Accueil / A C T U A L I T É / Le cirque du G8/G20 sera en ville, avec toute la cavalerie
Fran?ois Marginean On est reconnu pour ce ? quoi est bon. Les Japonais sont reconnus pour leurs sushis, leurs robots et leurs sumos parce qu’ils sont bons dans ces domaines. Les Fran?ais font de grands vins et sont reconnus pour cela, ainsi que pour leur cuisine. Wall Street et les banquiers priv?s nous volent notre [...]

Le cirque du G8/G20 sera en ville, avec toute la cavalerie

Fran?ois Marginean

[Article mis ? jour le 28 mai 2010]

On est reconnu pour ce ? quoi on est bon. Les Japonais sont reconnus pour leurs sushis, leurs robots et leurs sumos parce qu’ils sont bons dans ces domaines. Les Fran?ais font de grands vins et sont reconnus pour cela, ainsi que pour leur cuisine. Wall Street et les banquiers priv?s nous volent notre argent et d?truisent consciemment l’?conomie en sp?culant sur sa d?mise et ils sont reconnus comme ?tant excellent dans ce domaine. Les compagnies de mercenaires priv?s et de l’armement se sp?cialisent dans la destruction, la mort et la reconstruction et c’est ce qu’ils font, parce qu’ils excellent dans cette branche. Les p?troli?res comme BP sont en train de devenir tr?s reconnues pour polluer la plan?te enti?re avec leur d?versement record de p?trole dans l’oc?an, comme nous en sommes t?moins pr?sentement, dans le Golfe du Mexique, avec leur « Tchernobyl p?trolier » catastrophique.

Nous, au Canada et au Qu?bec, nous sommes tr?s bons dans la production de cirque ?conomique ?litiste prot?g? par un appareil d’?tat policier r?pressif. Nous sommes en passe d’?tre reconnus pour nos mesures d’?tat policier, anti-d?mocratiques et liberticides. Pour le prouver encore une fois, le Canada est sur le point de recevoir le G8 suivi imm?diatement par le G20 et les mesures de s?curit? seront sans pr?c?dent. Parce que nous, la s?curit? et les proc?d?s r?pressifs, c’est notre force et nous en sommes fiers. La preuve? Regardez notre impressionnant curriculum vitae:

Qu?bec, avril 2001: Sommet sur la Zone de libre ?change des Am?riques (ZLEA)

Alors que les pouvoirs financiers et corporatifs poussent les politiciens ? s’entendre sur un accord de libre ?change des Am?riques, la population est tenue ? l’?cart des discussions et des prises de d?cisions ayant des r?percussions sur leur vie quotidienne par un mur de plusieurs dizaines de kilom?tres entourant la vieille ville de Qu?bec. Responsables de d?fendre ce « mur de la honte » et les chefs d’?tat reclus et d?connect? de la ville enti?re, se trouvent des milliers de policiers et militaires mobilis?s pour l’occasion. Environ 6 000 policiers ?taient pr?vus, en plus d’unit?s de l’arm?e stationn?es non loin de l?. Le mur de la honte, ?rig? avec des blocs en b?ton et de grillage par le gouvernement f?d?ral, renfor?ait l’impression de militarisation. Les magasins ont aussi re?u l’ordre de placarder leur vitrine. Sc?ne de guerre opposant le peuple aux autorit?s qui d?cident de leur futur ? huis clos.

Ottawa, juin 2006: Sommet des Bilderberg

On les nomme le groupe Bilderberg et ils n’aiment pas discuter en public. Ceux qui suivent le groupe Bilderberg diront qu’ils ont incit? l’Europe ? adopter une monnaie commune, qu’ils ont mis en place Bill Clinton apr?s avoir accept? d’appuyer l’ALENA et qu’ils prennent des d?cisions influen?ant le d?roulement des ?v?nements mondiaux. Ces rencontres r?unissent les plus puissants de cette plan?te et demandent une protection contre le peuple encore plus intime que les agents de police d’Ottawa. M?me ces policiers en uniforme ?taient tenus de pr?senter leurs cartes d’identit? ? la demi-douzaine d’hommes en noir travaillant pour une soci?t? de s?curit? priv?e nomm?e Globe Risk. Nous n’avons pas eu droit ? la cavalerie flamboyante, car il s’agissait de garder cette rencontre le plus inaper?ue possible, bien que les m?dias traditionnels n’aient pas eu bien le choix d’en parler puisque l’existence du groupe des Bilderberg est de plus en plus connue du public. Mais il demeure que la s?curit? ? l’ext?rieur de l’H?tel Brookstreet a ?t? beaucoup plus serr?e que sur la colline du Parlement.

Montebello, ao?t 2007: R?union du Partenariat sur S?curit? et la Prosp?rit? (PSP)

L’aboutissement de la ZLEA est le PSP, qui est une initiative des grands industriels et multinationales du Canada, des ?tats-Unis et du Mexique pour cr?er une zone de libre ?change, d’harmonisation (? la baisse) des r?gulations et r?glementation ?tatiques, commerciales, ?conomiques et de la main d’oeuvre, cr?ation d’une zone commune frontali?re, ainsi qu’une int?gration militaire transcontinentale. Encore une fois, la population est gard?e ? l’?cart des discussions que nos politiciens entreprennent avec le secteur priv? et des agents ?trangers (trahison?) par un appareil policier assez impressionnant. On pousse l’ignominie encore plus loin en voulant d?moniser et discr?diter les manifestants pacifiques en envoyant des policiers en agents provocateurs parmi la foule dans le but de faire de la casse devant les cam?ras des m?dias. Seul p?pin pour eux, trois « manifestants » ont ?t? mis ? d?couvert et l’incident a ?t? enti?rement film? et post? sur YouTube avant d’?tre repris par les m?dias traditionnels. La vid?o montre trois hommes masqu?s, dont l’un ?tait arm? d’une grosse roche, confrontant les manifestants pacifiques. Apr?s que les hommes soient pass?s la ligne de police, puis ensuite immobilis?s ? terre, menott?s et emmen?s par les policiers, des photographies r?v?leront que leurs bottes correspondaient ? celles des agents de police. Bien qu’ils aient d’abord ni? que les individus en question ?taient des agents provocateurs, la S?ret? du Qu?bec a publi? un communiqu? de presse le 23 ao?t en admettant que les trois manifestants ?taient en fait des agents de la police en d?guisement.

________________________________________________

Ce qui se passe r?ellement dans les coulisses pourrait avoir ?t? r?v?l? par le professeur Carroll Quigley, le mentor de Bill Clinton ? l’Universit? de Georgetown. Un initi? entretenus par les banquiers internationaux, M. Quigley a ?crit dans La trag?die et l’espoir (Tragedy and Hope), en 1966:

« Les pouvoirs du capitalisme financier ont un autre but de grande envergure, qui n’est rien de moins que de cr?er un syst?me mondial de contr?le financier entre des mains priv?es, capable de dominer le syst?me politique de chaque pays et l’?conomie du monde dans son ensemble. Ce syst?me devait ?tre contr?l? de mani?re f?odale par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets conclus ? de fr?quentes r?unions et conf?rences priv?es. » (Source)

________________________________________________

L’?tat policier canadien re?oit les sommets du G8 & G20

Puisque que le Canada est maintenant un expert en mesures de s?curit? et d’?tat policier pour prot?ger la clique financi?re ?litiste du reste de la population qui est affect?e par leurs d?cisions prises derri?re des portes closes, nous allons faire honneur ? notre r?putation. Le 26 et 27 juin prochain, nous serons les h?tes du sommet du G20, qui sera pr?c?d? par le sommet du G8, qui lui se tiendra le 25 et 26 juin 2010. Le sommet du G8 se tiendra ? Huntsville, Ontario, alors que celui du G20 aura lieu au Metro Toronto Convention Centre ? Toronto.

Les dirigeants mondiaux, ministres des finances, les gouverneurs de banques centrales, avec des milliers d’autres d?l?gu?s assisteront ? ces r?unions secr?tes. Et la cavalerie sera pr?sente, en grand nombre. Il s’agira, en fait, du plus grand ?v?nement de l’histoire canadienne au niveau de la s?curit?, surpassant de loin la s?curit? pr?sent?e aux Jeux Olympiques de Vancouver. Le centre-ville de Toronto sera transform? en forteresse de s?curit? avec des barri?res, barricades, des points de contr?le et des fermetures de rues qui affecteront grandement les r?sidents locaux. Alors que les sommets G8/G20 attirera leur part des manifestants pacifiques, d’autres plus radicaux et de la frange peuvent essayer de capitaliser sur l’?v?nement. Des agents provocateurs peuvent ?galement ?tre utilis?s et leur comportement pourrait justifier une r?pression polici?re. Cela pourrait aussi ?tre un moyen de diaboliser tous les manifestants, tout comme la tentative expos?e de Montebello. Le sommet du G20 permettra d’approfondir les mesures d’?tat policier, ainsi que l’int?gration progressive et constante de la police locale, provinciale, f?d?rale et de l’arm?e.

La s?curit? qui sera d?ploy?e lors du prochain sommet du G20 sera la responsabilit? du Groupe int?gr? de la s?curit? (GIS): « La GRC a mis sur pied le Groupe int?gr? de la s?curit? (GIS), qui est compos? de membres de la GRC, de l?OPP (pour ce qui est du G8), des Forces canadiennes, du service de police de Toronto, du service de police r?gional de Peel, ainsi que d?autres experts en s?curit? et en application de la loi qui auront pour mandat d?assurer la s?curit? des personnes jouissant d?une protection internationale (PJPI), des personnes de marque (PDM) et des communaut?s ».

Ed Bolduc, un membre de l’?quipe de planification du G20 et policier de la ville de Toronto a affirm? que « les Olympiques que vous avez vues r?cemment ? Vancouver ?taient en fait le plus grand d?ploiement de s?curit? ? prendre place au Canada. Le G20/G8 surpasse cela compl?tement ». Il poursuit en d?clarant « qu’il y aura une massive – absolument massive – pr?sence des policiers et de la s?curit? sur le terrain comme vous ne l’avez jamais vu ». Il y aura une double cl?ture d’au moins trois m?tres de haut, prot?g?e par la GRC et la police. Le Globe and Mail rapportait qu’environ 10 000 policiers et 1000 gardes de s?curit? seront d?ploy?s, avec un nombre non sp?cifi? de soldats canadiens. Les dignitaires ?trangers b?n?ficieront aussi de leurs propres ?l?ments de s?curit?. Les co?ts associ?s ? cette ?norme cavalerie de la s?curit? sont estim?s ? $179 millions de dollars par le gouvernement f?d?ral.

[Mises ? jour: La s?curit? va couter plus cher que pr?vu, une tr?s l?g?re et insignifiante augmentation de $654 MILLIONS, pour un nouveau total de $833 millions]

Les Forces canadiennes appuieront le Groupe de s?curit? int?gr? (GSI) command? par la GRC pour les prochains Sommets du G8 et du G20 qui auront lieu ? Huntsville et ? Toronto, Ontario en juin 2010. Elles fourniront l?appui avec « des ressources et des capacit?s militaires uniques fournies par l?arm?e, la marine et la force a?rienne afin d?assurer la s?curit? des participants aux Sommets et des Canadiens », nous dit-on sur leur site officiel.

Les t?ches militaires associ?es aux Sommets comprennent la planification op?rationnelle ? grande ?chelle, la surveillance terrestre et a?rienne, la s?curit? sous-marine pour les lieux et certaines fonctions logistiques et de c?r?monie. Le soutien comprend aussi d?obtenir de l?aide par le biais du partenariat continuel des FC dans le Commandement de la D?fense a?rospatiale de l’Am?rique du Nord (NORAD).

Le Commandement Canada est responsable des op?rations de routine et de contingence des Forces canadiennes au Canada et en Am?rique du Nord. Le Commandement coordonne aussi, au besoin, le soutien des FC aux autorit?s civiles canadiennes de maintien de l?ordre. Le soutien des FC aux Sommets du G-8 et du G-20 2010 sera conduit sous le commandement de la Force op?rationnelle interarm?es (Central) (FOI(C)), une des six forces op?rationnelles r?gionales relevant du Commandement Canada. (http://www.canadacom.forces.gc.ca/daily/archive-summit-fra.asp)

On ne rit plus: « …le soutien des FC aux autorit?s civiles canadiennes de maintien de l?ordre« . Ainsi, les militaires pourront assister les forces polici?res dans leur r?le du maintien de l’ordre. Ce n’est pas l’id?e qu’on se fait g?n?ralement du Canada.

La s?curit? commencera ? ?tre impl?ment?e deux semaines avant le d?but du G8/G20. Pour acc?der ? la zone de s?curit?, les r?sidents devront s’enregistrer ou ?tre accr?dit?s. Des zones de « libert? d’expression » (free speech zones) seront mises en place pour les manifestants et la police de Toronto a annonc? qu’ils utiliseraient un ancien studio de production de films comme prison temporaire pour enfermer les protestants indisciplin?s durant l’?v?nement.

Nous avons d?j? pu avoir un avant-go?t de ce qui s’en vient lors du sommet du G20 alors que deux exercices d’entrainement ont eu lieu ? Toronto ces derniers jours. Le premier ?tait une simulation de prise d’otage dans le coeur du centre-ville de Toronto, comprenant la Toronto Police Emergency Task Force et du personnel priv? de s?curit?, ayant pour but de tester leur habilit? de travailler de concert. C’est que durant le G8/G20, les forces de s?curit? priv?es vont jouer un r?le important dans le contr?le des foules et mesures d’urgences. Ceci fait int?gralement partie de l’int?gration des forces de la s?curit? publique et priv?e. Le deuxi?me exercice d’entrainement a impliqu? deux h?licopt?res militaires CH-146 Griffon volant autour du Metro Toronto Convention Centre et qui ont atterrit en face de la c?l?bre Tour du CN. Ces exercices ont pour but de tester les capacit?s des forces de s?curit?, de coordonner les actions des diff?rents intervenants publics et priv?s, mais visent aussi ? acclimater la population ? une augmentation de la pr?sence polici?re et militaire.

Mais plus que tout, c’est les protestations et la menace du terrorisme qui sont le plus utilis?es pour justifier ces immenses op?rations de s?curit? extr?mement couteuses pour prot?ger une bande clowns qui d?barquent en ville pour faire leur cirque ? huis clos, sans consulter la population. Les r?les des militaires et des policiers semblent ?tre de plus en plus interchangeables, tout comme leurs tactiques et leur entrainement qui militarisent sans cesse. Tout cela commence ? ressembler toujours plus ? une approche agressive envers le contr?le du public et de la dissidence. Ces ?v?nements deviennent des pratiques pour de nouvelles mesures d’?tat policier r?pressives et d’occupation de style militaire.

En juin prochain, se sera comme ? la guerre ? Toronto; une guerre opposant l’?lite au peuple.


Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les cellules se « comprennent » avec les exosomes

Les cellules vivantes sont séparées les unes des autres par des membranes jouant le rôle ...