Accueil / T Y P E S / Articles / L’autre Fran?ois…

L’autre Fran?ois…

L?autre Fran?ois…

L?improbable victoire, en 1986, d?un certain Fran?ois, et l?histoire cocasse de la dissolution d?cid?e par Chirac, sur les conseils de son 1er ministre Villepin, de la m?me promotion qu?un autre ?narque et confr?re, un autre Fran?ois, nous interroge sur la possibilit? d?une r?p?tition historique.

En effet, c?est Hollande qui, dans le droit fil chiraquien, de par sa terre d??lection, et son fonctionnement politique, se rapproche le plus?de Mitterrand?mais aussi de Chirac.

Qui a oubli? que sans les discr?tes consignes de vote du buveur de Corona corr?zien, Mitterrand n?aurait peut-?tre pas emport? le morceau??

Qui a oubli? que sans les voix du camp de gauche, Chirac n?aurait pas gagn? la partie en 2002 face ? Le Pen?? lien

C?est cette r?flexion que devrait se faire l?autocrate pr?sidentiel actuel, car il se trouve confront? ? un triple probl?me.

D?abord assumer l??chec de son quinquennat, avec son lot de promesses non tenues, et le justifier autrement qu?en affirmant que c?est ??la faute ? la crise???, d?autant que l?Allemagne,?qui subit la m?me crise,s?en sort mieux la France. lien

Ensuite g?rer le challenger qui se trouve en face de lui, adversaire r?ellement dangereux, parce que cultiv?, sachant manier l?humour, qualit?s qu?il maitrise mal, et enfin contrer des chiraquiens ? court de revanche.

Car de Villepin ? Debr?, en passant par Jupp?, la partie est loin d??tre gagn?e, d?autant que dans son propre camp, des dents commencent ? rayer le parquet, et les app?tits s?aiguisent, constatant la fragilit? du candidat de l?UMP autoproclam?.

Devant la possibilit? d?une d?faite de son candidat, Cop? n?attendra peut-?tre pas 2017, et Jupp? qui se dit fid?le, s?il est encourag? par ses amis, pourrait ?tre tent? de jouer les troubles f?tes. lien

A n?en point douter la pr?sidentielle de 2012 risque d??tre anim?e, car on n?est jamais ? l?abri d?une surprises.

S?gol?ne, priv?e de victoire ? 3 reprises pourrait ruer dans les brancards.

La premi?re fois, plomb?e par son propre camp, elle a perdu la pr?sidentielle,

La deuxi?me, lors de probables tricheries elle a ?t? priv?e du poste de secr?taire g?n?ral pour le plus grand profit de Martine.

Et la troisi?me, ?cart?e du 2?me tour de la primaire socialiste, manifestement suite ? son ?chec pr?sidentiel.

Pourquoi n?imaginerait-elle pas quitter son propre camp, et briguer une place de choix aux cot?s d?Eva Joly???

N?a-t-elle pas ?t? ministre de l?environnement au sein de la gauche pluriel du gouvernement Mitterrand??

Son propre camp qui n?a cess? de l?humilier, au point qu?elle se trouve oblig?e de soutenir son ex-compagnon, lui qui l?a quitt?e pour une autre, au second tour des primaires socialistes, avec un score mis?rable de 7%, ne la poussera-t-elle pas ? se d?sister et rejoindre le camp des ?cologistes??

Ce serait une belle r?ponse de la berg?re au berger.

Et puis quoiqu?en disent certains aubrystes, une partie de ces partisans d??us pourraient r?pondre absent lors du premier tour de la pr?sidentielle, rejoignant le camp improbable des m?lanchonistes, affaiblissant ainsi le PS, privant de second tour l?autre Fran?ois.

Des lors tout reste possible, car Marine Le Pen reste en embuscade, tentant de se refaire une virginit? antiraciste, grignotant des parts de march? du commerce droitiste, et ? force de tirer la couverture ? lui, toujours plus ? droite, Sark?zi risque de perdre une partie de son camp.

Il faut d?couvrir avec int?r?t, sur son blog, la prose r?cente d?Herv? Gaymard, ce chiraquien sarkoziste, nostalgique de l?UDF, pour d?couvrir ? quel point le camp UMP se trouve d?chir?. lien

Mais revenons ? l?autre Fran?ois?: s?il fait preuve de timidit? sur le chapitre nucl?aire, alors que Fukushima risque d?ici avril 2012 de nous r?server de bien mauvaises surprises, il donnera un avantage certain aux ?cologistes, et pourrait se retrouver dans la d?licate posture qu?? connu Jospin en 2002.

C?est l?effet ??Bandwagon??? qui pourrait faire perdre le candidat pr?sidentiel.

Partant sur le concept que les sondages influencent l?opinion, Fran?ois Miquet-Marty, analyste politologue, d?crit ce ph?nom?ne?: ???sur la base d?enqu?te d?opinion, les journalistes accordent une visibilit? plus forte au candidat, le pr?sentent comme un possible challenger de ses comp?titeurs les mieux plac?s. Ainsi s?installe un double ph?nom?ne de visibilit? et de cr?dibilit? croissantes qui favorise, en retour, une progression des scores du candidat sur des registres diff?rents???. lien

Or le 19 octobre 2011 un sondage donnait Hollande gagnant au second tour face ? Nicolas Sark?zi avec un score de 62 contre 38. lien

Rappelons-nous qu?en 2002 l?institut LH2 avait publi? dans ??lib?ration?? un sondage favorable ? Jospin, avec un score de 66% contre 34% pour Chirac. On connait la suite. lien

Devant la menace que fait peser pour Sark?zi la candidature de Hollande, le cabinet noir du premier va commencer ? jeter ses premi?res ??boules puantes??, afin de d?l?gitimer son adversaire, l?attaquant sur sa sinc?rit?, et le d?crivant comme un manipulateur sans scrupule,?allant dans l?imposture jusqu?? se travestir de droite. lien

Et puis, Fran?ois Hollande s?est accroch? une premi?re casserole, qui porte le joli nom de Caton.

Sous le pseudo de Caton, Andr? Bercoff, journaliste de sensibilit? ? gauche, se faisant passer comme un puissant homme de droite, ?crit un pamphlet assassin contre ??son propre camp???: ??pour vaincre la gauche, il faudra se d?barrasser de la droite?? (Fayard ?diteur). lien

Le livre fait un malheur, et lors d?une interview en 1983, c?est Hollande, (alors directeur du cabinet de Max Gallo, porte parole de la Mitt?randie), qui, se faisant passer pour Caton, r?pondra aux questions du journaliste de France Inter, ce qu?? d?voil? Jean Michel Apathie d?but octobre sur l?antenne de Canal +. lien

Puis, ce m?me cabinet noir va insister sur son inexp?rience minist?rielle. lien

Enfin, Hollande, ? force de jouer la gauche du centre pourrait perdre des voix pour le plus grand profit de Bayrou, lequel n?a pas dit son dernier mot, car tant qu?? choisir la voie centrale, l??lecteur pourrait pr?f?rer l?authentique ? la copie, et un parti d??cologiste, men?e par l?ex juge anti-corruption, alors que les ??affaires?? ne sont toujours pas r?gl?e, et renforc? au deuxi?me tour par l?extr?me gauche et les royalistes pourrait se retrouver au c?ur du jeux pr?sidentiel.

Tout cela n?est bien sur que suppositions, et projections sur l?avenir, mais il ne faut jamais m?sestimer l?adversaire.

Car comme dit mon vieil ami africain?:

??Le b?uf ne se vante de sa force devant l??l?phant??.

L?image illustrant l?article provient de ??radiovisyonplusfm.com??

A propos de

avatar

Check Also

Et les mouches changèrent d’âne…

CN46400 Voilà que maintenant ils font la gueule. Comme si la sainte apocalypse, TMI-Tchernobyl-Fukushima, s’était ...