou en foin qui, plac? sur un b?cher, est enflamm? par un guerrier celte . » Certaines peuplades ont des mannequins de proportions colossales, faits d?osier tress?, qu?on remplit d?hommes vivants : on y met le feu, et les hommes sont la proie des flammes. ?C?sar, Guerre des Gaules, VI, 16.


On trouve ?galement dans le monde romain, les termes striga (sorci?re) et strix (chouette/stryge) utilis?s en parall?le. On accuse les oiseaux nocturnes de boire le sang des enfants pendant la nuit ce qui nous m?ne aux stryges ( qui sont devenues les succubes du Moyen ?ge avant de devenir les vampires modernes).

Les stryges ou striges (du grec strigx, ? oiseau de nuit ?), sont des d?mons femelles ail?s, mi-femme mi-oiseau, qui poussent des cris per?ants. Chez les arabes, la stryge prend le nom de goule (ou ghole). La ghula, f?minisation du mot arabe, est l’?quivalente arabe/perse de Lilith. On retrouve ses homologues dans la mythologie hindoue, Yogni et Dakini, chald?enne, Utug et Gigim (d?mons du d?sert) et russes, Baba Yaga.

P?trone dans son Satiricon les montre d?robant les cadavres des jeunes hommes et les rempla?ant par des mannequins de paille… par mesure pr?ventive (!) il fallait donc br?ler ceux/celles qu’elles avaient surpris pendant leur nuit. ( je parie que pas grand monde devait s’en vanter !)

Bon, maintenant qu’on comprend d’o? vient le rituel de br?ler le mannequin sous la statue du Boh?mian Grove, penchons nous sur Lilith qui semble ?tre l’origine des Stryge donc du culte des chouettes qui rep?sentent les femmes d?mones ail?es .

Lire la suite sur Au Bout de la route

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (4)

Les milices armées américaines représentent bel et bien un danger énorme. En 2014, un vieux ...

16 Commentaire

  1. avatar

    Au début de l’article,

    Très bonne photo représentant la lune noire et la pleine lune.

    Merci

    Amicalement

    Elie l’Artiste

  2. avatar

    Ou le vassale et le suzerain..moins poétique comme vue, j’avoue …

  3. avatar

    Bono?
    Y s’prend pas pour du crottin, mais du gratin.
    Surprenant qu’un « artiste » soit mêlé à un panier de serpents pareils.

  4. avatar

    Bono est expert en retournement de veste, incroyable ce que ce bonhomme est devenu !! la loi des $ à l’air de beaucoup lui plaire !

  5. avatar

    Bush est un crotté, Bono également.

    Bush devrait passer le reste de sa vie au cachot, et je l’y ferais travailler ce sale paresseux.

    Bush = tueur de masse, putchiste, et ancien chummy de Noriega, avant que ce dernier en demande trop sur les cargaisons de cocaïne qui passaient ses frontières.

    La famille Bush est une honte à l’humanité. Mais Obama disait aussi, que le Ghana, un paradis fiscal, était un modèle africain…

    Obama est un autre de ces crottés tueurs de masse qui ne mérite que la mort. Il a augmenté les assassinats extra-territoriaux et dépasse George Bush Jr en la matière. Qu’il crève lui aussi. Avec les autres rats du capitalisme.

  6. avatar

    Ainsi soit-il!!!

    L’ouverture d’esprit type « fanatisme religieux »
    qui représente une puissance de « réflexion » estraordinaire!! Bravo!!

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    • avatar

      Rien à cirer en fait, le problème, c’est le modèle économique qui crée ces chiures. Pas de pommier, pas de chance de trouver des pommes par terre.

      Là, oui, je veux bien qu’on détaille en long et en large les trucs débiles qu’ils mettent en paravent pour cacher la grossièreté, et Marc a fait un excellent texte sur le sujet ici cité, mais ça ne change pas les pommiers de place, et ça ne règle pas le problème.

      Le problème, on le connait, c’est le capitalisme. Suffit désormais de trouver des solutions, le socialisme en est une. Et avant de dire qu’il ne fonctionne pas, faut me le prouver par des exemples où il a eu le «champ libre» comme on dit par chez nous. Et pas dans un seul pays.

      Solidairement…

  7. avatar

    Pour effleurer la ‘satyre’ de Petro(L)ne, façon Fellini, il s’agit seulement de changer l’homme de paille lorsque le peuple ne le trouve plus ‘chouette’..

    Au travail maintenant!

    «Dans la résistance, connais d’abord tes amis… »
    Col. Georges Guingouin

    DG

  8. avatar

    Un truc à réfléchir .. les stats ici montrent que 330 personnes ont cliqué pour lire ce billet mais seulement une 50ne sont allés lire l’autre moitié sur mon blog … ????

  9. avatar

    Et Marc, bonne recherche, c’est intéressant, et je n’avais pas le temps de dire autre chose que ce qui me passait par la tête ce matin, avant d’aller gagner la vie des Morin. À chacun son trou de cul.

  10. avatar

    En changeant de système économique, il deviendra facile d’identifier les crottés comme Bush, Obama, où les grosses pointures qui trône cette économie de merde.

    Tous au camp de travail. Illico presto.

    Stoppons le parasitisme, sans capitalisme, fini la concentration de la richesse au sein de ces trous de cul.

  11. avatar

    Chuis pas trop branché sphincter Sylvain, mais merci !!

    • avatar

      «Un sphincter est un muscle circulaire autour d’un conduit naturel (tube digestif, vaisseaux…) qui peut se dilater et se contracter. Ce mécanisme permet de …»

      Moi non plus Marc, je suis révolutionnaire. Je veux un changement qualitatif, et non quantitatif. Je ne veux donc pas des réformettes ici et là du capitalisme, mais «table rase», et la construction d’une nouvelle économie socialiste.

    • avatar

      Certains se plaignent des pommes au sol, je me plaint des pommiers non loin de là. Il y a toujours une source, un processus qui en explique un autre.

      Par exemple, hier, au labeur, un camarade de travail me faisait remarquer qu’il y avait toujours eu des riches et des pauvres dans nos sociétés, et je lui ai fait remarqué à mon tour, qu’il y avait toujours eu dans nos sociétés, des régimes avantageant une minorité de riches, au détriment des majorités plus pauvres.