Accueil / T Y P E S / Articles / LE ? PRINTEMPS ARABE ? BILAN D?UN AVORTEMENT

LE ? PRINTEMPS ARABE ? BILAN D?UN AVORTEMENT

CHACUN Y VA DE SON COUPLET

 

Peut-on tirer un bilan pr?cis et concis de ce vaste mouvement populaire qui a nom le ???Printemps arabe?? ?(2011-2012)?? ?Oui certainement. Philosophes, journalistes, politiciens de droite comme de gauche, experts de tout poil et analystes arabophiles comme arabophobes tous tentent de ?pr?senter un bilan de ce mouvement diachronique. S?y essaient ?galement les partisans et alli?s des peuples arabes r?sistants et outrageusement dup?s, r?prim?s, assassin?s dans une dizaine de pays qui ont connu des soul?vements d?intensit? et de dur?e variables que les m?dias ?mystifient ? l?envi?(1).

 

Il n?y a pas eu ?un? mais plusieurs ??Printemps arabe??, c?est-?-dire que le ??Printemps arabe?? s?est d?roul? selon quelques sc?narios diff?rents, parfois issu de soul?vements spontan?s, comme un cri de r?volte d?un peuple pressur?, d?s?uvr?, affam?. Parfois, le soul?vement fut t?l?guid? de l?ext?rieur par des puissances ?trang?res qui utilisaient la grogne populaire pour l?endiguer, l?orienter et se servir des r?volt?s comme chair ? canon dans leurs desseins de soumission, de r?glement de compte inter-imp?rialiste visant ? changer la garde au pouvoir dans un pays ou dans un autre, les dirigeants en place ?tant trop discr?dit?s pour donner le change et rassembler la populace autour de leur projet compradore (Ben Ali, Moubarak, Saleh).

 

Dans le cas de la Libye, le soul?vement foment? et dirig? a servi ? arracher un pays des griffes d?une puissance imp?rialiste pour mieux le placer sous la coupe de ses nouveaux ma?tres?; le peuple libyen n?a ?nullement b?n?fici? de ce vent de fronde et cette jacquerie manipul? et aujourd?hui il souffre sous la coupe de chefs de clans, de bandits, de mercenaires et d?affid?s r?actionnaires plac?s l? par leurs ma?tres dont l?un (Sarkozy) vient de recevoir son cong? du peuple fran?ais d?prim?.

 

BILAN PAR CLASSE SOCIALE

 

Chaque classe sociale ?tablit son propre bilan de ce ??Printemps arabe?? aux multiples visages. La grande bourgeoise compradore ? la solde de l?Alliance Atlantique (France, Royaume-Uni, Allemagne, ?tats-Unis) ou ? la solde de l?Alliance de Shanghai (Chine et Russie) s?essuie le front. Les capitalistes nationaux ont eu chaud, ces poltrons?; certains ont ?t? tu?s, d?mis, emprisonn?s, quelques-uns sont en exil?; d?autres ont d? abandonner les affaires et les derniers ont ?t? forc?s de se planquer en attendant une accalmie qui leur permettra de sortir de leur tani?re pour rapatrier leurs ??affaires?? dans leur nouvelle patrie. Dans l?ensemble, la grande bourgeoise arabe compradore a partout conserv? le pouvoir et ses avantages mais elle a d? se r?signer ?? effectuer un changement de la garde ou promettre quelques r?formettes avant de revenir aux affaires de leur gal?re de mis?re.

 

D?autres ploutocrates, les plus nombreux finalement, sont rest?s dans les coulisses du pouvoir comptant se remettre en selle sous de nouveaux oripeaux tout neufs. Ce sont ceux-l? que les partisans ?gyptiens d?noncent dans les rues du Caire depuis quelque temps. Ce sont ceux-l? que les manifestants tunisiens ont boud?s lors des derni?res ?lections dans ce pays. Pareil au Y?men et au Bahre?n o? le clan saoudien n?a pas permis ? la jacquerie locale de d?poser le Roi al-Khalifa?(2).

 

Les jeunes ?tudiants et ch?meurs militants, ceux qui ont amorc? le mouvement du ? Printemps arabe??, ont bien compris que, laiss?s ? eux-m?mes sur les r?seaux sociaux, sans orientation id?ologique r?volutionnaire, assujettis aux manipulations m?diatiques de la grande bourgeoise nationale et internationale et de la moyenne bourgeoisie locale ils ne pouvaient aller tr?s loin. Faut-il rappeler que c?est Hillary Clinton, Secr?taire d??tat am?ricaine, qui a annonc? au monde incr?dule que l?objectif des soul?vements arabes ?tait d?obtenir le privil?ge d??lections libres permettant ? chacun de choisir sa marionnette nationale pr?f?r?e, discours ensuite colport? par les ??twitters?? inconscients et tous les m?dias bourgeois de la Terre parfaitement conscients ceux-l?.

 

Assujettis aux manipulations de la petite bourgeoise paup?ris?e et de la gauche opportuniste, ? l?aff?t et trop heureuse de s?emparer de la direction des mouvements pour les diriger vers le cul-de-sac ?lectoral pseudo d?mocratique bourgeois, les jeunes et les moins jeunes ont vite perdu le contr?le de leurs soul?vements (3).

 

La grande bourgeoisie arabe a pu sauver sa mise ? non sans peine toutefois. Monopolisant le pouvoir politique, judiciaire et militaire (le pouvoir ?conomique demeurant dans les mains des puissances imp?rialistes ?n?ocoloniales) elle ?tait la seule classe qui pouvait perdre quoique ce soit dans l??chauffour?e.

 

La petite bourgeoisie est la classe qui a temporairement am?lior? sa condition sociale dans cette agitation nationale. Mais pour un temps seulement.? Attendez que les oligarques reprennent le contr?le de ces parlements et gouvernants ? la solde ? sachant que par ailleurs ils n?ont jamais perdu le contr?le de leurs arm?es.

 

La petite bourgeoisie, dont les filles et les fils dipl?m?s sont au ch?mage, est une classe en cours d?appauvrissement. Frapp?e par les crises en rafale du syst?me capitaliste mondial, la petite et la moyenne bourgeoise nationale arabe ?taient au c?ur de ces soul?vements. L??conomie nationale des pays arabes ?tant domin?e et spoli?e par les pays imp?rialistes du Nord, cette classe sociale fragile et instable n?a pas acc?s aux pr?bendes, aux bakchichs, aux hauts postes gouvernementaux, judiciaires et militaires ?lucratifs, ni ? la propri?t? fonci?re r?serv?es aux compradores. La petite et la moyenne bourgeoise sont donc menac?es d??radication tout comme leurs cousins dans les pays du Nord. ?Le ??Printemps arabe?? lui a permis de multiplier les partis politiques bourgeois et ??d?assainir?? les m?urs ?lectorales locales, de les rendre presque conformes au mod?le occidental.

 

En ?gypte, en Tunisie, au Y?men, en Libye, au Maroc, en Jordanie, suite aux r?formes ?lectorales promises, les multiples partis politiques de la petite et de la moyenne bourgeoise de droite comme de gauche esp?rent avoir d?sormais acc?s ? l?assiette au beurre, soit par le jeu d?alternance des partis au pouvoir, soit que les nouveaux chefs d??tat devront pour gouverner s?appuyer sur des coalitions de partis o? ils esp?rent que leur poulain trouvera sa niche et ses bakchichs.

 

LE CAS SYRIEN

 

En Syrie, l?insurrection t?l?guid?e depuis Paris, Londres, Berlin, Washington, Ryad et Doha ?ayant ?chou?, la r?forme annonc?e ne permettra peut-?tre pas l?alternance tant souhait?e. L?assiette au beurre risque de demeurer entre les mains de la dynastie Assad?;? cela ne concerne que le peuple syrien et pas du tout les mercenaires pay?s par les royaumes du Qatar et d?Arabie Saoudite infiltr?s dans le pays pour y fomenter agitation arm?e et assassinats, meurtres et crimes de guerre?terroristes (4).

 

Ici, il faut comprendre que le ??Printemps arabe syrien?? marque un ?v?nement historique d?importance. C?est la premi?re fois que l?Alliance eurasiatique (Moscou), alli?e de l?Alliance de Shanghai (P?kin), a affront? avec succ?s l?Alliance Atlantique dirig?e par les ?tats-Unis et ses alli?s de l?Union europ?enne (Paris-Berlin-Londres). Pr?c?demment, en Irak, en Afghanistan, au Soudan, en C?te d?Ivoire et en Libye, les alliances imp?rialistes des pays d?Asie avaient c?d? et s??taient laiss? d?pouiller des richesses des pays qui leur ?taient assujettis. En Syrie, pour la premi?re fois, les alliances concurrentes ont tenu t?te ? l?Alliance Atlantique, ce qui refl?te le d?placement d?j? amorc? du pouvoir ?conomique en faveur de la Chine, le cr?ancier de l?Occident. Cela indique ?galement que d?sormais P?kin et Moscou n?entendent plus se laisser d?pouiller de leurs zones de domination. Dor?navant, les guerres de rapine inter-imp?rialistes risquent d??tre de plus en plus ?pres et meurtri?res pour les peuples des pays convoit?s.

 

Experts et analystes en tout et en rien du tout, retenez cette le?on avant de colporter tous les ragots et agitations ?manant de l??tat-major isra?lien et du bouffon Netanyahu ? l?excit? ? ? propos de l?Iran que ce mis?rable nabot menace sans cesse d?attaquer pendant que la caravane iranienne passe son chemin, indiff?rente. La guerre d?Iran, si elle a lieu finalement, mettra aux prises le g?ant imp?rialiste militaire am?ricain sur son d?clin contre le g?ant chinois ascendant et son alli? russe nucl?aris? et en cours de reconstruction. L?histoire s??crit devant vos yeux si vous osez regarder ? mais il ne faut ?pas regarder le sous-fifre ? J?rusalem ? mais ? Washington, P?kin, Moscou et Berlin, les capitales imp?rialistes mondiales. Le monde change et le ??Printemps arabe?? s?inscrit dans cette mouvance.

?

LA CLASSE OUVRI?RE ARABE

 

Pour sa part, le prol?tariat arabe ne s?est pas vraiment mis en mouvement pendant ces ?v?nements. Ce prol?tariat garde fraiche en m?moire la trahison des partis de gauche engag?s depuis des d?cennies dans une course folle pour participer aux mascarades ?lectorales et arracher, esp?rent ces partis de la petite bourgeoisie, ?quelques si?ges bien r?mun?r?s dans les parlements graci?s. La classe ouvri?re arabe a regard? passer cette esbroufe meurtri?re mais sans vraiment y engager le gros de ses ??arm?es?? de classe. Voil? pourquoi ce qui aurait pu devenir un Printemps arabe rouge des quartiers ouvriers? est demeur? un Printemps arabes vert tendres des palmeraies ombrag?es.

 

La classe ouvri?re arabe, sans direction r?volutionnaire, pr?f?rait voir venir et observer la situation. Elle a vite convenu que son heure n??tait pas venue. Elle n?aurait finalement rien gagn? de toute cette agitation tout comme les pauvres et les malandrins, pas davantage que les femmes arabes qui ont vu leur situation sociale empirer dans certains pays menac?s par l?orbe islamiste manipul?e par le grand capital imp?rialiste.

 

La bourgeoisie et la petite bourgeoisie nationaliste arabes qui ont mis leurs ?ufs dans le panier islamiste se? sont cru oblig?es de manifester leur intransigeance, leur foi musulmane et leur pi?t? coranique afin d?obtenir le soutien et les cr?dits des sectes Wahhabites fanatiques d?Arabie Saoudite et du Qatar si bien que les femmes et les jeunes filles se font proposer un retour en arri?re ? ?ph?m?re soyez sans crainte. L?histoire ne retourne jamais sur ses pas, un pays o? la femme a connu un d?but d??mancipation ne reviendra jamais sous la dictature des mollahs et des imams. Mais les femmes arabes ayant subi ces ? Printemps arabes?verts tendres des palmeraies parfum?es?? avort?s devront se mobiliser pour faire reculer ces va-nu-pieds qui pr?tendent les enfermer et les voiler. C?est le devoir de la classe ouvri?re arabe d??pauler solidement les femmes arabes dans leur r?sistance. Sinon, la petite et moyenne bourgeoise s?emparera de cette lutte pour l?orienter dans le sens d?un affrontement inter-sexe (hommes contre femmes) alors que c?est une bataille anti-imp?rialiste qui s?amorce contre des puissances qui souhaitent assujettir les femmes arabes pour mieux les exploiter.

 

Elles sont l?gion pr?sentement ? les f?ministes petite-bourgeoises ? ? parcourir l?Occident r?duisant cette lutte ? l?opposition contre le voile. Elles ne mobiliseront pas les femmes des peuples arabes contre l?exploitation et l?oppression imp?rialiste par cette revendication d?arri?re banc mais qui permet ? notre petite-bourgeoisie locale de se donner bonne conscience.

 

Pourquoi l?Alg?rie n?a-t-elle pas connu de soul?vement cons?quent, pas plus que l?Arabie Saoudite, Oman, les ?mirats Arabes Unis et le Liban?? Chacun de ces cas est particulier.

 

Il ne faut pas oublier que l?Alg?rie a connu son printemps arabe bien avant tous les autres, il y a plus d?une dizaine d?ann?es et l?arm?e, apr?s avoir beaucoup massacr? la population alg?rienne, est finalement intervenue lors d?une ?lection d?mocratique que les islamistes s?appr?taient ? gagner d?mocratiquement, ce qui d?clencha une saign?e terroriste et militaire terroriste parmi le peuple alg?rien. Pour les Alg?riens, le ??Printemps arabe?? sentait le r?chauff?, et ils ne s?y sont pas engag?s. En Arabie Saoudite, ? Oman, au Kowe?t et ?dans les ?mirats Arabes Unis, les dictatures fascistes des tribus au pouvoir et l?immense rente p?troli?re ont permis d??craser toute vell?it? de soul?vement et les opposants, d?j? sous les verrous glac?s des Kasbah emmur?es, n?ont m?me pas song? ? organiser de tels soul?vements. De plus, les puissances imp?rialistes des alliances concurrentes ne sont pas encore en mode insurrectionnel t?l?guid? pour disputer ces pays ? la domination de l?Alliance Atlantique, seule souveraine sur les terres saoudiennes.

 

Au Liban, le pays avait lui aussi connu son ??Printemps arabe?? il y a de nombreuses ann?es, quand le pouvoir avait ?t? contest? par les clans et les factions chr?tiennes, chiites, sunnites et druzes si bien que ces soul?vements d??tudiants et de ch?meurs d?sorganis?s, d?sorient?s, ou encore? manipul?s de l?ext?rieur n?ont pas trouv? preneur dans ce pays hyper politis?, organis?, militaris? et arm? ayant une longue exp?rience r?volutionnaire.

 

Il en fut de m?me en Palestine occup?e, repli?e sur elle-m?me, pansant ses multiples plaies sous le joug meurtrier sioniste-fasciste. Le peuple palestinien refait ses forces pr?sentement. Il accumule de l??nergie r?volutionnaire et se pr?pare ? d?autres soul?vements ? Intifada ? quand le temps sera venu, c?est-?-dire quand la conjoncture mondiale aura grandement affaibli la puissance de tutelle d?Isra?l ? protectorat am?ricain ? qui se sentira alors d?laiss?, abandonn? au milieu du d?sert arabe au fond de la M?diterran?e pollu?e (5).

 

Le ??Printemps arabe?vert tendre des palmeraies ombrag?es ?, version 2011-2012, fut une r?p?tition en pr?vision de la v?ritable r?volution ? venir. Pour l?instant les diff?rentes classes sociales se sont jaug?es, appr?ci?es, mesur?es et elles tirent pr?sentement le bilan de ces affrontements. ?Si le prol?tariat arabe peut faire surgir de son sein un leadership r?volutionnaire cons?quent, bien orient? politiquement pour la prise de pouvoir totale, et vraiment disciplin?, la prochaine manche risque de ressembler ? toute autre chose que ce qu?on a observ? pendant ces deux ann?es d??chauffour?es.

 

(1)??? http://fr.wikipedia.org/wiki/Printemps_arabe ?et? http://www.legrandsoir.info/printemps-arabe-tunisie-l-art-d-avancer-en-arriere.html

(2)??? http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27422? et http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5404

(3)??? http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-ni-ni-en-syrie-c-est-oui-oui-a-113616 et http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28409

(4)??? http://libanresistance.blogspot.fr/2012/05/lepeuple-syrien-fait-face-une-guerre.html

(5)??? http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=5694 et? http://www.alterinfo.net/LA-DERNIERE-TRAHISON-DE-LA-CAUSE-PALESTINIENNE_a70201.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La débandade en marche

Ça va trop vite, on n’arrive plus à suivre… décidément cette République n’est plus en ...