Accueil / A C T U A L I T É / LE CRASH BOURSIER EST ? NOS PORTES ET LES EXPERTS RADOTENT

LE CRASH BOURSIER EST ? NOS PORTES ET LES EXPERTS RADOTENT

bourse5 - CP

 

Exercice d?analyse en ?conomie politique ?

 

Aujourd?hui, travail d?apprentissage ardu. Il s?agit de lire ? l?endroit un texte ??crit ? l?envers, aporie d?une star de l??conomie qui pollue les ondes t?l? et radio, tout comme ses coll?gues encombrent les cahiers ?conomiques des journaux ? la solde qui chaque semaine vous abreuvent de leurs inepties alambiqu?es (1) [Le blogue d?Olivier Berruyer http://www.les-crises.fr/]. Commen?ons notre d?composition analytique par ce tableau explicite (ci-dessous).

 

??Cinq ans apr?s la faillite de Lehman Brothers, le capitalisme de connivence (sic) se porte comme un charme. Le15 septembre 2008, faillite de Lehman Brothers, stupeur et tremblements. Gouvernements et banques centrales se pr?cipitent pour sauver la finance et donc l??conomie (sic). Le terme d????conomie irr?elle??, popularis? par le philosophe altermondialiste Patrick Viveret, se r?pand.?.

 

TABLEAU 1

2008

2012

Volume des produits d?riv?s n?goci?s hors ? cote$ 516?000?MM ?$ 708?000?MM ?$
Endettement des pays de l?OCDE (les riches) 75% 105%
D?ficit des pays de l?OCDE en % de leur PIB 3,5% 5,5%
Effet de levier des ? banques ??too big to fail?? 31 Lehman B. De 13 ? 85
Bilans des banques centrales Fed et BCE (cr?ances ? pourries ?chang?es contre de l?argent ?du n?ant) 900?MM$
1400 MM ?
3?000?MM$
3?000?MM ?
Taux de croissance des pays de l?OCDE 0,5 % -,1 %
Taux de croissance mondiale 2,7 % 3,2 %
Taux de ch?mage des pays de l?OCDE 5,9 % 8 %
R?serves de change mondiales 4?000?MM $ 11?200?MM $
R?serves de change de la Chine 1?900?MM $ 3?500?MM $

 

?

??????????? Que signifient ces chiffres, demande l?expert en salopette ?

 

??Tous ces chiffres -(Tableau 1)- ces milliards et ces pourcentages ? repr?sentent-ils l??conomie r?elle ou l??conomie irr?elle?? La seule ?volution positive serait la croissance mondiale, mais on sait que dans les chiffres du PIB rentre la dette. Cette croissance du PIB est-elle donc r?elle?ou illusoire????

 

O? est l?erreur commise par l??conomiste en herbe ? Simple, l??conomie ?irr?elle? ?a n?existe pas. C?est une m?taphore colport?e par les papagayos. Toute op?ration industrielle-commerciale-boursi?re-?conomique est? r?elle ou elle n?existe pas. Pire, toute action-transaction est comptabilis?e ? cr?dit?e au vendeur et d?bit?e ? l?acheteur. La marchandise quitte r?ellement le port de Shanghai et entre r?ellement au port de Los Angeles. Si l??conomiste veut indiquer que le dollar am?ricain qui sert ? payer cette transaction ne vaut rien (dans le sens d?une monnaie de singe) alors qu?il le dise ainsi ? ?a ne constitue pas de l??conomie ?irr?elle? mais du commerce frauduleusement r?el, une arnaque, dont nous verrons tant?t l?in?vitable aboutissement.

?

Monsieur l?expert a tout faux. Les politiciens et les technocrates sont totalement incapables d?influencer ce qu?il appelle l??conomie r?elle, encore moins l??irr?elle?? si elle existait. Ils sont des pions entra?n?s malgr? eux par les lois ?n?cessaires du d?veloppement imp?rialiste.? Sur ces lois personne n?a aucun pouvoir ? le mode de production et les rapports de production capitalistes fonctionnent ainsi et dans leur course au profit maximum ils entrainent le syst?me ? sa perte inexorable. L?expert ?conomiste poursuit?

 

??Depuis des ann?es les pays d?velopp?s importent des biens et services en provenance des pays dits ?mergents et exportent de la dette libell?e dans leur monnaie. Ainsi le monde s?est divis? en pays chroniquement exportateurs qui d?tiennent des ??r?serves de change?? en dollars et en?euros et en pays chroniquement importateurs qui exportent de la dette. Les r?serves de change des banquiers centraux ne sont pas des liasses de billets. Ce sont bien des titres de dettes libell?es en dollars et en?euros.??.

 

Que voil? un r?cit r?aliste?!? Vous voyez bien que l?on traite d??conomie r?elle ? l?expert est assez lucide pour convenir que le cr?diteur se retrouve avec des obligations, des lettres de change ou de cr?ance n?ayant aucune valeur car le d?biteur le paie en monnaie de singe ? qu?il n?honorera jamais puisqu?il est virtuellement d?j? en faillite. Les USA avec leur immense dette (16 400 milliards seulement pour le gouvernement f?d?ral) ne pourront jamais rembourser car ils ne produisent pas suffisamment de marchandises ayant une valeur marchande (du temps de travail et de la plus-value cristallis?e). Ce n?est pas de l??conomie irr?elle, c?est une arnaque bien r?elle que de voir un emprunteur rire de ses cr?anciers qu?il inonde de papier monnaie d?valu?.

 

??Nous avons donc d?un c?t? des pays ?mergents et des pays producteurs de p?trole. Ce c?t? a accumul? des cr?ances?=?de l?argent en devenir si toutefois les cr?dits sont rembours?s par leurs r?put?s riches clients.? Nous avons de l?autre c?t? des pays r?put?s riches. Ce c?t? a accumul? des dettes ? une promesse de payer un jour ? contre de la consommation?=?du p?trole d?j? br?l?, (?)?.

 

Encore une fois l?expert d?signe le monstre mais il ne le d?masque pas. Quelle sera la r?sultante de cet immense vol international selon vous?? La Chine, la Russie, l?Inde, le Br?sil, les poches pleines de monnaie am?ricaine et europ?enne sans valeur face aux ?tats-Unis, l?Europe occidentale, le Japon redemandant sans cesse d?autres marchandises que ces anciennes puissances ?coloniales ne savent plus elles-m?mes produire, ayant d?localis? leur production vers les pays ateliers. Admirez le rire jaune de leurs cr?anciers nouveaux imp?rialistes flou?s, mais?encha?n?s au char des d?biteurs endett?s ? Il y a p?ril en la demeure.

 

??????????? A qui profite ce syst?me?moribond ?
??Depuis 2008, le syst?me s?est emball?. Mais dans ces ?changes qui s?est enrichi?? Qui est le plus prosp?re?? Celui qui doit de l?argent, le d?biteur ou au contraire celui ? qui on en doit, le cr?ancier?? Personne ne peut dire ? qui ce syst?me profite. Le d?biteur a consomm? mais le cr?ancier verra-t-il son argent???.

 

Le l?che petit boursicoteur ? assez pr?tentieux pour d?crire le coup fourr? mais trop l?che pour le d?monter.? ? l??vidence les pays qui pr?tent des milliards ? des mendiants sont d?j? filout?s. Quand pourront-ils recouvrer leurs deniers?? Jamais?! Personne ne profite de ce syst?me financier-boursier-flibustier. Le cr?diteur et l?emprunteur sont flou?s. La seule diff?rence ?tant que le d?biteur (les pays imp?rialistes en d?clin) consomment des marchandises qu?il ne paiera jamais, et les monopoles occidentaux empochent des profits (car 50% des exportations chinoises sont le fait d?entreprises occidentales install?es en Chine) en monnaie de pacotille qu?ils ne verront jamais. Idem pour les pays imp?rialistes ascendants.

 

Mais le pire dans tout ce processus o? le voleur se dupe lui-m?me, c?est que nul n?y peut rien. C?est le mode de production capitaliste qui est ainsi con?u et de plus on peut d?j? percevoir le moment o? cette non valorisation du capital ? le capital devant imp?rativement s?investir pour se reproduire de mani?re ?largie, c?est-?-dire produisant de la plus-value ? la machine ?conomique s?enrayera durablement parce qu?incapable de s?oxyg?ner ces nouveaux capitaux.

 

??????????? La mystification ultime, ??La cause profonde?? de cette crise?!!!

 

??La cause profonde de cette crise n?est pas ? chercher dans des taux d?int?r?t inadapt?s ou une question de masse mon?taire. Nous pensons que la cause profonde de cette crise est la ??monnaie-dette?? manipul?e par les banques centrales. Si toutes les transactions pass?es avaient ?t? effectu?es avec de la ??monnaie-marchandise??, la r?ponse ? ma question ??qui est riche???? serait simplissime. Ce serait sans h?sitation celui qui d?tient la ??monnaie-marchandise?? car il aurait un stock de quelque chose qu?il serait certain de pouvoir utiliser un jour. Inversement, les pays de l?OCDE auraient eu ? se pr?occuper de se procurer de la ??monnaie-marchandise?? n?cessaire aux ?changes et pour cela se livrer ? une activit? v?ritablement productive. Mais qu?est-ce qu?une ??monnaie-marchandise??, vous demandez-vous?? L?or, l?argent, l?ambre, l?huile de baleine, le sel, choisissez? Tout ce qui poss?de une valeur intrins?que et est facilement reconnaissable, fractionnable et ?changeable. Les gens se sont assez souvent mis d?accord sur l?or et l?argent (?).??.

 

Voici ?tal?e dans toute sa nudit?, ? travers une dense all?gorie, toute la flagornerie de ces experts ignares en qui chaque lecteur des cahiers ?conomiques simplets place sa complaisance.? La ?valeur intrins?que? ?a n?existe pas connard d??conomiste En 1864, Marx, que d?aucuns disent d?pass?, et que seul un dogmatique oserait encore ?voquer, a d?mont? cette fourberie, bien avant que les pseudos-experts qui veulent l?enterrer ne soient n?s. Le trader resquilleur propose tout simplement de revenir au troc ? ? l??change de monnaie-marchandise contre de la monnaie-marchandise (du pain, des souliers, des automobiles, des haches, de l?essence, du fil?).? Ce fut le premier artefact du f?odalisme dont se d?barrassa le syst?me mercantiliste pr?capitaliste que cette ?monnaie-marchandise?.

 

Vous vous voyez au d?panneur, quatre poulets ? la ceinture, troquant une bouteille de liqueur et un sac de croustilles. Devant vous un homme portant un lot de planches? n?gociant l?achat d?un carton de bi?re. Le syst?me capitaliste a invent? UNE? marchandise universelle ? la putain financi?re-la monnaie par excellence l?or, argent et papier, afin de faciliter les transactions commerciales et l??change de toutes marchandises contre toute autre marchandise ? la monnaie. La monnaie reconnaissable, fractionnable et ?changeable, cette marchandise unique ? ?talon et entremetteuse ? repr?sentante de la valeur marchande. La monnaie marchandise existe d?j?, monsieur l?analyste, et c?est elle qui sans le vouloir vous entraine vers le mouroir. ?Le manant ignorant poursuit son galimatias?:

 

??Inversement, vous avez remarqu? que la ??monnaie-dette?? doit avoir ??cours l?gal??. On vous force ? accepter un bout de papier avec une marque d?un Etat dans un p?rim?tre donn?.? H?las pour nous, la ??monnaie-marchandise?? ne convient pas ? un syst?me capitaliste d?voy?, un capitalisme de copinage, de connivence, de manipulation ou d?Etat. La ??monnaie-marchandise?? pourrait appartenir ? tout le monde, serait trop d?mocratique, pas facilement manipulable (?) ?.

 

C?est qu?il est en col?re le comp?re. La monnaie dette ?a n?existe ?videmment pas. Il y a la dette, libell?e en devise, et la bonne fortune consiste ? savoir quel est l??tat de sant? de l??conomie qui est derri?re cette monnaie (c?est-?-dire de savoir si dans cette ?conomie les profits sont valoris?s ou s?ils sont dilapid?s ou encore th?sauris?s, ce qui revient au m?me car du capital qui ne rapporte pas est du capital mort, en putr?faction.

 

Le voil? s?approchant de son objectif ultime, ? pas compt?s le petit commis ? l?air effray? d?imaginer la v?rit? dont il s?appr?te ? vous r?v?ler la complexit?. Si ??L??conomie?? capitaliste ne fonctionne pas c?est la faute aux capitalistes roublards, filous, malhonn?tes, d?voy?s et de connivence, rage-t-il. C??tait donc l? son secret??

 

L?Hypocrite petit complice. Le capitalisme ne peut fonctionner diff?remment que de la mani?re qu?il fonctionne. La finalit? de ce mode de production n?est pas de distribuer de la richesse ? tout vent et?? tout venant et de provisionner chaque ?tre humain des biens que ses besoins r?clament.

 

La finalit? de ce syst?me ?conomique est de reproduire le capital enrichi ? surmultipli? ? riche ? de nouvelles plus-values ? faire fructifier, et la roue sempiternelle recommence. Elle fonctionne l??conomie imp?rialiste, ma?tre corsaire, cessez de la vilipender?; elle fonctionne tr?s bien mais sa marche fun?bre la dirige droit vers le cimeti?re. Ce syst?me ?conomique en crise syst?mique a livr? ce qu?il pouvait en productivit? et en marchandises d?valu?es et aujourd?hui il est imp?ratif, non pas de le R?FORMER, ce qui est un v?u futile mais de le renverser.

 

??????????? Un autre syst?me ?conomique??

?

??Revenons donc ? notre triste sort. Le pays qui a le plus ? perdre avec l?aggravation de la crise est ?videmment la Chine avec ses 3?500?milliards de dollars de r?serves de change au 30 juin 2013. Ce n?est jamais plaisant de savoir qu?on s?est fait rouler pour une grande puissance arm?e.? Au dernier G20, la Chine a lanc? l?id?e d?un fonds de r?serve mon?taire commun aux BRIC, pendant que les lobbyistes va-t-en-guerre contre la Syrie s?affairaient en esp?rant plus de d?ficits et de ??monnaie-dette?? pour faire tourner des usines d?armement et l?industrie bancaire. Br?sil, Russie, Inde et Chine? ?Serait-ce le d?but d?un autre syst?me????

 

Non?! Oh que non?!? Ce n?est pas le d?but d?un ?autre? syst?me. La panac?e a d?j? ?t? essay?e et elle n?a jamais fonctionn? (Banque Mondiale, FMI ?a vous dit quelque chose, monsieur l??conomiste?). ?Plus de cr?dit en monnaie frauduleuse et sans valeur, plus de mesures d?assouplissement quantitatif(QE) ?tasuniennes et europ?ennes pour renflouer le bateau ivre de l?imp?rialisme?donnera exactement le m?me r?sultat que pr?c?demment. C?est-?-dire plus d?inflation mon?taire et davantage de d?valuation des monnaies par lesquelles tous les petits ?pargnants, les retrait?s, et les ouvriers salari?s sont flou?s chaque ann?e, leur pouvoir d?achat s?ass?chant comme du parmesan?!

 

??????????? L?affrontement inter imp?rialiste pendant le G20 paralys?

 

De fait, ce G-20 (2013) fut effectivement fort int?ressant mais pour des raisons tr?s diff?rentes que votre app?tence pour les recettes ?conomiques magiques, monsieur le gigolo. Ce G-20 fut le tout premier o? l?alliance des puissances d?clinantes (?tats-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne, Japon, Canada, Italie) de la face moribonde de l?imp?rialisme international s?est vue mettre en ?chec par l?alliance des puissances montantes (Chine, Russie, Br?sil, Inde) et leurs affid?s?? Ceux qui esp?rent encore tirer leur ?pingle de ce jeu de poker menteur financier se leurres.? Les ?tats-Unis, le qu?teux de service, mis hors service sur le plan ?conomique, ne s?int?ressait pas aux propositions ?conomiques avanc?es par la Chine, et jouait le matamore militaire ? mena?ant ignoblement de bombarder le peuple d?une n?o-colonie de la Russie (Syrie) afin de bien d?montrer ? tous ses cr?anciers de quelle fa?on allait se terminer cette ?pop?e de la dette souveraine am?ricaine que ces gueux de Wall Street ne veulent ni ne peuvent rembourser.

 

Quelle d?cision a fait tourner court aux menaces de bombardements?? ?Cette d?cision financi?re-boursi?re-mon?taire s?est prise loin des cam?ras, ? votre insu, mais elle a fait reculer le monstre ?tasunien et la France impudente.

 

Concluons ce drame shakespearien. Le dernier G-20 (2013) nous fournit mati?re ? bien comprendre. Les pays d?biteurs ne peuvent rembourser. Les pays cr?anciers ne peuvent bombarder ces pays endett?s pour les forcer ? payer. Comme les ?tats-Unis et la France et le Royaume-Uni l?ont d?montr?, ils sont d?termin?s ? faire usage de la force (pour l?instant contre des tiers-parties comme la Syrie, mais demain directement contre les pays du BRICS) si ces pays tentent de les forcer ? rembourser leur dette inexpi?e.

 

Cependant les endett?s h?sitent entre deux solutions drastiques. La premi?re?: lancer une offensive militaire apr?s l?autre jusqu?? ce que la Chine, ?leur cible ultime, ait renonc? ? son d?, ce qui de toute fa?on n?arrangera rien. De quoi sera fait ?pour les am?ricains ce lendemain de Canossa?chinois??

 

La seconde?: chacune de ces jadis grande puissance se partage les activit?s ?conomiques que les monopoles chinois accepteront de leur sous-traiter, alors que les immobiliers ?tasunien, fran?ais, britannique, italien, espagnole, canadien, changeront de main, prochainement administr?s par leurs nouveaux propri?taires chinois, indiens, iraniens et m?me qataris et saoudiens. Je ne saurais vous dire l?option qu?ils? choisiront.

 

? Moscou en septembre 2013 le monde est entr? dans une nouvelle p?riode d??quilibre de la terreur. Non pas une terreur nucl?aire entre un camp social imp?rialiste en faillite et un camp carr?ment imp?rialiste ascendant, mais entre deux camps imp?rialistes dits ?n?o-lib?raux?, l?un endett?, d?sindustrialis?, d?cadent, arm? jusqu?aux dents. Face ? un monde imp?rialiste ascendant, cr?ancier, o? le capital produit de la plus-value ouvri?re expropri?e en grande quantit? et qui entretient son ex-ma?tre sous peine de s?effondrer avec lui.

 

_____________________________________________________

 

(1)? http://www.les-crises.fr/

(2)? http://www.les-crises.fr/les-cinq-stades-de-l-effondrement/

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Langouët : le village écologique modèle en lutte contre le glyphosate

Il y a quelques semaines, le maire de Langouët a une nouvelle fois fait parler ...

One comment

  1. avatar

    Hallucinant … mais « rassurant » : la guerre mondiale n’est pas encore pour demain !… Mais de quoi « demain » sera-t-il fait, les événements ayant la ( funeste ? ) tendance à ne jamais se dérouler comme prévu !…

    ( Et la « répartition » de la Dette, cela me semble-t-il a déjà été fait, lors de la dernière faillite des US, prise en charge par les Européens dans les dernières années de la guerre du Vietnam !… Mais les « partenaires occidentaux » avaient obtenu l’ouverture de négociations !… Cette fois, grâce à cette fumisterie qu’est la « guerre au terrorisme », rien de concret ne peut sortir des « trous noirs » que les impériaux ont creusé à travers la planète ).

    La seule solution serait d’annuler purement et simplement la Dette, toutes les dettes, puisque réputées in-remboursables !… ( On laissera le citoyen particulier en être seul capable, d’honorer ses prêts !…) On en profiterait pour organiser un Congrès mondial pour débattre de modèles économiques en vue de profondes réformes de la Société : jusqu’à présent aucun projet rationnel n’a été développé pour enfin donner un peu de cohérence à notre civilisation ( de Type même pas 1 , sur l’échelle de Kardashev )