Accueil / T Y P E S / Articles / le beau Danube rouge

le beau Danube rouge

L?accident r?cent ?dans l?usine de bauxite Aluminium de la ville d?Ajka, pose ? nouveau la question de la s?curit? industrielle, mais au del? de ce drame, la question de l?implication de l?aluminium dans diff?rentes maladies, dont Alzheimer, reste pos?e.

On le sait, 700 000 tonnes de boues rouges toxiques se sont d?vers?es dans le ruisseau Torna. vid?o

Le 7 octobre 2010 ? 6h30 du matin, les boues toxiques ont atteint la rivi?re Raab, puis finalement le Danube. lien

Sur cette vid?o, des images impressionnantes du flot de boues rouges dans la ville.

On a aujourd?hui plus de d?tails sur les causes de l?accident?: la population s??tait inqui?t?e des fissures apparues sur les murs des bassins de stockage.

Le r?servoir de boues toxiques fuyait depuis des mois, mais la direction de l?usine n?en a pas tenu compte, continuant d??lever les murs du bassin de stockage. lien

Gabor Figeczky, directeur du WWF ? Budapest estime qu?il faudra plusieurs ann?es (3 ? 5) pour que la vie puisse rena?tre, mais il ajoute que l?ampleur de la catastrophe reste difficile ? cerner.

La toxicit? des boues inqui?te les populations, et on peut voir sur cette vid?o les moyens d?ploy?s en vain pour enrayer la catastrophe.

Les analyses de l?eau men?es par les services de celle-ci ont pourtant permis de constater une augmentation anormale du taux alcalin de la Rivi?re Raab. Il est pass? de 8, qui est la norme, ? 9,4.

Les cons?quences pour les habitants touch?s par l?accident sont catastrophiques, car outre les 8 morts (provisoires), et les 150 bless?s, le premier ministre Hongrois Viktor Orban a d?clar??:

??Malheureusement, j?ai l?impression que tout effort de reconstruction ici, au-del? du pont, est inutile (?) il faudra probablement ouvrir un nouveau territoire pour les habitants du village et raser cette partie du village ? tout jamais, car il est impossible de vivre ici ?. lien

Zsolt Szegfalvi (Greenpeace) s?inqui?te?: ??pour l?instant, il pleut sur la r?gion, mais quand la boue s?chera, elle pourra devenir de la poussi?re toxique ?

Emmanuel Bourguignon, microbiologiste au LAMS (laboratoire d?analyses microbiologiques des sols) affirme?: ??dans les boues, ces substances sont de l?ordre du micron. Quand la boue s?che et que le vent souffle, les ?l?ments fins s?envolent. ?? risque de cr?er des nuages de poussi?res qui ne seront pas forc?ment visibles. Les substances entreront dans les poumons et le sang des population locales??

Il ajoute?: ???? peut avoir un effet de bombe ? retardement si le sous-sol est de nature ? filtration lente. Les substances pourront prendre 20 ans ? migrer ? lien

Si le vent se met ? souffler, la pollution pourrait se d?placer bien au-del? des 40 km2 aujourd?hui sinistr?s.

Personne n?a oubli? Tchernobyl.

La nature de ces boues rouges reste ? d?terminer, car si l?on sait qu?elles contiennent du plomb, du mercure, de l?arsenic, on sait moins qu?elles sont ??l?g?rement?? radioactives.

Le taux d?arsenic, 2 fois sup?rieur ? la norme fix?e, est de 110 mg par kilo. ?lien

Aujourd?hui, les autorit?s hongroises, craignant une nouvelle coul?e de boues rouges viennent de finir une digue.

Elle fait 4 m?tres de haut et 1500 m?tres de long et est destin?e ? retenir les 500?000 m?tres cubes de boues rouges encore contenues dans le bassin de r?tention.

En effet, d?autres fissures sont apparues sur la digue du r?servoir, laissant craindre une deuxi?me vague de boues rouges.

Du coup, le Parlement vient de d?cider le 12 octobre la nationalisation de l?entreprise MAL (MagyarAluminium), et c?est Gy?rgy Bakondi, le chef national des services de lutte contre les catastrophes qui a pris les choses en main.

Quant ? Zoltan Bakonyi il a ?t? plac? en garde ? vue et le tribunal se prononcera le 13 octobre sur son maintien en d?tention. lien

Mais revenons ? Alzheimer.

En janvier 1997 une ?mission belge (aluminium folie) l?ve la pol?mique.

Dans ce documentaire, les scientifiques qui s?expriment, affirment, preuve ? l?appui que l?aluminium p?n?tre dans le cerveau, provoquant de graves l?sions pouvant entra?ner la mort.

Ce qui est contest? par un repr?sentant de l?association europ?enne des industriels de l?aluminium qui affirme le contraire?: ??la majorit? des chercheurs ne trouve aucun lien causal entre l?absorption d?aluminium et l?apparition de l?sions c?r?brales ?.

Vient ensuite la guerre des chiffres concernant la norme d?aluminium que l?on puisse? ing?rer ??sans danger??.

Les ministres europ?ens de l?environnement ont fix? la valeur limite d?aluminium ? 0,2 mg/l, mais la norme n?emp?che pas le danger.

Ce qui est relativis? par l?OMS qui d?clare?: ??compte tenu de l?incertitude des r?sultats sur l?homme, comte tenu des limitations du mod?le animal, la valeur guide pour la concentration de l?aluminium ne peut ?tre encore ? ce jour ?tablie ?.

Les doutes sur les dangers que pourrait faire courir l?aluminium pour les organismes ont commenc? ? apparaitre vers 1975, lorsque des chercheurs du laboratoire de microanalyse de l?INSERM de Cr?teil.

Un homme d?c?d? ? l??ge de 37 ans pr?sente un fort d?poussi?rage pulmonaire constitu? essentiellement de poussi?re d?aluminium?: il souffrait d?une d?t?rioration progressive de ses fonctions c?r?brales et mentales.

Dans le ??New England Journal of Medecine? un article paru en 1976 fait ?tat de taux importants d?aluminium dans le cerveau de malades insuffisants r?naux trait?s par h?modialyse.

Avant de d?c?der, ces malades pr?sentaient tous des sympt?mes d?mentiels ainsi que des l?sions osseuses.

Les chercheurs ont d?montr? que l?aluminium soluble pr?sent dans les fluides servant ? la dialyse etait responsable de la mort des malades.

Puis, jusqu?en 1990, les ?tudes sur la toxicit? de l?aluminium se multiplient.

Des scientifiques d?couvrent des d?g?n?rescences dans le cerveau de lapin auxquels on a inject? des sels d?aluminium, qui ressemblent ? s?y m?prendre aux l?sions c?r?brales des patients d?c?d?s suite ? la maladie d?Alzheimer.

Dans un article sign? Sylvie Gruszow, paru dans ??la Recherche?? une longue analyse de la situation nous est propos?e. lien

??Plusieurs ?tudes r?alis?es en France, au Canada, en Norv?ge et en Grande-Bretagne plusieurs ?tudes portant sur l?exposition ? l?aluminium via l?eau de boisson semblent indiquer une association positive entre cette exposition et la maladie d?Alzheimer ?.

Malgr? tout, d?autres scientifiques ne sont pas ?persuad?s qu?il existe un lien entre l?aluminium et Alzheimer.

Idem pour la pr?sence d?aluminium dans les m?dicaments antiacide.

Sur la base d?une ?tude ?pid?miologique portant sur 10?000 patients ayant suivi un traitement antiacide pendant 9 ans, 20 % des patients ?taient d?c?d?s, dont seulement 1 de la maladie d?Alzheimer.

Il y a donc pol?mique.

Un documentaire de FR3, r?alis? en 2010 par Sophie Le Gall (ligne de mire Production) affirme que la poudre d?aluminium utilis?e pour filtrer nitrates et pesticides par les distributeurs d?eau ??potable?? serait responsable de la maladie d?Alzheimer.

Revenons ? nos boues rouges.

On aurait tort de nous croire ? l?abri en France?:

L?usine du groupe Rio Tinto, situ?e ? Gardanne rejette 200?000 tonnes de boues rouges dans la M?diterran?e.

Le groupe se veut rassurant, affirmant que les r?sidus stock?s ne sont plus toxiques, et se trouvent sous une forme solide. Sauf que ces d?chets stock?s ne repr?sentent que 20% de ce qui est produit, et que le reste est dilu? avant d??tre vers? dans la mer, au large de Cassis.

Le tunnel de d?versement fait 47 km de long, et lib?re sa dangereuse cargaison ? 320 m?tres de profondeur.

Ce man?ge dure depuis 40 ans, et devrait s?arr?ter en 2015, aux termes d?un engagement pris entre ??Rio Tinto ? et Pechiney, l?ancien exploitant du site.

On s?interroge dans les milieux environnementaux des retomb?es pour les humains, les animaux, les plantes, et on s??tonne qu?une enqu?te ?pid?miologique n?ait jamais ?t? r?alis?e pour savoir s?il y a dans ce secteur un nombre croissants de malades d?Alzheimer. lien

A part ce site, le groupe Rio Tinto poss?de d?autres sites, celui de st Jean de Maurienne, en Savoie, (avec sa production annuelle de 136?000 tonnes), et celui de Dunkerque (250 000 tonnes annuels). lien

Chantal Jouano affirme que les boues rouges envoy?s dans la Mer du Nord ? 7 km des cotes de Dunkerque dans une ??fosse sous-marine?? ne pr?sentent pas de danger pour la faune en place. On ne demande qu?? la croire. lien

Mathilde Ontato qui habite ? moins d?un kilom?tre du site de Gardanne s?inqui?te des poussi?res de boues rouge qui recouvrent quotidiennement sa terrasse. lien

Car comme disait mon vieil ami africain?:

??Quelque soit la taille de la pirogue, elle peut toujours chavirer ?.

L?image illustrant l?article est tir?e de elmoujahid.com

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCVIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (43)

Et puis, dans notre longue enquête, on tombe sur des cas étonnants à bien des égards, dont celui ...

One comment

  1. Pingback: Cet alu qui tue