Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / analyses / Le coup de gr?ce viendra de France

Le coup de gr?ce viendra de France

?Fluctuat nec mergitur? est peut-?tre la devise de la ville de Paris mais elle ne s?appliquera plus tr?s longtemps ? la R?publique Fran?aise sur le point de tanguer s?v?rement. Depuis le climax de la crise financi?re survenu ? l?automne 2008, nul n?avait pourtant remis s?rieusement en question ? ne disons pas la solvabilit? ? mais plut?t la fiabilit? des finances fran?aises? Et pourtant, le prochain choc ne sera pas italien, il ne sera pas plus espagnol, il sera assur?ment fran?ais.

C?est en effet la notation de la dette publique fran?aise qui sera la prochaine ? subir les affres de la d?gradation. Comment pourrait-elle encore l??viter car toute une s?rie de facteurs adverses conspirent en ce sens?: de l?endettement qui y atteint des sommets ? la comp?titivit? en constant d?clin et ? l?aggravation tr?s inqui?tante des d?ficits commerciaux en passant par une croissance inexistante, tous les ingr?dients se mettent in?luctablement en place pour une conflagration majeure d?s la rentr?e ou pour l?automne prochain au plus tard. La question n??tant pas tant de savoir si son AAA lui sera retir? que quand???

Du haut de son d?ficit de 7% par rapport ? son P.I.B. et avec un endettement global de l?ordre de 90% de ce m?me P.I.B., les statistiques faisant ?tat des passifs fran?ais restent certes relativement sous contr?le. Pour autant, l?escalade de ces endettements publics semble ne pas devoir s?arr?ter l?, la France ?tant m?me aujourd?hui parvenue au stade o? elle les accumule ? un rythme encore plus soutenu que l?Italie et que l?Espagne. Un autre ph?nom?ne encore plus inqui?tant est la navrante perte de comp?titivit? du pays et notamment face ? sa grande partenaire ? et n?anmoins concurrente ? qu?est l?Allemagne.

Nagu?re encore symboles d?une industrie innovante qui en faisant la fiert? l?gitime, le commerce ext?rieur et la balance commerciale de la France semblent r?sign?s aujourd?hui ? subir une descente aux enfers irr?sistible. C?est ainsi pas moins de 65 milliards d?Euros de d?ficit commercial qui s?accumulent sur 12 mois (de Juin 2010 ? Juin 2011) et un d?s?quilibre d?un milliards d?Euros par mois au b?n?fice de l?Allemagne. Chiffre qui ?tait exactement ? l?oppos? en 2004 quand la France d?gageait encore un exc?dent d?un milliard par mois de ses ?changes avec l?Allemagne?! Sachant que les nations qui subissent des d?ficits commerciaux sur une p?riode prolong?e n?ont que l?emprunt (et donc encore plus de d?ficits) comme autre alternative pour se financer?

Enfin, les tourmentes europ?ennes et les perspectives de l??largissement du Fonds de Stabilit? Europ?en n?arrangent pas plus les affaires de la France.?O? puisera-t-elle en effet les sommes importantes destin?es ? ?toffer ce fonds (et ? renflouer d?autres nations europ?ennes) si ce n?est dans ses propres finances d?j? trop sollicit?es par sa mi?vre croissance conjugu?e ? un commerce ext?rieur en berne et ? un endettement g?n?ral ? l?extr?me limite du seuil de tol?rance?? Eh oui, la France devra tr?s prochainement affronter une facture assez ??sal?e?? pour prix des sauvetages italien et espagnol?

Pourquoi, dans un tel contexte et apr?s avoir d?grad? la notation am?ricaine, les agences de notation h?siterait-elles ? croquer la France???L?indigestion devrait du reste toucher s?v?rement les march?s qui ach?veront d??tre sonn?s par la prochaine perte du AAA fran?ais car, avec un endettement global de l?ordre de 1’150 milliards d?Euros, le papier valeur de l?Etat fran?ais est le quatri?me le plus trait? au monde. C?est bien simple?: chaque banque et pratiquement tout investisseur ? la surface de la Terre est propri?taire de la dette publique fran?aise.

La d?gradation de la notation fran?aise, loin d?affecter seulement ce pays, sera probablement le coup de gr?ce donn? ? une conjoncture financi?re et ?conomique globale bien fragile.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXXX) : en Haïti, de la drogue, des armes, et… des mercenaires

Avant d’évoquer plus loin le sort de Belize, je vous propose d’aller faire un petit ...