Accueil / T Y P E S / Articles / l’Amour gu?risseur

l’Amour gu?risseur

L’amour, un mot sur toutes les l?vres, aurait d’autres vertus que de procurer du plaisir, et de nombreux scientifiques nous encouragent ? d?couvrir de plus pr?s les vertus th?rapeutiques de l’amour.

En effet, on a tout dit sur l’amour, ou presque, puisqu’il reste un terrain, plus scientifique celui l?, qui est largement sous-exploit? : au-del? des plaisirs qu’il procure, le sexe est aussi un m?dicament.

C’est en quelques mots ce que l’on peut r?sumer des d?couvertes plus ou moins r?centes faites dans le monde scientifique.

En effet, chaque acte sexuel est ? l’origine de production d’hormones naturelles, comme la s?rotonine, par exemple, mais aussi la dopamine, l’endorphine, la testost?rone, la lulib?rine, l’ocytocine, la m?latonine?

Et ces hormones sont int?ressantes ? plus d’un titre : par exemple, la m?latonine est un antid?presseur efficace et de plus, elle aide dans la r?gulation du rythme veille-sommeil.

Bien sur, on imagine que le (ou la) d?prim?(e) n’ait pas trop la t?te ? la bagatelle, et pourtant, il faudrait se faire violence en faisant l’amour afin de gu?rir la d?pression. lien

La lulib?rine, appel?e aussi l’hormone du d?sir, suscite le d?sir sexuel, tout en acc?l?rant la production de dopamine, (lien) or la dopamine est un m?diateur chimique du syst?me nerveux : elle est un pr?curseur biosynth?tique de l’adr?naline, et chacun connait les vertus de cette derni?re. lien

L’endorphine est une hormone qui a des propri?t?s analogues ? la morphine, ce produit qui permet de combattre la douleur et le stress.

Ses mol?cules naturelles, tr?s proches des opiac?es, permettent au corps de revenir au calme pendant et apr?s l’acte sexuel, en maitrisant la respiration. lien

La s?rotonine de son cot? agit sur le syst?me nerveux et les vaisseaux sanguins, et peut gu?rir un s?rieux mal de t?te en faisant l'amour.

Le mal de t?te avanc? comme pr?texte par l’?pouse, (ou l’?poux) lorsqu’il refuse ? son partenaire une liaison amoureuse, tombe donc ? plat, puisque justement la s?rotonine permet de gu?rir ces c?phal?es. lien

De plus, cette monoamine sert de neurotransmetteur dans le syst?me nerveux central et facilite la motilit? intestinale. Lien

Adieu donc les probl?mes digestifs, d’autant que faire l’amour ouvre l’app?tit.

Pour ceux qui craindrait que cet app?tit ait un effet sur leur ligne, qu’ils se rassurent, puisque l’acte sexuel br?le ? chaque rapport quantit? de calories.

Un simple baiser un peu fougueux, c’est d?j? 25 calories qui s'envolent.

Un acte sexuel ? moyen ? ferait d?penser ? une femme de 500 ? 600 Kcal, et pour un homme de 700 ? 800 Kcal, ce qui peut ?tre compar? a un jogging d’1,5 km. lien

Ce qui permet aussi d’?liminer des toxines.

Et puis, en faisant passer notre rythme cardiaque de 75 pulsations ? 100, voire 180, faire l’amour est un excellent exercice pour le muscle cardiaque.

Bien sur, chacun connait ces ?pisodes cocasses survenus ? quelques c?l?brit?s, comme F?lix Faure, par exemple, d?c?d?s en faisant l’amour, mais il faut surtout retenir que c’est l’?tat de leur c?ur qui en ?tait responsable, et non pas leur activit? amoureuse.

C’?tait un 16 f?vrier 1899 que ce pr?sident de 58 ans ? rendu l’?me dans les bras de sa maitresse, Marguerite Steinhell. lien

Ils sont quelques autres ? avoir connu l’?pectase (la mort ? par surprise ?) : du pape Paul II, ? Pie IV, en passant par le cardinal et acad?micien Jean Dani?lou, ou le d?put? Charles B?raudier, ils sont tous morts lors de rencontres amoureuses, mais ces disparitions tragiques seraient plut?t ? mettre au compte d’une sant? d?faillante. lien

Selon le Dr DeBusk, Les risques qu’un co?t provoque un infarctus du myocarde, voire la mort sont extr?mement faibles. lien

Qu’on se le dise, l’amour, c’est bon pour le c?ur.

L’ocytocine, appel?e aussi l’hormone de l’attachement, est la cerise sur le g?teau puisqu’elle permet le d?clenchement de la sensation du plaisir pendant l’acte sexuel. lien

Comme l’explique Sophie Bramly, experte en la mati?re et cr?atrice du ? second sexe ? (lien) : si on a souvent consid?r? l’ocytocine comme l’hormone de la maternit? puisqu’elle provoque les contractions de l’ut?rus au moment de l’accouchement, mais aussi la mont?e du lait, lors de la t?t?e, elle a bien d’autres avantages.

Elle provoque un sentiment de bien ?tre total, favorisant la tendresse et l’attachement amoureux ? l’autre, et ses effets sont durables.

De plus elle rallonge l’effet de plaisir, et elle contrarie les effets du stress si nuisibles ? notre corps, am?liorant notre sant?, et permettant de lutter contre le cancer, et contre les maladies cardio-vasculaires. lien

R?sumons : l’acte sexuel (pratiqu?s au moins 3 fois par semaine) stimule le syst?me immunitaire, aidant ? lutter contre les rhumes, les troubles digestifs, les douleurs dorsales, les probl?mes hormonaux, et il d?clenche une production en plus grand nombre d’hormones ?strog?nes et de collag?ne permettant d’avoir une belle peau et de beaux cheveux.

Mais ce n’est pas tout.

Sur la question du cancer, faire l’amour permettrait sa gu?rison.

Pour les femmes, on a remarqu? une diminution des cancers du sein, li? aux caresses et ? l’orgasme.

Une ?tude japonaise r?alis?e en 1990 men?e sur 100 hommes pendant 3 ans a d?montr? une baisse du risque de cancer de la prostate li?e a une augmentation de la fr?quence des orgasmes.

En 2010, 87 fran?ais sur 2220 atteints, sont d?c?d?s des suites d’un cancer du testicule, ce qui repr?sente 4% (lien) et le cancer de la prostate serait responsable de 10 000 d?c?s chaque ann?e.

Or on sait aussi aujourd’hui que l’?jaculation est moyen efficace de lutte contre le cancer de la prostate et des testicules, car comme l’explique dans son livre ? la vie et le temps ? (Flammarion) le Docteur Fr?d?ric Saldmann : ? les ?missions de sperme contribuent au nettoyage r?gulier de la prostate ? (lien) ; de plus, une ?quipe de chercheurs du centre d’?pid?miologie du cancer de Melbourne a prouv? que plus les hommes ?jaculent entre 20 et 40 ans, moins ils risquent de d?velopper un cancer de la prostate (lien) conseil ? opposer ? la fable qui liaient masturbation et surdit?.

Voil? maintenant que les scientifiques portent donc un autre jugement sur cette pratique, qui du coup deviendrait positive, et permettrait de lutter contre le cancer.

Allons encore un peu plus loin.

Le comportement des rats-taupes a ?t? ?tudi? et l’on s’est aper?u que ceux qui s’?taient reproduits avaient v?cu beaucoup plus longtemps que les autres.

Faire l’amour allongerait donc l’esp?rance de vie, d’autant, ce qui a ?t? confirm? par d’autres ?tudes : les relations sexuelles r?guli?res feraient baisser le taux de mortalit? chez l’homme et selon une ?tude su?doise de 1980 le taux de mortalit? ?tait plus fort que la moyenne chez les hommes de 70 ans qui avaient cess? depuis des ann?es leur activit? sexuelle.

Des chercheurs anglais ont suivi 981 hommes ?g?s de 45 ? 59 ans pendant 4 ans a d?montr? que le taux de mortalit? des hommes qui avaient au moins deux relations sexuelles par semaine est deux fois plus bas que le taux de mortalit? de ceux qui en avaient moins d’une par mois.

Ailleurs, des ?tudes su?doises, am?ricaines et ?cossaises on calcul? que faire l’amour trois fois par semaine augmenterait de dix ans l’esp?rance de vie.

C’est ce que l’on peut d?couvrir dans le n? 294 de la revue ? ?a m’int?resse ?. lien

Mais certains vont plus loin, et sur le site ? l’art du sexe sacr? ? ils ?voquent m?me une fa?on d’atteindre l’immortalit?.

Donnons la parole ? Ghislaine Saint Pierre Lanct?t, pour qui l’immortalit? est un sujet de pr?dilection : ? depuis des mill?naires, l’homo sapiens va dans la m?me direction, celle de la vieillesse et de la mort, sans jamais remettre sa direction en cause. (?) sommes-nous des ?tres mortels, condamn?s ? travailler, souffrir, vieillir et mourir ? ?.

Pour se sortir de cette situation sans issue, elle pr?ne l’amour, et affirme ? en proc?dant ? un changement complet de tout ce que je faisais ?par peur- et en les faisant par amour-pour-moi ?, car continue-t-elle ? seul l’amour gu?rit ?. lien

On pourrait laisser le mot de la fin ? Platon, qui dans son ? Banquet, ou de l’amour ? (texte int?gral) raconte, par 7 philosophes interpos?s, ce lien entre l’amour (Eros) et l’immortalit?. lien

? Eros, le d?sir, se d?finit par un manque et ce dont il manque, avant tout, c’est le bien. Tout homme d?sire son bien et ce bien, en derni?re analyse, consiste ? vouloir enfanter, c'est-?-dire ? vouloir persister dans l’?tre. Ainsi mortel, l’homme manque d’un bien, c’est pourquoi il d?sire l’immortalit? ? et Platon, dans son Ph?dre de conclure ? l’amour a pour objet l’immortalit? ?. lien

Mais en attendant cette improbable possibilit?, qui poserait peut-?tre quelques probl?mes d’encombrement sur la plan?te, contentons nous d?j? de faire l’amour au moins 3 fois par semaine pour rester en bonne sant?.

Car comme dit mon vieil ami africain : ? L? ou le c?ur est, les pieds n’h?sitent pas ? y aller ?.

L’image illustrant l’article provient de ? facebook.com/artsacre ?

merci aux internautes pour leur aide efficace

Olivier Cabanel

Article ancien

Aimez vous les uns sur les autres

A d?couvrir sur FaceBook, le site ? l’art du sexe sacr? ?

? l’amour th?rapie ?, Dr Michel Meignant (ed Buchet Chastel)

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Berlin : les concerts historiques du 12 novembre 1989

La majorité d’entre nous garde en mémoire les images du mini-concert donné par Mstislav Rostropovitch ...