Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / COMPLOTS / 9/11 / L’autre 11 septembre et la lutte contre l’autod?termination des peuples

L’autre 11 septembre et la lutte contre l’autod?termination des peuples

Ce texte est ?crit ? la m?moire de deux ?v?nements significatifs du 11 septembre : soit le 11 septembre 2001, date des c?l?bres attaques terroristes aux ?tats-Unis et le 11 septembre 1973, date de l?assassinat de Salvador Allende et la prise du pouvoir d?Augusto Pinochet au Chili. Bien que ces deux moments historiques ne soient pas li?s directement, ils ont n?anmoins une base commune?: ils sont le r?sultat d?un minutieux contr?le de l’?conomie par les grandes puissances. Depuis la chute g?n?ralis?e des ?tats se r?clamant du communisme (mur de Berlin et U.R.S.S.?en 1989 et 1991 respectivement), une certaine p?riode de paix mondiale semblait r?gner. Pour comprendre les conflits actuels et ceux ? venir, il faut comprendre que ce laps de paix ?ph?m?re fut pr?c?d? par de fortes turbulences plan?taires. Le coup d??tat chilien, survenu le 11 septembre 1973 en est un bon exemple et est ? l?origine de la derni?re vague mondiale d?assassinats cibl?s dans le contexte de guerre froide qui r?gnait dans les ann?es 60-70.

Chili, 1970, Salvador Allende, m?decin de profession et marxiste avou?, est ?lu d?mocratiquement gr?ce ? l?Unit? populaire (une union de Partis politiques social-d?mocrates et communistes, de syndicats, d?organisations ouvri?res et paysannes, etc.). Ils instaurent alors un r?gime socialiste, qui satisfaisait le peuple mais ?videmment, m?contente le milieu des affaires (hausse des salaires, r?forme agraire, nationalisations…). En 1973, apr?s trois ans au pouvoir, un putsch militaire largement financ? et support? par les Etats-Unis, mettait fin de fa?on sanglante ? l?exp?rience du socialisme d?mocratique du pr?sident chilien Salvador Allende. Cette journ?e fut caract?ris?e par une terrible panique populaire entra?n?e par le bombardement et l?invasion de la Moneda ? Santiago (palais pr?sidentiel) qui entra?na la mort d?Allende, l?invasion des rues par les soldats, la mise au silence des radios et des cha?nes t?l?vis?es, les fusillades ininterrompues, les cadavres flottant ? la d?rive dans le Rio Mapocho… Environ 4000 personnes ont trouv?es la mort et entre 500?000 et 1 millions de personnes fuirent le Chili. Ce fut la fin soudaine d?un mouvement qui regroupait les r?ves d’?galit?, de fraternit? et de partage? de plusieurs millions de personnes, au Chili et ailleurs. « Un bon marxiste est un marxiste mort », soutenait Pinochet!

Par contre, Allende avait ?t? tr?s loin dans l??laboration d?un socialisme d?mocratique et pluraliste (form? par plusieurs partis), en opposition avec l?U.R.S.S., la Cor?e du Nord, Cuba et leurs acolytes, qui ont tous opt?s pour la r?volution ? parti unique. Suite ? la prise du pouvoir par Allende, la nationalisation des banques, des principales industries (cuivre, mines de fer et de salp?tre, ciment, m?tallurgie), la redistribution du pouvoir d?achat en faveur des plus pauvres, les r?formes agraires, la r?forme de la Constitution, etc. commen?a ? inqui?ter les classes ais?es et les pays imp?rialistes. Avant son ?lection, les Etats-Unis avaient tout fait pour emp?cher qu?Allende devienne le nouveau pr?sident de la r?publique en finan?ant les principaux partis d?opposition, dont le parti politique D?mocratie-Chr?tienne (d’extr?me droite id?ologique). Le pr?sident ?tasunien de l??poque, Nixon, veut faire ??crier?? l??conomie chilienne, pour utiliser sa propre expression. Il donne alors l?ordre ? Washington de mettre fin ? toute assistance ?conomique et fait l?impossible pour pr?cipiter la chute brutale des cours mondiaux du cuivre, principale ressource du Chili. Une fois la prise du pouvoir par Pinochet, les partis politiques furent dissous, la libert? d?expression et le droit de r?union supprim?s, l??conomie totalement privatis?e. Il cr?e m?me une police politique nomm?e Direction d?information nationale(DINA), il se taille une Constitution sur mesure et s?auto amnistie par avance.

Comme si ce n??tait pas assez, une forte alliance ?merge entre les gouvernements despotiques du Chili, de l?Argentine, du Paraguay, de l?Uruguay, du Br?sil et de la Bolivie afin de combattre l?ennemie que l?on surnomme ? l’?poque ??le communisme mondial??. Une mar?e mondiale d?assassinats cibl?s (France, Etats-Unis, Mexique, Espagne, Costa Rica, etc.) en r?sulte. On constate que c?est le coup d??tat de Pinochet qui va d?clencher une nouvelle vague d?assaut capitaliste sur le monde entier, principalement sur l?Am?rique du Sud. C?est ainsi que va s?imposer, souvent avec violence extr?me (ex?: en Argentine?de 1976-1983) la mise en place des politiques ultralib?rales de l?Am?rique Latine moderne. Le Chili a ?t?, en quelque sorte, le laboratoire de cette politique de lib?ralisation. Aujourd?hui, bien que les dictatures sud-am?ricaines aient tomb?es, les politiques mises en place, dans le feu et le sang, gr?ce ? ces dictatures militaires, demeurent. Le devoir de conscientisation contre le coup d??tat sinistre du 11 septembre 1973 nous impose de nous mobiliser contre les nouveaux coups de l?imp?rialisme ?tasunien et de ses alli?s, dont le Canada, la France et la Grande-Bretagne, mais ?galement des march?s financiers en g?n?ral. Il n?est pas sans rappeler que le Canada a ?galement particip? au coup d??tat de 2002, en Ha?ti, aux c?t?s de la France, les canadiens ont ?galement support?s l’invasion de la C?te d’Ivoire par la France, au d?but de cette ann?e, et les activit?s imp?rialistes du Canada ne font que s’accentuer depuis.

Les grands empires ont propag?s pendant des si?cles, par leurs actes barbares, l?injustice et la mis?re, afin d?assurer le maintient de leur h?g?monie. Aujourd?hui, les b?tes qu?ils ont form?es se retournent contre leur propre ma?tre. Bien s?r, l?on ne parle pas ici d?Augusto Pinochet, mais des talibans et de Ben Laden. ? la fin des ann?es 70 s?installe en Afghanistan, pays ? majorit? tribale, un gouvernement pro-sovi?tique. Les Etats-Unis, qui voient cette ?volution d?un tr?s mauvais ?il, d?cident de financer les principales tribus anti-sovi?tiques, dont les Talibans. En septembre 1979 survient l?assassinat du pr?sident afghan, ce qui enclenche une guerre civile. L?arm?e rouge sovi?tique d?cide d?intervenir, ce qui pousse ?galement les Etats-Unis ? agir. Afin de r?sister aux forces sovi?tiques, la CIA entra?nera avec z?le, une arm?e de plusieurs milliers de mercenaires, dont Ben Laden. La guerre fait plus d?un million de morts et plusieurs milliers de d?port?s. Ces atrocit?s dureront 10 ans…

Aujourd?hui, plusieurs anciens alli?s des imp?rialistes se sont tourn?s contre leurs anciens ma?tres. La guerre de 2001 en Afghanistan est, en quelque sorte, la cons?quence de leur d?sob?issance face ? leur tuteur. La guerre en Irak n?avait aucun lien avec les attaques terroristes du 11 septembre, bien que les ?tasuniens aient tent?s de nous le faire croire. Cette guerre ?tait, bien avant tout, ?conomique (c-?-d. imp?rialiste). Le but ?tait de s?emparer de ressources p?troli?res, mais ?galement de priver l?approvisionnement de la Chine (dont l?ancien gouvernement Irakien ?tait un grand exportateur). La Chine est pratiquement l?une des seules puissances qui peut r?ellement rivaliser avec les Etats-Unis. C?est pourquoi les ?tats-Unis veulent essentiellement stopper son d?veloppement, par le rationnement de son p?trole.

Dans un monde o? r?gne la qu?te effr?n?e du profit et de la libre concurrence ? tout prix, il ne peut qu?exister une paix ?ph?m?re suivie de fortes p?riodes de guerre. Le capitalisme tend ? monopoliser sans cesse le capital, donc le pouvoir, entre les mains du moins en moins de personnes, de r?gions, de pays. Donc, s?ils veulent garder leur position dominante, les grands empires devront s?attaquer entre eux, directement ou indirectement, afin de se redistribuer les richesses de la Terre ainsi que la main d??uvre ? bon march?. C?est ce qu?on appelle l?imp?rialisme. C?est dans cette optique que L?nine affirma?que ? quiconque d?sire une paix solide et d?mocratique doit ?tre partisan de la guerre civile contre les gouvernements et la bourgeoisie??. Que tous les pacifistes du monde entier en tirent une le?on!

http://unionrevolte.blogspot.com/2011/09/lautre-11-septembre-et-la-lutte-contre.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les cathédrales expliquées aux YouTubeurs

Je ne vous apprends rien : le 15 avril dernier, la France a failli perdre ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Histoire affreuse que celle du Coup d’État de la maison blanche, via sa marionnette Pinochet, au Chili. Dire qu’Éric Duhaime, l’agent de la CIA québécois, est nostalgique de ce Putsch. Faut le faire! Se clamer de la liberté, tout en soutenant des Coups d’État…

    Bien normal qu’il se soit trouvé un emploi chez Quebecor, qui raffole de ces cinglés de l’extrême droite. Bien normal que Martineau l’islamophobe s’y trouve aussi et qu’il ait des sentiments conciliants à ceux de Duhaime…

    Augusto Pinochet = tueur de masse et dictature.

    Éric Duhaime = supporter absolu de ce tueur de masse et de cette défunte dictature.

    Philippe David = Un autre soutien inconditionnel au diktat de Pinochet, qui sauvait les pauvres investisseurs…

    Chacun son trip!

  2. avatar

    Les pires escrocs de l’Histoire se sont toujours vautrés derrières des principes nobles, d’égalité et de justice. LEUR justice et LEUR égalité, hiérarchisée, bien entendu! :-O

    Merci SylvainGuillemette pour ces dénonciations supplémentaires. :o)

  3. avatar

    Qui a dit que Ben Laden c’est retourné contre l’occident? Croi que c’est lui tout seul derrière les attentats, c’est croire la thèse officielle sur l’origine du 11 sept 2001; la commission d’enquête officielle à 21 pages qu’elle ne dévoile pas, où sont impliqué les saoudiens, dont la famille Laden a pu quitter les USA en douce, avec l’accord du président Bush, après l’effondrement des tours… Et Kissinger lui-même avait des contrats de pétrole avec les Talibans (Unocal), mais d’autres motifs plus pour l’intervention: il ne faut pas oublier la position stratégique du pays (frontière de l’Iran, Chine, non loin de la Russie, etc.) en plus de devenir le plus gros vendeur de drogue (opium, héroine), passant d’une production très faible (interdite sous les Talibans) à 90% de la production mondiale, de quoi injecter des liquidités dans un système financier qui s’effondre… Dubai et Londres en profite énormément…

    Et puis, l’exemple de la Lybie où il est maintenant confirmé que l’Otat a utilisé… les jihadistes (ou Al Quaida)… contre Kadafi!!! Il ne faut pas oublié qu’historiquement, les britanniques ont utilisés, voir aidé a créer les fondamentalismes musulmans contre le nationalisme d’un Nasser en Égypte ou d’un Mossadegh en Iran qui gênaient les intérêts de l’empire anglais. Ensuite, ils faisaient de très bon allié durant la guerre froide contre le communisme et pour le free trade (même programme écomique que les fondamentalismes chrétiens: libre-échange et le moins d’État possible…). L’utilisation dans les 80 contre les soviets était de a même stratégie, sauf que les américains s’y mettèrent aussi et loin d’être devenu un franskeintein, ça continu a être utilisé (en Algérie, pendant que le pays était sous la terreur des extrémistes curieusement jamais arrêté par l’armée, les plans du FMI purent passé en douce sans révolte populaire…). Ainsi, vous devriez vous demandez si le 11 sept 1973, qui fut un coup d’État pour introduire la thérapie de choc néolibérale d’un Milton Friedman, si le 11 sept 2011 n’en était pas aussi une tentative pour justifier une politique belliqueuse de guerre dans le contexte d’une économie qui s’effondre? (sous prétexte de guerre au terrorisme; et pourquoi jamais attaquer l’Arabie Saoudite qui finance l’extrémiste mulsuman si c’était vraiment le cas ou encore Londres où est situé nombre de ‘headquarter’ de groupe terrorisme considéré comme tel par les États-Unis; pourquoi attaquer l’Irak qui était un pays socialiste qui a mené la vie très dure aux fondamentalistes?? ou s’en prendre à la Syrie, aussi socialiste, qui a eu justement une guerre meurtrière contre les muslims brotherhoods dans les années 80? On voit que le terrorisme ne sert que d’épouvantail pour contrôler les masses et justifier des guerres qui sont illégales, inutiles et injustes en lieu de changer le système financier et de lancer des grands projets d’infrastructures, qui crée réellement de la richesse en lieu d’une politique de pillage à court terme… ) .

    On pourra lire le livre Devil’s Game de Robert Dreyfuss pour un bon background historique sur la question et être moins stupide sur la propagande concernant le sujet…
    http://www.robertdreyfuss.com/thebook.htm

  4. avatar

    Oh! Et pour l’histoire du type qui se plaignait d’avoir été torturé par le MI6 et la CIA, voilà!

    http://reactionismwatch.wordpress.com/2011/09/10/comment-les-hommes-dal-qaida-sont-arrives-au-pouvoir-en-libye-thierry-meyssan-reseau-voltaire/

    • avatar

      Ce n’est pas à Radio-Canada que vous verrez de telles explications relatives, aux «one liners» de 18h par exemple, où on se contente de dire qu’un type se plaint d’avoir été torturé par les organisations terroristes étatiques des plus puissants pays du G20 et du G8.

      L’OTAN est une organisation mafieuse et terroriste. Il faut la démanteler, coûte que coûte.

      Il faut également départir les parasites bourgeois de leurs moyens de nous tenir en esclavage, il faut s’accaparer, avec ou sans leur gré, des moyens de production.

      Je n’en demande pas moins.

      Sylvain Guillemette

      (Et de toute façon, même si mes propos paraissent subversifs, ils ne sont pas pires que ceux de mon Premier ministre appelant au renversement illégitime d’un dirigeant d’un autre pays, à savoir la Libye et la Syrie, tout en reprochant à ces pays de manquer de «démocratisme»… Stephen Harper ordonne donc, avec ses complices, le départ d’un chef de pays souverain et dit d’autre part, défendre la démocratie. Alors je ne me sens aucunement mal de tenir ces propos, je n’ai encore tué ou fait tué personne, moi. Il ne peut pas en dire autant.)